AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 “L’essentiel en enfer est de survivre.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
New blood





Ancien métier : Chirurgien
Occupation : Médecin
Statut civil : Veuve
Lieu de naissance : St-Stephen
Messages : 19
Date d'inscription : 07/07/2017
Célébrité : Hilarie Burton




MessageSujet: “L’essentiel en enfer est de survivre.”   07.07.17 8:01



Sydney E. Lebel
Ft Hilarie Burton



Live Together or Die Alone (North Hospital)


Prénom & nom: Sydney Emma Lebel Date de naissance & âge: le 2 juillet il y a 33 ans Lieu de naissance: St-Stephen dans le Nouveau-Brunswick Statut civil: Veuve  Métier: Chirurgien Occupation: Elle est le médecin du groupe Lieu de résidence: Fort Lairge Particularités: Aucune Forces: Elle est médecin, c’est un atout en soi. Elle est tenace, à une très bonne mémoire, elle sait s'adapter aux situations, elle est scrupuleuse et sait faire preuve d'un self-control à toute épreuve face à une situation tendue, par contre une fois passée les nerfs lâche et elle s'écroule lamentablement Faiblesses: Ne fais pas preuve de beaucoup de volonté, elle ne sait pas nager, son impulsivité et son impatience, et n’a aucun sens de l’orientation Traits de caractère: Autoritaire, susceptible, exigeante, compétente, franche, rêveuse, émotive, elle pleure facilement. C'est une éternelle insurgée, elle a un idéal très élevé, il est donc très facile de la décevoir Les compétences: Médecine (9), auto-défense (2), esprit d'équipe (2), culturel générale (1), cuisine (1)  
✵ Son roman préféré est « Autant en emporte le vent » - Elle s'est longtemps passionnée pour la guerre de sécession - Elle adorait faire la popote, surtout en compagnie de son fils, sa confiture de fraise était particulièrement appréciée - Quand elle était petite, sa mère l'a fait poser dans un catalogue pour enfant. Elle l'a même fait participer à un concours de mini miss. Un souvenir qui a profondément marqué Sydney qui en a détesté chaque minute - Elle a brisé les rêves de gloire de sa mère en suivant des études de médecines – Studieuse, elle sortait très peu durant son internat, sacrifiant sa vie sociale le temps de ses études -  Elle a rencontré celui qui allait devenir son mari après lui être rentré dedans en voiture alors qu'elle était au téléphone et qu'elle essayait de se garer – En devenant mère, elle ne s'est plus intéressé qu'à sa progéniture, au détriment de son mari – Elle a quitté la petite ville de St-Stephen pour faire ses études à Montréal – Elle exerce à Fort Lairge depuis 5 ans à présent, suite à un contentieux qui l'opposait avec le directeur de l'hôpital dans lequel elle exerçait – La ville d’où elle est originaire est située sur la rivière Sainte-Croix, qui forme une frontière naturelle entre le Canada et les États-Unis d'Amérique, de ce fait, il lui arrivait souvent de franchir la frontière – Elle est parfaitement bilingue - Cela fait 6 mois qu'elle trompe son mari avec son amant, Wyatt, un flic de Fort Lairge, lui aussi marié. Tous deux parlent de quitter leur conjoint pour vivre ensemble sans jamais passer à l'acte – Depuis gamine, elle a toujours eut une peur bleu des légendes urbaines – Elle a un petit frère dont elle soignait les blessures lorsqu’il se blessait, autant dire que cela se produisait régulièrement - Contrairement à la plupart de ses copines de classe le sang ne l'a jamais impressionné, elle était d’ailleurs l’une des rares élèves que la dissection d’une grenouille ou l’étude d’un tube digestif de lapin en cours de biologie ne rebutait pas – Elle ne supporte pas la vision d'un clown, elle a toujours évité les fêtes foraines d'ailleurs, c'est une véritable phobie et elle-même ne sait pas d’où ça vient – elle est ablutophobe, c'est à dire qu'elle a une peur bleu de se noyer depuis que son grand-père l'a balancé dans l'étang familiale pour lui apprendre à nager – Elle a toujours été sportive et c’est mis récemment à la Boxe qu’elle pratique régulièrement depuis un an – Lors de l'attaque des Wendigo, elle n'était pas d'astreinte comme elle l'avait prétendu à son mari mais avec son amant. Alors qu'elle se trouvait dans ses bras, son fils et son mari se sont fait tuer en cherchant à la rejoindre à l'hôpital – Elle a toujours eut un certain goût vestimentaire pour les vêtements très classe  



Prénom/Pseudo : Écrire ici. Âge : Écrire ici (facultatif)  Pays : Écrire ici Commentaires/suggestions : Écrire ici (facultatif). Comment avez vous connu le forum : Écrire ici. Crédits : Écrire ici le pseudo de l'auteur des images utilisées. Autre chose à nous dire : Bien que ce soit également facultatif, nous vous encourageons à nous parler un peu de vous afin de nous aider à vous connaître. Vous pouvez nous dire ce que vous aimez, détestez, bref tout ce qui vous traverse l'esprit.


(c) PresleyCash

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
New blood





Ancien métier : Chirurgien
Occupation : Médecin
Statut civil : Veuve
Lieu de naissance : St-Stephen
Messages : 19
Date d'inscription : 07/07/2017
Célébrité : Hilarie Burton




MessageSujet: Re: “L’essentiel en enfer est de survivre.”   07.07.17 8:15



Not Tomorrow Yet
« Pour l'âme, comme pour le corps, la chirurgie est plus sûre que la médecine. »




La médecine était sa vocation, elle l'avait toujours su, et ce depuis que son professeur de biologie l’encouragea à suivre une filière scientifique. Si son père ne se sentait pas particulièrement concerné par ses choix d’avenir, c’était loin d’être le cas de sa mère qui, un brin rêveuse, avait d'autres ambitions pour elle. D'ordinaire les parents responsables étaient rassurés lorsque leurs enfants se décidaient à faire des études pour exercer un métier plein d’avenir qui saurait les mettre à l’abri du besoin et de la précarité, mais pas sa mère qui voyait déjà sa fille faire la couverture des magazines de modes. Solange Lebel avait des ambitions qui était loin d’être les siennes et entre les deux, Sydney se demandait souvent qui était la mère et qui était l’enfant  Soutenu par son père et faisant fi des rêves de gloire que sa mère rêvait de vivre par procuration, Sydney choisi une voie qui lui paraissait bien plus sûr et terre à terre, une voie qui la passionnait depuis toujours, celle de la médecine.
Jeune chirurgienne à l'avenir brillant, Sydney officia dans un grand hôpital de Montréal, celui-là même où elle avait fait ses débuts en tant qu’interne. Un hôpital ou malheureusement, et de cela, elle s’en rendra compte que tardivement à son détriment, ses supérieurs avaient perdu l'éthique médicale pour faire de la politique. Prise sous l'aile du directeur en qui elle voyait une sorte de figure paternelle rassurante et qui devint son amant, ce dernier s'appropria ses travaux de recherches en les signant de son nom, lui faisant ainsi, croire que ses recherches seraient bien plus écouté et auraient beaucoup plus de poids que si c’était elle, jeune médecin à peine diplômé qui les signait. Amoureuse, confiante, mais surtout jeune et naïve, la jeune femme consent à le laisser exploiter ses travaux pour les présenter en son nom et s’en attribuer tout le mérite. Si cette méthode la heurte et qu’elle ose lui en toucher de mots, ce dernier parvint à noyer le poisson avec de belles paroles. Des paroles qui ne la convainc guère mais qui restent malgré tout suffisamment pertinentes pour clore toutes discussions à ce sujet.
Mais Sydney qui commence à ouvrir les yeux sur ce qui se passe autour d’elle et à ne plus se laisser endormir par les apparences, découvre que cet hôpital dans lequel elle officie privilégie les interventions sur les grandes personnalités, au détriment des petites gens. Ainsi, alors qu'elle devait s'occuper d'un ouvrier tombé d'un échafaudage sur un chantier on l'envoya effectuer une opération bénigne sur un chanteur d'opéra. L'ouvrier, pris en charge par un jeune interne décéda au cours de l’opération lui infligeant de profonds regrets et une certaine culpabilité. Elle savait qu’elle n’aurait jamais dû quitter cette salle d’opération car elle savait qu’elle, aurait pu sauver cet homme, mais au lieu de ça, on l’avait envoyé s’occuper de ce chanteur d’opérette dont l’opération fut un franc succès, ce qui permis à l'hôpital de bénéficier d'une importante et ô combien confortable publicité.

Un mois plus tard après ces faits, une personnalité politique entra à l'hôpital pour subir une opération anodine. Choisissant de ne pas répéter la même erreur et elle refuse de s'en occuper pour privilégier une opération délicate sur un enfant blessé par balle, qu’elle sait être la seule, parmi les internes présent ce soir-là, capable de réussir. Malheureusement pour elle, si son opération est une véritable réussite et que l'enfant s'en sort sans la moindre séquelle, le décès de la personnalité politique lui coute sa carrière. Quittant Montréal sans l’ombre d’un regret, Sydney obtient un poste dans une petite ville beaucoup moins prestigieuse que la capitale du nom de Fort Lairge mais où son talent est apprécié à sa juste valeur et où les carriéristes n'ont pas encore pervertis le pouvoir décisionnel de l'hôpital de la ville.

C'est en cherchant à se garer dans une ruelle pour s'acheter du traiteur chinois, que sa voiture heurte accidentellement la voiture qui se trouve devant elle, en lui défonçant au passage un de ses feux arrière. Armée de son plus beau sourire confus, elle fait la connaissance de Khary Kendall, dont le charme ne la laisse pas insensible. Ils commencent à se fréquenter avant d'entamer une liaison qui va les conduire jusqu'à la mairie. Un an plus tard un fils né de leur union, ils l'appellent Justin.

La maternité transforme très vite Sydney qui devient davantage plus responsable, plus mûre, avec plus de force de caractère accompagné de quelques brusques excès d'autorités.
Toujours très prise par son travail, elle n'hésite cependant pas à le faire passer au second plan après son fils, mais très vite dans cette équation enfant + boulot, il n'y a plus de place pour le charmant agent immobilier qui l'avait pourtant fait tomber sous son charme il y a quelques années à peine.
C'est sur l'impulsion de l’une de ses collègues de travail que Sydney décide de s'inscrire à un club de sport et qu'elle choisit la boxe pour évacuer tout son stress quotidien. C'est dans cette salle de sport qu'elle fait la rencontre de Wyatt. Inspecteur de police, l'homme est marié et père de deux enfants mais lui aussi connait quelques difficulté dans son mariage. Comme Khary qui n’est jamais parvenu à s’adapter à la vie de médecin de sa femme, l’épouse de Khary a du mal, elle aussi, à supporter ses heures de travail intensif ne faisant qu’accroitre les tensions au sein du couple. Partageant de nombreux points communs, ils sympathisent très vite, avant de devenir amants.
Pour Sydney tout est parfaitement clair et Wyatt semble être du même avis, il ne s’agit pas que d’une liaison sans lendemain c’est beaucoup plus sérieux que ça, c’est pourquoi tous deux décident de quitter leurs conjoints respectifs pour se mettre ensemble. Et si leur avenir leur parait idéal bien au chaud sous la couette, aucun d’eux ne franchis le pas, trouvant toujours une autre excuse pour ne pas avoir à le faire. Bien trop obnubilée par se problèmes personnels, Sydney ne fait pas vraiment attention à ce qui se passe à Fort Lairge et ses environs et si elle n'ignore pas que des disparitions secouent la petite ville, elle ne réalise l'ampleur du problème que lorsque son amant lui en parle en lui demandant de faire bien attention à elle et son fils, et de ne surtout pas s'aventurer seule le soir. Cette seule mise en garde suffit pour l’inquiéter et la faire obtempérer sans discuter.

Prétextant une énième garde de soirée auprès de son mari, Sydney part rejoindre son amant. Perdu dans les bras l'un de l'autre, ils ne comprennent pas immédiatement que la ville est attaquée jusqu'à ce que Wyatt reçoive un appel radio demandant des renforts. Inquiète, Sydney farfouille dans son sac à main à la recherche de son téléphone et prend connaissance des nombreux appels en absence laissé par son mari qui n'arrivant pas la joindre l'informe qu'il se rend à l'hôpital avec leur fils pour la retrouver. Bondissant tous deux du lit, ils quittent leur havre de paix mais rien ne les préparait à la vision apocalyptique qui les attendait en quittant leur appartement. Ce qui était entrain de se produire sous leurs yeux dépassait de loin leur entendement. Les rues étaient désertées, les voitures abandonnés, des corps inanimés gisaient sur le sol dans un bain de sang, des gens hurlaient en courant dans tous les sens mais surtout, la ville était désormais hantée par les silhouettes de créatures immondes et repoussantes qui n'étaient pas censés exister. Alors que Wyatt lui ouvrit la voie Sydney fila avec sa voiture en direction de l'hôpital quel parvint à regagner non sans peine. Des militaires armés jusqu'aux dents tenaient comme ils le peuvent le lieu en état de siège. Le personnel soignant est clairement dépassé et toute la nuit des centaines de blessés affluèrent dans les couloirs, pour un peu, ils se seraient cru en temps de guerre. N’apercevant ni son mari, ni son fils,  Sydney n'a pas le temps de s'inquiéter davantage de leur absence car elle est très vite accaparée par le personnel hospitalier. Ce n'est qu'au petit matin, après une nuit éprouvante a passé à courir dans tous les sens qu'elle put enfin s'assoir, complétement vidée. La tête baissée, entre ses mains, elle ne la relève que lorsqu’elle réalise qu’un homme vient de s’arrêter devant elle. Elle n’a pas besoin de lever les yeux sur lui pour savoir de qui il s’agit. Soulagé de découvrir qu’il a survécu à cette nuit de cauchemars, elle Bondit de son siège pour se réfugier dans ses bras, sans se préoccuper une seule minute qu’on puisse les apercevoir. Après une courte étreinte ce dernier lui annonce que la voiture de son mari a été retrouvée un peu plus bas sur la route principale...
Ne comprenant pas immédiatement ce qu’il cherchait à lui dire, elle refusa d'y croire, rejetant en bloc la seule idée que son fils ait pu périr. Bien décidé à aller voir par elle-même, persuadée qu’il se trompe, Wyatt la retient et lui tend une peluche de McQueen, la voiture de Cars qui appartenait à Justin. Anéantie, elle hurla de désespoir dans ses bras en serrant la peluche contre elle.

Pendant ces quelques jours qui suivirent cette première attaque et l’annonce de la mort de son mari et son fils, Sydney eu l'impression d'avoir vécu dans un état second durant tout ce temps, indifférente à tout ce qui se passait autour d’elle. Meurtrie et rongée par la culpabilité, elle repoussa Wyatt qui ne tarda pas à l’abandonner pour retrouver sa femme et ses enfants qui eux avaient survécus. Un constat qui n’avait fait que la rendre plus amer. Sydney savait que des réfugiés affluaient chaque jours, que certains d’entre eux avaient besoin de soins et d'aides, ou tout simplement de paroles réconfortantes, mais elle ne pouvait leur procurer ni l'un ni l'autre. D’autres beaucoup plus nombreux, pliaient bagages pour trouver la sécurité ailleurs dans une autre ville, loin de Fort Lairge. Sydney les regardaient tous, s’agiter autour d’elle sans avoir la moindre réaction, et sans plus quitter cette peluche qui était tout ce qu’il restait de son fils
Et puis il y eut cette nouvelle attaque, quelques jours plus tard. Les monstres étaient parvenus à passer le barrage militaire et à entrer dans le bâtiment principal provoquant un véritable carnage autour d'elle. Absolument pas préparé à affronter ces créatures, cette nuit-là, les trois-quart des personnes qui avaient trouvé refuges ici périrent ou disparurent emportés par ces monstres qui avaient désormais un nom : les Wendigos.
Parmi les nouvelles victimes, se trouvait Wyatt, sa femme et leurs enfants, quand au personnel hospitalier, il semblait avoir été décimé par cette attaque lui aussi. C'est, Will, l'un de ses rares collègues qui comme elle avait survécu, qui l'obligea à se réveiller et à sortir de sa torpeur. Autour d'eux, il y avait de nombreux blessés qui avaient besoin d'aide, qui avaient besoin d'elle. Prenant sur sa peine, elle comprit que si elle ne pouvait plus rien faire pour les morts, elle pouvait encore aider les vivants, elle aurait toujours le temps de pleurer ceux qui lui avaient été arraché trop vite plus tard, quand tout serait fini.
Si cela s'arrêtait un jour...
   


(c) PresleyCash
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
New in town





Ancien métier : Employée de station service
Occupation : Tout !
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : McCarthy, Alaska
Messages : 10
Date d'inscription : 29/06/2017
Crédits : p&c
Célébrité : Mélanie Scrofano




MessageSujet: Re: “L’essentiel en enfer est de survivre.”   07.07.17 19:33

Rebienvenue ma chouette avec ce charmant personnage :h:
L'hôpital va être ravi de t'accueillir ! :)
Je te valide dès demain :loveheart:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
New blood





Ancien métier : Chirurgien
Occupation : Médecin
Statut civil : Veuve
Lieu de naissance : St-Stephen
Messages : 19
Date d'inscription : 07/07/2017
Célébrité : Hilarie Burton




MessageSujet: Re: “L’essentiel en enfer est de survivre.”   08.07.17 13:41

Pas de soucis t'inquiète pas ^_~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
North Hospital





Ancien métier : Etudiant
Occupation : Aide un peu partout là où on a besoin de petites mains
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Etats-Unis
Messages : 170
Date d'inscription : 24/11/2016
Crédits : Avatar (P&C) Gif Visage (its-anselelgort)
Célébrité : Ansel Elgort




MessageSujet: Re: “L’essentiel en enfer est de survivre.”   10.07.17 10:24

Elle est là !!! Re-bienvenue ! :h: :h: :h: :h:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
New blood





Ancien métier : Chirurgien
Occupation : Médecin
Statut civil : Veuve
Lieu de naissance : St-Stephen
Messages : 19
Date d'inscription : 07/07/2017
Célébrité : Hilarie Burton




MessageSujet: Re: “L’essentiel en enfer est de survivre.”   10.07.17 16:14

Et oui finalt la voilà ;p
Manque plus que Micah à présent ^_~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
North Hospital





Ancien métier : Etudiant
Occupation : Aide un peu partout là où on a besoin de petites mains
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Etats-Unis
Messages : 170
Date d'inscription : 24/11/2016
Crédits : Avatar (P&C) Gif Visage (its-anselelgort)
Célébrité : Ansel Elgort




MessageSujet: Re: “L’essentiel en enfer est de survivre.”   11.07.17 12:33

XD Oui c'est vrai, mais il a besoin d'être un peu retravaillé avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
North Hospital - Staff



Ancien métier : Criminel, ancien biker.
Occupation : Il fait parti de l'équipe de sécurité.
Statut civil : Veuf et célibataire.
Lieu de naissance : Boise, Idaho
Messages : 14
Date d'inscription : 26/02/2017
Crédits : P&C & tumblr
Célébrité : Tommy Flanagan




MessageSujet: Re: “L’essentiel en enfer est de survivre.”   01.08.17 18:17



Bienvenue !
Et félicitations ♥️


:siffle: :laugh:

Te voilà maintenant officiellement membre de What Lies Ahead ! Nous sommes ravis de t'accueillir parmi nous ♥️ Lors de ta validation, tu as été ajouté au nombreux bottins du forum automatiquement, par contre nous te recommandons d'aller y jeter un coup d'oeil afin de t'assurer que ton personnage se retrouve dans chacun d'entre eux :Avatars, occupations et anciens métiers. Une fois cette petite vérification terminée, n'hésite pas à aller créer ta fiche de liens et ton registre des rps. Tu peux également dès maintenant créer un scénario au besoin. Dans tous les cas, n'hésite pas à venir flooder avec nous ! Bon jeu ♥️



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
New blood





Ancien métier : Chirurgien
Occupation : Médecin
Statut civil : Veuve
Lieu de naissance : St-Stephen
Messages : 19
Date d'inscription : 07/07/2017
Célébrité : Hilarie Burton




MessageSujet: Re: “L’essentiel en enfer est de survivre.”   02.08.17 3:38

Mercciiiiii :fangirl:
Je m'occupe de tout ça à midi :congrats: :love2:

(t'inquiète personne n'a rien remarqué ;p :mdr:)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
“L’essentiel en enfer est de survivre.”
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Upgrade Gilet D'Enfer
» Canon feu d'enfer / batterie tonnerre de feu
» L'Enfer du Jeu - 11/11/11 et suivant - Colomiers
» Oakdale, entre paradis et enfer..
» UNE JOURNEE EN ENFER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead ::  :: The Chosen Ones :: Welcome to the Tombs-
Sauter vers: