AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 So that's where you hide the good stuff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Électricien
▫ Occupation : En charge des génératrices, participe au ravitaillement, défense, etc.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver



▫ Messages : 579
▫ Inscription : 01/05/2018
▫ Crédits : Feuilledecarotte (1e GIF)
▫ Célébrité : Steven Ogg



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: So that's where you hide the good stuff   04.06.18 14:25

So that's where you hide the good stuff
   Keith & Victoria

   


Quiconque avait le malheur d’occuper la chambre voisine de Keith se retrouvait désormais dans la peau d’un martyre; l’homme n’avait pas eu de bonne nuit de sommeil depuis des semaines et disons qu’il ronflait déjà comme un vieux moteur usagé. C’était à se demander comment il avait pu survivre seul avec le vacarme qu’il émettait. Il avait dû dormir stratégiquement, sois par courte périodes ou encore dans un endroit qui semblait suffisamment sécuritaire. Assis sur son lit, il observait la pièce qui lui avait été attribué – ou on peut dire qu’il observait le vide. Celle-ci n’avait pas grand-chose à offrir et cela l’énervait. Avant comme après, il avait trainé dans des endroits si bordéliques qu’il lui était difficile de se sentir à sa place dans un endroit si dénudé. Il grogna en se penchant vers son sac à dos qui trainait au pied du lit. Entre deux marmonnements incompréhensible, il y sorti un sac de beef jerky vide et un rouleau de duct tape. Il découpa deux morceaux du ruban avec ses dents avant de s’avancer vers le mur sur lequel il colla le sac comme s’il s’agissait d’une affiche décorative. Non, il n’était pas vraiment fier de son ‘’œuvre d’art’’ mais au moins il avait marqué son territoire et on peut dire qu’il aurait pu faire bien pire.

Il agrippa son sac à dos avant de quitter la pièce; sa première nuit à l’aéroport n’avait pas été suffisante pour qu’il soit confortable avec l’idée de laisser trainer ses trucs derrière lui. Bien qu’il ne c’était pas opposé à l’idée de suivre, il n’était pas exactement ici par choix et il avait la forte impression que s’il lui venait l’envie de partir, il se verrait obligé de prendre la fuite… préférablement avec un sac remplis de provisions. Il n’en était pas là, pour l’instant il était plutôt satisfait de sa position mais Keith savait très bien que les choses pouvaient se détériorer rapidement; il avait rarement fait bonne impression et sans doute que son nom c’était retrouvé sur plusieurs liste noirs. Se planifier une sortie de secours au cas où était donc une vieille habitude qu’il n’abandonnerait certainement pas maintenant. Il ne s’était pas gêné pour faire son tour de repérage et à demander des questions souvent déplacé aux gens qu’il croisait.

-Je peux avoir un morceau?’’ Demanda-t-il à un passant en pointant la barre granola que ce dernier grignotait. Malheureusement, un regard noir fût son unique réponse.

-Ben quoi? Il est où le partage ici?! On m’avait promis un bon repas!’’ S’écria-t-il alors que le passant continuait son chemin comme s’il n’existait pas.

Keith se vit obligé d’en faire du même, il se dirigea vers la pièce des provisions en espérant y trouver une pièce bien rembourré; il n’était pas question qu’il reste avec un groupe qui ne sait pas se débrouiller et l’état de cette pièce devrait être bien indicative. De plus, il devra sans doute y repasser s’il décide de quitter les lieux pour des raisons un peu moins honnêtes.

-Alors, c’est ici que vous cachez vos p’tit trésors!?’’ S’exclama-t-il aussitôt sur place.


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Propriétaire d'un petit bar dans downtown Kelowna.
▫ Occupation : Sbire de Seth et responsable du contrôle et de la surveillance des provisions.
▫ Statut civil : Célibataire. Elle a aimé passionnément et éperdument une fois, on ne l'y reprendra plus.
▫ Lieu de naissance : Kelowna



▫ Messages : 286
▫ Inscription : 23/10/2016
▫ Crédits : DΛNDELION (ava)
▫ Célébrité : Natalie Dormer



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: So that's where you hide the good stuff   10.06.18 9:08

So that's where you hide the good stuff
  Keith & Victoria


Un épais livre en main, Victoria faisait le tour de chaque item dont disposait la réserve comme elle le faisait à trois reprises, chaque journée. Une façon de faire qui pourrait sans doute paraître abusive aux yeux de bien des gens, mais elle savait qu'il n'y avait pas de place à l'erreur chez les Protectors. La moindre denrée présente ici était sous sa responsabilité et si l'une d'entre elle devait disparaitre, Victoria voulait être certaine d'être en mesure de pouvoir cibler la période la plus restreinte possible pendant laquelle tout c'était déroulé. De plus comme ça, elle gardait un meilleur contrôle des denrées utilisées à chacun des repas, s'assurait que les cuisiniers ne commentaient pas le moindre abus pouvant leur être un jour fatal. Son pointillisme devait être insupportable pour bien des gens, mais il était vital pour elle et sa soeur, pour s'assurer que sa place ici n'était jamais mise en danger.

Concentrée à sa tâche, elle ne levait les yeux de ses feuilles qu'en entendant des bruits de pas se rapprocher d'elle. Posant un instant le stylo qu'elle avait en main, elle se tournait vers l'ouverture dans la porte. Si les paroles prononcées par l'homme laissait entendre qu'il venait tout juste d'arriver ici, son visage lui, était loin de lui être inconnu. Ayant besoin de quelques minutes pour vraiment se souvenir, les traits de Victoria devinrent encore plus dures et impassibles que d'habitude lorsqu'elle compris où elle l'avait vu. Violent et sauvage, il avait entre autre tiré dans sa direction, passant bien près de l'atteindre. Seule la chance lui avait permis de ne pas se prendre la balle en plein dans le bras droit qu'elle avait alors simplement frôlé. Soupirant, elle s'approchait de l'ouverture, s'assurant ainsi qu'il ne tenterait même pas de la passer sans quoi elle ne se gênerait pas pour lui asséner un coup avec la crosse de son arme.

« Qu'on les surveilles, oui.  »

Cet homme n'avait pas sa place ici, la simple idée de savoir qu'il avait un risque de croiser sa soeur au détour d'un couloir lui donnait des frissons. Il était dangereux pour les siens, mais Victoria savait qu'elle n'avait absolument pas de droit de parole à cet égard. Alors, elle comptait simplement faire ce qu'elle pouvait, le surveiller de près de s'assurer qu'il n'allait pas s'approcher de Esther tout comme elle n'allait pas le laisser s'approcher de la moindre des provisions qui se trouve ici.

« Qu'est-ce que tu veux ?  »


_________________
I hurt myself today
to see if I still feel
I focus on the pain The only thing that's real
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Électricien
▫ Occupation : En charge des génératrices, participe au ravitaillement, défense, etc.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver



▫ Messages : 579
▫ Inscription : 01/05/2018
▫ Crédits : Feuilledecarotte (1e GIF)
▫ Célébrité : Steven Ogg



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: So that's where you hide the good stuff   15.06.18 17:33

So that's where you hide the good stuff
  Keith & Victoria

 


Keith avait offrit un hochement de tête à la femme qui s’était installé devant l’ouverture de la porte comme pour la saluer tout juste après qu’elle le corrige sur son questionnement. Bien qu’il avait déjà tirée vers elle bien avant qu’il se retrouve à l’aéroport, ce geste avait été posé au simple coup d’œil, son visage, sa voix, tout sur elle lui était resté inconnu à un point tel que la femme en question ne lui semblait aucunement familière. Ainsi, il n’allait pas s’arrêter pour elle. Il lui répondit en continuant de s’approcher, affichant un sourire taquin.

-Chasse aux trésors. Pousse toi, t’en est pas un.’’

Il avait bien l’intention d’entrer dans la pièce dont elle était décidée à protéger et il ne ressentait pas le besoin d’y être invité. D’un pat sûr, il s’approcha au point d’envahir son espace personnelle en s’attendant à ce qu’elle lui laisse un passage mais de toute évidence, elle n’allait pas céder sa place si facilement et lui, disons qu’il aimait faire à sa tête. C’est à cet instant que le regard hostile de cette dernière venu le frappé et il comprit en apercevant ses doigts se resserrer contre son arme qu’il s’apprêtait à recevoir un coup bien plus douloureux. S'il savait se montrer insistant, un coup de crosse le força bien à prendre du recul. Alimenté par la colère, il prit peu de temps à s’approcher à nouveau de la femme mais de façon beaucoup moins envahissante que précédemment. Il cracha un filet de bave légèrement teinté de sang aux pieds de celle-ci pour lui exprimer son mécontentement.

Bien que Keith n’ait jamais cherché à faire du mal que pour faire du mal, il avait tué pour bien moins que cela mais il se retrouvait dans une situation bien différente qu’autres fois. Tuer cette femme, il pouvait difficilement se permettre d’y penser et il n’était pas sûr d’apprécier ce fait. L’état du monde lui avait permis d’agir sur des émotions qu’il avait refoulés pendant tant d’années et ceci avait été en quelque sorte libérateur mais il n’allait pas survivre; chose qu’il avait réalisé tout juste avant de rencontrer Seth. Cet homme qui, bien qu’il ne l’admettra jamais, lui avait offert une toute nouvelle chance à un prix qu’il commençait tout juste à connaitre.

- Tu veux être un trésor, c’est ça p’tite connasse?! Je viens de te dire que je le chasse!’’

Il souria, un sourire insincère, peut-être même légèrement moqueur.

-Ok, trésor, si tu y tiens. Je blaguais, si t’avais pas compris mais s’que tu as clairement compris c’est comment atterrir sur ma liste de… trésors.’’

Si elle allait répliquer, Keith l’interrompit en levant le doigt; il n’en avait pas fini avec elle et il n’avait aucunement l’intention de la laisser réagir avant qu’il ait dit son dernier mot.

-S’que j’voulais rime plus avec s’que je veux alors ça vaut plus la peine que j’prenne ta question au sérieux mais toi j’te conseille fortement d’le faire... C'est quoi ton problème?!’’


Décidé à se défendre si l'inconnue devait attaquer à nouveau, Keith garda un œil sur l’arme et la posture de celle-ci; qu'elle lui en menace ou pas, il était bien conscient du danger mais la peur, parmi tant d’autres, n’était pas une émotion qui lui était connu tout comme l’hostilité de celle-ci face à lui qui, malgré le fait qu’il soit habitué à la méfiance, lui semblait grandement exagéré.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Propriétaire d'un petit bar dans downtown Kelowna.
▫ Occupation : Sbire de Seth et responsable du contrôle et de la surveillance des provisions.
▫ Statut civil : Célibataire. Elle a aimé passionnément et éperdument une fois, on ne l'y reprendra plus.
▫ Lieu de naissance : Kelowna



▫ Messages : 286
▫ Inscription : 23/10/2016
▫ Crédits : DΛNDELION (ava)
▫ Célébrité : Natalie Dormer



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: So that's where you hide the good stuff   16.07.18 10:56

So that's where you hide the good stuff
  Keith & Victoria


Avant cette apocalypse, Victoria n'aurait pas reculée face à un salaud pareille et celle qu'elle était devenue depuis le début de l'infection le ferait encore moins. Faisant plutôt un pas vers l'avant alors qu'il lui ordonnait de se pousser de la plus délicate des façons.

« Je crois que t'as pas conscience d'à qui tu parles. T'as pas d'affaire ici. »

Victoria sait que les sbires n'ont pas une importance capitale, mais il s'agit quand même d'un titre attirant le respect de tout ceux qui craignent Seth. Ce n'est d'ailleurs pas uniquement la haine qu'elle éprouve pour l'homme face à elle et les souvenirs qu'il fallait jaillir qui la fait agir de la sorte. Il y a bien plus derrière. Il ne devrait pas être ici et elle sait que Seth lui donnera raison, ce qui lui confère en cet instant absolument tous les pouvoirs pour le faire s'éloigner de cette pièce si précieuse. Cette avancée ne le dissuadait en rien et voyant qu'il ne s'arrêtait qu'au moment où de simples centimètres les séparait, Victoria su qu'elle en était à prendre les grands moyens. La main se resserrant sur son arme, elle ne cillait pas et attendait patiemment qu'il fasse la moindre bêtise, ce qu'il ne tarda pas à faire en cherchant à passer. C'est à cet instant que sa crosse venait le heurter et bien qu'elle y prenait un plaisir évident face à cette petite vengeance, son visage lui n'en démontrait rien. Silencieuse, elle espérait que ce coup bien placé suffirait à lui faire comprendre sa place. Et s'il ne le faisait pas.... elle jouissait presque à l'idée des répercussions que cela provoquerait dès qu'elle le trainerait vers les quartiers de Seth, son canon ancré dans la peau de sa nuque. Une grimace mélangeant à la fois dégout et amusement s'était dessiné sur son visage en le voyant cracher à ses pieds. L'envie de lui en asséner un deuxième coup était grande, mais cette fois, elle ne pourrait le justifier.

« Tu n'as pas mieux comme insultes et menaces ? Je crois que tu comprends pas que si je suis ici, c'est parce que t'es pas le premier crétin du genre que je rencontre. Alors tu prends ton trou comme les autres. »

Une autre phrase de merde provenant de sa bouche suivait celle-ci, mais il poussait l'audace à la faire taire. Avait-il enfin quelque chose d’intelligent à dire ? Elle en doutait, mais elle n'allait pas crier pour le forcer à l'écouter même si avouons-le, l'envie était grande. Son problème ? Elle ne lui dirait certainement pas celui personnel qu'elle avait envers lui, la blonde ne dévoilait que réellement ses vrais fantômes et heureusement pour elle au fond, il lui offrait l'excuse parfaite pour se tenir droite en cherchant à commettre un acte dont il n'a pas la permission.

« Je n'ai pas de problème, mais toi tu en auras un si tu continues à chercher à mettre ton nez là où il n'a aucun droit d'accès. Il y a une marche à suivre, si tu as besoin de quelque chose suffit de me demander comment ça fonctionne, mais si tu tente à nouveau de passer sans autorisation.... On te fera passer l'envie de recommencer. »

Et par on bien entendu, elle fait directement référence à cet homme qui dirige d'une main de maître leur petite communauté. Le passé qu'elle a avec celui qui se tient devant elle a beau n'avoir aucun impact et elle ne compte pas dévoiler les véritables raisons la poussant à se méfier autant de lui, mais s'il lui laisse la moindre occasion de le faire... Alors il lui ouvre une porte absolument merveilleuse. Au fond, elle espère presque que ça tourne mal, car ce sera la seule façon de s'assurer de trainer son cul loin de sa soeur.

« Alors je te redemandes... Qu'est-ce que tu veux ? »




_________________
I hurt myself today
to see if I still feel
I focus on the pain The only thing that's real
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Électricien
▫ Occupation : En charge des génératrices, participe au ravitaillement, défense, etc.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver



▫ Messages : 579
▫ Inscription : 01/05/2018
▫ Crédits : Feuilledecarotte (1e GIF)
▫ Célébrité : Steven Ogg



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: So that's where you hide the good stuff   31.07.18 4:24

So that's where you hide the good stuff
 Victoria & Keith

 


Un crétin? C’est bien de lui qu’elle parlait? Il grimaçait en écoutant la suite de ses propos, retenant la colère que ceux-ci lui inspiraient. Il resta figé dans cet état pendant un moment quand le silence fut surface. Au finale, il trouva assez de confort pour se permettre de lui lancer un sourire en se disant que clairement cette petite connasse ne savait pas à qui elle s’adressait. Si l’envie de partir lui prenait, il se ferait un malin plaisir à lui faire regretter chaque insulte jeté à son égard et ce n’était que par chance si son existence insignifiante n’allait pas s’éteindre en ce jour. Suite à ce sourire narquois, il hochât la tête afin de lancer un regard derrière elle sans pour autant s’avancer –parce qu’il avait partiellement compris le message. Il n’avait pas bien le choix de se conformé aux attentes de cette dernière en renonçant de s’inviter dans la pièce qu’il convoitait ; clairement les menaces n’auraient aucun effet sur elle, quelle badass.

-Comment ça ‘on’? Ya le bonhomme sept heure de cacher la d’dans?’'

Keith n’avait pas compris qu’elle faisait référence à Seth, il était ici depuis si peu qu’il ignorait les grands détails concernant le fonctionnement de la communauté. S’il savait que Seth prendrait sa part, sans doute qu’il ne la traiterait pas ainsi; il avait rencontré le chef et même si leur rencontre c’était bien déroulé, il n’était quand même pas assez stupide pour éviter de comprendre qu’il ne devrait sans doute pas l’embêter. Mais cette femme, à ce qu’il en savait, n’était qu’une inconnue, une sans nom insignifiante. Qu’est-ce qu’il voulait, d’ailleurs? Rien de trop précis ni admirable mais il ne pouvait certainement pas lui livrer cette réponse.

-Heu… Dit-moi comment ça marche alors? Oh non, attend! Avant d’répondre à ça dit-moi plutôt si t’es toujours aussi chieuse? Faut bien qu’un mec bouffe dans la vie, c’est très insensé de lui casser la gueule pour ça. J’arrive tout juste et la chambre qu’on m’a donnée elle est toute nue. Bande d’insensibles!’’

Puisqu’il ne pouvait pas obtenir ce qu’il voulait, il allait jouer à la victime parce que clairement, elle avait tort de le traiter ainsi. Bien sûr qu’il se croyait parce qu’il était beaucoup trop insensible pour même comprendre le concept que les autres avaient également des sentiments tout aussi crédibles que les sien.

-Tu m’file un coup en pleine tronche dans l’vide comme ça parce que j’existe et tu continu d’me regarder comme si j’allais faire exploser ta salle au trésor. Tu sais de quoi t’as l’air? T’as l’air d’une grosse bâtard gourmande! C’est quoi cette histoire? J’suis le pauvre ici qui devra torcher des culs pour se mériter une tranche de pain?’’
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Propriétaire d'un petit bar dans downtown Kelowna.
▫ Occupation : Sbire de Seth et responsable du contrôle et de la surveillance des provisions.
▫ Statut civil : Célibataire. Elle a aimé passionnément et éperdument une fois, on ne l'y reprendra plus.
▫ Lieu de naissance : Kelowna



▫ Messages : 286
▫ Inscription : 23/10/2016
▫ Crédits : DΛNDELION (ava)
▫ Célébrité : Natalie Dormer



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: So that's where you hide the good stuff   21.08.18 9:50

So that's where you hide the good stuff
  Keith & Victoria


Victoria n’avait pu s’empêcher de lever les yeux au ciel face à cette si habile pointe d’humour. Soit il prenait un plaisir à être insupportable, soit il ne comprenait véritablement pas dans quel groupe il venait tout juste d’entrer. Silencieusement, elle souhaitait qu’il agisse de la même façon lorsqu’il était face à Seth. Elle en doutait fortement, il devait en profiter, car il croyait que sa paire de seins signifiait qu’elle n’aurait pas la gueule à lui tenir tête, mais il se trompait et il n’allait pas avoir le choix de le réaliser tôt ou tard. L’homme avait changé de ton, enfin en partie, car si elle s’était bien amusée en l’entendant lui demander si elle avait toujours ce tempérament de rêve, son amusement était rapidement disparu. Il pensait vraiment la jouer dramatique et attirer sa pitié ainsi ? Ou est-ce qu’il était véritablement aussi idiot et désagréable.

« Et bien si le mec respectait l’ordre des choses plutôt que de chercher à l’imposer peut-être qu’il ne se serait pas fait casser la gueule. Et si tu préfères être dehors avec les morts tu n’avais qu’à y rester, tu es déjà chanceux d’être en sécurité, d’avoir un toit sur la tête et la possibilité de manger quelque chose. »

Mais apparemment ça ne suffisait pas à le convaincre qu’il n’avait pas à se plaindre, car voilà qu’il repartait sur une longue plainte. Croisant les bras, elle attendait qu’il termine enfin de parler. Il avait beau la traiter de ce qu’il voulait, elle n’en avait rien à faire car malheureusement pour lui… Elle n’avait rien à se reprocher à ce niveau et surtout, elle n’avait absolument aucune empathie.

« Ça va, tu as fini de pleurer ? Je n'ai pas de temps à perdre avec toi, alors tu penses être capable de te calmer ou je ferme la porte et te force à retourner dans ta chambre vide et froide pauvre petit ? »

Vicky avait le don de se faire des amis…. Combien de fois Esther lui reprochait-elle d’être à se point pas aimable, mais elle n’en avait rien à faire. Elle n’était pas la pour se faire des amis, elle n’avait besoin de rien ni personne si ce n’est que d’un toit où s’assurer que sa soeur serait en sécurité et c’était pour ça que les siens pouvaient avoir confiance en elle.

« Tu as le droit de manger, tu n’as seulement pas le droit de rentrer la dedans et de prendre ce que tu veux. Contrairement à ce que tu sembles croire, tu n’es pas la seule personne à avoir besoin de manger et c’est pour ça qu’on surveille les ressources. Il y a une cafétéria un peu plus loin qui sert des repas et sinon tu peux aussi avoir quelques trucs persos à demander, mais on garde tout en note. Alors dis moi ce que tu avais espoir d’avoir et je te dirai ce que tu peux avoir. »



_________________
I hurt myself today
to see if I still feel
I focus on the pain The only thing that's real
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Électricien
▫ Occupation : En charge des génératrices, participe au ravitaillement, défense, etc.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver



▫ Messages : 579
▫ Inscription : 01/05/2018
▫ Crédits : Feuilledecarotte (1e GIF)
▫ Célébrité : Steven Ogg



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: So that's where you hide the good stuff   27.08.18 11:21

So that's where you hide the good stuff
Victoria & Keith


Keith n’avais jamais aimé l’autorité; il faisait ce qu’il voulait, quand il le voulait. Du moins, c’était un peu ce à quoi il était habitué. Inutile de dire qu’il faisait face à de bien grands changements. Si Seth était parvenu à obtenir sa coopération en un claquement de doigt, c’est que déjà Keith l’appréciait bien. L’homme à la batte était parvenu à utiliser son charme pour le convaincre qu’il voulait bien l’aider et qu’au fond, ce n’était que compte rendu. Il n’avait pas eu tort de jouer cette carte; Keith était un peu comme un chien sauvage qu’on devait apprivoiser avant de discipliner. Cette personne, elle, à l’expression sévère, inflexible et déjà prête à punir la moindre de ses conneries ne lui donnait rien d’autre que l’envie de mordre. De plus, il devrait pourtant se l’admettre; une femme en position autoritaire le mettait effectivement hors de sa zone de confort –un peu. Il savait très bien que l’image typiquement féminine dont la société c’était amusé à peindre un peu partout ne représentait pas chaque femmes sur terre mais c’était plus fort que lui, au fond, c’était plus qu’il espérait que cela s’appliquerait. La déception avait été grande avec celle-ci. La peur, la pitié; si ces émotions pouvaient être évoqué chez elle, de toute évidence, il lui faudrait beaucoup plus qu’un petit coup de théâtre. S’il devait déclarer forfait, il ne le ferait pas sans réplique, surtout pas suite à sa menace de le ‘forcer à retourner dans sa chambre vide et froide’ comme si elle y parviendrait avec aise. Franchement! Pour qui elle se prenait cette connasse?

-Bon sang! T’es froide comme un glacier! T’as pas d’mec pour t’réchauffer le soir? C’est vraiment triste comme histoire mais j’vois bien que c’est pas moi qui va t’faire de l’effet.’’

‘’T’inquiète- J’me calme. Remise à zéro, juste pour toi, ça t’vas? Sale… saleté.’’

Keith allait, encore une fois, changer de ton tel un pauvre petit connard qui cherche désespéramment à évoquer une réaction chez ce bloc de glace. Il se pencha vers l’humour mais plus rien, à ce point, ne parviendrait à cacher l’existence de son ressentiment. S’il parviendrait à lui pardonner un jour de l’avoir mis à l’échec suite à un coup quasi-suicidaire, il lui faudrait d’abord assez de temps pour oublier cet incident peu valorisant. Cette connasse aurait bien dût fermer les yeux et lui laisser gagner la partie. Il rigola suite aux explications de cette dernière comme si le tout avait été une si mauvaise blague qu’on devait tout de même en rire.

-Vous gardez tout ça en note? Franchement, quelle joie d’voir qu’vous tenez à mon alimentation! Vous allez noter mes séjours aux chiottes aussi?’’

‘’J’men balance des détails, c’est la fin du monde! S’pas l’temps d’être difficile à s’que j’sache! Ça me vas tant que j’ai des trucs à grignoter, j’suis sure que t’as plein de biscuits pour aller avec ta sale tronche arrêtée à la evil missy. Honnêtement j’pas trop envie de t’rendre visite à chaque jour de l’année donc j’vais prendre tout s’que t’as à me donner… et non, je m’attends pas à s’que tu vide ta salle au trésor. Franchement, si tu m’srais laissé entrer j’aurai attrapé quelques trucs, t’aurais noté -si tu y tiens tant que ça- et on se s’rai séparer sous un ‘bonne journée’. T’as le don de compliqué les choses, sérieux, c’est pas moi le con qui faisait son épicerie avec sa liste de tarla.’’


Prenant un ton des plus taquins, Keith fit un pat de plus en sa direction histoire de lui démontrer qu’il n’était pas l’un de ces petits conards sans couille prêt à lui lécher les bottes sous demande simplement parce qu’elle savait très bien tenir son cadre de porte.

-Alors? T’as des petits biscuits evil-missy-la-grande-casse-gueule?’’

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm my own damn weapon

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier :
▫ Occupation : Arnaqueuse
▫ Statut civil : Célibatarde
▫ Lieu de naissance : Galway, Irlande



▫ Messages : 120
▫ Inscription : 04/06/2018
▫ Crédits : Loudsilence (ava)
▫ Célébrité : Mélanie Scrofano



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: So that's where you hide the good stuff   09.09.18 22:48

So that's where you hide the good stuff
  Keith & Victoria


Un sourcil haussé avait été la seule réponse qu’il avait obtenu d’elle alors qu’il attribuait son caractère à l’absence de relation. Effectivement, depuis l’apocalypse aucun n’homme se n’était approché d’elle à ce point, il faut dire qu’elle ne laissait à aucun d’entre eux l’occasion ou l’envie de le faire. Et effectivement son intérêt à l’y conduire était absolument nul, mais ça il l’avait déjà compris alors nul besoin de poursuivre sur le sujet.

« Ça me va oui… Essaie de le tenir plus que trois secondes. »

Elle doutait qu’il y arrive, sans doute parce qu’il était plus qu’évident qu’il n’avait pas l’intention de le faire. Comme s’il s'empresse de lui donner à nouveau raison, il l’avait gratifié d’une autre de ses poétiques prise de parole.

« Pourquoi pas oui… avec chance tu auras une horaire régulière et je pourrai t’y enfermer. »

C’est bien la dernière réponse qu’elle se force à donner aux merdes que déblatère le nouveau, parce qu’elle n’a clairement plus l’intention de lui répondre. S’adossant contre le mur, Victoria observait quelques temps ses jointures prises avec la flagrante envie d’aller faire un nouveau vol plané vers sa tronche, mais elle se retenait. Un coup de pied dans les partis en soit serait une bien meilleure solution, mais là elle ne pourrait pas le justifier alors il valait mieux éviter.

« Ça va, t’as fini de pleurer ? Vraiment… t’as intérêt à être utile. »

Elle en doutait, mais peut-être avait-il une qualité cachée à quelques part derrière sa moustache et son air d’imbécile. S’il ne l’était pas… avec chance il agirait de la même façon avec Seth et elle pourrait se faire un plaisir jouissif d’assister aux répercussions. Et il avance encore et cette fois, elle retient toujours son coup de pied…. pour l’instant bien entendu. S’il fallait qu’il tente à nouveau de passer, il risquait de ne plus tremper ce biscuit pendant très longtemps.

« Et c’est tout ce que tu vas avoir crétin…»

Entrant dans la pièce, elle refermait la porte derrière elle tout en s’assurant de la verrouiller. Farfouillant les étagères, elle attrapait la boîte où de nombreux sacs de biscuits rationnés se trouvait puis, rapidement elle venait l’ouvrir afin de déposer une petite lichette sur les cinq biscuits que contenait le sac. Le refermant ni vu ni connu, elle ouvrait la porte en un temps presque record et venait les lui tendre…. du moins jusqu’à les éloigner au dernier instant pour l’empêcher de s’en servir.

« Faudra que tu me dises ton nom avant. »

Après tout si elle les lui donnait trop facilement... il risquait de se douter de quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Propriétaire d'un petit bar dans downtown Kelowna.
▫ Occupation : Sbire de Seth et responsable du contrôle et de la surveillance des provisions.
▫ Statut civil : Célibataire. Elle a aimé passionnément et éperdument une fois, on ne l'y reprendra plus.
▫ Lieu de naissance : Kelowna



▫ Messages : 286
▫ Inscription : 23/10/2016
▫ Crédits : DΛNDELION (ava)
▫ Célébrité : Natalie Dormer



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: So that's where you hide the good stuff   09.09.18 22:49

So that's where you hide the good stuff
  Keith & Victoria


Un sourcil haussé avait été la seule réponse qu’il avait obtenu d’elle alors qu’il attribuait son caractère à l’absence de relation. Effectivement, depuis l’apocalypse aucun n’homme se n’était approché d’elle à ce point, il faut dire qu’elle ne laissait à aucun d’entre eux l’occasion ou l’envie de le faire. Et effectivement son intérêt à l’y conduire était absolument nul, mais ça il l’avait déjà compris alors nul besoin de poursuivre sur le sujet.

« Ça me va oui… Essaie de le tenir plus que trois secondes. »

Elle doutait qu’il y arrive, sans doute parce qu’il était plus qu’évident qu’il n’avait pas l’intention de le faire. Comme s’il s'empresse de lui donner à nouveau raison, il l’avait gratifié d’une autre de ses poétiques prise de parole.

« Pourquoi pas oui… avec chance tu auras une horaire régulière et je pourrai t’y enfermer. »

C’est bien la dernière réponse qu’elle se force à donner aux merdes que déblatère le nouveau, parce qu’elle n’a clairement plus l’intention de lui répondre.  S’adossant contre le mur, Victoria observait quelques temps ses jointures prises avec la flagrante envie d’aller faire un nouveau vol plané vers sa tronche, mais elle se retenait. Un coup de pied dans les partis en soit serait une bien meilleure solution, mais là elle ne pourrait pas le justifier alors il valait mieux éviter.

« Ça va, t’as fini de pleurer ? Vraiment… t’as intérêt à être utile. »

Elle en doutait, mais peut-être avait-il une qualité cachée à quelques part derrière sa moustache et son air d’imbécile. S’il ne l’était pas… avec chance il agirait de la même façon avec Seth et elle pourrait se faire un plaisir jouissif d’assister aux répercussions. Et il avance encore et cette fois, elle retient toujours son coup de pied…. pour l’instant bien entendu. S’il fallait qu’il tente à nouveau de passer, il risquait de ne plus tremper ce biscuit pendant très longtemps.

« Et c’est tout ce que tu vas avoir crétin…»

Entrant dans la pièce, elle refermait la porte derrière elle tout en s’assurant de la verrouiller. Farfouillant les étagères, elle attrapait la boîte où de nombreux sacs de biscuits rationnés se trouvait puis, rapidement elle venait l’ouvrir afin de déposer une petite lichette sur les cinq biscuits que contenait le sac. Le refermant ni vu ni connu, elle ouvrait la porte en un temps presque record et venait les lui tendre…. du moins jusqu’à les éloigner au dernier instant pour l’empêcher de s’en servir.

« Faudra que tu me dises ton nom avant.  »

Après tout si elle les lui donnait trop facilement... il risquait de se douter de quelque chose.

_________________
I hurt myself today
to see if I still feel
I focus on the pain The only thing that's real
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Électricien
▫ Occupation : En charge des génératrices, participe au ravitaillement, défense, etc.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver



▫ Messages : 579
▫ Inscription : 01/05/2018
▫ Crédits : Feuilledecarotte (1e GIF)
▫ Célébrité : Steven Ogg



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: So that's where you hide the good stuff   14.09.18 0:22

So that's where you hide the good stuff
Victoria & Keith



Si Victoria doutait de ses paroles concernant sa ‘remise à zéro’ elle avait en quelque sorte tort; Keith ne souhaitait pas tester la limite de l’accueil qu’on lui avait offert, un accueil au sein d’un groupe sur lequel il connaissait que trop peu. Il avait tout à fait l’intention de gardé son calme –chose qu’il avait d’ailleurs très bien accompli si l’on prend en compte la nature de leur rencontre peu amicale et le fait que Keith soit complètement incapable de se présenter tel un être calme, puisque sa nature était tout autre chose. Malgré le ressenti évident qu’il gardait en son égard, sa réplique était plutôt typique et franchement, il n’allait quand même pas opter pour un visage arrêté, nul et sérieux comme elle semblait si bien être dotée. Si elle ne comprenait pas son humour, le tort était entièrement le sien. La voilà qui le menaçait de l’enfermer dans les chiottes comme si elle était la reine des emmerdeuses –littéralement- et sans doute qu’elle était assez désillusionnée pour croire en son règne suprême.

-Ah oui? Tu vas m’enfermer? T’sais qui faut être à l’intérieur pour barré la porte? J’trouve pas ça très romantique comme emplacement mais…’’

Keith s’interrompu lorsque la féline sauvage se mit à observer ses jointures d’un air convoiteur; elle s’apprêtait encore à sortir les griffes celle-là? L’électricien ne pouvait se permettre de la laisser vivre dans l’illusion qu’il resterait sagement assied suite à une nouvelle griffure. Il ne doutait pas que ses camarades de groupes –si on peut les appeler ainsi- voleraient à son secours plutôt qu’à celui d’un parfait inconnu, il préférait donc éviter d’avoir à frapper mais il avait tout de même une ligne à ne pas franchir.

-J’te jure que si tu m’frappe à nouveau j’vais répliquer; t’as bien vu que le masochisme c’est pas mon truc. J’ai tolérer tes avances mais c’est pas vrai que j’vais t’laisser continuer d’pratiquer tes fantasmes de grosse sadique sur ma gueule.’’

Il pleurait? Non mais… cette femme avait une définition bien étrange de ‘’pleurer’’.

-Si t’écouterais s’que j’te raconte et le prendrai en note.’’ Il fit mime d’écrire dans sa main ‘’«Je suis conne» mon utilité aurait déjà commencé à s’montrer parce que clairement t’as du travail sur soit à faire.’’

C’était peut-être hypocrite mais Keith n’avait aucunement apprécié se faire traiter de crétin. Poussé par un vent de colère, Victoria n’avait surement pas manqué de remarquer que la porte qu’elle avait fermée dernière elle c’était mystérieusement mise à claqué comme si un intrus tout aussi mystérieux tentai désespérément de s’inviter où il n’était clairement pas le bienvenue. Keith n’avait aucunement honte de cette tentative; chose qui fut sans doute bien visible lorsqu’elle ouvrit à nouveau la porte.

-Bah au moins ton verrou est aussi solide que ta ceinture de chasteté. Sérieux, de quoi t’as si peur? On est pas dans la même équipe ici?’’

Keith tenta d’agripper le sac de biscuit lorsqu’elle le lui tendu simplement pour le retirer hors de sa portée au dernier instant; clairement elle faisait exprès pour l’emmerder. Sachant que lui démontrer sa colère ne ferait que lui accorder une victoire, il se prêta au jeu en lui sortant le sourire des plus grands pervers lorsqu’elle lui demanda son nom.

-Ah? Tu veux savoir, hein? C’est Keith Riffe avec deux « f »’’ Il insista sur le « f » en relevant les sourcils, comme si cela devait signifier quelque chose ‘’Mais t’sais qu’ils disent jamais deux sans trois.’’

‘’J’peu avoir mes cookies maintenant? Vien acheter l’amour d'la belle avec vu que t’es clairement la bête.’’

Keith lui tendu une main ouverte comme s’il s’attendait à ce qu’elle y dépose le sac de biscuit. Pourquoi elle ne le ferait pas? Le refus serait clairement de la discrimination!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

À propos
Sac à dos


MessageSujet: Re: So that's where you hide the good stuff   

Revenir en haut Aller en bas
 
So that's where you hide the good stuff
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Good Stuff ♦ Bacchus
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: North Kelowna :: International Airport-
Sauter vers: