AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Welcome to ZombieLand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 163
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Welcome to ZombieLand   21.04.18 14:57

Welcome to ZombieLand
   Dylan | Tobias

   


Tobias, il était confortablement installé sur une chaise, à l'intérieur de son espace privé. Plus grand que celui des autres, grâce à sa place au sein de la communauté, la pièce peut facilement contenir Tobias, Leela, et Alicia lorsqu'ils doivent être tous les trois réunis. Pourtant, il était seulement en compagnie de sa fille. Un de ces rares moments calme où il peut la retrouver pour passer un moment tendre en compagnie de celle pour qui il s'est battu jusqu'ici. Mais, comme tous les bons moments de ce monde, celui-ci est détruit par l'interruption d'une femme qui cogne à la porte. Il est allé ouvrir, et lorsqu'il a découvert le visage d'une de ses collègues, il s'est immédiatement décomposé. Ce signal, est le moment où il doit quitter sa fille. Elle est triste, mais il n'a pas le choix. Une nouvelle mission lui tombe dessus, il se doit de la prendre. Seth compte sur lui, alors il n'a pas le choix. Tobias, il a tout juste eu le temps de trouver Alicia, pour qu'elle retrouve Leela. Il n'a confiance qu'en la mexicaine pour s'occuper de sa fille, et le père de famille ne pourrait partir sans les savoir toutes les deux. Alors, il est sorti. Il a traversé l'aéroport bondé, pour s'en échapper.

« - J't'ai sorti le 4x4, Toby ! » S'exclame un roux, en lui lançant les clés de la voiture.
« - T'as bien fais, » Répondit simplement le blond en les attrapant sur le passage.

Une moitié de cigarette allumée entre les lèvres, Tobias plisse les yeux pour voir que tout est déjà prêt pour qu'il parte. Machinalement, il se met à sourire. C'est ce qu'il aime, à être à cette place : il n'a qu'à demander, puis avoir. Son regard se baisse à terre, lorsqu'il enfonce son briquet dans la poche arrière de son jean. Armé d'un glock, et d'un simple poignard, il s'avance alors vers la voiture pour se mettre en marche. Mais en chemin, ses yeux se posent sur la silhouette du larbin de service. Il pourrait porter la lettre L, sur son tee-shirt, que ce serait aussi flagrant. Comme toujours, le gamin baisse la tête, mais ça n'empêche pas Tobias ne venir lui mettre une légère claque derrière la tête, qui se veut faussement amicale.

« - Ta mère t'as pas appris à dire bonjour, tocard ? » Un sourire franc s'est dessiné sur ses lèvres. Tobias ne déteste pas ce gamin, il s'amuse simplement à le rabaisser. Une façon de décompressé de ce monde pourri. « Tu vas où, comme ça ? »

La réponse tarde à arriver, comme d'habitude. Dylan, il est terrifié par la simple présence de Tobias. Dire qu'il était un homme bon, que l'on avait pas nécessairement besoin de craindre, encore deux mois plus tôt. Il ne se reconnaîtrait pas, même en se voyant dans un miroir. Mais tout ce que peut dire le larbin n'a pas spécialement d'importance. Le père de famille attend tout de fois la fin de la réponse, pour poser sa main sur l'épaule de Dylan, et avancer en l'obligeant par la même occasion à la suivre vers le 4x4.

« - Ca tombe bien, j'ai besoin d'un larbin pour un truc. » A quelques pas de l'automobile, Tobias s'arrête pour laisser à Dylan le temps de comprendre. A l'arrière de la voiture sont posées une dizaine d'enceintes : c'est le 4x4 que Tobias utilise pour bouger un maximum de virulents. « Y a un centre commercial, à une trentaine de bornes. Le boss veut qu'on aille y jeter un coup d'oeil... mais j'te préviens, ça va grouiller de zombis là-bas, comme t'en as jamais vu. » Son regard amusé croise celui de Dylan, à la recherche de la moindre expression qui pourrait le faire mourir de rire.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Etudiant en histoire
▫ Occupation : Larbin
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver

▫ Messages : 68
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Célébrité : Miles Teller



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Welcome to ZombieLand   21.04.18 17:23

Welcome to Zombieland
   Tobias & Dylan

   


Ça ne faisait peut-être qu'une quinzaine de jours que Dylan était arrivé chez les Protectors (ou pour être plus correct dans les termes, que l'un des leurs avait "sauvé son cul") mais il avait déjà intégré les règles de base du lieu dès le premier jour : baisse la tête, fais ce qu'on te dit.
Au début, il avait hésité à leur parler de ses potes à l'hôpital. Après tout, ce groupe armé était bien organisé et, comme ils s'aimaient à se nommer eux-même, étaient là pour "protéger". Mais il y avait aussi quelque chose de malsain ici. Seth, le chef était tout simplement terrifiant. Trop trouillard pour prendre la moindre décision, Dylan, indécis avait alors attendu de voir ce qu'il en était réellement des Protectors. Il attendait toujours.

Une ramassette à la main, l'ancien étudiant en histoire faisait l'inventaire des grains de riz qu'un pauvre malheureux avait eu la malchance de faire déverser d'un des sacs en le transportant d'un endroit à l'autre. Et pour une sombre raison, la punition allait être égale au nombre qu'il était en train de compter et de remettre dans le paquet. Dylan ne comprenait pas très bien pourquoi c'était à lui de faire ça et non au fautif. Ni si celui-ci allait réellement avoir une punition pour avoir déchirer accidentellement un sac de riz, alors que les conséquences de ce petit accident n'étaient pas très graves (on pouvait toujours manger ce riz !).
Peut-être qu'on se foutait juste de sa gueule... Ce n'était pas nouveau, apparemment, ici, il était leur tête à claque. Qu'importe. Il faisait ce qu'on lui demandait. Comme toujours.

A l'approche de Tobias, un des sbires de Seth, Dylan baissa la tête en signe de respect. Mince, ce mec était en train de s'avancer vers lui et il lui foutu un tape claquante et douloureuse dans le cou, lui demandant s'il n'avait jamais appris à dire bonjour. Dylan eu un pincement au coeur lorsqu'il mentionna sa mère mais il chassa bien vite cette pensée. Il fallait rester concentré sur ce qu'il lui demandait et, en ce moment, Tobias voulait savoir où il allait.

-Euh..bonjour. Je... on m'a dit de compter et de ramasser les grains de riz, là bas, bafouilla-il en montrant d'un geste son "lieu de travail".

On aurait dit que Tobias n'en avait réellement que faire de ce qu'il faisait. Il posa en effet bien vite sa main sur son épaule et l’entraîna d'un mouvement ferme vers un 4x4. Apparemment, il serait plus utile ailleurs. En voyant le contenu du véhicule, le visage de Dylan blêmit. L’arrière de celui-ci était rempli d'une dizaine d'enceintes.
L'étudiant comprit très vite ce qu'était la mission de Tobias : amener des virulents d'un point A à un point B.

-Euh... mais, je n'ai pas fini de compter... Marmonna-t-il, tentant sa chance, le coeur battant.

Toute excuse était bonne pour se défiler. Et Dylan n'avait clairement pas envie d'accompagner Tobias dehors pour aller au devant des Zombies !
   
-Je ne suis pas sûr de correspondre pour... ça.  Déclara-t-il, la bouche extrêmement sèche.

Il n'y avait vraiment personne d'autre que lui?   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 163
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Welcome to ZombieLand   21.04.18 18:47

Welcome to ZombieLand
   Dylan | Tobias

   


C'est qu'il a de l'humour, le larbin. Mais, il ne rigole pourtant pas. Compter des grains de riz, sérieusement ? N'y a-t-il rien de plus utile à faire sur le camp ? Alors, Tobias est persuadé que c'est un mauvais coup d'un autre membre de son équipe. Tout pour faire passer un mauvais quart d'heure au nouveau. A celui qui fait certainement les pires travaux de toute la communauté. Tobias a décidé d'en rire, avant de pousser légèrement le gamin par l'épaule.

« - Tu peux pas trouver un chinois pour l'compter, c'putain d'riz ? » Le blond fait attention à ce qu'à dit le plus jeune, juste parce qu'il tente de se défiler. « Pourquoi tu fais ça, d'ailleurs, compter du riz, débile ? »

Tobias, il est raciste. Il l'a toujours été, mais il ne se laisse aller que lorsqu'Alicia n'est pas dans les parages. Parce que ça blesserait la mexicaine qui vit avec lui, et qui protège sa fille, depuis maintenant un ans. Non, Tobias n'est pas stupide. Il sait ce qu'il dit, et devant qui il le fait. Tirant la dernière taffe de sa cigarette, il attrape le filtre du bout des doigts avant de le jeter à terre. Par automatisme, il vient l'écraser à l'aide de sa chaussure avant de fermer la portière de sécurité arrière du 4x4. Il la claque un peu fort, pour faire sursauter le larbin qui ne semble pas savoir aligner deux mots sans s'emêler les pinceaux. Il va mieux falloir pour lui qu'il fasse un effort, sinon, le voyage risque d'être encore moins drôle.

« - Arrête de pleurnicher, et monte dans cette putain d'voiture. »

L'ordre est lancé, Dylan n'a plus le choix que d'opérer les demandes de Tobias. Ce dernier s'assure pourtant d'envoyer un autre glandu compter ces morceaux de riz, bien qu'il trouve ça débile. On ne lui en voudra pas d'avoir emporter Dylan avec lui -encore moins s'il parvient à lui foutre la trouille de sa vie. Tobias, il a fait le tour de l'automobile. A mis le contact dès qu'il fut assit à l'intérieur, puis, il est sorti lorsque des gardes leur ont ouverts les grilles. Vous ne partez que tous les deux, en expéditions. Avec quelques armes déjà installées dans la grosse voiture, de la bouffe, de l'eau, et surtout : beaucoup, beaucoup de musique. C'est ce qu'il préfère, dans cette tâche : il peut écouter ce qu'il veut, quand il veut. Et pour être honnête, les musiques vont faire péter un câble à Dylan : une petite collection de disque enfantin qu'il avait eu l'habitude de faire écouter à sa fille lorsqu'elle n'était encore qu'un bébé. Si Leela savait ça, elle lui aurait surement fait la gueule pour la honte qu'il lui met en faisant ça. Mais Tobias ? Il s'en fou. Pour l'instant le silence règne.

« - J'peux pas mettre le son avant d'être à au moins quinze bornes de la base. » Tobias explique, fait tourner son doigt à côté de ça tête mimant une débilité, avant de reprendre comme s'il expliqué à un taré. « T'sais, pour pas qu'on s'fasse bouffer. » Il sourit, rit une nouvelle fois parce qu'il se moque bien du gamin. De la poche de sa veste, il sort une clope. La tend à Dylan en le regardant, connaissant déjà un bout de la route pour qu'il n'ait pas besoin de poser constamment son regard dessus. « Alors va falloir que tu me divertisses mec. Et qu'tu penses à autre chose que ce qui t'attend, parce que j'peux te promettre que ça va être grandiose ! »  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Etudiant en histoire
▫ Occupation : Larbin
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver

▫ Messages : 68
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Célébrité : Miles Teller



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Welcome to ZombieLand   22.04.18 3:03

Welcome to Zombieland
   Tobias & Dylan

   


Dylan resta un instant interdit après sa remarque. Est-ce qu'il devait rire de sa pseudo blague raciste ? Non, ça va, Tobias ne lui en laissa pas l'occasion en enchaînant directement avec une autre question ? Pourquoi ramasser ce riz ? C'était pourtant simple.

-Euh...parce qu'on me l'a demandé.  

Ca pourrait être perçu comme de la répartie sarcastique, mais ça ne l'était pas. Dylan était réellement occupée à cette tâche ingrate parce qu'un des membres le lui avait demandé. Ou plutôt ordonné. Très bien... C'était toujours mieux que bien d'autres choses qu'il avait eu le temps d’apercevoir ici.. Ou mieux que ce que le sbire de Seth  avait en tête pour lui en ce moment. Le 4x4, les enceintes... Tout ça ne présageait rien de bon.
Les virulents, moins il en voyait, mieux il se portait !
Toujours pétrifié devant le véhicule alors qu'il comprenait que Tobias voulait sa présence à lui (lui ! Fallait être un peu con pour le vouloir comme compagnon de route !) l'ancien étudiant sursauta lorsque Tobias prit un malin plaisir à reclaper avec force la portière arrière, tout en lui ordonnant de monter dans la voiture.

Dylan fit ce qu'il disait et s'installa donc sur le siège passager. Ils dépassèrent les gardes et les grilles et se retrouvèrent en dehors de l'aéroport. Le jeune homme déglutit. Depuis qu'il était arrivé ici, c'était la première fois qu'il sortait "dehors". Et qu'il allait au devant des virulents. Il lui expliqua qu'il ne pouvait pas mettre la musique à moins de quinze kilomètres de la base. Logique. En son for intérieur, Dylan pria pour qu'ils ne se dirigent pas vers l'hôpital où ses amis se trouvaient. Il avait parlé d'un centre commercial mais il y en avait plusieurs dans les environs.

L'étudiant laissa échapper un petit rire ridicule quand Tobias précisa la raison de s'éloigner. Il le prenait certainement pour un débile - comme s'il ne savait pas que ces Zombies étaient attirés par le bruit et qu'il serait stupide de trop en faire auprès de leur camp - mais Dylan s'en foutait. Ce qu'il voulait, c'était rester vivant aujourd'hui.
Tobias sortit de sa poche une clope et la tendit à Dylan. Ce dernier s'en saisit alors que le conducteur lui intimida l'ordre de le divertir. Divertir, divertir... Il en a des bonnes lui !

-Vous z'avez un briquet ? Demanda Dylan, bien décidé à lui montrer qu'il avait eu un passé avant la propagation et que ce passé ne faisait pas de lui un retardé. Un trouillard, peut-être, mais ça il le savait déjà.

L'étudiant n'était qu'un fumeur occasionnel. Avec un petit verre en soirée, un cigarette passait toujours bien et puis, quoique puisse dire les diverses campagnes contre le tabac, on avait vraiment l'air plus cool en fumant.
Comment pouvait-il le divertir ? Dylan lui jeta un coup d'oeil en biais. Avec ses longs cheveux blonds - un peu crades - et sa barbe de quelques jours au volant du 4x4, c'était lui le plus cool des deux, ça, on ne pouvait le nier.

-Vous faisiez quoi, avant ? Comme métier je veux dire.

Peut-être n'était pas autorisé à lui poser des questions mais Dylan savait qu'il le saurait très vite si c'était le cas. Et puis, il ne savait pas trop quoi lui dire pour le "divertir". C'était Aaron qui savait raconter des histoires, pas lui !

Puis, il demanda d'une voix mal assurée.

-C'est quoi votre tâche exactement dans ce centre commercial ? Pourquoi faut-il déloger les virulents ? Pour... pour pouvoir utiliser l'endroit ?

Les ressources du commerce étaient peut-être encore viables. Mais ne serait-il pas piller lui aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 163
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Welcome to ZombieLand   22.04.18 6:18

Welcome to ZombieLand
   Dylan | Tobias

   


Après avoir allumé sa cigarette, il a tendu le briquet à Dylan sans poser son attention sur ce dernier. Une main sur le volant, l'autre tombant de l'autre côté de la portière par la vitre baissée. Ses cheveux volent légèrement à cause du vent provoqué par la voiture qui roule sacrément vite, avec tout ce qu'il transporte, ça pourrait être dangereux. Mais Tobias sait que tout est correctement accroché à l'arrière. S'il freine tout de même dans les virages, sa conduite montre qu'il est très rare de croiser d'autres automobilistes : ce qui lui permet de rouler beaucoup plus vite, et d'arriver à destination plus tôt qu'il ne l'aurait fait avec la circulation d'avant. Le sbire de Seth Williams a tourné la tête, recrachant la fumée de sa cigarette, lorsque le gamin a posé sa question. Qu'est-ce qu'il faisait avant ? Ce souvenir est si lointain, qu'il a même du mal à croire qu'ils avaient des journées aussi cool. Même entre les tâches à la maison, ses occupations avec ses voisins, les sorties et occupations de sa fille, ses journées étaient beaucoup moins chargées qu'elles ne le sont aujourd'hui. Difficilement, il avale sa salive. Il tire une autre taffe sur sa clope, ce qui montre qu'il ne répondra pas à la question. Parce que dans le monde d'aujourd'hui, il n’avouera pas préférer utiliser le fer à repasser plutôt qu'une arme. Passer du temps derrière les fourneaux, puis à aider sa fille pour ses devoirs. Tobias, il se trouve mille fois mieux aujourd'hui qu'il ne l'était à l'époque.

« - C'est quoi votre tâche exactement dans ce centre commercial ? Pourquoi faut-il déloger les virulents ? Pour... pour pouvoir utiliser l'endroit ?  »
« - Notre, tâche... » Répond-t-il à cette question qu'il trouve pertinente, en accentuant le premier mot de la phrase pour montrer que lui aussi à son rôle à jouer. « Apparemment, il a été clôturé en enfermant tout le monde à l'intérieur. Le boss dit que les autorités avaient voulu tenter de refréner l'invasion. »

Tobias raconte ce qu'il sait de l'endroit. Dans la poche de sa veste, un plan qui a été dessiné par des éclaireurs. Il sait ce qu'il doit faire, comment il doit le faire. S'ils ne partent qu'à deux, c'est parce que ce qui reste de vide à l'intérieur de la voiture, doit absolument servir à rapporter des ressources pour le groupe. Tobias parle de cette histoire comme s'il l'avait vécu, comme s'il savait ce qui s'était passé, alors qu'à l'époque, il était encore près de Montréal. Ce qu'a dit Seth, est parole d'or. Alors, il continue, montrant au gamin qu'il n'a pas à prendre la parole tant qu'il n'a pas fini, tant que ce n'est pas bon. Lui-même ne comprend pas que le gouvernement ait pu bloquer des centaines de gens à l'intérieur d'un centre commercial : c'était sur qu'ils allaient tous mourir.

« - Tu vois, ça ? » Tobias avait arrêté la voiture au milieu de la route, pour sortir la carte faite main et la déplier pour que Dylan puisse regarder. Son doigt glisse sur le premier cercle dessiné, le plus éloigné du centre commercial. « Ils ont installé un grillage tout autour. A l'intérieur, y a des centaines de Z qu'il faut bouger. Pour qu'on puisse aller-là. » Son doigt se pose sur le dessin du milieu, le centre commercial. « On espère qu'il a pas trop été pillé, mais... quels débiles s'aventureraient là-bas, sérieux ? »

Tobias se met à rire, laisse la carte à Dylan, pour reprendre le volant. Il ne reste plus que cinq kilomètres pour arriver à destination. Bientôt, il devra allumer la musique à un niveau de puissance incroyable. Une fois que vous aurez ouvert la voie aux virulents, il vous faudra être rapide pour les emmener le plus loin possible, en les envoyant à l'opposé de l'aéroport.

« - Si c'est comme on l'pense... » Enfin, il jette son filtre par la fenêtre, en recrachant un dernier nuage de fumé blanche. « C'est la caverne d'Ali-Baba. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Etudiant en histoire
▫ Occupation : Larbin
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver

▫ Messages : 68
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Célébrité : Miles Teller



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Welcome to ZombieLand   24.04.18 4:07

Welcome to Zombieland
   Tobias & Dylan

   


Bien que la circulation ait considérablement diminuée depuis la propagation, Dylan s'accrocha discrètement à la poignée de la portière.
La vitesse, il aimait ça. Mais il préférait en être le maître, pas le passager. Son père avait également le même effroi lorsqu'il n'était pas au volant  du véhicule et, il y a de ça si longtemps, Dylan s'amusait à l'effrayer. Que dirait-il en voyant ce que son fils était devenu ? Une vague de honte envahi le jeune homme alors qu'il observait le paysage défiler à vive allure.

Quand que Tobias lui demanda de le divertir, Dylan lui posa la première question qui lui vint en tête : que faisait un homme comme lui avant ? Pour toute réponse, il tira une taffe sur sa cigarette et recracha la fumée sans émettre le moindre son. D'accord, il ne voulait pas répondre. Dylan l'observa. Qu'est-ce qu'il pouvait bien être avant ? Il avait aujourd'hui un vrai physique de voyou, mais la propagation changeait les gens, il était bien le premier à le savoir. Militaire ? Il n'en avait pas vraiment la carrure ? Prof ? Ouvrier sur un chantier ? Conducteur de poids lourd ? Le champ des possibilités était vaste et Dylan, curieux, se dit que quelqu'un au moins au camp devait le savoir. Non pas qu'il allait se balader et poser des questions à tout-va (garder la tête basse était cruciale pour lui ici) mais il laisserait traîner son oreille à gauche à droite pour en savoir un peu plus sur Tobias.

L'étudiant demanda par la suite le contenu précis de leur mission.  Cette fois ci, Tobias daigna lui répondre et Dylan écouta avec horreur son explication. Arrêtant même le véhicule pour lui montrer les lieux dits sur une carte, Dylan hocha la tête, la bouche sèche.
Il n'allait pas le laisser la bas si ? Cette pensée le terrifia.
L'homme reprit le volant alors que le plus jeune gardait les yeux fixer sur les cercles tracées grossièrement sur la carte, un peu perdu. Il fut heureux de voir qu'ils étaient assez loin de l'hôpital et que le sort de ses amis ne dépendrait pas de ce qu'il allait devoir faire aujourd'hui.

-Quel sera mon rôle exactement ?

Dylan, effrayé, voulait être prêt à la tâche qu'on allait lui confier. C'était pas le meilleur des plans que de le mettre devant le fait accompli.  
Il voulait comprendre et se coordonner avec Tobias pour mettre toutes les chances de son côté.

HRPG: déso, il parle pas beaucoup sur ce post ci, dis moi si tu as assez pour répondre :l:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 163
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Welcome to ZombieLand   24.04.18 17:50

Welcome to ZombieLand
   Dylan | Tobias

   


« - Quel sera mon rôle, exactement ? »

La trouille qui s'empare du gamin fait sourire Tobias. Une bonne chose qui va le faire penser à autre chose qu'à sa gamine restée au camp. Ce genre de sortie, il les aime. Il s'en est déjà occupé plusieurs fois tout seul, mais comme tout le monde, il y a des jours où on préfère être accompagné. Même par un connard, ou par un larbin. L'être humain est toujours plus plaisant, n'importe lequel d'entre eux, plutôt que ce monde de désolation et de morts ambulants. Tobias enclanche le clignotant droit, comme s'il en avait réellement besoin, mais c'est pour indiquer au gamin qu'ils sont bientôt arrivé. Pour lui faire prendre un peu plus peur, ou seulement pour le préparer à ce qui les attend.

« - Toi, tu vas devoir ouvrir les portes. » Tobias est direct, dès que le bruit du clignotant a cessé. « Tu vas prendre la pince à l'arrière, et briser l'cadena. »

L'homme parle de ça comme si c'était la chose la plus simple au monde, à faire. Comme si ce n'était pas effrayant, ni-même dangereux, de sortir de la voiture pour s'approcher d'un terrain cloturé où sont entassés des centaines de zombis. De leur ouvrir le passage pour libérer l'endroit, de devoir être tout seul, dehors. Parce qu'il faut quelqu'un pour conduir le 4x4, et parce qu'il préfère ne pas se salir les mains aujourd'hui, Tobias est à l'aise avec la présence du garçon. Il ferra le sale boulot, pendant que lui restera à l'avant du convois. Jusqu'à ce qu'ils soient tous assez éloignés de la zone, et dans la direction opposée de l'aéroport. Jusqu'à ce qu'il puisse faire demi-tour pour retourner dans ce centre commercial et prendre tout ce qu'il lui sera permi prendre. Tobias, il n'est pas ici pour rigoler. Même s'il sourit, le regard sérieux qu'il pose sur Dylan en dit long sur ses intentions.

« - Faudra que tu cours vite, pour remonter dans la bagnole, parce que j'vais pas t'attendre indéfiniment mon gars. »

Les aventures des grands, sont pour les hommes forts. Pour quelques femmes qui réussissent à se différencier des autres. Si Tobias espère que Dylan sera à la hauteur, c'est uniquement parce qu'il ne veut pas avoir la mort d'un gosse sur la conscience. Il a beau être un enfoiré hors catégorie, un raciste hors paire, il y a des choses qu'il ne peut commettre. Si leur meurtre n'en fait pas partie, il lui est impossible de vouloir intentionnellement faire du mal à un gamin. La voiture ralentie, au bout de la route, un virage. En deux minutes supplémentaire, vous le passez, et à moins de cinq-cent mètres, vous pouvez maintenant voir le centre commercial se dessiner. Les éclaireurs n'avaient pas mentis : le parking a été entouré pour comptenir les morts. Ils sont des centaines, sur le bitume. Combien seront encore à l'intérieur ? Un sourire carnacier se dessiner dans la barbe du blond, ces exercices de déplacement de masse sont ses favoris. Il continue d'avancer, plus lentement, pour pouvoir se préparer à faire une marche arrière jusqu'aux portes du grillages verrouillées par une grosse chaine en ferraille maintenant rouillé depuis longtemps.

« - On les éloigne de quelques kilomètres, et on revient fouiller les lieux. » Le point mort est enclanché, son regard se pose dans celui de Dylan. « toujours partant, Jacquouille?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Etudiant en histoire
▫ Occupation : Larbin
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver

▫ Messages : 68
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Célébrité : Miles Teller



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Welcome to ZombieLand   25.04.18 18:30

Welcome to Zombieland
   Tobias & Dylan

   


Peut-être n'aurait-il pas dû demander quel rôle il allait devoir jouer à Tobias. Peut-être qu'il n'aurait alors compris qu'au dernier moment qu'il allait crever sur place. La peur n'est jamais aussi puissante et paralysante que lorsqu'elle se joue spéculatrice. Ne pas savoir... peut-être qu'il aurait été un peu moins effrayé à l'idée de sa propre mort ?
Parce qu'il allait mourir, c'était un fait. Comment pourrait-il en être autrement lorsqu'il devrait briser un cadenas qui maintenait sereinement des virulents loin de toute population humain et, par extension, loin de lui, idiot désigné pour attirer les morts vivants en dehors d'un centre commercial ?
Et qui dit qu'ils n'allaient pas faire tout ça pour rien ? Qui dit que, pendant qu'il se fait déchiqueter les entrailles sur le parking, des crétins ne viendraient pas profiter de l'absence de Tobias - occupé à éloigné une horde - pour venir piller à sa place le magasin ?
Ce plan avait beaucoup, beaucoup de défauts. Le principal étant bien sûr sa prochaine mort.

Et le conducteur eu le culot de lui demander s'il était toujours partant ? Avait-il le choix ?
Pendant un instant, Dylan songea à sauter de la voiture et à se mettre à courir loin de Tobias et de cette tâche suicidaire qu'il lui demandait d'accomplir. Mais après, quoi ? Comment pourrait-il survivre, seul ? Parviendrait-il à rejoindre Lyssa Squad à l'hôpital ?

-Oui, marmonna-t-il, pourtant indécis lorsque le sbire de Seth lui demanda s'il était partant.

Il était trop tard à présent pour prendre la fuite. Le 4x4 s'était arrêté. Dylan déglutit et prit une large bouffée d'air.
L'étudiant se retourna et prit bien son temps pour se saisir de la pince à l'arrière. Déjà, les râles des virulents se faisaient entendre. Puis, encore plus réticent, Dylan ouvrit la portière et descendit du véhicule. Là, les zombies furent attirés par le claquement de la portière et claudiquèrent dans sa direction.
Il allait mourir comme un con. La pince à bout de bras, Dylan se retourna vers Tobias qui le fixait dans son rétro.

-J'peux pas faire ça... Lança-t-il 'une voix tremblante. Ils vont me bouffer à coup sûr !
Malgré lui, Dylan fit un pas en arrière, s'éloignant non seulement de la horde se formant, de plus en plus nombreuse contre la grille mais également, du 4x4.
C'était plus fort que lui, ses pas obéissaient à son instinct de survie et il continua à reculer, effrayé.

Pendant ce temps, les virulents concentrés dans le parking se bousculaient au portillon. Et la grille, sans aucun préavis, céda sous leur poids combiné.
A cette vue, Dylan trébucha, lâchant la pince, seule arme qu'il avait à sa disposition. Déjà, les virulents marchaient vers eux, grognant et claquant des mâchoires.
Les mains sur le bitume, l'étudiant tentait tant bien que mal de reprendre appui pour se relever. Mais la peur le paralysait et tout ce qu'il pouvait faire, c'était de voir ces morts-vivants s'avancer vers lui...
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 163
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Welcome to ZombieLand   28.04.18 8:53

Welcome to ZombieLand
   Dylan | Tobias

   


Il trébuche, Tobias le voit disparaître en une fraction de second, du rétroviseur dans lequel il le regardait. Dylan est au sol, alors que les rôdeurs approchent dangereusement de lui. La voiture, elle était déjà prête à partir. Tobias, il a hésité. Hésité à laisser le larbin se faire bouffer, pour allumer la musique et emporter tous les virulents plus loin. Il avait enclanché la pédale pour actionner une vitesse, et ce fut lorsqu'il était sur le point de baisser le frein à main, qu'il recula. Laisser mourir un gamin, c'est quelque chose que même lui, ne peut pas faire. Et Tobias, il est l'auteur de crimes horribles sous les directives de Seth. Aujourd'hui, c'est de sa propre initiative qu'il décide de prendre le temps. La portière claque lorsqu'il la referme, il attire les premiers zombis qui se tournent pour le regarder. En quelques enjambées, Tobias rejoint Dylan. Il lève son flingue, tire trois balles pour faire tomber les rôdeurs les plus près. Mais ça ne suffira pas à les arrêter, ils arrivent, plus vite, nombreux.

« - Merde ! » Cri-t-il au moment où il attrape le bras de Dylan, pour le tirer sur plusieurs mètres en arrière, juste à temps avant qu'un zombi de vienne mordre la jambe du plus jeune. « Bouges ton cul, putain, ou j'te laisse crever ici ! »

Redresser Dylan n'a pas été facile. Entre sa panique, et la situation qui se met à dégénérer de plus en plus, Tobias ne sait pas comment il arrive à garder la tête froide. Maintenant qu'il aide le gamin, il se maudit d'avoir eu trop de coeur. Mais ça ne l'a pas empêché de forcer Dylan à se mettre debout, pour le pousser en courant vers le 4x4. Les rôdeurs sont sur votre passage. Tobias en pousse deux, mais il doit tirer une nouvelle balle pour éviter que Dylan ne se fasse encore mordre. Le corps tombe à terre au moment même où Tobias ouvre la portière pour pousser sans ménagement Dylan à l'intérieur.

Tobias doit passer au dessus du capot chaud de la voiture, pour ne pas devoir passer à travers un petit groupe de virulents. Il se brule très légèrement la peau, mais parvient de l'autre côté juste à temps pour ouvrir sa portière, et la refermer après avoir poussé un zombi à l'aide de son pied. Les vitres sont remontées très rapidement, et alors qu'il enlève le frein à main pour avant, Tobias pousse d'abord gentilement les corps en décompisition. Mais, lorsqu'il enclenche la première vitesse, il pousse à fond sur la pédale. Les corps, ils ne sont plus rien. Le 4x4 vient de leur rouler dessus. Ils sont écrasés au sol, heureusement qu'ils n'étaient que trois, ou quatre, car il n'aurait jamais pu faire ça s'ils avaient été plus nombreux. Ce n'est que lorsqu'il est à une vingtaine de mètres devant la horde, qu'il rallentir, avant de poser son regard énervé sur Dylan.

« - T'as envie de nous faire bouffer, ou quoi ? » Tobias, il appuit sur le bouton, qui se met à jouer la musique. Fort, très fort, surtout pour une comptine pour enfant. « T'as pas intérêt à m'refaire ce coup-là où j'me barre sans toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Etudiant en histoire
▫ Occupation : Larbin
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver

▫ Messages : 68
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Célébrité : Miles Teller



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Welcome to ZombieLand   29.04.18 6:06

Welcome to Zombieland
   Tobias & Dylan

   


Dylan, certain de sa mort certaine, ferma les yeux. Il ne pouvait décidément pas faire face à ce spectacle encore plus effrayant que répugnant de zombies s'avançant vers lui, avides de le déchiqueter sans pitié. Au fond, tout au fond, le jeune étudiant, trop craintif de la mort aurait préféré se transformer à son tour. Mais allaient-ils laissés quelque chose de lui ? Ils étaient trop nombreux et Dylan se recroquevilla sur lui-même.
C'est alors que trois coups de feu rapprochés se firent entendre et lui fit relever la tête. Tobias. Tobias était à côté de lui, il ne l'avait pas abandonné ! Encore trop paralysé par la peur, l'homme eu la présence d'esprit de le tirer violemment par le bras pour l'éloigner d'un virulent qui allait attraper sa jambe.
Le jeune homme ne put s'empêcher de lâcher un gémissement effrayé et fut bien heureux d'avoir toute l'aide de Tobias pour se relever.

Suivant ses mouvements, le corps de Dylan comprend avant son cerveau qu'il faut courir, restant au plus près de son sauveur qui tire et pousse pour leur frayer un passage jusqu'au 4x4. Il lui ouvre la portière, le pousse sans ménagement à l'intérieur du véhicule et Dylan ferme juste à temps celle-ci alors qu'un cadavre mouvant vient se plaquer contre elle, l'endroit précis où il se trouvait quelques millièmes de secondes auparavant.
Il observe Tobias glisser sur le capot et pénétrer en hâte dans l'habitacle, indemne.
Pétrifié sur son siège, Dylan ne réalise pas tout de suite qu'ils sont hors de danger. Ce n'est que lorsqu'il enclenche la musique - une ... comptine pour enfants ? - que le jeune peureux semble revenir à lui. Son corps entiers tremble et il n'a pas assez de force pour contester ce que Tobias affirme. Pour sa défense, le grillage a cédé sans qu'il n'ait un quelconque rôle à jouer là dedans. Du coup, techniquement, ce n'est pas vraiment de sa faute. Non ?

-J'suis désolé, réussit-il à articuler.

Il l'est vraiment. Il ne parvient pas à combattre son effroi et est à chaque fois, il se retrouve paralysé par la peur. La musique va très fort, et il doit hausser le ton.

-Je vous avais prévenu... je ne corresponds pas à ce genre de tâche... Je suis incompétent, j'm'en rends bien compte.

Dylan grimace et se penche soudainement pour que sa tête touche ses genoux. Il tente de se calmer de la sorte et d'empêcher que ses nausées ne se transforment en vomi.
Toujours dans cette position, il lance, le plus fort qu'il peut.

-Merci. Sans vous, je serai mort. Vous n'étiez pas obligé de revenir. Merci. 

Il lui doit une fière chandelle. A présent, il lui en sera profondément reconnaissant, quoiqu'il puisse encore lui faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

À propos
Sac à dos


MessageSujet: Re: Welcome to ZombieLand   

Revenir en haut Aller en bas
 
Welcome to ZombieLand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Zombieland !
» Tu connais Zombieland?
» Chroniques de Zombieland, Tome 1 : Alice au pays des Zombies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: Beyond-
Sauter vers: