AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 He makes my destiny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 165
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: He makes my destiny   26.04.18 16:42

He makes my destiny
   Seth & Tobias

   


Le centre-ville est un endroit que Tobias ne fréquente pas. Il n'y va que quand l'ordre vient directement du boss. Le blond, il veut rentrer à l'aéroport, il n'a pas envie de crever comme ces crétins qui prennent la peine de s'y aventurer. Ce qu'il pourrait qualifier de plus proche ami, ce chinois sanguinaire, y va sans avoir la moindre sueur froide. Il revient, toujours, mais il lui arrive de perdre des membres du groupe en s'aventurant dans ces rues infestées de virulents. Si ce jaune n'a pas quelque chose qui le remplace, Tobias, a ses filles. Leela, est la plus importante. Mais le bien être et la sécurité d'Alicia comptent tout autant. Tobias, il se doit de rentrer pour prendre soin d'elles. C'est sa mission depuis que sa femme est tombée.

Il est au volant de la voiture. Il voit le compteur changer de chiffre à chaque fois qu'ils font un kilomètre de plus. Dans le miroir central, une voiture se reflète. Le reste du petit convois, le reste des gars qui accompagnent le maître. Si Tobias hérite parfois de l'honneur d'être précisemment aux côtés de Seth, cette fois-ci, il sent que quelque chose plane dans l'air. Pour être complètement honnête avec lui-même, le barbu le savait d'avance. Lorsqu'il a été convoqué pour cette excursion visant à retrouver un fuillard du groupe, un putain de voleur, Tobias savait que quelque chose allait lui tomber sur le coin du nez. Parce qu'il savait la faute qu'il a commis, comment oublier un tel couple de jour ?

« - On sait dans quelle zone il est ? »

Tobias prend la parole, même s'il a quelque chose à se repprocher. Parce qu'il n'a pas envie de décevoir son maître, parce qu'il n'a pas envie de perdre sa place. Il sait que pour une broutille pareille, il ne le ferra pas. Mais pendant les deux mois qu'il a passé au camp des Protectors, Tobias n'avait pas échoué une seule fois. Au pied de la lettre, il avait suivit les instructions de Seth. C'est ce qui lui a permi de monter à cette place. A ce petit groupe fermé des personnes l'entourant. Dans les couloirs, on les appelle des sbires. Tobias, il se fou complètement qu'on puisse l'appeler comme ça. Jamais, il ne s'est senti aussi en sécurité. Jamais, sa fille n'avait eu autant de ce don elle a besoin. Ils ne survivent plus, ils vivent, tout simplement. Dans ce monde changé par l'apocalypse, mais ils sont toujours là. Tous les trois. Seth, il les protège. Seth, il tient sa promesse, alors Tobias le suit sans opposer la moindre résistante. Il veut mériter sa place, et la gagner un peu plus tous les jours. Mais, en début de semaine, son groupe a eu à faire à un autre. Le petit groupe d'homme qui accompagnait Tobias a échangé des tirs avec un autre. Ils ne savent pas qui ils étaient -du moins, c'est ce que le blond dit. Deux protectors sont morts. Une balle a traversé l'épaule de Tobias. Il a été blessé, mais ça ne l'a pas empêche de sortir le lendemain pour tenter de réparer les roues de la voiture que ces connards avaient bousillés. Il n'a pas réussi, pas totalement. A cause de la même personne qui le pousse à taire sa connaissance sur une partie du petit groupe qui les a attaqué : Tennessee. Tobias, il sait que c'est ces deux évènements qui l'ont fait gagner sa place dans cette voiture.
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Agent d'infiltration de la GRC
▫ Occupation : Dirigeant des Protecteurs
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver



▫ Messages : 60
▫ Inscription : 18/04/2018
▫ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: He makes my destiny   29.04.18 13:49

He makes my destiny
  Seth et Tobias



Confortablement installé au volant de la deuxième voiture, Seth semble franchement de mauvais poil. Avant de partir, il a remis, à Tobias, l’un de ses talkies-walkies, afin que les deux voitures puissent communiquer entre elles. C’est donc Seth qui répond à la question de celui-ci.

«Il parait qu’on l’a aperçu près de l’hôtel de ville. Gardez l’œil ouvert, ce conard n’a pas pu aller bien loin sans bagnole.»

Alors que les véhicules prennent la direction indiquée, l’hôtel de ville apparait dans le paysage, au loin. Reprenant son talkie-walkie, Seth ordonne soudainement :

«Gare toi dans une ruelle discrète. Vaut mieux qu’on ratisse les alentours à pieds. Ce cafard est capable de s’être caché dans un endroit improbable, alors on fouille partout!»

Les deux voitures se stationnent à l’abri des regards, et Seth en sors, sa batte sur son épaule et l’air maussade. Un rôdeur déambule tout près du groupe. Seth empoigne sa batte et se dirige vers ce qui était autrefois un être humain, pour lui asséner un puissant coup à la tête. Le monstre tombe à la renverse, mais il n’est pas encore mort. L’homme le frappe alors à nouveau, puis il recommence encore et encore, s’acharnant bien plus que nécessaire sur la créature. Puis, ayant terminé de se défouler, il reprend son souffle avant de se retourne vers ses hommes et de sortir un bout de tissus de sa poche pour essuyer le sang qui lui a tâché la joue.

Il revient alors vers eux et il vient passer son bras autour du cou de Tobias. Un sourire amusé se dessine sur ses lèvres.

«Toby…Toby. Tu sais que j’ai toujours été satisfait de ton travail, t’as de l’ambition et tu sais rester à ta place. J’apprécie ça, sincèrement. C’est comme ça qu’on va réussir à protéger tout le monde, en jouant chacun le rôle qui nous est destiné. C’est pour ça qu’il est important que je choisisse des gens compétents pour chacun de ces rôles, t'es d'accord?

Bon, la dernière sortie c’est mal terminé. Tu t’es relâcher un peu, ça arrive à tout le monde, mais l’important c’est d’apprendre de ses erreurs, n’est-ce pas, Toby?»


Il resserre légèrement son étreinte.

«Montre-moi que tu ne t’es pas ramolli et ramène moi ce traite.»

Puis montant le ton pour s'adresser à tous :

«Oh, et j'le veux vivant c'pourri!»

Il relâche son sbire, marchant autour d’eux tout en s’amusant à faire tournoyer sa batte encore ensanglanté. Il ordonne au premier groupe de suivre Tobias pour aller explorer la zone derrière l’hôtel de ville. Il guidera lui-même le deuxième groupe devant le même bâtiment et le contact pourra toujours se faire par talkie-walkie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 165
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: He makes my destiny   01.05.18 5:41

He makes my destiny
   Seth & Tobias

   


La voiture a glissé dans une ruelle que Tobias n'aurait même pas pensé pouvoir exister. Un petit cul de sac, autrefois servant surement pour les livraisons du restaurant qui faisait l'angle. L'automobile n'est visible de personne, et lorsqu'il est sorti de la ruelle, Tobias n'a pas butter un seul rôdeur. Il a poussé les trois qu'il a vu pour se faire un passage tranquille, mais il n'a pas voulu laisser de corps derrière lui. Parce qu'aux côtés du chinois qui l'accompagne, il a appris que les virulents pouvaient aussi être un signal d'alarme. Si le fuillard connait les lieux, il saura que quelqu'un est dans le coin s'il voit trois de cadavre joncher le sol. Les clés du véhicule dans les poches de sa veste en cuir, il a sorti une cigarette pour la glisser entre ses lèvres, puis l'allumer avant de retrouver Seth et les autres.

Arrivant tout juste à temps pour voir le boss se redresser, après avoir exploser trop de fois la tête de ce rôdeur, Tobias recrache la fumée de sa clope en silence. Ce simple geste montre que Seth n'est pas là pour plaisanter. Que vont-ils faire, à ce mec, lorsqu'ils l'auront retrouvé ? Tobias, il hausse les épaules à cette interrogation silencieuse. Le chinois devait se poser la même question, puisque le geste du blond a suffis à le faire réagir. Il se tait, détourne son regard pour le poser sur Seth qui revient. Le chinois, il se décale automatiquement pour laisser la place au boss. Tobias, il sursaute légèrement en sentant le bras de ce dernier se poser sur ses épaules. Une légère tape sur le bras semble être la seule claque qu'il reçoit, ce qui est suffisant pour connaître d'avance le sujet qui va suivre. Ses paupières, elles se sont fermées quelques secondes, suffisamment longtemps pour entrer les paroles du boss, et enlever la clope entre ses dents.

« - [...] Tu t'es relâché [...] » Cette phrase pousse Tobias a tourner le visage pour regarder directement Seth, à quelques centimètres de son visage. Ce n'est pas comme ça qu'il aurait qualifié la chose, mais tant mieux, n'est-ce pas ? Il voyait le noir alors que Seth voit gris. « Montre-moi que tu ne t’es pas ramolli et ramène moi ce traite. » Tobias bouge la tête positivement, tire une taffe sur sa cigarette avant de jeter le filtre rouge plus loin. « Oh, et j'le veux vivant c'pourri! »

Ces mots veulent tout dire, et si la plupart des sbires présents se mettent à sourire, Tobias a grincé des dents. Simplement parce qu'il aime pas cet endroit, il aurait préféré être dans la campagne que dans ce centre ville qui regorge de morts en marche. Mais comme tous les autres, il n'a pas le choix, n'est-ce pas ? Et les deux groupes finissent par se séparer. Les rues derrière l'hôtel de ville sont remplies de virulents. Bien moins que certain endroit, Tobias parvient à marcher en fumant une nouvelle cigarette, sans en tuer un seul. Les autres nettoient le chemin pendant qu'il avance avec le chinois derrière lui. Puis, lorsque les lieux sont propres, ils se séparent en plus petits groupes pour fouiller les bâtiments. Si ils connaissent tous la fréquence pour joindre Seth, ils s'en donnent une autre pour se joindre entre eux en cas de pépin qui nécéssite une équipe tout près. Honnêtement ? Ils n'ont pas eu besoin de s'en servir. Dans le troisième bâtiment où est entré Tobias, les choses sont devenues plus sérieuses, plus sombres. Il s'est penché sur un lit de fortune, attrapant le talkie-walkie dans sa main pour joindre directement le boss, tout le monde entend.

« - On a trouvé sa trace, boss. » Il marque une pause, mais rappuit sur le bouton lorsqu'il n'entend pas Seth directement répondre. « Il s'est planqué dans la bibliothèque, ça doit faire quelques jours qu'il est là. » Le voleur n'est pas présent, mais il doit être dans le coin, c'est sur. « Il est parti avec quelqu'un ? » Continue-t-il a demander, le chinois venant de lui montrer un deuxième lit. Tobias fronce les sourcils. « On fait quoi du deuxième, si on l'trouve ? »
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Agent d'infiltration de la GRC
▫ Occupation : Dirigeant des Protecteurs
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver



▫ Messages : 60
▫ Inscription : 18/04/2018
▫ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: He makes my destiny   08.05.18 12:43

He makes my destiny
  Seth et Tobias



Seth et son groupe partent explorer les rues qui s’entrecroisent, devant l’hôtel de ville. Le ciel est nuageux, mais il fait doux. Le chef avance d’un pas nonchalant, faisant toujours tournoyer sa batte comme un gosse qui s’ennuie. Ils entrent dans les bâtiments, un à un, explorant les moindres recoins pour s’assurer de ne laisser aucune chance à cette pourriture de traitre.

Ne trouvant aucunes traces du fuyard, l’humeur de Seth ne s’améliore pas. La patience n’a jamais été son fort. Il profite donc de quelques virulents, croisé de trop près, pour se défouler à nouveau en les tuants. Il faut bien les éliminer de toute façon, autant en profiter pour faire d’une pierre, deux coups.

Puis soudain la voix de Tobias se fait entendre dans le talkie-walkie. Il informe Seth qu’ils ont trouvé la trace du traitre, et qu’apparemment il se planque depuis plusieurs jours dans une bibliothèque. Le sbire demande alors si celui qu'ils recherche est parti avec quelqu’un ;et qu’est-ce qu’ils doivent faire, si effectivement ils trouvent un deuxième type.

«Vous me le ramener aussi.»

Il marque une pause, le temps de réfléchir quelques instants.

«S’il se planque dans la bibliothèque depuis des jours, il va forcément revenir. Le mieux serait de vous planquer et de l’attendre. On va r’venir sur nos pas pour se rapprocher et surveiller les alentours.»

Le petit groupe rebrousse donc chemin pour revenir d’où ils viennent. Gardant l’œil ouvert, ils avancent rapidement, dépassant l’hôtel de ville, jusqu’à ce qu’ils aient la bibliothèque en visuel. Seth envoie les hommes qui l’accompagne se poster autour du bâtiment. Se positionnant, lui-même, sur le côté de celui-ci, avec l’entrée principale en visuel.

«On est en poste, on surveille les entrées. À partir de maintenant, si quelqu’un entre ou sors, on l’verra et on vous avisera. Si quelqu'un essaie de se barrer, on le choppe!»


Seth s’est caché dans un stationnement couvert situé tout près de la bibliothèque. Il s’est assied dans la cabine de verre à l’entrée, les pieds relevé sur la tablette qui servait de petit bureau, et sifflotant un air joyeux.

Soudain, il appui à nouveau sur le bouton de son talkie-walkie, pour reprendre :

«Y s’est p’tete planqué quelque part à l’intérieur…où il est peut-être revenu le temps qu’on arrive. Alors garder l’œil ouvert.»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 165
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: He makes my destiny   14.05.18 14:37

He makes my destiny
   Seth & Tobias

   


Ils ont suivis les ordres du patron, et se sont planqués dans la pièce avant qu’ils ne soient tous en place. Se cacher n’est pas le bon mot : ils attendent. Discrètement, dans un coin de la pièce. Sans bouger, sans parler, sans déplacer le moindre truc qui pourrait faire du bruit, et qui alertera le propriétaire des lieux. Au final, ils n’ont pas eu à attendre bien longtemps pour qu’il se montre.

D’un trou dans le plafond : il est apparu. L’homme a dû passer par les fenêtres du toit, pour être plus discret. Il a ensuite dû passer par ce trou pour éviter de prendre les marches : il connaît drôlement bien les lieux. Peu importe, lorsqu’il est tombé sur ses deux pieds, Tobias et le chinois se sont tendus en une fraction de seconde. Près à agir, ils se sont regardés. Mais en un simple échange de regard, ils se sont compris. Le voleur s’est redressé, et lorsqu’il a vu les deu protecteurs, son visage est devenu blême. Tobias, il a simplement levé sa main droite pour lui faire un coucou, avant que les choses ne se mettent à bouger si vite qu’il ne se souvient pas comment ils en sont arrivés là.

Ils se sont retrouvés au premier étage. Le chinois était en train de se battre avec l’homme qui n’avait définitivement pas envie de se faire attraper. Une grande vitre s’est brisée : le recherché a volé à travers pour tomber sur le trottoir. Avec cette courte hauteur, il aura le souffle coupé et un peu mal partout, s’il n’a pas su se rattraper correctement. Tobias, lui, n’a pas eu le temps d’y faire attention, puisqu’il a rattrapé de justesse le chinois par le dos de sa veste, pour le tirer en arrière et lui éviter de faire la même chute. Ils n’ont pas eu besoin de se remercier, qu’en un simple regard, les choses étaient faites. Le chinois, il a correctement sauté par la fenêtre pour atterrir avec ses compères qui ne vont pas avoir tardés à mettre la main sur celui qui va prendre cher.

“- T’es sérieuse?”

La voix de Tobias a dû se faire entendre, à cause de sa surprise, lorsqu’il a tourné le visage vers la porte de sortie. Une femme se tient là : celle qui vit avec le voleur. Le sbire est presque sur d’avoir déjà vu son visage, mais il ne sait pas si c’est parce qu’elle vient de l’aéroport, ou parce qu’ils se sont déjà croisés à l’extérieur. Peu importe, ça ne l’empêche pas d’agir aussi vite que l’éclair. Alors qu’elle avait tenté de courir vers les escaliers pour remonter les étages -et certainement passer par l’endroit d’où ils sont entrés dans le bâtiment, Tobias la rattrape de justesse par les cheveux. Il empoigne ses cheveux rouges, mêlés de noeuds, avec force. Il ne regarde pas s’il touche une femme, ou un homme, lorsqu’il suit les ordres de Seth. Après tout, dans ce monde, si une femme est en vie, c’est parce qu’elle est certainement capable d’en faire autant qu’un homme. Alors, il la tire en arrière avec force, pour l’obliger à le suivre. Elle lui crit de la lâcher, mais il n’en fait rien. Tobias, il finit par sortir de la bibliothèque, descendant les quelques marches qui menaient jusqu’à celle-ci, avant d’enfin voir ce qu’il se passe dehors. Le boss ? Il est déjà là. Le voleur, il a déjà la peur de sa vie.

“- J’ai la dernière.” Dit-il en la forçant à approcher du petit groupe qui s’est formé devant le bâtiment. “La zone est claire.”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Agent d'infiltration de la GRC
▫ Occupation : Dirigeant des Protecteurs
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver



▫ Messages : 60
▫ Inscription : 18/04/2018
▫ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: He makes my destiny   20.06.18 9:52

He makes my destiny
  Seth et Tobias



Seth parade déjà tout fièrement, sa batte sur son épaule et un demi-sourire qui se dessine sur son visage. Ses hommes ont choppé le fuyard et ils le maintiennent fermement. Lorsque Tobias arrive en trainant la femme qui accompagnait le voleur, il fait signe aux hommes de venir la maitriser. En passant près de Tobias, pour s’approcher des deux traitres, le chef lui donne une tape amicale sur l’épaule tout en lui jetant un regard approbateur. Puis, il arrive face à face avec le voleur et sa compagne. Si l’esquive d’un sourire semblait prendre place sur son visage, il n’en reste maintenant plus rien. C’est une expression à la fois de dégout et de colère qui se présente.

«Alors c’est comme ça qu’on me remercie?! J’me casse les couilles à essayer d’monter un endroit sécuritaire. J’vous offre un pieu, de la bouffe, du boulot…et qu’est-ce que j’ai en retour?!»


Il fait un pas vers l’avant, s’approchant très près des deux voleurs, espérant les mettre encore plus mal à l’aise. Il s’adresse à eux d’une voix bien trop forte pour la courte distance qui les séparent.

«Vous vous servez dans les provisions, comme des putains d’rats, avant d’vous barrer! Les provisions de notre communauté! Une communauté où y a des gosses!

La tristesse vient soudainement remplacer la colère, et il poursuit d'un ton bien plus dramatique.

«Regardez la situation dans laquelle vous me mettez? J’ai fait la promesse à tous les parents de ces gosses de les protéger. J'peux pas laisser ça passer. Vous pensez que les autres seraient plus généreux, peut-être? Qu’ils laisserait passer? Vous pensez que Tobias ici présent, vous laisserais vous barrer avec des provisions qui permettent de nourrir sa fille? Ça ne me réjouis pas du tout, mais quelqu’un doit assumer les conséquences, ne serait-ce que pour l’exemple.»

Il s’arrête devant la femme, la fixant pendant un long moment dans les yeux. Puis l’homme proteste :

«Non! C’est ma faute, c’est moi qui ai tout prévu.»

Seth ne semble pas surpris de la réaction de celui-ci, on pourrait même penser qu’il n’attendait que ça.

«Hmm?»

Il revient sur ses pas pour venir faire face au voleur. Son regard est planté dans le sien et il semble réfléchir un moment avant de se mettre à faire les cent pas autour du type. Puis, il vient chuchoter quelque chose à l’oreille du sbire qui maitrise le fuyard. Celui-ci n’hésite pas une seconde à obéir aux ordres. Il maintien fermement le traitre tout en le forçant à s’approcher d’une voiture abandonnée. Elle traine péniblement dans un coin, les pneus crevés et le capot ouvert. L’homme force alors le voleur à plaquer une de ses mains sur le côté de la voiture, juste sous le capot. Celui-ci tente de la retirer, mais l'autre pointe aussitôt une arme sur sa tempe, ce qui a pour effet de le rendre beaucoup plus docile.

«Con comme t’es, j’imagine que tu pensais protéger ta p’tite copine? Putain de merde! T’as vu cet endroit?!

Tu comprendras que normalement j’serais forcé d'vous corriger tous les deux…mais comme tu sembles tellement tenir à elle et que j'trouve ça ''foutrement romantique'', j’accepte de t’proposer un truc.»

Il s’approche alors de la femme en question.

«J’imagine que tu t’en voudrais beaucoup si ta petite escapade en amoureux venait à lui couter de si jolis doigts…»


En disant cela, il prend doucement la main de la femme, observant ses doigts fin et délicats. Elle semble apeurée, alors que le fuyard bouille de rage, n’osant pourtant rien dire. Seth va même jusqu’à déposer un baiser sur la main de celle-ci, avant de la lui lâcher, un sourire mesquin aux lèvres.

«Alors voilà : j’t’offre la possibilité de te dévouer en prenant aussi sa punition.»

L’homme n’hésite pas à acquiescer à la proposition du quinquagénaire, qui vient alors se planter droit devant la voiture. Évidemment, la femme proteste, n’étant pas d’accord, mais l’homme semble s'être résigné à subir cette punition en double. Seth fait un signe de la tête en direction de son sbire, qui force alors le voleur à poser sa deuxième main en dessous du capot, toujours grand ouvert.

Le chef se retourne alors vers ses hommes, et leur lance un regard noir, comme s’il souhaite leur laissé savoir que le même genre de châtiment leur attends, s’ils osent trahir sa confiance. Puis d’un seul geste, il se retourne et rabat violemment le capot de la voiture en plein sur les mains du pauvre type, qui se tord aussitôt de douleur. Le geste a été si violent, qu’il ne fait aucun doute quant à la gravité de blessures infligées. D’un réflexe, il a retiré ses mains blessées du véhicule et il est tombé à genou en gémissant. Seth s’approche alors de lui, le forçant à se remettre debout et à s’approcher de son amie, qui pleure maintenant à chaude larme.

«Maintenant tu vas lui demander pardon! Pardon de l’avoir mêlée la dedans et de l’avoir mise en danger inutilement! Et surtout, pardon de lui avoir fait quitter l'endroit le plus sécuritaire de c'putain d'monde apocalyptique!»

Le type peine à tenir debout, il marmonne quelque chose d’incompréhensible. Furieux, le chef empoigne l’une de ses mains blessées, lâchant un sifflement impressionné en constatant qu'il lui à brisé quelques os.

«Bordel, j'ai jamais vu une main aussi dégueulasse! Me force pas à l'amocher encore plus!»

Il serre alors sa poigne, arrachant un nouveau cri de douleur au voleur. Celui-ci ne se fait plus prier pour demander pardon à celle qui l’accompagnait. Le chef semble satisfait, il remet le captif à Tobias avant d’ordonner, comme si de rien n'était :

«Bon ben, la fête est fini! On s’barre!»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 165
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: He makes my destiny   26.06.18 8:11

He makes my destiny
   Seth & Tobias

   


La punition tombe comme le pire des fardeaux. L’homme prend les conséquences de ses actes ; ses mains sont brisées sous le capot de la voiture. Tobias n’a pas pu s’empêcher de sursauter sous l’écho du coup, sous les cris de l’homme. Ses mains, ses doigts, se sont mises à bouger comme pour être sur que ce n’est pas lui qui a prit le coup. Ce n’est pas la peur qui le pousse à rester auprès de Seth ; si Tobias est là c’est parce qu’il le veut bien. C’est parce qu’il se sent bien dans ce monde de brutes -tout du moins, c’est ce qu’il pense. Pourtant, il sait d’avance qu’il n’a pas envie de prendre les conséquences, les châtiments, du grand boss. Oh non, jamais Tobias ne sera assez téméraire pour mettre en périls Leela, et Alicia. Jamais il ne voudrait que Seth s’en prenne à elles pour le toucher lui, comme il le fait avec cette femme. Personne ne bouge, mais tout le monde était près à réagir si l’un des deux se prenait pour le maître du monde. Mais les choses se sont passées comme prévues.

“ - Bon bah la fête est finie, on s’barre. ”

Tobias récupère le condamné lorsque Seth le lui donne. Il l’attrape par l’épaule et le pousse alors pour le faire avancer. C’est la fille qui donne plus de mal, lorsqu’il l’attrape par le bras, elle se débat. Le regard avec méchanceté, avec cruauté parce qu’elle le voit comme un monstre. Comme tous ceux qui sont à la botte de Seth, d’ailleurs. Tobias n’a pas pu s’empêcher de lever les yeux vers le ciel, avant de lui ordonner d’avancer. Si elle veut rejoindre son conjoint pour le reste du trajet, soit. Tous les yeux sont posés sur eux, ils n’ont pas moyen de partir.

Sur le chemin, des cadavres vous trouvent. Mais il n’y a pas besoin de coup de feu pour les faire tomber. Des poignards se plantent dans le crâne, ils rejoignent le sol. Tobias en a fait tomber un qui voulait s’attaquer aux condamnés ; il ne lui laisse pas le temps de les mordre, de les délivrer de cette punition, de ce qu’ils ne considèrent pas comme une vie. Tobias ne les laisse pas échapper à leurs châtiments, parce qu’il n’est pas prêt à se détacher de Seth. Il veut tout faire pour garder les bonnes grâces de ce patron au tempérament de feu. Sa place, ces bonus qu’offrent Seth à ses sbires, sont bien trop importants à ses yeux pour qu’il les mette en péril.

Les voitures ne sont qu’à quelques mètres. Tobias a posé sa main sur l’épaule du blessé pour lui interdire de bouger. Tout le monde s’arrête, comme si tout le monde attendait quelque chose. Peut-être d’être sur que tout est clair, avant de sortir le matériel ? Pour ne pas se faire attaquer, dérober tout ce qu’ils ont ; ils seraient malins et beaux, à retourner à l’aéroport à pieds.

“ - Qu’est-ce qu’on va faire d’eux, en rentrant ?

La question s’échappe des lèvres de Tobias avant qu’il n’ait eu le temps de réagir. Savoir ce qu’ils vont faire d’eux est important ; parce qu’il est impossible qu’ils retournent à leur petite vie tranquille comme si tout ça n’était pas arrivé. Si les doigts de l’homme sont brisés, cela sera-t-il la seule de leurs punitions ? Tobias, il a attendu que les directives soient donnés. Puis, en menaçant l’homme de son arme, il l’a obligé à se diriger vers l’automobile cachée. Si il n’emmène que l’homme, Tobias laisse la femme aux mains de Seth et du reste de l’équipe. Séparer les malfaiteurs est obligatoire. Ils n’ont pas envie d’être séparés, mais ils n’ont pas le choix. Une fois enfermé à l’arrière de la voiture, l’homme se remet à pleurer. Tobias a horreur de ça, mais il ne dit rien. Il s’est contenté de démarrer en suivant les ordres de Seth. Ils se contactent toujours par talkie-walkie ; après tout, tout et n’importe quoi peut encore arriver sur la route. Le groupe n’est pas encore rentré, ils peuvent rencontrer quelques problèmes sur le chemin du retour, personne n’est à l’abris dans ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Agent d'infiltration de la GRC
▫ Occupation : Dirigeant des Protecteurs
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver



▫ Messages : 60
▫ Inscription : 18/04/2018
▫ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: He makes my destiny   18.07.18 15:09

He makes my destiny
 Seth et Tobias



Alors que le groupe se déplace pour revenir vers les véhicules, Tobias demande ce qu’il adviendra des voleurs, une fois arrivé à l’aéroport.

«Ce qu’on va faire d’eux une fois arrivé? Ça c’est une PUTAIN d'bonne question, Toby!»

S’exclame soudainement le chef du groupe. Marquant une pause, il reprend :

«Parce qu’évidemment, le groupe ne peux plus leur faire confiance. Bordel, comment il le pourrait après ce qu’ils ont fait?! J’ai bien peur qu’il faille les foutre en isolement, le temps qu’ils regagnent leur confiance.»

Il laisse échapper un sifflement.

«J’ai comme l’impression que ça n'sera foutrement pas facile ça! Malheureusement, il va falloir qu’ils en bavent un tantinet, si on veut pouvoir leur donner une nouvelle chance, n’est-ce pas, Toby? On ne peut pas leurs donner une putain d’deuxième chance sans s’assurer d’leur loyauté…y faut qu’on leur enlève ces putains d’mauvaises idées d'la caboche! Qu'ils apprennent à considérer les besoins du groupe, pas juste les leurs! On a besoin de tout l’monde pour survivre, hors de question qu’on les laisse derrière. Alors, tant fait pas, mec, j't'assure qu'on f’ra ce qu’il faut...même si ça nous plait pas.»

Après avoir marché un moment et tué quelques rôdeurs sur leurs passages, les deux groupes ont enfin rejoins les véhicules, qui les attendaient. Ils montent à l’intérieur des deux voitures, après avoir pris soin de séparer les prisonniers. Seth a pris le volant du premier véhicule et il agrippe son talkie-walkies pour ajouter :

«J’ai une p’tite surprise au camp, pour eux; histoire qu’ils réalisent à quel point le monde nous chie d’sus en c’moment! Bordel, moi j’ai pas peur de pelleter la merde qui s’accumule, ni d’faire c’qui faut pour que des imbéciles comme eux ne foutent plus jamais l’groupe en danger!»

Alors qu’ils s’approchent de leur communauté, la femme se met à supplier Seth de les relâcher, promettant de disparaitre le plus loin possible et de ne jamais revenir. Le quinquagénaire ne se laisse pas émouvoir si facilement, ce qui a pour effet de frustrer d’avantage la captive. Dans un élan d’espoir futile, elle ouvre la portière et se jette soudainement en bas du véhicule, s’écrasant péniblement sur l’asphalte. Le chef des protecteurs laisse échapper un juron, maudissant ses hommes de ne pas avoir eu l’intelligence de verrouiller les portes. Le choc a été si violent, qu’elle reste étendue un moment, légèrement sonnée. Le véhicule de Tobias est juste derrière celui de Seth, si le deuxième groupe désir agir, c’est maintenant qu’ils doivent le faire, avant qu’elle ne se relève et prenne la fuite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 165
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: He makes my destiny   04.08.18 12:53

He makes my destiny
   Seth & Tobias

   


Les propos de Seth lui font froid dans le dos. Comme toujours, d’ailleurs. Mais Tobias a toujours eu une facilité impressionnante à suivre ses ordres sans broncher. Sans montrer ce qu’il pense, ou ressent réellement. Appuyer sur la détente n’a jamais été compliqué pour lui. Tobias, quoi qu’il puisse penser, est au bon endroit. Dans le bon groupe de survivant. Il y a fait sa place, et même s’il fait des choses qu’il trouve dégueulasses, immondes, inhumaines, il le fait la tête haute. Alors, lorsque Seth dit qu’il leur réserve quelque chose de bien particulier une fois de retour à l’aéroport, il ne peut s’empêcher d’être inquiet. Tobias sait qu’il va trouver le chemin du retour long. Trop long.

Mais une pause est obligatoire quand il voit une des portières de la voiture du grand chef s’ouvrir. Ses yeux s’agrandissent lorsqu’il voit la femme se jeter de cette dernière, prête à tout pour sauver sa liberté. Sa vie. Elle veut vivre, sans l’ombre de Seth au dessus d’elle. Sans l’épée de Damoclès qui menace de s'effondrer à chaque instant. Peu de personnes sont capables de vivre de la sorte sans avoir peur, sans avoir de remords. Même Tobias ne fait pas partie de ces hommes sans conscience.

“ - Merde…” Souffle-t-il, et c’est tout ce qu’il a le temps de dire.

Parce que l’homme aux doigts brisés supporte la douleur, uniquement pour sauver la vie de sa moitié, se lance sûr Tobias. Il était à l’arrière, et pourtant, il tente sa chance. Passe au milieu des deux sièges à l’avant pour tenter d'agripper le volant. Ses doigts glissent, il a du mal, mais la surprise lui permet de tourner le volant de façon à ce que la voiture évite la femme allongée au sol.

C’est grâce aux autres hommes de la voiture, et à sa réactivité, que Tobias réussit à bien faire. Un coup de coude dans le visage du voleur, les autres le tirent en arrière pour le réassoir et le frapper de nouveau pour le faire taire. D’un autre mouvement sec du volant, Tobias tente de reprendre sa trajectoire. Mais la scène a été tellement rapide, qu’ils n’ont pas vu la distance qu’ils ont parcourus. Ce n’est que lorsque la voiture sursaute, percutant un objet, et qu’un cri éternel se fasse entendre, qu’ils comprennent qu’ils viennent de percuter la femme. La voiture s’arrête en un dérapage contrôlé. Tobias, il enclenche le frein à main, ouvre la portière et tire tout de suite son arme de sa ceinture.

D’un signe de tête, il indique à un des hommes à l’intérieur de la voiture de prendre sa place derrière le volant. Un autre sort alors, prend sa place, et attend que les choses se passent pour agir. Tobias, il a contourné la voiture pour arriver près de la femme. En pleure, pleine de bleus et de sang. Une de ses jambes est brisée à cause du poids de la voiture. Elle tente tout de même de reculer en rampant au sol, mais elle s’arrête à la seconde où Tobias pointe son flingue sur son visage. Il n’a pas envie de tirer, pas envie de la tuer. Pourtant, il le ferait si ça pouvait éviter que les choses n’empirent.

D’un geste brusque de la main, il l’a rattrapé par les cheveux pour la forcer à se relever. La faire avancer n’a pas été facile, encore moins jusqu’à la voiture de Seth qui s’est arrêté plus loin. Le grand chef a du voir le spectacle dans ses rétroviseurs. Tobias a aidé la fille comme il le pouvait, sans être clément avec elle. Tout ce qu’il voulait, était qu’elle avance. Menacée d’une arme, c’est ce qu’elle a fait en boitant. Jusqu’à ce qu’il ouvre la portière arrière, pour la forcer à entrer à l’intérieur.

Ceux qui étaient à l’arrière dans la voiture de Seth ont laissé leur place, ils sont allés dans une autre voiture. Alors, Tobias est entré avec la prisonnière à l’arrière. Il s’est assit, pointant toujours son arme sur son visage pour la faire taire. Tout ce qu’il souhaite ? C’est rapidement rentrer et que ça se termine. Que cette journée prenne fin sur un dernier spectacle sanglant signé du méchant loup.

“ - Encore un coup comme ça… et la balle partira toute seule.” Dit-il en soupirant, avant de chercher de sa main libre son paquet de clopes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Agent d'infiltration de la GRC
▫ Occupation : Dirigeant des Protecteurs
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver



▫ Messages : 60
▫ Inscription : 18/04/2018
▫ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: He makes my destiny   Hier à 1:54

He makes my destiny
Seth et Tobias



De son rétroviseur, le chef a pu observer tout ce qui se passe à l’extérieur, grimaçant de façon exagéré lorsque le véhicule est venu percuter la pauvre femme.

«Ooh! Putain d’merde! Ça doit faire mal!»

S’est-il exclamé, d’un ton beaucoup trop enjoué. La scène qui en aurait choqué plus d’un, ne semble pourtant pas rebuter le quinquagénaire. Le sourire qu’il arbore démontre même le contraire. Il garde un œil sur la suite des choses, satisfait de voir Tobias la trainer à nouveau dans le véhicule et gérer les choses avec beaucoup plus de cran que les autres sbires. Les menaces que lui adresse le balafré semblent satisfaire Seth, puisqu’il redémarre la voiture et ordonne au véhicule à l’arrière de se remettre en route.

Son sourire a vite fait de disparaitre. Il sait pertinemment qu’ils vont devoir briser bien plus que les os de cette femme pour arriver à la soumettre. Elle est visiblement beaucoup trop bornée pour bénéficier d’un quelconque traitement de faveur. Non, la punition devra être à la hauteur de son obstination. Menacée d’une arme et la jambe brisée, la femme n’ose plus tenter quoi que ce soit. Ses gémissements de douleurs se font entendre tous le long du trajet, qui semble ne plus vouloir se terminer. Le chef, lui, se contente de siffloter un air joyeux, n’étant visiblement pas atteint par la souffrance de la captive.

Les deux voitures arrivent enfin à destination et Seth en ressors, faisant signe à ses hommes de le suivre avec les prisonniers. Agrippant l’homme par le bras, il sort de la cour, où un rôdeur a été attaché à un poteau au bout d’une corde. Plaquant le captif à un deuxième poteau, juste en face de l’autre, le chef prend soin de rester sur le côté pour pouvoir passer les bras de l’homme derrière lui et venir le ligoter contre le pilier. Le rôdeur se précipite brusquement vers l’homme, mais sa course est bloquée par la corde, de façon à ce qu’il ne puisse pas vraiment atteindre le prisonnier. Il est pourtant si prêt que même Seth a bondit dans un sursaut d’excitation.

«Oh! Bordel!»

Il laisse échapper un sifflement. Les doigts du rôdeurs pourraient presque frôler le captif, qui à blêmit devant une telle situation. Le chef pousse un éclat de rire, comme un gamin qui s’amuserait à retirer les ailes d’une mouche. Il revient vers la femme, puis l’agrippant par les cheveux comme l’avait fait Tobias plus tôt, il la traine jusqu’à une grande cage à chien et l’y jette à l’intérieur, avant de refermer et de verrouiller la porte.

Se retournant alors pour observer le rôdeur se débattre comme un diable dans l’eau bénite, espérant atteindre sa proie, le chef s’adresse à la femme d’un ton à la fois amusé et cruel :

«Combien d’temps la corde va tenir à ton avis?

Putain, tu réalises qu’il était prêt à se sacrifier pour toi? Il a même pris la punition en double, sans hésiter. Ce mec doit t'kiffer un max! Et toi, comment tu l’remercie? Tu t’balance lâchement en bas d’la bagnole…prête à l'abandonner là! Bordel de merde, c’est dans des moments comme ça qu’on réalise la vraie nature pourrie des gens. J’avais foutrement envie d’vous donner une chance, parce que vous étiez si dévoués l’un pour l’autre. Le putain d’vrai amour, c’est quasiment impossible à trouver d’nos jours! Mais voilà qu’tu lui fais cette vacherie…du coup, j’ai même plus envie d’m’assurer qu’la corde ne lâche pas. Tu voulais l’abandonner entre mes mains? Ben voilà…on récolte s’qu’on sème, ma chérie.»


Il a raison, la corde est usée et ne va pas tenir très longtemps. La femme proteste, supplie même le chef de l’attacher à cet arbre à la place de son amant, mais rien ne semble y faire. Apparemment, sa décision est prise. S’asseyant sur un gros bloc de béton qui traine tout près, le quinquagénaire sort son pistolet qu'il dépose en face de lui. Il ne faudrait tout de même pas que le mort-vivant se détache et s'en prenne à ses sbires. Sortant ensuite son paquet de cartes, il commence à les mélanger machinalement. Puis, il jette un regard vers ses hommes, et comme si de rien n’était, leur demande :

«Un poker?»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

À propos
Sac à dos


MessageSujet: Re: He makes my destiny   

Revenir en haut Aller en bas
 
He makes my destiny
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marque of Destiny
» Your Destiny || Forum RPG
» AUSTRALIAN DESTINY & YELLOW TRICYLE :)
» Koh~Lanta Destiny Inscription !
» Destiny rpg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: Downtown-
Sauter vers: