AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't give up on me ft Esther

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar





▫ Ancien métier : Propriétaire d'un petit bar dans downtown Kelowna.
▫ Occupation : Sbire de Seth et responsable du contrôle et de la surveillance des provisions.
▫ Statut civil : Célibataire. Elle a aimé passionnément et éperdument une fois, on ne l'y reprendra plus.
▫ Lieu de naissance : Kelowna



▫ Messages : 94
▫ Inscription : 23/10/2016
▫ Crédits : avengedinchains (ava)
▫ Célébrité : Natalie Dormer



MessageSujet: Don't give up on me ft Esther   14.04.18 10:44

Don't give up on me
Esther & Vicky



Refermant à clé la porte manant à l'inventaire des ressources dont ils disposaient, Vicky s'assurait que cette dernière soit bien verrouillée avant de s'en éloigner. Ses précautions étaient sans doute prise pour rien, après tout, elle ne croyait pas que l'un des membres des Protectors serait assez imbécile pour prendre voler quelque chose et espérer ne pas se faire démasquer un jour, mais elle n'allait certainement pas courir le risque. Utilisant l'élastique qu'elle avait glissé dans la poche arrière de son gens, Vicky nouait approximativement ses cheveux, elle avait la ferme intention de rentrer dans ses quartiers et se reposer. De profiter un peu du fait qu'ils n'avaient pour le moment rien de prévu. Comme elle ne serait pas à la table de Seth avec les autres sbires, Vicky savait déjà avec qui elle passerait la soirée. C'était d'ailleurs afin d'aller la rejoindre alors qu'elle devait également s’apprêter à fermer la réserve d'arme qu'elle marchait dans cette direction. Elle avait beau ne pas avoir préalablement avisée Esther de ces intentions, elle savait que cette dernière ne sera pas surprise de la voir arriver et qu'elle devait même avoir deviné qu'elle passerait. Les deux jeunes femmes semblaient avoir rien en commun et pour tout dire, depuis la mort de Jacob cela devenait de plus en plus le cas et pourtant... pourtant il y avait cette complicité et cette affection profonde qui dépassait tout le reste.

Arrivant enfin à destination, Vicky s'adossait contre le mur et fixait la lourde porte derrière laquelle elle pouvait entendre du mouvement. La patience n'ayant jamais été sa plus belle qualité même à l'époque où elle se sentait bien, elle succombait à la tentation et frappait quelques coups contre la porte. « J'ai faim... t'as bientôt terminé ?» Les formules de salutations et de politesse étaient disparue depuis bien longtemps chez elle sauf lorsqu'elle se devait de faire un effort. Elle avait beau être expéditive, elle savait que Esther ne serait pas vexée, que le simple fait qu'elle soit présente et souhaite passer du temps avec elle la plaçait au dessus de tous les autres pour l'éternelle solitaire qu'était devenue l'aînée. Victoria s'était alors reculée pour aller retrouver le mur, posant sa tête et attendant patiemment que la douce blonde ne se décide à sortir. Elle n'avait pas prévu l'amener manger un repas cinq étoiles, ça faisait longtemps qu'elles avaient dû faire le deuil de ce mode de vie, mais ils avaient dequoi manger et c'était là le plus important. Et puis la chambre de la sbire disposait quand même d'un confort non-négligeable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



▫ Ancien métier : PDG des entrerprises Cohle
▫ Occupation : Elle aide à la gestion des vivres et tient l’inventaire de l'armement du groupe
▫ Statut civil : Célibataire


▫ Messages : 58
▫ Inscription : 12/02/2017
▫ Crédits : PresleyCash
▫ Célébrité : Elisabeth Olsen



MessageSujet: Re: Don't give up on me ft Esther   14.04.18 19:34

Un petit titre
   les soeurs Cohle

   



  Il y a un an à peine, Esther ne connaissait pas le quart des armes qui pouvaient circuler sur le marché, à vrai dire elle n'y prêtait aucune attention. La seule arme qu'elle connaissait à l'époque étant la carabine de son grand-père, qui ne s'en servait que pendant la saison de la chasse mais aujourd'hui les choses étaient différentes et les armes au même titre que les vivres étaient devenus la nouvelle grande richesse de ce nouveau monde. Aujourd'hui, elle se retrouvait dans se locale alloué au stock d'armes des Protectors, un stock d'armes impressionnant qui regorgeait d'absolument tout ce dont un bon armurier aurait pu rêver allant de l'arme blanche, aux mitraillettes en passant par les revolver et les explosifs. Et c'était à elle qu'incombait la lourde responsabilité de gérer tout cet imposant stock d'armes, de faire un inventaire précis de tout ce qui entrait et sortait. Depuis, elle avait eut le temps de parfaire ses connaissances en la matière...
Pourquoi elle alors que d'autres auraient probablement été plus compétant ? Elle s'était souvent posée la question jusqu'à ce que la réponse s'impose à son esprit avec évidence : justement parce qu'elle n'y connaissait rien et qu'elle ne savait pas se battre. Par conséquent, elle n'avait aucun intérêt à vouloir se servir dans la réserve. Esther n'était pas une experte en armement, et elle savait encore moins s'en servir, en vérité elle avait toujours eu horreur de ça, elle son domaine c'était le marketing et les chiffres. Mais le monde avait changé, à vrai dire, elle espérait toujours se réveiller de son long et interminable cauchemar, retourner travailler, croiser comme chaque matin Danai avec son café dont la délicieuse odeur embaumait chaque matin l'ascenseur de l'entreprise. Recevoir la visite surprise de sa soeur et Abel enlacés, bras dessus, bras dessous, plus amoureux que jamais, rire de Jacob qui faisait l'avion en courant dans son bureau avant qu'elle ne l'attrape et ne le couvre de baisers. Rire avec eux de ce cauchemar apocalyptique dans lequel des virulents les pourchassaient. Les imaginer lui murmurer des mots rassurants la confortant dans le fait qu'elle avait une imagination débordante et que jamais ce genre de choses ne pourrait se produire dans la réalité, qu'elle avait regarder beaucoup trop de films de série Z, et frissonner d'effroi à la seule pensée d'un monde où Jacob n'était plus... malheureusement rien n'y faisait elle avait beau faire et se réveiller chaque matin son cauchemar persistait alors que sa réalité, elle, se transformait en souvenirs qui venaient la hanter en rêve...

Désormais ce monde qu'elle avait connu et qui lui paraissait avoir existé dans une autre vie, avait totalement disparu. Le nouveau monde était désormais à la merci des virulents, ces hommes et ces femmes qui avaient perdu toute notion d'humanité, toute réflexion, jusqu'à la parole pour ne plus être que de dangereuses créatures qui ne rêvaient que d'une choses : faire de vous leur repas.
Ces créatures effrayantes auraient pu sortir tout droit de l'imaginaire d'un réalisateur de série Z pourtant elles étaient bel et bien réelles, et le seul moyen de les combattre c'était de frapper leurs boites crânienne ou de les immoler, deux actes qu'elle se sentait absolument incapable de réaliser. C'est pourquoi les armes étaient devenus une véritable nécessité, s'ils voulaient survivre dans ce monde il fallait pouvoir se battre et pour se battre il fallait engranger un maximum d'armes et de munition. L'homme qui dirigeait le complexe dans le lequel ils avaient trouvé refuge qui par le passé était un aéroport, s'appelait Seth. Au départ, Esther devait reconnaître qu'elle était heureuse qu'elle et Vicky aient croisé le chemin de cet homme qui semblait savoir ce qu'il faisait et qui était en mesure de leur offrir sa protection. Pourtant aujourd'hui, et bien qu'elle avait conscience de la chance qu'elle avait de pouvoir vivre dans un lieu sécurisé, elle en était venue à se demander si finalement elles n'auraient pas été plus en sécurité à l'extérieur qu'ici, aux cotés de cet homme. L'homme possédait une présence des plus imposante et impressionnante ce qui le rendait très charismatique. Il semblait constamment savoir parfaitement ce qu'il fallait faire mais... à force de vivre à ses côtés Esther lui avait découvert un côté malsain, sadique et cruel qu'il dissimulait sous des règles de bonnes conduites. Malheureusement la noirceur de cet homme semblait fasciner sa soeur comme un papillon à la lumière d'une bougie et à force, si elle n'y prenait pas garde, Victoria allait finir par s'y brûler les ailes

Victoria, c'était aussi à elle, qu'elle devait cette sécurité et ce poste à responsabilité que voulait bien lui accorder Seth, si toutefois Seth pouvait accorder sa confiance à quelqu'un. Parce que Victoria était parvenue à se hisser dans sa garde de confiance ce qui apportait son lot davantage, pourtant, de tous ces avantages, Esther s'en serait bien passé. Depuis la mort de Jacob et les paroles assassines d'Abel, Vicky n'était plus la même, elle avait été littéralement détruite, prisonnière dans sa propre douleur et pour tenter survivre sa soeur avait choisit de ne plus rien ressentir, de s'endurcir et d'oublier toute compassion, c'est pourquoi la présence de Seth était aussi néfaste pour sa soeur, parce qu'il avait une mauvaise influence sur elle, et qu'il anesthésiait totalement les émotions et les sentiments de l'ancienne Vicky, pourtant Esther le savait, elle était toujours là, quelque part, caché dans un coin de son coeur. Il lui suffisait d'ailleurs de penser à elle pour que cette dernière se manifeste en donnant quelques coups sur la lourde porte en métal derrière laquelle se trouvait l'armement des Protectors. Un sourire naquit sur ses lèvres en reconnaissant cette manière si particulière qu'avait sa soeur de manifester sa présence, un sourire qui s'élargit davantage en entendant sa voix résonner avec un brin d'impatience de l'autre coté de la porte, dans le couloir. Refermant le cahier d'inventaire elle le glissa dans le tiroir où Seth pouvait y avoir accès à n'importe quel moment du jour ou de la nuit, selon son désir. Esther savait très bien que le Leader des Protectors tenait, tout comme elle, son propre registre mais c'était une manière de vérifier que rien ne manquait et c'était un moyen des plus dissuasif d'essayer de le doubler, ne serait-ce que d'une balle. L'homme éprouvait ce besoin maladif de tout contrôler, de tout gérer rendant plus dissuasif et difficile encore toute tentative de roublardises ou de tricherie et compte tenu de ce qui attendait les traitres, Esther n'était absolument pas tenté de s'y essayer. Ouvrant la porte, elle en sortie et aperçu immédiatement sa soeur patientant adossé contre le mur

- Quelqu'un a parlé de manger ?
Sourit-elle en faisait apparaître sa frimousse rieuse

La rejoignant, elle ferma la porte derrière elle, qu'elle verrouilla avec précaution, puis, après s'être bien assuré que personne d'autre ne pouvait entrer elle emboita le pas de sa soeur et se dirigea vers leur quartier.

- Je ne sais pas où ils ont trouvé toutes ces armes, en tout cas Jason et son groupe m'ont rapporté deux caisses pleine d'armement que je n'ai pas encore terminé d'inventorier mais là je t'avoue mon dos n'en peux plus. Dire que je pensais pas possible d'en trouver à nouveau autant et que tout avait été ratissé, tu as une idée de leur provenance ?...

Sa soeur était-elle de l'expédition ? Peut-être

- Alors dis-moi quel régal aurons-nous au menu ce soir ?


Elle n'était bien sur pas prête de gouter à nouveau un excellent coq au vin, néanmoins, elle savait qu'elle serait tout aussi ravie de ce qu'elle aurait dans son assiette. Lorsque l'on se retrouvait dans une telle situation, on était ravi d'avoir à manger, quoi qu'il y ait dans son assiette

-Tu sais ce qui me manques ? Ces soirées au coin du feu à boire un bon chocolat chaud blottit l'une contre l'autre sous une épaisse couverture à regarder un bon film... Je crois que je pourrais tuer pour une tasse de chocolat


Esther et Vicky avaient chacune leur vie et à vrai dire, la dernière fois qu'elles avaient eu ce genre de soirée remontait au décès de leur père.. au moins l'apocalypse leur avait permis de retrouver certains de ces moments privilégiés, même si ce n'était plus tout à fait la même chose
      
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





▫ Ancien métier : Propriétaire d'un petit bar dans downtown Kelowna.
▫ Occupation : Sbire de Seth et responsable du contrôle et de la surveillance des provisions.
▫ Statut civil : Célibataire. Elle a aimé passionnément et éperdument une fois, on ne l'y reprendra plus.
▫ Lieu de naissance : Kelowna



▫ Messages : 94
▫ Inscription : 23/10/2016
▫ Crédits : avengedinchains (ava)
▫ Célébrité : Natalie Dormer



MessageSujet: Re: Don't give up on me ft Esther   15.04.18 19:40

Don't give up on me
  Esther & Vicky

 


Elle allait s'avancer pour donner de nouveaux coups contre la porte lorsque le doux visage de la cadette apparaissait enfin. Heureusement pour elle qu'elle avait ce sourire d'ailleurs, car c'était bien la seule chose qui l'empêchait de lui répondre qu'elles feraient plus que d'en parler si elle daignait de se bouger les fesses plus rapidement que ça ! Apparemment, il y avait une bonne raison pour laquelle sa soeur avait du mettre plus que de temps pour finir tout ça. Avait-elle une idée de la provenance ? Pas le moins du monde, mais sans doute, l'apprendrait-elle demain lorsqu'elle et les autres sbires allaient se réunir pour faire le point et discuter de ce qui allait venir. De toute façon, qu'ils aient trouvée une planque d'arme et l'aient dévalisé où qu'ils les aient pris à des plus faibles, ça ne changeait rien pour elle. C'était comme ça que fonctionnait la nature après tout et tant qu'elle et Esther se trouvaient avec les plus forts, elle ne se posait pas vraiment de question. Abel avait raison après tout, elle était trop faible pour se protéger elle-même et si elle ne voulait pas qu'on lui arrache sa soeur comme on l'avait fait avec son fils,

« Je ne sais pas, mais Seth ne manque jamais d'inspiration. Et puis comme tu le dis, tout à déjà tellement été ratissé pour ce genre de ressource, c'est bien la preuve que chacune de ses armes est importante. »

Avançant dans le long couloir, elles montèrent les escaliers et arrivèrent assez rapidement dans la salle principale de l'aéroport qui autrefois était vitrée jusqu'au plafond. C'est en la traversant qu'Esther se renseignait sur le menu du soir, il y a tant de choses qu'elle aurait aimé lui répondre, mais malheureusement la réalité était beaucoup moins glamour même s'ils pouvaient encore se compter chanceux.

« Des pâtes à la sauce tomate et des carottes si je ne me trompe pas... Digne d'un menu cinq étoiles. »

Arrivant à ce qui leur servait de cafétéria et où les repas étaient comptés afin d'être distribués presque qu'équitablement à tout les membres des Protectors, le nom de Vicky et celui d'Esther était rayés de la liste et une assiette contenant leur portion leur était servie. Adressant seulement un sourire, acte le plus près du remerciement dont elle était capable. S'éloignant plats en main, les deux jeunes avaient presque atteint la chambre de l'aîné. Le souvenir dont lui parlait Esther lui tirait d'ailleurs un sourire triste. Elle avait raison et si Victoria ne pouvait rien faire pour le film, elle se promit d'au moins tenter de lui préparer un semblant de chocolat chaud qu'elle espérait tant.

« Il te manque un détail à ton souvenir... Tu oublies papa qui se plaint sans cesse de nos choix de films.s »

Sa seule consolation était que la mort l'ait emportée avant le début de l'infection. Sa maladie l'aurait rendu beaucoup plus sujet à une fin douloureuse. Arrivant dans la chambre, Victoria ouvrait la porte et laissait Esther aller s'installer d'abord, lui laissant le choix entre le lit ou encore l'une des deux chaises avec un léger coussin qui s'y trouvait. Ça n'avait rien à voir avec le confort dont elle disposait autre fois, mais elle avait beau le pouvoir, Victoria ne pouvait tout simplement pas imaginer le fait d'entrer à nouveau dans cette maison qui avait été la leur. Allant chercher deux fourchettes, elle prenait place contre le lit et tendait l'une d'elle à sa soeur.

« Bon appétit. »

Affamée, elle ne perdait pas de temps avant de prendre une bouchée. Elle était loin d'être la plus volubile des deux et avouons-le, heureusement que sa soeur avaient plus de sujets de discussion qu'elle car leur soirée entre soeurs seraient d'un ennui complet. Néanmoins, elle faisait des efforts, c'est pourquoi après avoir maladroitement chercher un sujet de conversation, elle rapportait la discussion à ce que faisait Esther plus tôt.

« J'ai une rencontre avec Seth et les autres demain... je vais peut-être en apprendre plus sur l'invention. Tu es arrivée à terminer ou tu vas devoir reprendre demain ? »
 

_________________
the scars of your love
leave me breathless
i  can't help feeling we could have had it all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



▫ Ancien métier : PDG des entrerprises Cohle
▫ Occupation : Elle aide à la gestion des vivres et tient l’inventaire de l'armement du groupe
▫ Statut civil : Célibataire


▫ Messages : 58
▫ Inscription : 12/02/2017
▫ Crédits : PresleyCash
▫ Célébrité : Elisabeth Olsen



MessageSujet: Re: Don't give up on me ft Esther   17.04.18 3:50

Un petit titre
  les soeurs Cohle

 


- C'est bien ça le problème, lâcha Esther dans un soupir alors que sa soeur lui affirmait à quel point Seth ne manquait jamais d'imagination.

Esther n'appréciait pas cet homme que Vicky tenait en grande estime et ne s'en était jamais caché à elle. Si elle avait renoncé à lui ouvrir les yeux de manière frontale ou à débattre avec elle à ce sujet, car sa soeur était horriblement bornée et pouvait jouer les autruches comme personne lorsqu'elle avait décidé de porter des oeillères, ce n'était pas pour autant qu'elle avait renoncé à dire ce qu'elle pensait sincèrement de cet homme qui les dirigeait. Comme tout le monde ici, elle appréciait la sécurité des lieux, avoir de quoi manger, mener un semblant de vie normale, ce qu'elle désapprouvait par contre, c'était la manière dont Seth gérait tout ça. L'homme se prenait pour un roi avide de conquêtes et de pouvoir. Il ne se sentait jamais mieux que lorsqu'il tenait quelqu'un à sa merci. Il inspirait la peur, il le savait et il en jouait. Esther avait cependant beau avoir quelques scrupules dont le fond elle n'était pas mieux que les autres, elle aussi profitait de ces richesses et elle aussi préférait se taire plutôt que de dire tout haut le fond de ses pensées qu'elle savait dangereuse. Si elle était ici c'était par choix, mais contrairement à bon nombre de personne ce n'était pas parce qu'elle n'avait d'autres parts où aller mais parce qu'elle refusait d'abandonner sa soeur. Elle savait que si elle restait là seule, sous l'emprise de Seth, ce serait la livrer définitivement à ses démons. L'enlever, la forcer à partir ? C'était ridicule, elle n'en n'était pas capable et cela n'aurait absolument aucun effet, Vicky devait partir de son plein grès, et elle ne connaissait qu'une seule personne capable de la faire changer d'avis. Une personne qui avait totalement disparu, même si elle était convaincu en son for intérieur qu'il était toujours vivant, quelque part à l'extérieur.

Une douce odeur de nourriture se mit à lui chatouiller les narines alors qu'elles atteignaient le réfectoire. Après avoir récupéré leur plat, les deux soeurs quittèrent la place avec leurs plateaux et s'en retournèrent dans les quartiers de l'aînée où elles seraient plus à leur aises pour discuter, loin des oreilles indiscrètes. Un sourire doux et empreint de nostalgie se dessina sur ses lèvres alors que Victoria évoquait la présence de leur père qui rouspétait toujours continuellement quand au choix cinématographique de ses filles

- Je vous ai rendu dingue avec mes Jurassic Park hein, gloussa-t-elle à l'évocation de ce souvenirs

Cette trilogie elle avait dû les regarder au moins une centaine de fois si ce n’était pas plus, mais elle ne s'en lassait pas. Elle avait beau connaître les dialogues par coeur, savoir ce qui allait se passer à chaque seconde, elle se laissait toujours surprendre

- D'ailleurs en parlant de ça, fit-elle le regard malicieux, je suis allée du côté des boutiques de l'aéroport l'autre jour et devine ce que j'ai trouvé dans le rayon librairie, fit-elle alors que son sourire s'agrandissait.

Ce petit regard pétillant, ce sourire aux lèvres ne laissait aucun doute quant au St Graal qu'elle possédait désormais dans sa chambre. Le livre dont étaient tirés ses films préférés. Quelle chance avait-elle de le trouver ? Aucune, à vrai dire elle n'espérait même pas trouver quoique ce soit mais à présent qu'ils étaient parfaitement installés, que les lieux avaient été nettoyés, les défenses inviolables et que tout ce qui était de première nécessité avait été établit et était parfaitement rodé, Esther s'était dit qu'un peu d'évasion ne pouvait pas faire de mal aux habitants de cette communauté et qu'il serait peut-être possible de monter une petite bibliothèque en fonction de ce qu'elle pourrait trouver dans les librairies de l'aéroport. Elle avait fait cette suggestion à Seth sans trop y croire mais à sa grande surprise l'homme avait apprécié l'idée et lui avait donné la responsabilité de cette tâche sur son temps libre. Seth n'était pas stupide, il savait que ses gens avaient besoin de se détendre également, que certains étaient appâtés par l'idée d'un confort qu'ils n'auraient nulle part d'autres ailleurs
Prenant place sur l'une des chaise mise à disposition, Esther remercia sa soeur pour la fourchette, et attaqua son repas avec appétit, appréciant chaque bouchée qu'elle dégustait.

- Tu sais,.. pour moi ça, c'est le nouveau menu 5 étoiles

En prononçant ces paroles, Esther faisait référence à ce que Vicky lui avait dit un peu plus tôt. Elle n’avait pas à s’excuser ou à regretter de n’avoir que ça à lui offrir, parce que même si Esther n’aimait pas leur environnement, elles n’avaient au moins pas à s’inquiéter de savoir si elles auraient de quoi se nourrir. Il ne s'agissait peut-être pas de plats raffinés, cuisiné par des gourmets, et à vrai dire c'était probablement pire que la cantine dont elle se plaignait constamment à l'époque mais aujourd'hui, alors que rare était les gens qui pouvait manger à leur faim, ses prétentions en matière gastronomique avaient considérablement été revu à la baisse, parvenant ainsi à apprécier chaque bouchée de ce qui se trouvait dans son assiette. Elle leva son regard sur sa sœur lorsque cette dernière évoqua son rendez-vous du lendemain avec Seth et sa garde rapprochée. Esther n’aimait pas savoir que sa sœur participait à ce genre de chose, à ces espèces de conseil de guerre. Bien que son visage demeurait toujours fermé à cette seule perspective une lueur d’intérêt traversa le bleu de ses yeux lorsque la possibilité de découvrir la provenance de ce stock d’armes fut évoqué. Esther espérait de tout cœur apprendre qu’ils n’étaient pas le fruit d’un massacre. Elle oublia cependant bien vite ces considérations personnelles et se troubla lorsque sa sœur lui demanda si elle était parvenue à terminer l’inventaire. Plongeant son regard dans son assiette comme s’il y avait des choses absolument passionnantes qui s’y trouvaient, Esther tenta de lui répondre sur un ton détaché

- Non… j’ai pas eu le temps de finir… En fait j’ai été interrompu par Alec… il venait me parler de la bibliothèque, c’est lui qui va s’occuper de faire les étagères, précisa-t-elle en feintant l’indifférence sans grand succès. Il avait besoin de quelques précisions

Alec était l’un des nombreux ouvriers qui s’étaient retrouvé ici un peu par la force des choses. Tout comme elle, il avait suivi son frère qui semblait prendre son pied dans ce nouvel ordre établit. Pour sa part, Alec n’adhérait pas non plus à cette nouvelle idéologie du plus fort, mais tout comme elle, il n’était pas assez fou pour s’opposer à Seth et appréciait la sécurité qui se trouvait entre ces murs. Ce n’était pas l’idéale mais c’était toujours mieux que de se retrouver dehors, à la merci des virulents, de la famine et des autres hommes. Du moment qu’on ne le forçait pas à prendre les armes contre d’autres personnes il faisait bon grès mal grès de cette situation. Esther appréciait beaucoup sa compagnie, il était gentil, simple, pacifique, partageait les mêmes idées qu’elle et son charme naturel ne la laissait pas totalement insensible

- Dis-moi c’est nécessaire tous ces virulents aux grilles de l’aéroport ? Demanda-t-elle en relevant la tête dans la direction de sa sœur.

C’était un point qui la déroutait et la rebutait et dont elle n’avait jamais compris l’intérêt mais en cet instant c’était surtout une excuse comme une autre pour changer rapidement de conversation


     
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Don't give up on me ft Esther   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't give up on me ft Esther
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» Get up and never give up... [PV Raphaël]
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» that awkward moment when we're sitting next to each other feat. connor, cooper, evey & esther..
» TRISTAM ✎ nobody can give you equality, or justice, or anything. if you're a man, you take it.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: North Kelowna :: International Airport-
Sauter vers: