AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You are my superman + NOAH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : infirmière au bloc
▫ Occupation : soin - jardinage - expéditions
▫ Statut civil : célibataire
▫ Lieu de naissance : Mexico



▫ Messages : 93
▫ Inscription : 25/04/2018
▫ Crédits : avatar : PresleyCash
▫ Célébrité : Danay Garcia



MessageSujet: You are my superman + NOAH   26.04.18 6:17


You are my superman
Noah & Alesia.
Encore une expédition, encore une envie de prendre l'air. Parfois j'ai l'impression d'étouffer ici, je ressens ce besoin de prendre le large même si je risque ma vie. J'aime la sensation d'être libre de mes pas et de mes actes, la communauté m'a accueillie à bras ouverts, je m'y sens bien mais il est aussi nécessaire de couper l'histoire d'une journée. Nous sommes six à partir, c'est plus que d'habitude mais ce sont les consignes. Nous nous engageons plus loin, nous sortons de notre périmètre. Notre destination est sans doute une des plus dangereuse puisqu'elle regroupe le plus d'infectés : le centre de Kelowna.

Je suis à l'arrière d'une des deux jeep, nous ouvrons la route. Je suis la seule femme de l'expédition, je ressens un peu d'appréhension et ce serait mentir que de dire le contraire. Je me suis embarquée dans une expédition à risque dans un monde à haut risque. Nous pénétrons dans le centre de la ville observant les alentours avec sérieux. Josh qui conduit arrête le véhicule devant un magasin de vêtement complètement défoncé, de l'extérieur comme de l'intérieur. Nos acolytes qui nous suivaient de près s'arrêtent à leur tour. Nous descendons sur le trottoir, J'enfile mon sac à dos sur mes épaules, mon pistolet se trouve à ma ceinture et je tiens fermement mon pied de biche dans ma main droite.

Nous nous mettons en route, en quête de vivres et d'autres choses utiles. Nous ne nous sommes encore jamais aventurés dans ses rues du centre. J'espère que nos recherches seront florissantes. Trois à l'avant, deux sur les côtés et moi à l'arrière nous évoluons avec prudence, prêts à dégainer au moindre bruit suspect. J'échange un regard avec Noah qui se trouve être le plus proche de moi. C'est trop calme.. que je lui dis en scrutant la vitrine fissurée d'une supérette. Le silence est tellement inhabituel dans cette partie de la ville que ça en devient inquiétant.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Trying to stay who I am

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Formation de pompier
▫ Occupation : Sécurité du mur et excursions
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco, USA



▫ Messages : 454
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : PresleyCash, Tumblr
▫ Célébrité : Frank Dillane



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: You are my superman + NOAH   27.04.18 6:05

You are my superman
  Alesia & Noah

 

Je me trouve dans l’une des deux voitures en direction de Kelowna. La première file juste devant nous et je me contente d’observer le paysage. J’appréhende un peu cette mission, pour la première fois. D’habitude, je suis content de partir en expéditions et de sortir de ma routine mais cette fois-ci, nous sommes partis à six et pour le centre de la ville, là où il y a généralement le plus d’activité. De plus, je ne retrouve pas mes acolytes habituels. Je connais moins cette équipe, ce qui me gêne légèrement. Peut-être sont-ils tout autant efficaces que les autres, mais j’aurais préféré le découvrir sur une mission un peu moins risquée.

La voiture entre dans la ville et finit par s’arrêter, me stoppant dans mes pensées. Un coup d’œil prudent autour de moi avant de me décider à ouvrir la portière et à sortir. J’ai mon pistolet dans la main et mon poignard accroché à ma ceinture, mais je ne suis toujours pas rassuré. Une fois le groupe prêt, nous nous mettons en route. Je reste vers l’arrière, près d’Alesia, la seule femme de cette expédition. Je préfère rester en retrait car je n’ai jamais été un leader. En binôme cependant, j’aime bien mener, mais en plus grand groupe, je déteste ça. Nous évoluons dans la rue et je prends soin de jeter un regard attentif à tout ce qui nous entoure. J’analyse le moindre bruit, le moindre mouvement. Mais Alesia échange un regard avec moi et m’avoue qu’elle trouve la rue bien trop calme. Et je ne peux la contredire. Habituellement, la ville est envahie d’infectés et la musique de leurs râlements nous accompagne. Mais là, rien.

Je fronce les sourcils et me mets à inspecter plus particulièrement les vitrines. Quelque chose cloche et comme la ville est généralement un bon point de ravitaillement, nous pourrions ne pas être seuls. Par réflexe, je me rapproche d’Alesia et tourne sur moi-même pour marcher à reculons. « Y’a un truc qui cloche. »

Et tout se passe très vite. Derrière nous, j’aperçois une arme, entends le cliquetis de la sécurité qui se décroche et j’attrape le bras d’Alesia. « Planquez-vous ! » Et les coups se mettent à fuser.
 

_________________


I don't wanna be insane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : infirmière au bloc
▫ Occupation : soin - jardinage - expéditions
▫ Statut civil : célibataire
▫ Lieu de naissance : Mexico



▫ Messages : 93
▫ Inscription : 25/04/2018
▫ Crédits : avatar : PresleyCash
▫ Célébrité : Danay Garcia



MessageSujet: Re: You are my superman + NOAH   27.04.18 9:18


You are my superman
Noah & Alesia.
Le silence est bien plus effrayant que le bruit. Les respirations bruyantes que l'on entend habituellement manquent à l'appel et ça ne sent pas bon. Nous progressons pendant quelques minutes dans la rue alors que je fais part à Noah de mon inquiétude. Je ne sais pas s'il m'a entendu mais il semble inspecter avec plus d'attention les vitrines des magasins qui nous entourent. J'avance toujours avec prudence quand il s'approche de moi et témoigne à tout le monde que quelque chose cloche. Je limite en marchant en crabe pour avoir une vue d'ensemble tandis que nos acolytes sont eux aussi sur le qui vive.

Au moment même où nous nous apprêtons à bifurquer dans une ruelle un coup est tiré juste derrière nous. Je n'ai pas vraiment le temps de comprendre ce qui se passe. J'entends les mots de Noah et me laisse embarquer dans sa course alors que tout les autres se sont mis aussi à courir tout en tirant. Je dégaine mon arme pour pouvoir nous défendre mais dans la précipitation je la laisse tomber parterre. Je grogne, tente de la rattraper mais Noah me tient par le bras, pas le temps de trainer par ici. « Fait chier ! » que je cris en serrant bien fort mon pied de biche qui est maintenant ma seule et unique arme. Je viens de commettre l'erreur de débutant, lâcher mon pistolet dans un moment comme celui ci n'est pas acceptable. Je rage alors que nous sommes maintenant poursuivis par des infectés, beaucoup trop d'infectés.

« Viens par là ! » à mon tour d'attraper son bras pour tourner dans une rue où il semble il y avoir l'arrière des boutiques. Un grand bâtiment ancien s'élève, une porte rouillée se dessine. Nous nous engouffrons à l'intérieur et la refermons en la bloquant avec une barre de fer. J'inspecte les lieux, c'est étrange de trouver ce genre d'endroit en ville. L'usine est bien dissimulée, du matériel est entreposé sous cette taule. On a perdu les autres... Nous ne sommes que tous les deux, je jette un coup d'oeil à Noah qui semble lui aussi inquiet par la situation. « Je propose qu'on attende un peu que ça se calme avant de sortir. » Je pense que c'est ce qu'il a de mieux à faire, attendre que ça passe. Nous n'aurons pas tenu bien longtemps..
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Trying to stay who I am

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Formation de pompier
▫ Occupation : Sécurité du mur et excursions
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco, USA



▫ Messages : 454
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : PresleyCash, Tumblr
▫ Célébrité : Frank Dillane



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: You are my superman + NOAH   27.04.18 18:30

You are my superman
  Alesia & Noah

 

Mon cœur s’emballe alors que je me mets à courir vers un abri. Tenant le bras d’Alesia, je préfère laisser les autres tirer sur la menace. Je ne me retourne pas, je me contente de courir. Mais Alesia essaie de viser, fait tomber son arme et tente de la ramasser. Je la tire en avant. On n’a pas le temps tant pis. C’est une erreur de débutant, mais dans la précipitation, on ne peut pas tous être totalement réactifs et adroits. Il ne faut pas oublier qu’on a certainement tous appris sur le tas, sortant d’un métier tout à fait banal. Je ne vais certainement pas la juger pour son erreur, mais elle devra être deux fois plus vigilante pour la suite. Les coups de feu s’arrêtent mais tout un tas de virulents envahi la rue, sûrement attirés par le bruit.

Alesia m’attrape à son tour le bras et me tire dans une rue adjacente. Je la suis, ne réfléchissant pas, je m’étonne à lui faire confiance. Une porte rouillée se dresse devant nous et je l’aide à l’ouvrir, difficilement. Nous finissons par entrer dans le bâtiment et nous bloquons la porte avec une barre de fer. Puis je me tourne et observe mon environnement. C’est une ancienne usine ou quelque chose qui y ressemble. Mais le sort des autres du groupe me préoccupe. Et surtout, d’autres survivants nous attendent-ils quelque part ? Je n’ai pas envie de finir en brochette pour les virulents. Je passe une main dans mes cheveux avant de tenir fermement mon pistolet d’une main et mon poignard de l’autre. Alesia propose de rester ici le temps que tout se calme. Je me tourne vers elle et soupire. « Oui c’est mieux. Mais on devrait faire un tour du bâtiment pour s’assurer qu’il n’y ait rien là-dedans. On sait jamais. »

J’attends tout de même un instant, le temps de retrouver nos esprits puis après un regard entendu avec Alesia, je me mets en route, en tête. Je regarde tout autour de nous, le moindre détail, le moindre truc utile. On ne sait jamais. On était tout de même là pour ça à la base non ? Alors autant faire le travail, peu importe les conditions. Je me retourne de temps en temps pour m’assurer que la brune me suive toujours. Il n’y a rien de bien intéressant dans cette première pièce, mais des escaliers mènent à une porte. J’interroge Alesia du regard puis m’y dirige. Nous devons visiter le bâtiment, nous assurer que personne d’autre ne s’y trouve.

Une fois devant la porte, j’hésite quelques secondes avant de l’ouvrir, peu sûr des bruits derrière elle. C’est sourd, mais pas comme un virulent. J’attrape la poignée et finis par l’abaisser. La porte se rabat violement sur moi et plusieurs infectés en sortent. J’arrive à en éliminer un avec mon poignard mais les autres se dirigent vers Alesia. J’en élimine un autre avec mon pistolet tout en refermant la porte comme je peux, mais les autres sont trop nombreux et se perdent derrière les étalages de la remise. Le palpitant au bord des lèvres, je ne vois plus Alesia. Je descends les escaliers au pas de course, plante mon poignard dans un autre crâne puis fais un tour sur moi-même. Je ne la vois pas. « Alesia ! » Mais quelques virulents se tournent vers moi et je tente de les éliminer comme je peux, inquiet pour la brune.
 

_________________


I don't wanna be insane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : infirmière au bloc
▫ Occupation : soin - jardinage - expéditions
▫ Statut civil : célibataire
▫ Lieu de naissance : Mexico



▫ Messages : 93
▫ Inscription : 25/04/2018
▫ Crédits : avatar : PresleyCash
▫ Célébrité : Danay Garcia



MessageSujet: Re: You are my superman + NOAH   28.04.18 5:05


You are my superman
Noah & Alesia.
Nous sommes enfermés dans cet entrepôt de taule ou cette ancienne usine, au choix. Noah regarde autour de lui et j'en fais de même, nous restons sur nos gardes. Qui sait ce que ces murs abritent. Il acquiesce sur le fait de rester là et ajoute qu'on doit s'assurer que personne ne traine dans le coin. Oui, allons y. Nous échangeons un regard et dans un même élan nous commençons à évoluer dans ce lieu inconnu. Il prend la tête et je le suis assurant nos arrières même si ma seule barre de fer ne me sera véritablement utile que sur des virulents. Quand je repense à mon arme que j'ai laissé tomber, je m'en veux réellement. Jamais je n'avais commis une erreur de cette taille, surtout pas quand on me tire dessus.

Nous avançons, scrutons le moindre recoin du regard. Tous mes sens sont en alerte nous ne pouvons pas commettre d'erreur, pas si loin de notre campement. Je repense à tous ceux qui vont se faire du soucis parce que nous ne revenons pas. Mes pensées se dirigent rapidement vers Aidan mais je le chasse rapidement de mon esprit. Ce n'est vraiment pas le moment de penser à lui. Nous arrivons devant un escalier qui mènent à une porte. D'un regard Noah m'interroge et j'acquiesce d'un signe de tête.

Il grimpe les marches jusqu'en haut tandis que moi je m'arrête à la troisième, toujours pour pouvoir contrattaquer. Il ouvre la porte et je reconnais ce bruit qui ne présage rien de bon. Des virulents s'échappent de cette pièce que Noah vient de découvrir. Mes yeux s'ouvrent en grand. Je m'apprête à le rejoindre pour lui prêter main forte mais les infectés ont déjà pris l'escalier. Noaaaah ! que je cris pour n'avoir qu'un seul signe de sa part. Mais j'entends juste un poignard qui s'enfonce dans un de leur crâne. Je n'ai plus qu'à prendre la fuite, les marches sont trop encombrées, je ne parviendrai pas à tous les éliminer.

Alors à contre coeur je descends les marches, enfonce mon pied de biche dans la cervelle d'un infecté qui avait agrippé ma chemise. Et puis un deuxième, mais ils sont trop nombreux je dois vraiment m'éloigner. Je me mets à courir, pensant toujours à Noah qui est derrière moi mais parfois il faut savoir ne pas prendre de risque. J'arrive dans une pièce spacieuse, toujours en courant, du matériel vieilli est éparpillé sur le sol. Et puis je ne comprends pas tout de suite ce qui m'arrive. Je me sens décoller du sol pour tomber quelques mètres plus bas. Je suis surprise, un cris m'échappe et une douleur se propage dans mes chevilles, surtout celle de droite. Un énorme trou dans le sol est responsable de ma chute, ce n'est vraiment pas mon jour.

Il y a une légère couche d'eau, ça sent le renfermé. Je me relève mais je n'ai pas vraiment le temps de réfléchir puisqu'un des infectés se laisse tomber près de moi. Ce con, il a sauté volontairement pour pouvoir me bouffer. Je le repousse du mieux que je peux avec ma barre de fer qui se trouvait sur le sol pour lui asséner un dernier coup, il s'écroule parterre. Noah ! Dans le trou ! que je cris pour qu'il m'entende. Je relève la tête me tenant uniquement sur ma jambe gauche, je pense que je me suis fait une entorse à l'autre. Deux ou trois infectés son sur le point de sauter également, ma peine n'est pas finie.


code by bat'phanie

_________________
† réussir ou mourir. ne plus vivre mais survivre. n'avoir rien à perdre. dead is the new life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Trying to stay who I am

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Formation de pompier
▫ Occupation : Sécurité du mur et excursions
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco, USA



▫ Messages : 454
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : PresleyCash, Tumblr
▫ Célébrité : Frank Dillane



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: You are my superman + NOAH   01.05.18 17:29

You are my superman
  Alesia & Noah

 

Mes yeux cherchent toujours la brune mais seul le râlement des virulents m’entoure. Mon poignard se plante encore une fois dans une cervelle, je le retire difficilement, le corps tombe. Ils ne sont pas tant que ça autour de moi, je dirais moins d’une dizaine. Mais seul, il est vite fait de se faire piéger dans un coin, ou de trébucher et la mort vient si vite. Il ne faut pas surestimer les infectés, surtout en nombre. Alors j’utilise ma tête, réfléchis à une stratégie, être plus intelligent qu’eux. Ils sont guidés par leur instinct, leur estomac tandis que moi, je peux anticiper, jouer avec mon environnement. Je les appelle, contourne les obstacles, tente de les séparer. Un petit groupe disparait plus loin et je les laisse faire, m’occupant d’abord de ceux devant moi. J’en élimine un, tourne autour de matériaux entreposés, en élimine un autre.

Un craquement dans une pièce voisine attire mon attention. Alesia. Peut-être lui est-il arrivé malheur. Je retrouve de la force, rien qu’à la pensée de devoir aller l’aider. Elle a besoin de moi sûrement, je dois m’assurer qu’elle n’ait rien. Ils ne sont plus que trois, c’est faisable. Je pourrais utiliser mon pistolet et les éliminer rapidement, mais peut-être qu’il y en a ailleurs et je n’ai pas envie de les attirer. De plus, on a eu la confirmation que nous n’étions pas seuls dans cette ville, je ne veux pas les attirer, eux non plus. Alors je préfère régler ça au poignard.

J’en élimine un qui s’approche et reprend la même stratégie que quelques instants plus tôt en tournant autour des objets, puis en élimine un deuxième. Il n’en reste plus qu’un et il me faut peu de temps pour que son corps s’écrase par terre. Puis la voix d’Alesia attire mon attention. Dans le trou ? Elle doit être où le bruit a surgi juste avant. Je me mets à courir, entre dans une seconde pièce et constate les dégâts. Le sol a cédé vers le milieu de la pièce et les virulents s’y jettent. J’attrape l’un deux juste avant qu’il ne se laisse tomber puis laisse mon poignard se loger dans son œil. Mais je n’ai pas le temps d'attaquer les autres, ils sont déjà dans le trou. Je m’approche de la fosse et vois enfin Alesia qui semble s’être blessée au pied. Alors je fais du bruit, appelle les virulents pour qu’ils me regardent, s’intéressent à moi et non à la brune. Une diversion pour qu’elle puisse les éliminer. Je ne peux pas sauter dans le trou, je risquerais de me faire mal moi aussi, alors il faut qu’elle se débrouille. Je la sortirai une fois fait, d’une manière ou d’’une autre, mais pour l’instant, seul les virulents m’inquiètent. « Faut que tu les élimine pendant que je les attire ! Je m’occuperai de te sortir après ! » Je tente un sourire, pour la rassurer, lui prouver que je ne la laisserai pas avant de m’intéresser à nouveau aux infectés.
 

_________________


I don't wanna be insane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : infirmière au bloc
▫ Occupation : soin - jardinage - expéditions
▫ Statut civil : célibataire
▫ Lieu de naissance : Mexico



▫ Messages : 93
▫ Inscription : 25/04/2018
▫ Crédits : avatar : PresleyCash
▫ Célébrité : Danay Garcia



MessageSujet: Re: You are my superman + NOAH   02.05.18 10:30


You are my superman
Noah & Alesia.
Je suis dans ce trou, entourée de deux maintenant de infectées dont un de réellement mort et je me demande comment les choses ont pu si mal tourner. J'ai d'abord laissé tombé mon arme, on s'est fait courser par d'autres survivants pour finir dans cette usine qui est pleines de ces saletés. Et pour couronner le tout je me retrouve dans ce trou la cheville endommagée. Mais ce n'est pas vraiment le temps de se poser toutes ces questions, je m'en rends compte alors qu'un des infectés a bien failli me bouffer la cuisse. Je réagis du tac au tac, je le repousse d'un coup de coude et de ma main droite je lui assène le coup fatale avec ma barre de fer. Je suis essoufflée mais je ne dois vraiment rien lâcher surtout que plusieurs s'apprêtent à sauter pour me rejoindre. Je me redresse, m'agrippe tant que je peux à la parois pour exterminer l'autre en état de décomposition. Et puis comme si les derniers qui restent en haut s'étaient donné le mot, ils sautent tous en même temps dans un même râle répugnant. Je suis foutue.

Un d'eux me tombe dessus, mon dos heurte le sol et je ne peux que laisser échapper un cris de douleur. Putain d'enfoiré ! J'ai trouvé que ça pour extérioriser. Mais pas le temps de se plaindre, de geindre ou de faire quoique ce soit d'autre, je dois m'en sortir pas question de creuser ici. Alors je repousse celui qui a été victime de ma chute, lui enfonce mon pied de biche dans l'oeil et le repousse sur les autres. Au moment j'entends une voix, mon sauveur, Noah. J'ose un coup d'oeil vers celui qui pourrait bien me sortir d'ici. Il me crie son idée, tente un sourire dans ma direction et je lui répond d'un signe de tête en essayant moi aussi de sourire pour me rassurer ou pour le rassurer, je ne sais plus trop. Des larmes se forment dans le coin de mes yeux, la douleur, la peur, tout se mélange.

Noah commence son stratagème, il fait du bruit et ça fonctionne. Je les prends un à un par surprise, enfonçant sans aucun remord ma barre dans leur nuque pour remonter jusque dans leur cerveau. Il ne m'en reste que trois, j'imite mon geste donc trois fois. Au dernier coup, je suis à bout de forces, je me laisse tomber sur l'un d'eux. Merci de ne pas m'avoir abandonnée. je relève la tête vers lui et lui souris en finissant par une grimace. Ma cheville me lance, à froid ce sera encore pire. Je dois m'être fait une sale entorse à la cheville gauche. Tu crois que tu pourrais me hisser jusqu'en haut si tu trouves une corde ou un truc qui s'en rapproche ? je suis pleine d'espoir, je suis sûre que cet homme plus que débrouillard parviendra à me sortir de là.

code by bat'phanie

_________________
† réussir ou mourir. ne plus vivre mais survivre. n'avoir rien à perdre. dead is the new life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Trying to stay who I am

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Formation de pompier
▫ Occupation : Sécurité du mur et excursions
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco, USA



▫ Messages : 454
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : PresleyCash, Tumblr
▫ Célébrité : Frank Dillane



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: You are my superman + NOAH   13.05.18 17:36

You are my superman
  Alesia & Noah

 

Le stratagème semble fonctionner. Les infectés se tournent vers moi et se dirigent d’un pas lent en ma direction. Alesia en profite pour asséner le coup fatal à l’un deux. Et je refais du bruit pour qu’ils s’intéressent à nouveau à moi et elle le fait encore deux fois. Epuisée, elle se laisse tomber sur l’un de leur cadavre. Je soupire un bon coup et passe la main dans mes cheveux, moi aussi fatigué par toute cette agitation inattendue. Je suis rassuré que tout soit terminé – enfin pour le moment, allez savoir ce que nous réserve encore cette sortie.

Alesia me remercie de ne pas l’avoir abandonnée et je lui souris franchement. « Genre j’allais t’abandonner ici. Qui surveillerait mes arrières hein ? » Je lui fais un clin d’œil pour lui montrer que je rigole. Alesia n’est pas uniquement là pour veiller à la sécurité de mon arrière-train, elle fait partie de l’équipe et constitue donc un élément important pour la Communauté. Je n’ai jamais vraiment pris le temps de la connaître, mais je l’ai toujours trouvée très efficace dans tout ce qu’elle entreprend. Et bon, nous nous étions toujours bien entendus les quelques fois où nous avions dû coopérer, elle pourrait donc très bien devenir une amie.

Elle me confie qu’elle s’est effectivement fait mal à la cheville et me demande si je pourrais la hisser d’une quelconque manière. « Je vais voir ce que je trouve, repose-toi quelques minutes, faut pas forcer inutilement sur ta cheville si tu t’es fait mal. » Et je tourne les talons, regardant bien autour de moi la moindre chose utile. Une corde serait effectivement le plus pratique, mais je ne suis pas sûr d’en trouver. Je fais le tour de la pièce où nous nous trouvons, en vain. Je retourne donc dans la pièce précédente et en fait rapidement le tour. Je ne trouve malheureusement rien ressemblant de près ou de loin à une corde. Même un câble aurait pu faire l’affaire, mais il n’y a que des barres en métal. Je soupire une nouvelle fois et en attrape une assez longue et assez fine pour que je puisse la tenir comme il faut même avec le poids d’Alesia. Ce serait bête qu’elle retombe dans ce trou à cause d’un truc aussi stupide.

Je retourne donc vers elle, la barre à la main. « J’ai trouvé que ça… Faudra faire avec. T’arriveras à te servir des murs pour monter ? J’peux tenter de te hisser simplement comme ça mais j’te garantis rien. » Non que je doute de ma force, mais réussir à hisser quelqu’un à la simple puissance des bras, sans rien pour se retenir, c’est quand même un sacré challenge.
 

_________________


I don't wanna be insane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : infirmière au bloc
▫ Occupation : soin - jardinage - expéditions
▫ Statut civil : célibataire
▫ Lieu de naissance : Mexico



▫ Messages : 93
▫ Inscription : 25/04/2018
▫ Crédits : avatar : PresleyCash
▫ Célébrité : Danay Garcia



MessageSujet: Re: You are my superman + NOAH   27.07.18 14:08


You are my superman
Noah & Alesia.


Il a franchement assuré, les divertir de cette manière été vraiment la meilleure chose à faire. Je le remercie de ne pas m'avoir abandonné et sa réponse me fait sourire peut être même un peu rire. Noah c'est le genre de mec cool, celui en qui, je pense, tu peux avoir confiance rapidement. Mais je ne suis pas vraiment ce genre de personnes qui abandonnent leur confiance comme ça. Seulement cette journée et tout ce qui est arrivé pourrait bien changer la donne. Personne n'arriverait à surveiller tes arrières, c'est clair. Je parviens à rentrer dans son jeu mais la douleur se réveille et c'est réellement douloureux. Je lui demande de farfouiller un peu dans la pièce pour trouver quelque chose qui pourrait l'aider à me hisser jusqu'en haut. Je lui en demande beaucoup mais il ne peut pas me laisser dans ce trou, il n'y a pas moyen. Merci, c'est cool.

Noah disparait de mon champ de vision, j'en profite pour appuyer un peu mon dos contre la parois, essayer de se détendre avant l'effort. Finalement je me penche pour relever mon pantalon en agrippant le tissus, je le fait légèrement remonter sur mon mollet et observe ma cheville qui commence à gonfler. Fait chier ! que je dis pour moi même sous l'énervement. Je réajuste mon jeans au moment où Noah refait surface une longue barre de fer à la main. Je l'examine rapidement me demandant si ça pourra nous aider à me sortir de là. Ouais, on va faire avec.. Je marque un silence pour essayer de me relever avant de poursuivre. Non, non. Je vais essayer de m'accrocher au mur en même temps que tu tireras. Y a pas de raison que tu te tapes tout le boulot. Pas que je ne crois pas en sa force mais j'ai du mal à croire qu'on y arrivera s'il est le seul à faire des efforts.

Ma main droite s'accroche fermement à un petit trou dans le mur tandis que mon autre main s'appuie sur le sol. Je positionne tout mon poids sur ma jambe droite et en laissant échapper un petit cris je me retrouve debout. Vas y, envoie la barre. Noah s'exécute et me la tend. J'accroche une de mes mains et pose mon pied encore valide sur la parois Prêt ? que je lui demande avant de commencer à pousser sur ma jambe. Il acquiesce, je prends une grande respiration et commence à me hisser tout en m'accrochant à la barre et en poussant avec mon pied. Je pousse des grandes bouffées d'air pour ne pas crier de douleur, de fatigue et d'exaspération. Je manque de tomber deux fois mais on résiste tous les deux et pour être franche Noah assure bien plus que moi.

J'atteins enfin la terre ferme après qu'on se soit débattu avec cette foutue barre pendant plusieurs minutes. Je m'écroule sur le sol en respirant assez rapidement et tourne ma tête vers le champion du jour. T'es le héros du jour. Merci, vraiment. Je lui souris et me relève me retrouvant assise, les jambes étendues devant moi. Je vais tout faire pour qu'on t'attribue une médaille quand on sera de retour. En disant ça, je me rends compte que nous ne sommes pas encore rentrés.. Il faut que je trouve quelque chose pour stabiliser ma cheville, ça sera plus simple pour me déplacer. Je vais essayer de me faire une athlète d'appoint. J'enlève mon t-shirt, par chance j'avais un débardeur en dessous et le déchire pour en faire une sorte de bandage qui maintiendra ces deux lames de bois qui me font de l'oeil sur un meuble de la pièce. Tu pourrais prendre ce deux bouts de bois là-bas ? que je lui demande en lui montrant d'un signe de tête.

code by bat'phanie

_________________
† réussir ou mourir. ne plus vivre mais survivre. n'avoir rien à perdre. dead is the new life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

À propos
Sac à dos


MessageSujet: Re: You are my superman + NOAH   

Revenir en haut Aller en bas
 
You are my superman + NOAH
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SUPERMAN MALE SCOTISH 10 ANS RISQUE EUTHA BETHUNE 62
» Yannick Noah
» When everything goes wrong, call Superman.[with Chase Turner]
» Noah n'a pas perdu son coup droit légendaire...
» I don't wanna grow up __ Noah L. McCarthy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: Downtown-
Sauter vers: