AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I will always find you — Connor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar





▫ Ancien métier : Vétérinaire
▫ Occupation : Médecine au sein du groupe et élevage
▫ Statut civil : Divorcé
▫ Lieu de naissance : Kelowna



▫ Messages : 24
▫ Inscription : 19/04/2018
▫ Crédits : Joh.a
▫ Célébrité : Anne Hathaway



MessageSujet: I will always find you — Connor   23.04.18 18:25



► Connor | Danaé
I will always find you
Il pense vraiment que je vais retourner dans ses bras après tout ça. Jamais, je préférerai mourir que de retourner auprès de lui de mon plein gré. Le syndrome de Stockholm n’est vraiment pas mon cas. Je le déteste, je pense n’avoir jamais autant détesté quelqu’un de ma vie et dieu sait qu’il en faut pour que je déteste quelqu’un… Mais après toutes ces horreurs, non. Je ne peux pas, sa voix, ses mains sur moi tout me donne envie de vomir. Rien que de l’entendre parler dans la maison, ou de le sentir se coucher près de moi. Seul le visage de Connor me rassure et me réconforte dans l’idée que demain sera mieux qu’aujourd’hui. Même si Louis se plait à me dire qu’il doit être mort, certainement contaminé par un virulent. Je continue d’espérer qu’il soit en vie, il ne peut pas être mort… Il n’a simplement pas le droit d’être mort.

Cette nuit-là, dès que le soleil s’est couché, j’ai su que je devais partir, je ne tiendrais pas une journée de plus en leur compagnie… A peine faussement couché que Louis était venu me retrouver dans l’espace qui nous server de lit, il m’a pris dans ses bras, étouffant ma bouche pour me faire l’amour, c’est ce qu’il pensait, la réalité pour moi en était tout autre. Quand il eut fini, il s’endormi rapidement… j’attendis qu’il était bien endormi pour me lever. Sans faire de bruit, je prends un des sacs de voyage d’un des compagnons de voyage de mon ex-mari, prenant un peu de quoi à manger dedans, sans même regarder ce qu’il y avait déjà dans le sac. Qu’importe, il y aurait certainement des choses intéressantes et je n’ai pas le temps de faire un inventaire. Je parviens à sortir de la maison dans laquelle nous nous étions sécurisé, qu’importe si je devais mourir dehors, c’est mieux que de rester ici. A peine quelque mètre autre de la maison je vois une ombre, reconnaissant l’ombre et la démarque d’un des collègues de Louis qui faisait la ronde, je dépose les affaires, prenant une grosse souche de bois que je cache derrière mon dos. Faisant mine de prendre l’air et de chercher un endroit à l’abri pour faire mes besoins. Assez près de lui pour qu’il me demande ce que je fais dehors je prends de l’élan pour le frapper avec ma souche. Il tombe comme une masse au sol.

Je n’ai plus beaucoup de temps, je reprends mon sac rapidement et part le plus loin possible d’où je suis. Je n’ai aucune idée d’où je me trouve, mais je cours, je manque de force, depuis que je suis avec Louis mon quotidien n’est pas super, beaucoup de violence et pas beaucoup de nourriture. Affaiblie, je puise dans mes dernières ressources de survie, avec l’adrénaline pour m’enfuir le plus vite et le plus loin possible. Je me cache dans une voiture abandonné le temps que le soleil se lève. Gardant les yeux ouvert, impossible de dormir, je ne trouve pas le sommeil et je ne le désire pas non plus. J’ai beaucoup trop peur qu’ils me retrouvent, je guette par la vitre ce qu’il se passe, mais personne pendant plusieurs heures.

Au lever du jour, dès les premiers rayons je reprends ma marche rapide, frottant mes yeux et passant une main sur mes cheveux coupé court, m’éloignant des routes et des sentiers pour être sûr de ne pas laisser de trace, revenant sur la route, en zig zag. Je reprends mon souffle je suis épuisé, personne derrière moi, je n’entends aucun bruit… sauf des sortes de grognements… Oh non de dieu. Je vois un virulent se pointé derrière moi, suivit de près d’un deuxième. Mon premier réflexe est de courir, j’ai le cœur qui accélère mais je ne tiendrais pas physiquement plusieurs mètres supplémentaires et ils courent bien plus vite que moi. Je n’ai rien pour me défendre à portée de main. Dire que j’aurais fait tout ça pour mourir ici, s’était le risque à payer… Je trouve un bout de bois au sol, je m’en empare pour tenir à distance ces … choses loin de moi et tente le tout pour le tout.
« A L'AIDE !!! »




_________________

ONE PERSON
MOON OF MY LIFE, MY SUN AND STARS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





▫ Ancien métier : Chuchoteur (dresseur de chevaux)
▫ Occupation : Membre du conseil / exploration / dressage d'animaux
▫ Statut civil : Compliqué
▫ Lieu de naissance : Kelowna



▫ Messages : 34
▫ Inscription : 20/04/2018
▫ Crédits : José-padutou
▫ Célébrité : Jake Gyllenhaal



MessageSujet: Re: I will always find you — Connor   24.04.18 13:29

Je mets la carte dans mon sac. Je vérifie que ma gourde soit pleine. Un peu de nourriture sous blister encore couverte par la date de péremption. Sans doute les derniers. J’attrape mon fusil et vérifie le chargeur. J’ai de quoi faire dans ma besace. Je siffle. Wolf sort de sa cachette et se tient prêt à sortir. J’avise le chien. Je sors de la maison et m’approche de mon cheval. Je place le fusil dans le fourreau sur le flanc de la monture et je grimpe dessus. Je m’approche de la sortie d’Highgate. Le printemps arrive et les neiges fondent. Il est temps pour moi de refaire une grosse expédition.

Peut-être pas la plus grosse en termes de trouvailles, mais la piste que je tiens pour retrouver Dan est sérieuse. Tout me laisse croire qu’ils sont dans le Nord de Kelowna. Déjà parce que j’ai ratissé pas mal de secteur, mais ensuite, parce que je m’éloigne trop à chaque fois. J’ai réussi à faire parler un type qui m’a décrit mon pire ennemi. Ce gars là était louche. Il avait l’air assez taré mais loin d’être méchant. Le genre de gens que des gars comme Louis aiment à martyriser. Il s’était reposé prêt d’un feu de camp. Il a été menacé et détroussé par la description exacte de l’ex-mari de Danaé. Il m’a indiqué qu’ils se dirigeait vers le nord quand ils ont disparu aux détours d’une rue. L’info était maigre, pourtant c’est la seule que j’ai de viable depuis un an. Ça reste donc ma piste la plus sérieuse.

Je sors enfin d’Highgate. On ouvre et referme le portail rapidement à mon passage. J’y vais au trot. Je ne veux pas louper quoique ce soit dans les rues. La moindre vie, le moindre signe d’habitation humaine, je m’arrête et je vérifie. Mais rien…

Jusqu’à ce que je m’arrête sur un cri. Une voix féminine demande de l’aide d’un hurlement. Il ne m’en faut pas plus pour lancer Niko au galop, suivi de prés par Wolf, en plein sprint derrière nous. Je vois deux virulents en train d’essayer de croquer une femme qui peine à se défendre. Je continue ma course, attrapant mon fusil. Pas le temps de viser. J’éclate le crâne de l’un d’eux avec la crosse de mon arme. Il tombe au sol, mort -une deuxième fois. Le second se retourne et m’attrape, me faisant tomber du cheval. Je tiens mon fusil à deux mains et parviens à le repousser. Je réussis à nous retourner pour qu’il se retrouve adosser au sol. J’attrape ma chaîne métallique qui dépasse de la selle du cheval, et la balance dans les airs pour lui fouetter le visage violemment. Il semble encore plus énervé. Je parviens à enrouler d’une main la chaîne autour de celle-ci, tandis que je continue de le repousser de l’autre, laissant mon fusil retomber.

Je martèle la tête du mort à coup de poing enchaîné jusqu’à ce qu’il ne bouge plus. Et je continue, encore et encore, réduisant une bonne partie de sa boîte crânienne à l’état de charpie. Je me relève, essouflé, laissant la chaîne retomber de ma main pour ne la tenir que dans la pomme. De l’autre je ramasse le fusil. Mon visage est recouvert de sang. Je me tourne vers la femme en détresse. Mon expression change. Je la reconnais. C’est elle. Danaé. Mon cœur fait un loupé. Je laisse tout retomber et montre mes mains pour qu’elle s’assure que je ne lui veuille aucun mal et qu’elle prête attention à qui je suis vraiment. “ Dan… C’est moi… C’est… ” Une telle démonstration de violence… Je suis sûr qu’elle n’avait pas besoin de ça. “ C’est Connor. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





▫ Ancien métier : Vétérinaire
▫ Occupation : Médecine au sein du groupe et élevage
▫ Statut civil : Divorcé
▫ Lieu de naissance : Kelowna



▫ Messages : 24
▫ Inscription : 19/04/2018
▫ Crédits : Joh.a
▫ Célébrité : Anne Hathaway



MessageSujet: Re: I will always find you — Connor   27.04.18 18:28



► Connor | Danaé
I will always find you
Un miracle je l’ignore ? Mais cet homme venu de nulle part sur son cheval comme un prince dans les contes pour enfant tue le premier être avant de s’attaquer au deuxième. Tombant de cheval. Je me sens impuissante, responsable… S’il lui arriver quelque chose, lui qui se met en danger pour une inconnu. Je recule, contournant le mort au sol, dégouter… je retiens de vomir, ma main sur ma bouche, détournant les yeux de son crane ouvert. Je me sens vraiment mal, un étrange mélange entre la fatigue, la peur, le dégout. Je ne sais par quel miracle je tiens encore debout sur mes pieds. Face à la violence que font preuves le vivant et le mort je recule de quelque pas, tremblante, plissant les yeux pour garder un œil sur ce qu’il se passe et en même temps éviter de devoir regarder cette scène de carnage directement.

Les deux êtres enfin mort pour de bon. Mon sauveur se tourne vers moi, par réflexe je pointe mon bout de bois dans sa direction, pour me protéger. Je ne sais pas ce qu’il me veut et encore moins si ce geste est simplement charitable ou au contraire… Tout le monde n’est pas devenu bon et les mauvaises âmes ont souvent tendance à devenir bien pire. J’ai pu le voir avec Louis. Mais lorsqu’il s’arrête, se tourne pour me regarder… mon cœur s’est arrêter de battre quelque instant… Il lâche ses affaires, je n’entends même pas leurs bruits sur le sol lorsqu’il tombe. Mes yeux sont rivés sur cet homme aux traits plus que familier, derrière ce visage recouvert de sang, toute cette violence, ces gestes, je reconnais ce regard, un regard qui n’a pas changer, qui est toujours le même. Ses lèvres, son âme, sa voix quand il m’appelle par mon surnom, son prénom. J’ai mal sous le plexus, comme si un boxeur frappait pour se libérer de sa cage.

« Connor… » Les lèvres tremblantes, le morceau de bois récupérer glisse de mes doigts tout aussi tremblants. Connor ? C’est lui, il est vivant, il est là. Je le regarde comme si s’était un rêve, un songe, je suis peut-être morte ? Qu’importe comment mais je suis avec lui. Sans même m’en rendre compte mes jambes m’amènent à lui, et sans attendre je l’attrape pour m’accrocher à lui. C’est la réalité, il est bien là, je le sens, je le touche. Mes doigts le serre aux niveaux des bras, remontant sur ses épaules et enfin son cou. Avant de simplement me placer contre lui et fondre en larme. Je viens me serrer contre lui, entourant mes bras autour de lui, mes mains venant tenir l’arrière de sa tête, mon front contre lui, je n’arrive pas à m’arrêter de pleurer. Le soulagement de tant de mois de souffrance, tant de mois sans lui, tant de mois à espérer le retrouver. J’ai l’impression que mes poumons se remplissent d’un air apaisant et vivifiant. Mon front vient chercher le sien, qu’importe ce qui recouvre son visage, j’ai besoin de ce contact avec lui. « Tu n’es pas un rêve ? … Tu es réel… C'est toi... ? » Dis-je entre mes sanglots. J’avais besoin d’être sûr, que mes sens ne me jouent pas des tours. Je suis à deux doigts de m’évanouir, je me tiens à lui pour ne pas m‘effondrer sous mon propre poids.

Je ne pourrai pas me calmer avant d’être loin d’ici… seule avec lui. En sécurité mais surtout d’avoir retrouvé mes esprits… Je suis une bombe à retardement qui mélange tant d’émotion que je ne sais même plus si je pleure par la joie de l’avoir retrouver, de fatigue, de peur, si mes nerfs lâchent tout simplement. « Il va venir…. Louis, il va venir… je me suis enfuie… il va être en furieux… » Je suis terrorisé à l’idée de parler de lui, de penser à lui et d’imaginer retourner d’où je viens.  C’est un appel à l’aide entre mes lèvres saccadés par la peur. J’ai besoin de lui plus que tout à ce moment. Il est le seul à pouvoir me rassurer, me faire retrouver confiance et raison… Calmer cette crise d’angoisse qui m’envahie entièrement.




_________________

ONE PERSON
MOON OF MY LIFE, MY SUN AND STARS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





▫ Ancien métier : Chuchoteur (dresseur de chevaux)
▫ Occupation : Membre du conseil / exploration / dressage d'animaux
▫ Statut civil : Compliqué
▫ Lieu de naissance : Kelowna



▫ Messages : 34
▫ Inscription : 20/04/2018
▫ Crédits : José-padutou
▫ Célébrité : Jake Gyllenhaal



MessageSujet: Re: I will always find you — Connor   29.04.18 19:41

Danaé se tient là, prés de moi. Elle n’a l’air d’être que l’ombre d’elle-même, ravagé par une souffrance bien au-delà de ce que je puisse imaginer. Je la serre contre moi, tout comme elle se colle à moi. Elle est tremblante. Peu importe. Elle est là. Et si je ne l’ai pas vraiment trouvé, nous sommes ensemble, c’est tout ce qui compte à mes yeux. Elle doute de mon existence. Qu’ont-ils fait à ton esprit, Danaé ? “ Je suis là, Dan. Je suis là. Tout ça, c’est fini, maintenant. ” Je frissonne de l’entendre sangloter, et s’agripper à moi comme par peur de tomber. Je le soutien un peu plus.

Mais elle semble reprise d’une espèce de panique. Elle me dit qu’il va venir. Son ex. Mon cœur s’arrache. J’espère qu’il va venir, sincèrement. Le démolir pour de bon me plairai bien et rassurerait Danaé. Mais dans son état, elle n’a pas besoin de voir plus de violence. “ Je vais t’amener en sécurité. Je vais te protéger, Danaé. Je ne t’ai pas retrouvé pour te perdre. ” Je me recule légèrement tout en la gardant debout de mon bras. Je ne veux pas qu’elle tombe. Elle n’en a pas le droit.

Je me baisse pour ramasser nos armes de fortunes au sol et les accrocher à la selle du cheval. Niko s’apaise peu à peu. Je pose une main sur son flanc pour le calmer. Je regarde Danaé. “ J’ai besoin que tu fasse encore un petit effort… Il va falloir monter sur ce cheval. Je vais t’aider. Attrape les rennes et accroche toi à son cou une fois que tu seras assisse. ” Je lui dit ça comme si elle était débutante. Je ne voulais pas qu’elle risque un accident. C’est une très bonne cavalière, mais dans son état, je ne compte pas sur ses talents. Je veux jouer la sécurité.

Je l’aide à grimper du mieux que je puisse. Je m’assure qu’elle soit stable et je viens la rejoindre en me plaçant derrière elle, l’entourant de mes bras pour reprendre les rennes. Je l’aide à se redresser pour qu’elle se repose sur mon buste afin qu’elle ne tombe pas. “ On en a pas pour long. Sois forte, Dan. ” Je lance le top départ et le cheval part au galop, sous la surveillance de Wolf. Je fonce en direction de Highgate. Elle n’a pas besoin de ces détails. Je ne pourrai même pas lui donner tant mon esprit est ailleurs. J’ai juste besoin d’être vigilant pour la tirer de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





▫ Ancien métier : Vétérinaire
▫ Occupation : Médecine au sein du groupe et élevage
▫ Statut civil : Divorcé
▫ Lieu de naissance : Kelowna



▫ Messages : 24
▫ Inscription : 19/04/2018
▫ Crédits : Joh.a
▫ Célébrité : Anne Hathaway



MessageSujet: Re: I will always find you — Connor   01.05.18 17:42



► Connor | Danaé
I will always find you
A quelque moment j’ai l’impression de perdre pied, comme des absences. Je cligne des yeux et j’ai l’impression qu’à durer bien plus qu’un millième de seconde… Je me tiens à Connor, ma bouée de sauvetage dans cette mer de désolation. Ma seule peur ce n’est pas de mourir ici, ni même de mourir devant lui c’est de revoir Louis… Il est vraiment le synonyme de tout ce qu’il y a de plus horrible dans ce monde à mes yeux. Ces mois passés avec lui était une torture qui ne s’arrêtait jamais et maintenant encore elle sonne dans ma tête comme une cloche, à heure fixe, comme un rappelle.

Connor ne perd pas de temps, tout en me tenant il rapproche le cheval, je suis tellement dans un état second que je ne reconnais pas Niko… Il me promet de m’amener en sécurité, de me protéger comme il l’avait fait fut un temps de mon ex-mari. Je prends dans mes mains les rennes, essayant de les tenir le plus fermement possible. Je puise dans mes dernières ressources pour me hisser sur le cheval avec l’aide de mon cher et tendre. Une fois sur le cheval, dos à la route je n’ai plus qu’à attendre que Connor monte aussi. Il me cale contre lui, je me laisse faire comme une poupée de chiffon.

Je viens mettre ma tête contre son cou, me collant à son buste, l’entourant de mes bras pour me tenir. J’ai l’impression que ma tête est lourde, comme si elle pesait une tonne. Cette fois ci le cheval ne m’apaise pas, rien ne le peut sauf le contact avec Connor. D’être tenu contre lui j’ai l’impression que mon calvaire s’arrête sur ce chemin où il m’a trouvé. Le cheval part, je ne parle toujours pas, trop concentrer à essayer de rester éveiller, rester consciente pour ne pas tomber comme une souche. Tant que je me tiens à lui, c’est bon signe mais au court des minutes la pression de mes doigts sur les vêtements de Connor diminue jusqu’à totalement lâcher prise, les mains dans le vide je fini par m’effondrer totalement.

Gardant seulement les yeux, je n’ai plus de force. Je ne sais par quel miracle je suis encore éveiller, capable de voir et de respirer. J’ai cependant réussi à calmer ma panique dès lors que Connor m’a fait monter sur ce cheval pour m’éloigner le plus loin possible avec lui. Partir loin s’est être en sécurité avec lui, loin de l’autre. « J’tiendrais pas… » Murmurais-je, mes yeux sont lourds. Je me sens si fatigué, si faible. Au moindre coup j’ai l’impression que mes os vont se briser comme du verre, mon ventre est crispé par la stresse, le manque de nourriture, mes émotions. Ma tête se laisse glisser jusqu’à l’épaule de Connor, perdant totalement connaissance malgré le galop du cheval.  




_________________

ONE PERSON
MOON OF MY LIFE, MY SUN AND STARS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





▫ Ancien métier : Chuchoteur (dresseur de chevaux)
▫ Occupation : Membre du conseil / exploration / dressage d'animaux
▫ Statut civil : Compliqué
▫ Lieu de naissance : Kelowna



▫ Messages : 34
▫ Inscription : 20/04/2018
▫ Crédits : José-padutou
▫ Célébrité : Jake Gyllenhaal



MessageSujet: Re: I will always find you — Connor   03.05.18 17:44

Je perçois à peine sa voix. C’est pour dire, je perçois à peine sa présence. Elle m’annonce qu’elle ne tiendra pas. Je me renforce un peu physiquement pour lui faire comprendre que je ne l’abandonnerai pas. Je ne l’abandonnerai plus jamais. “ J’suis là, Dan, ça va bien se passer… Faut que tu sois forte… Je te demande un dernier effort. ” Mais elle se laisse complétement aller. Je suis en train de la perdre une fois de plus. Je panique comme jamais. Je tire sur les rennes et faire foncer Niko droit sur une grande porte de magasin. Le cheval obéit et nous fait rentrer dans la boutiques. Wolf nous suit et monte la garde. Je m’assure d’un regard circulaire qu’il n’y ait personne. Il y a urgence.

Je descends du cheval tout en la maintenant sur ce dernier. Une fois à terre, je l’attrape et la hisse dans mes bras pour la porter un peu plus loin. Je siffle. Wolf revient et monte la garde prés de Danaé le temps qu’il me faut pour fermer la porte que l’on vient de défoncer et la renforcer d’un meuble devant. Je reviens aussitôt auprès d’elle, surélevant sa tête. “ Accroche toi, Dan… Je ne peux pas continuer sans toi. Je ne t’ai pas retrouvé pour te perdre. S’il te plaît… Fait le pour moi. ” J’avais du mal à retenir mes larmes.

Je tire mon sac et tente d’y chercher une solution mais rien. Les antiseptiques ne peuvent m’aider. Et pour la nourrir et lui donner à boire, il faudrait qu’elle soit consciente pour ça. Je pose ma tête sur son front, ne retenant plus mes larmes. “ J’ai besoin de toi, Dan. Réveille-toi ! ” Je la serre un peu plus dans mes bras. “ Je… Je t’aime, Dan… ” Même si elle ne l’entendait pas, j’ai besoin de lui dire ces émotions refoulées. Je l’aime depuis si longtemps, dans l’ombre, silencieusement.

C’est peut-être le dernier moment où je peux lui dire. Non je ne dois pas penser ça ! Je me l’interdis ! Elle va se réveiller. J’ai besoin d’elle. Je n’ai plus de raison d’être sans elle. Je devrai faire un feu, mais je ne peux pas la lâcher, j’ai besoin de la sentir tout contre moi. Elle ne pèse presque rien, en sous-nutrition. Son état de santé me fait peur. “ Tu verras, je vais te ramener à Highgate. Tu y seras bien. Il y a des chevaux et plein de gens biens sur qui on peut compter. Tu y seras heureuse, j’en doute pas. Mais pour ça, j’ai besoin que tu te réveille, je t’en supplies… ” Mes larmes coulaient de plus en plus, alors que je tentais de me rassurer de ces mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: I will always find you — Connor   

Revenir en haut Aller en bas
 
I will always find you — Connor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: North Kelowna-
Sauter vers: