AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A long journey awaits - Line [Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Trying to stay who I am

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Formation de pompier
▫ Occupation : Sécurité du mur et excursions
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco, USA



▫ Messages : 454
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : PresleyCash, Tumblr
▫ Célébrité : Frank Dillane



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: A long journey awaits - Line [Flashback]   10.06.18 15:58


A long journey awaits

Mon regard se balade aléatoirement sur le paysage qui nous entoure. Le doux bruit du moteur me laisse me perdre dans mes pensées, comme une musique en fond qu’on finit par oublier, mais qui nous berce. J’ai la tête posée contre la vitre, laissant les secousses de la route me garder éveillé. Nous sommes partis à six, en voiture. A côté de moi se trouve Line, notre médecin, de laquelle je me suis beaucoup rapproché ces derniers temps. On a appris à se connaître, à déchiffrer ce que l’autre essaie d’exprimer. Et aujourd’hui, elle a décidé de nous accompagner. Nous sommes partis pour plusieurs jours d’expéditions, dans des zones que nous n’avons pas encore eu le temps d’explorer, car la distance était trop grande. Nous nous étions organisés plusieurs jours pour cette sortie, afin que tout soit prêt, que nous puissions anticiper la moindre possibilité. Line s’est jointe à nous car nous avons besoin de son œil d’experte. Il est plus simple qu’elle soit avec nous et qu’elle nous dise immédiatement ce qui pourrait nous être utile pour l’infirmerie plutôt que nous ramenions tout et n’importe quoi.

Je ne suis pas stressé à l’idée de partir, d’aller explorer plus loin, j’ai même hâte d’arriver et de pouvoir bouger. Mais l’idée de laisser ma sœur seule au campement ne m’enchante pas. Je sais qu’elle est entourée, que ce Tyler est avec elle. Je les ai vu se tourner autour, j’ai vu comme il la regarde, mais je n’ai jamais vraiment apprécié ce mec. Donc savoir qu’il se trouve en total liberté avec Abby me dérange. Mais la présence de Line à mes côtés m’apaise. Elle est toujours si calme, j’ai l’impression que rien ne peut l’énerver. Je sais qu’elle peut le faire, j’en suis sûr, mais elle est discrète, elle n’aime pas faire des remous. Je suis aussi comme ça, à ne pas vouloir attirer l’attention, à préférer rester en retrait, mais je ne me gêne pas de me manifester si quelque chose me dérange.

Des bâtiments se dressent devant nous et ma tête se relève. La voiture fait encore plusieurs mètres avant de s’immobiliser. Il est temps. J’ouvre prudemment la porte, sors un pied et écoute le bruit qui nous entoure. Le ronronnement du moteur attire les infectés, il faut donc rester prudent. Ou d’autres survivants. Il faut toujours prendre en compte l’éventualité que nous ne soyons pas seuls. Mon deuxième pied se pose au sol et je me lève, mon arme bien en main, prêt à réagir au moindre bruit suspect. Les autres sortent également de la voiture et une fois prêts, nous nous mettons en route.

Je reste vers le milieu du groupe, auprès de Madeline, me sentant en quelque sorte responsable d’elle. De toute manière, je déteste mener le groupe, je préfère rester en arrière. Nous évoluons gentiment parmi les rues, attentifs aux moindres sons, aux moindres mouvements. Je finis par me tourner vers Line, lui adresse un petit sourire rassurant puis m’approche d’elle. « Reste près de moi, dis-moi si tu vois le moindre truc intéressant. » Les bâtiments défilent sur le côté, nous devrions bientôt commencer à les fouiller. Mais il est important de d’abord faire un petit tour, tester l’ambiance environnante, se méfier d’éventuels infectés.


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


I don't wanna be insane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Sage-Femme.
▫ Occupation : Line soigne les malades, et les blessés, au Temple.
▫ Statut civil : Célibataire.
▫ Lieu de naissance : Jérusalem.

▫ Messages : 70
▫ Inscription : 04/06/2018
▫ Crédits : littlewildling
▫ Célébrité : Lucy Hale



MessageSujet: Re: A long journey awaits - Line [Flashback]   10.06.18 18:29

A long journey awaits
   Line & Noah

   



   La route, Line n’en a jamais fait autant. Elle ne pense même pas avoir parcouru cette distance en s’éloignant du Temple où elle vivait à l’époque. Ce temple, elle espère que ce n’est pas en cette direction qu’ils partent. Mais Line, elle serait incapable de reconnaître le chemin, car elle ne l’a emprunté qu’une fois dans toute sa vie. Si elle est sortie du campement, c’est parce qu’elle a confiance en Noah pour faire attention à ses arrières. Depuis le temps, Line a compris et vu ce qu’était la vie à l’extérieur, sans abris. Elle ne sait toujours pas se défendre, et ne compte pas le faire. Si elle n’a pas envie de mourir, elle se doute que le jour viendra. Line, elle ne veut pas changer. Elle ne veut pas faire d’elle, un passé lointain. Comme avait pu le faire Noah depuis que le monde a chuté. Alors, Line, elle se repose sur les forces de cet homme qui n’est plus un inconnu. Les semaines qui séparent leur rencontre, semblent aussi éloignés que son dernier jour au temple.

“ - Comme si j’allais m’éloigner de toi. ” Dit-elle en esquissant un sourire, doté d’une pointe d’humour ironisant sur son manque de savoir faire. Chose qu’elle n’aurait jamais osé faire si le temps n’avait pas fait ses choses. “ Abby m’a écrit les enseignes de vos pharmacies. Ca devrait aller. ”

De ses doigts fins, Line attrape les bretelles de son sac à dos. Tire dessus pour le remonter, et ainsi caler ses mains de façon à ce qu’elle tire toujours un peu le tissu. Comme un gamin qui irait à l’école, Line découvre toujours quelque chose de nouveau, qui pourtant, est connu par tous ceux qui l’entourent. La jeune femme marche, regarde tout ce qu’il y a autour d’elle comme si le danger n’était pas présent à chaque coin de rue. Elle découvre le bitume, les vitrines, des voitures qu’elle n’avait encore jamais vue. Tout semble être nouveau à ses yeux, mais rien ne semble merveilleux. Parce que Line s’est rendu compte d’une chose, depuis qu’elle s’est rapprochée de Noah : le monde est mort. S’il avait pu être beau fut un temps, tout n’est que pénombre et détritus aujourd’hui.

Ses vêtements sont plus adaptés qu’ils ne l’étaient au début de leur histoire. Théophile a fini par lui trouver des choses à sa taille, parfois légèrement trop petite comme la veste qu’elle porte. Si elle parvient à la fermer pour couper le vent, elle remonte un trop haut sur son ventre et ses bras. Certain auraient dit que ce fut une mode, Line a simplement l’impression d’être déguisée. Mais elle s’est faite à ces choses, comme à ces baskets qu’elle trouve immonde. Rien ne sera plus joli que ce qu’elle portait au Temple. Mais ce sourire malicieux ne quitte pas ses lèvres.

“ - S’en est une, ça, nan? ” Line a posé sa main, tendrement pour la vitesse à laquelle elle l’a fait, sur l’avant bras de Noah. Pour le faire s’arrêter, et pencher la tête dans la ruelle de droite. “ Jean Coutu… ” Elle souffle, fronce les sourcils. “ C’est sur la liste, j’en suis sûre. ”

Prendre la petite rue, qui au fond, montre la devanture d’une pharmacie. Line pense que ceci est le nom du propriétaire, elle n’imagine pas ce que peut être une réelle entreprise, ni-même que le mot franchise existe. Il y a du sang sur la vitrine, vous le voyez en vous approchant de la porte. A l’intérieur, il semble y avoir du bruit. Des virulents sont bloqués, morts depuis longtemps. A travers la vitre sale, et les rideaux blancs et presque opaques à l’intérieur, Line ne parvient à voir que de très vagues silhouettes. Même en cachant le soleil, de ses mains sur la vitre pour y cacher son visage, elle ne voit rien de plus. Il va falloir entrer à l’intérieur pour découvrir si la chance est de votre côté, où si les lieux ont déjà été pillés. Mais il ne faut pas s’inquiéter, beaucoup de petites pharmacies sont présentes dans les quartiers. Si celle-ci est vide, la prochaine ne le sera peut-être pas.

“ - Vous allez leur tirer dessus? ” Demande-t-elle à Noah, en parlant de lui et des hommes prêts à agir. Elle n’aime pas le bruit des armes à feu, sursautant même lorsqu’elle s’y attend. “ Ca va faire du bruit, et en attirer d’autres, non? ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Trying to stay who I am

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Formation de pompier
▫ Occupation : Sécurité du mur et excursions
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco, USA



▫ Messages : 454
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : PresleyCash, Tumblr
▫ Célébrité : Frank Dillane



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: A long journey awaits - Line [Flashback]   11.06.18 5:47


A long journey awaits

Line me sourit et me répond. Je suis obligé d’esquisser un nouveau sourire taquin face à cette remarque. Avec le temps, elle est devenue une toute autre personne, plus ouverte, plus libre. Elle cherche à comprendre ce nouveau monde, à découvrir tout ce qu’elle n’a jamais connu dans son ancien groupe. Car oui, les confidences se sont faites aussi avec le temps. Elle m’a parlé de ce groupe, sans jamais vraiment m’en donner des détails. Mais j’ai compris pourquoi elle paraissait sortie d’un conte, pourquoi chaque petite chose lui semblait si nouvelle. J’hoche la tête à sa seconde remarque. Abby et elle se sont également rapprochées et j’en suis heureux. Chacune a une influence positive sur l’autre et elles ont toutes les deux des choses à s’apprendre.

Un nouveau sourire se dessine sur mon visage en voyant Line se comporter comme une enfant avec son sac. Elle semble si loin de la réalité, mais je trouve ça mignon, innocent. Au moins, les atrocités du monde ne lui pourrissent pas le cerveau et c’est ce qui compte. Je ne la laisserais pas sortir seule, ça non, car elle est trop inconsciente, mais en groupe, elle ne risque rien et voir la réalité de ce qu’est devenue la vie ne peut que lui être favorable.

Le contact de sa main sur ma peau me fait me retourner vers elle, puis m’arrêter. Elle me désigne une enseigne et je regarde ce qu’elle me montre. Il s’agit effectivement d’une pharmacie. Avec le temps j’ai dû m’habituer moi aussi à tout ce qui est Canadien. Les noms ne sont pas les mêmes qu’aux Etats-Unis. Mais à force de rôder, on finit par retenir ce qui peut nous être utile ou pas, les pharmacies en premier. « Oui c’est bien une pharmacie. Bien vu. » Je lui adresse un petit clin d’œil et me dirige vers le bâtiment, interpellant les autres.

Mais arrivés face à la vitre, nous avons la mauvaise surprise de nous rendre compte que c’est envahi d’infectés. Je me penche vers la vitre pour mieux voir, chercher une solution. Mais la pièce est assez petite et ne semble pas avoir d’autre issue. Je soupire et me tourne vers Line lorsqu’elle pose de nouvelles questions. « Oui tirer pourrait en attirer d’autres. J’pense qu’on va faire le tour des autres bâtiments et on reviendra vers ici plus tard. Autant regarder s’il y a quelque chose ailleurs avant de prendre le risque de devoir fuir ou nous retrouver coincés ici. » Car le risque était toujours présent, partout, dans tout ce que nous faisions. Il était si facile qu’un groupe d’infectés nous tombe dessus et que nous soyons bloqués dans un bâtiment. Alors autant ne pas repartir les mains vides et prendre le temps de chercher autre chose avant.

J’attrape le bras de Line pour repartir vers la rue principale avant de la relâcher là-bas. Heureusement, cette partie parait calme. A par les virulents coincés à l’intérieur, les rues semblent en être débarrassées. Nous pouvons ainsi évoluer assez facilement. Les bâtiments se succèdent à nos côtés sans qu’aucun ne nous paraisse intéressant. Puis vient un petit commerce. C’est toujours un bon endroit pour trouver ce dont nous avons besoin. Il y a de tout au moins.

On se dirige donc lentement vers la porte pour en inspecter l’intérieur. Cette fois, les infectés ne semblent pas en avoir pris possession. J’ouvre donc prudemment la porte, tapant à l’entrée pour voir s’il n’y en a pas quand même. Rien. J’entre en premier, suivi des autres, attentif aux bruits. Un râlement lointain attire mon attention et je m’y dirige. Un infectés est coincé sur une barre contre le mur. Je l’élimine d’un coup bref tout en soupirant. Je ne me ferai jamais à l’idée que ces créatures ont été des gens comme nous à un moment.

Je reviens vers le groupe, spécialement vers Line alors qu’ils ont déjà commencé à fouiller les étalages. D’un côté positif, la pièce ne semble pas avoir pillée en totalité. J’attrape mon sac à dos et commence à le remplir de ce qui pourrait nous être utile, puis me tourne vers Line. « Tu trouves des choses intéressantes ? »

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


I don't wanna be insane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Sage-Femme.
▫ Occupation : Line soigne les malades, et les blessés, au Temple.
▫ Statut civil : Célibataire.
▫ Lieu de naissance : Jérusalem.

▫ Messages : 70
▫ Inscription : 04/06/2018
▫ Crédits : littlewildling
▫ Célébrité : Lucy Hale



MessageSujet: Re: A long journey awaits - Line [Flashback]   14.06.18 13:31

A long journey awaits
   Line & Noah

   


Noah est intelligent. Sa façon d’agir pour ne pas prendre de risques évitables, est une chose que Line adore. C’est certainement pour ça qu’elle lui fait tant confiance ; Noah sait de quoi il parle. Il ne va pas se mettre en danger, donc elle est en sécurité. Il sait faire ce qui doit être fait, à ses côtés, elle ne craint rien. Alors, elle se laisse diriger avec sa bonne humeur. Elle doit être l’une des seules du groupe à avoir continuellement ce sourire sur le visage. Line, juste pour ce fait, est belle. Elle dénote complètement de la pénombre qui entoure les autres. Comme si rien ne pouvait la toucher, elle semble illuminer un rayon autour d’elle. Si on supporte sa présence, elle vous partage son bonheur.

Arrivé dans ce petit magasin, Line est bouche bée. Elle n’est jamais rentrée dans un endroit comme celui-ci. La façon dont étaient rangées les choses, la facilité dont on pouvait se procurer de la nourriture. Des choses qu’elle n’a même pas imaginé se trouvent ici. Ce monde de consommation excessive lui donne la nausée. De loin, elle préfère son petit Temple où se qu’elle dévorait était créé sur leurs terres. Dans une partie du magasin, l’odeur est immonde ; dans les anciens congélateurs, des paquets de viandes ont périmés. L’odeur est prenante, et les mouches qui s’y sont installées ont tué tout le reste. Il n’y a plus rien à manger là-dedans, et la dernière âme a été abattue par Noah. Line a sursauté, parce qu’elle ne se fait pas à l’idée que tuer les virulents est bien. Elle le sait nécessaire, mais les mots du révérend restent gravés dans sa mémoire. Comment contrer totalement des croyances que l’on vit depuis si longtemps maintenant ? Une étagère tombée attire son attention. Elle n’est pas totalement fracassée au sol, car l’autre à côté bien plus solide, la garde penchée.

“ - Tu trouves des choses intéressantes ? ”
“ - Je ne sais pas… ” Line s’est tournée pour regarder Noah en lui répondant, puis, elle s’est baissée pour attraper une paquet à terre. “ Chewi…chewing-gum? Qu’est-ce que c’est ? ”

Line paraît tellement loin de tout ce monde, qu’elle se trouve bête lorsqu’il lui explique ce que c’est. Une sorte de friandise à mâcher. Elle en déballe un et le glisse dans sa bouche. Le goût est toujours là, la texture lui rappelle un bonbon que sa mère leur faisait quand ils étaient plus jeunes. Dans sa poche, elle glisse le paquet puis se met à genoux. L’étagère tient de justesse, mais il semble y avoir pas mal de choses coincées en dessous. Un grand gaillard comme eux ne pourrait pas passer, mais Line ? Elle n’a pas de mal à se mettre sur le dos pour glisser en dessous, à l’aide de ses pieds. Elle se retrouve avec suffisamment d’espace pour pouvoir attraper les paquets et voir ce qui se trouve à l’intérieur. La plupart sont moisis depuis longtemps -et même si elle ne sait pas ce que c’est, Line sait reconnaître de la pourriture. Mais elle trouve quelques choses qu’elle fait glisser à Noah par l’endroit par lequel elle est entrée. Cinq paquets de gateaux secs, trois de bonbons gluants et une tablette de chocolat. Si rien n’est utile, Line a remarqué que c’est ce genre de choses qui fait sourire les hommes. Alors, elle sort finalement de sous l’étagère avant autant de faciliter. Récupère le sac à dos qu’elle avait posé avant de s’y faufiler, et le remets sur ses épaules en soulevant ses longs cheveux.

“ - Ils avaient l’air d’échanger beaucoup de choses ici…”
“ - Vendre. ” Répondit un des hommes en la regardant. “ Les magasins vendaient des choses. ”
“ - Un objet contre de l'argent. C'est aussi un échange. ” Elle roule des yeux, et repose son attention sur Noah. “ Est-ce qu’il y a des choses précises qu’on pourrait trouver ici ? ”

Pas très loin, un autre trouve le rayon médical qui ne comporte plus grande chose. S’il trouve quelques seringues, une boite de compresses et un désinfectant, voilà tout son butin. Tout finit dans le sac à dos de Noah, lorsque Line se retrouve avec dans les mains. Le monde n’est plus aussi riche de vivres et nécessités qu’il pouvait l’être autrefois. Mais pour elle, trouver des choses si utiles qui leur faisait défaut au Temple est une bénédiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Trying to stay who I am

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Formation de pompier
▫ Occupation : Sécurité du mur et excursions
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco, USA



▫ Messages : 454
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : PresleyCash, Tumblr
▫ Célébrité : Frank Dillane



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: A long journey awaits - Line [Flashback]   22.06.18 14:19


A long journey awaits

Revenu auprès de Line, celle-ci attrape un paquet de chewing-gum et me demande ce que c’est. Je ne peux m’empêcher d’afficher un sourire amusé, sans vouloir me moquer d’elle. Elle n’a même pas connaissance de ce genre de produit alors que pour nous, c’était un objet du quotidien. Elle me parait toujours si innocente. Je tente de lui expliquer du mieux que je peux, en essayant de ne pas faire de comparaison avec quelque chose qu’elle ne connaitrait pas non plus. C’est toujours le piège ; vouloir expliquer à notre manière alors qu’on ne fait qu’amener une incompréhension supplémentaire. Mais elle semble satisfaite par mon explication et se risque même à en goûter un. J’attends sa réaction, mais rien ne vient, à part qu’elle met le reste du paquet dans sa poche. Ça doit lui plaire je suppose.

Elle finit par se mettre à terre et je la regarde faire, intrigué. Je n’aurais pas pensé à essayer de me glisser sous l’étagère, mais c’est vrai qu’elle est assez petite pour le faire. Je veille donc qu’il ne lui arrive rien pendant qu’elle se trouve dessous. Manquerait plus que le meuble lui retombe dessus ou que sais-je. Mais tout semble stable et elle me fait glisser des choses. Je me penche pour les attraper et regarder de quoi il s’agit. Des gâteaux secs, des bonbons et du chocolat. Je souris, légèrement nostalgique de ce temps où ces aliments faisaient partie de mes goûters. Sentant les souvenirs revenir à moi, je les range dans le sac de Line d’un mouvement rapide, préférant ne pas y penser. Ressasser le passé ne m’a jamais fait du bien, ce serait encore pire en pleine excursion.

Line se relève et me sort de mes pensées, reprenant son sac. Je soupire légèrement en entendant l’un des hommes la contredire sur ce qu’elle dit et me désintéresse vite de la conversation, cherchant autour de nous quelque chose d’utile. Je retourne toutefois la tête vers elle en comprenant qu’elle s’adresse à moi. « Regarde simplement si quelque chose pourrait nous être utile. On prend tout ce qu’on peut utiliser. » Je remets mon sac en place sur mes épaules et me mets en mouvement. J’inspecte les étalages, prenant les quelques objets intéressants. Une fois le tour fait et que tout le monde semble avoir pris ce qui pourrait nous servir, nous ressortons. L’après-midi est déjà bien avancée, il ne vaudrait mieux pas trop trainer, histoire de trouver où passer la nuit.

La troupe reprend son chemin sur la route principale et je retourne auprès de Line que j’ai un peu délaissée durant les recherches. « Ça va ? Pas trop perdue ? » Elle n’a pas l’habitude de ces sorties et de tout ce qui nous entoure, je pourrais donc comprendre qu’elle se sente submergée. Entre les virulents, l’odeur, l’agitation et tout le reste. Ça fait longtemps que je m’y suis habitué, mais je pense que c’est ça le plus triste. Quand on commence à se dire que cette vie est normale, que c’est ça maintenant notre quotidien. Rien de tout ça ne devrait être normal.

Je lui souris légèrement alors que notre route s’arrête face à un grand bâtiment. Je lève les yeux et tente de comprendre de quoi il s’agit. Tout indique qu’il s’agit d’un hôpital. « On va forcément trouver ce qu’il nous faut pour l’infirmerie, c’est obligé. Faudra juste se méfier de ce qu’on peut croiser, comme c’est très grand. » Ou qui. L’éventualité de croiser quelqu’un par ici n’a toujours pas été écartée. Je finis par m’adresser à tout le monde. « Est-ce qu’on fait deux équipes ? Pour couvrir plus de terrain et on se donne un point de rendez-vous ? » Quelques hochements de têtes approbateurs et quelques secondes plus tard, les deux groupes sont faits. Line se retrouve dans mon groupe et j’en suis ravi. Je préfère garder moi-même un œil sur elle. Les autres ne la comprennent pas toujours.

Notre groupe part vers l’aile ouest et nous reprenons un rythme lent, attentif. Les couloirs sont sombres et tout me parait délabré. L’hôpital a dû tomber dans l’oubli il y a bien longtemps. Je me rapproche de Line et veille à tout ce qui nous entoure, puis lui dit calmement. « Sois attentive au moindre bruit. » Je ne veux pas lui faire peur, mais je ne veux pas non plus qu’elle se détende trop. Il faut qu’elle comprenne que tout est encore possible.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


I don't wanna be insane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Sage-Femme.
▫ Occupation : Line soigne les malades, et les blessés, au Temple.
▫ Statut civil : Célibataire.
▫ Lieu de naissance : Jérusalem.

▫ Messages : 70
▫ Inscription : 04/06/2018
▫ Crédits : littlewildling
▫ Célébrité : Lucy Hale



MessageSujet: Re: A long journey awaits - Line [Flashback]   25.06.18 17:04

A long journey awaits
   Line & Noah

   


Arrivée dans cet énorme bâtiment, Line est au paradis. Même au Temple, on lui avait parlé de ces endroits immenses qui permettaient de sauver des patients avec des soins qui nécessités la technologie. Si Line et les siens avaient su se contenter de peu, ou d’accepter que Dieu ait décidé de faire mourir un membre de la communauté, elle n’avait pu que rêver secrètement de visiter l’un de ces lieux. Même si elle s’était imaginé tout autre chose que ce qu’on lui présente sous ses yeux, Line reste ébahis. Alors, elle n’optempe même pas lorsqu’on propose de faire deux groupes. Elle s’est contentée de suivre Noah en sachant qu’il serait stupide d’aller avec les autres. Elle n’a pas envie d’avoir plus peur qu’elle ne la ressent déjà, et n’étant pas à l’aise en leur compagnie, elle ferait plus de bêtises qu’autre chose. Les conseils de Noah sont toujours bons à prendre, parole d’or, elle l’écoute et pense être assez attentive. Mais Line ne connaît rien de ce monde extérieur. Elle sursauterait avec le simple tintement d’un micro-ondes.

“ - Si tu m’avais dis que ce serait aussi sympa…”

Les couloirs sont vides, et délabrés. Il n’a pas été difficile de montrer dans les premiers étages. Si quelques virulents ont été abattus, ils n’ont causé aucun mal. Fut le moment où fouiller un étage se proposa ; le petit groupe se divisa de nouveau en deux pour fouiller l’étage plus vite. Line, elle s’était retrouvée à marcher sur plusieurs mètres aux côtés de Noah, alors, elle avait ouvert la bouche pour dire quelque chose de tendre, quelque chose qu’elle n’aurait pas dit si les autres avaient été là.

“ - Peut-être que je serais sortie avec toi avant. ” Souriante, elle a replacé une mèche de ses cheveux derrière son oreille en le regardant dans les yeux. Sans pour autant s’arrêter, elle avait continué à le regarder en silence quelques secondes, jusqu’à ce qu’une pièce attire son attention. “ Attends, celle-ci… ”

Il y a du sang à l’intérieur. Un corps, inerte, sur une table. Il fut transformé, un temps, mais il a été achevé sans qu’il n’ait le temps de se redresser. Ses côtes sont écartées, ouvertes, signe que l’homme était en pleine opération lorsqu’il est mort. Ce n’est pas un spectacle qui dérange la petite brune. Si elle tourne de l’oeil facilement à cause du sang, ou d’un cadavre d’animal, le corps humain ne lui fait pas peur. Les virulents non plus, du moment qu’ils ne bougent pas d’un poils. Sur une petite table en faire, à côté, sont posés des ustensiles. Trois seringues encore emballées qu’elle enfonce directement dans son sac, comme deux bouteilles d’eau oxygénées qu’elle trouve en se tournant. S’il y a peu de choses à l’intérieur, peut-être que le lieu a déjà été visité ? Line ne se pose même pas la question. Elle pense, elle sait, qu’ils vont trouver d’autres choses. Peut-être même que les autres ont déjà remplis leurs sacs ? La sage-femme était en train d’attraper deux linges propres -des serviettes épaisses absorbants très bien l'afflux de sang, lorsque des bruits se sont faits entendre dans la pièce d’à côté. Jusqu’à présent, Line n’avait même pas fait attention à cette porte.

De cette porte, un homme ne tardera pas à sortir. S’il est bien vivant et qu’il n’est pas infecté, il n’est pas pour autant quelqu’un avec de bonnes intentions. Mais lorsqu’il entre dans la pièce, Line est d’abord surprise. Elle a reculé, mais ses épaules retombant ont bien montré qu’elle était soulagé que ce type soit en vie. Line ne le voit pas comme un danger, car elle n’a pas pour habitude d’avoir peur des autres survivants. Elle s’est contenté d’être soulagée, avec l'inconscience qui la hante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Trying to stay who I am

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Formation de pompier
▫ Occupation : Sécurité du mur et excursions
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco, USA



▫ Messages : 454
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : PresleyCash, Tumblr
▫ Célébrité : Frank Dillane



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: A long journey awaits - Line [Flashback]   26.06.18 13:57


A long journey awaits

Les portes défilent à nos côtés, les couloirs se succèdent alors que nous évoluons dans cet hôpital. Je n’aime pas cette ambiance qui ressort de ce bâtiment aujourd’hui vide, mais autrefois animé. Je n’ai jamais vraiment aimé les hôpitaux. Ils reflètent de mauvais souvenirs. L’odeur bien précise du désinfectant et des autres produits, l’ambiance lourde, cette lumière aux néons et ces grands couloirs sans fenêtres. J’ai toujours détesté ça et aujourd’hui, c’est toujours pareil, c’est même pire. Au moins, dans d’autres bâtiments, on peut voir l’extérieur, mais là, les couloirs sont si longs, la sortie semble si loin que je me sens oppressé. J’ai l’habitude de tout ça, de prendre sur moi, mais si Line me demandait de repartir, j’accepterais.

Notre petit groupe finit par se séparer une seconde fois et je me retrouve seul avec elle. Je suis à la fois content de n’être qu’avec elle, mais aussi un peu anxieux. A l’extérieur, il est toujours plus dangereux d’être en plus petit nombre. Et Line n’a aucune idée de comment agir dehors, c’est donc comme si je me retrouve seul. Mais j’ai confiance en elle, elle est capable d’apprendre vite.

Et puis Line parle, d’une voix douce et son aveu me fait tourner la tête vers elle, ne lâchant pas son regard durant un long instant. Je pourrais lui dire que je ressens la même chose, que depuis de longs mois, elle est la seule qui me fait éprouver ça, mais quelque chose me retient, m’empêche de parler. J’ai toujours eu de la peine à parler de mes sentiments, à montrer ce que je ressentais réellement et l’apocalypse ne m’aide pas. J’ai peur de lui dire que je tiens à elle et qu’elle disparaisse, je n’ai pas envie de m’attacher. La survie est déjà bien assez dure comme ça sans rajouter une perte. Je me contente donc de lui sourire, bêtement, alors que mon cœur hurle de lui répondre pareil.

Mais le supplice s’arrête, Line tourne la tête et m’indique une pièce. Je la suis lentement. La vision m’arrache une grimace de dégoût. J’en ai vu des horreurs, j’en ai fait, mais ce n’est pas pour autant que je vais m’habituer à la vision d’un mec les boyaux à l’air. Je détourne les yeux du corps et préfère me concentrer sur ce qu’il y a autour. La pièce semble être une salle d’opération, tous les instruments sont encore là. Line en emporte quelques-uns et je continue de faire le tour.

Puis tout se passe si vite. Une porte s’ouvre, un homme en sort et Line ne semble pas réagir. Mon cœur semble s’arrêter alors que l’inconnu s’approche d’elle et qu’elle semble détendue, comme si elle ne se rendait pas compte de ce qu’il était en train de se passer. Puis je la vois, cette petite lame brillante derrière son dos et je ne réfléchis pas plus longtemps. Je me jette sur lui, mon bras vient s’écraser contre sa gorge alors que je le propulse contre le mur. Mon regard n’est pas le même, je ne suis pas le même. Je suis entré dans ma bulle, celle où plus rien autour n’existe, ou je n’ai devant moi que mon devoir. La réflexion n’a plus lieu d’être, seul le devoir. Mon regard noir ne lâche pas celui de l’inconnu alors qu’il se débat. Il n’a pas de bonnes intentions, il ne mérite pas un instant de doute de ma part, de clémence. Alors j’attrape mon couteau et le laisse s’écraser dans sa poitrine, puis j’attends. J’attends de voir la lumière quitter son regard, j’attends de sentir son cœur s’arrêter, j’attends de voir sa poitrine stopper son soulèvement naturel ; j’attends qu’il meure. Et je fais le décompte dans ma tête. Trop de fois je l’ai fait, trop de fois je me suis perdu dans cette bulle.

Ses jambes finissent par flancher et je le laisse tomber au sol, ne me retournant pas vers Line. J’ai peur de son regard, de ce qu’elle pensera de moi. Alors je me renferme dans moi-même. Je m’agenouille près de la tête de l’inconnu et accompagné d’un soupire, je lui plante mon couteau dans le crâne. Il ne faut pas qu’il se réveille, il ne faut pas qu’il revienne. Je me relève lentement, me dirige vers Line, attrape sa main et l’entraîne vers le couloir. « Faut qu’on bouge. » La tête n’y est plus, Noah n’est plus là.

Je l’emmène le long des couloirs, lentement, le visage fermé, sans dire un mot. Je ne voulais plus faire ça, ressentir ce que je ressens, redevenir cette personne. J’ai mal de ressentir ça, je me renferme toujours plus, je me perds. Je ne lâche pourtant pas la main de Line. Elle fait ce lien entre ma tête et la réalité, entre mon enfer et la lumière. Nous arrivons au point de rendez-vous avec les autres et je m’arrête enfin, sans pour autant regarder Line, m’appuyant contre le mur, le cœur plein d’émotions mélangées.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


I don't wanna be insane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Sage-Femme.
▫ Occupation : Line soigne les malades, et les blessés, au Temple.
▫ Statut civil : Célibataire.
▫ Lieu de naissance : Jérusalem.

▫ Messages : 70
▫ Inscription : 04/06/2018
▫ Crédits : littlewildling
▫ Célébrité : Lucy Hale



MessageSujet: Re: A long journey awaits - Line [Flashback]   29.06.18 7:37

A long journey awaits
   Line & Noah

   


Avant aujourd’hui, jamais Line n’avait jamais vu un homme être assassiné. Si Noah a agit pour la protéger, si elle était sur le point de perdre la vie à cause d’une lame, Line n’a pas compris. Elle n’a pas réalisé le danger qu’il représentait, parce qu’elle n’a jamais fait face à quelqu’un de mauvais. Madeline avait toujours été entourée de personnes bonnes, de ceux qui ne sont pas égoïste au point de faire passer leur vie avant celles des autres. Elle s’était retrouvée contre un meuble, n’avait pu que cacher ses lèvres à l’aide de ses doigts. Elle n’avait pu que regarder la scène, la vie de ce malfaiteur lui échapper en un dernier souffle. Si Line avait été capable d’hurler lorsque sa soeur s’en est allée, la peur soudaine l’a empêché d’émettre le moindre son. Ses larmes ont coulé immédiatement, et n’ont pas cessé lorsque Noah l’a attrapé par la main pour la faire quitter cet endroit.

Sans échanger un seul regard, ils ont retrouvé les autres. Ce n’est qu’à ce moment-là que les doigts de Line quittent ceux de Noah. A l’instant où il s'appuie contre le mur, elle brise ce lien qui le ramenait à la réalité. Rester dans cet hôpital n’est pas une bonne idée, cet homme pouvait ne pas être seul. Mais les autres ne savent pas ce qu’il s’est passé ; ils voient bien que quelque chose cloche, mais sont incapables de comprendre ce qu’il en est réellement. Ils ont décidé de quitter l’hôpital avec des sacs bien remplis. Qu’ils portent sur leurs épaules jusqu’à retourner à la voiture pour les y déposer. De retour à l’arrière de l’automobile, Line n’a pas dit un mot. Elle s’est contentée de suivre les autres sans même écouter ce qu’ils pouvaient bien dire. Elle n’a pas osé poser son regard sur Noah, comme elle n’a pas cessé de regarder sa main. Celle qui avait tenu Noah, celle qui est maintenant recouverte du sang de cet homme qui n’aura pas eu le temps de se relever.

________

Le motel où ils ont décidé de poser bagages, et un lieu bien choisi. Il est à bonne distance des prochains lieu à visiter. Les garçons ont trouvé des cartes à l’hôpital, ils ont décidé de s’en servir pour planifier les prochaines descente qu’ils vont faire. Mais Line n’a pas vraiment écouté leurs mots. Elle s’est contenté d’attendre près de la voiture, toujours concentrée sur ses doigts, silencieuse, pendant qu’ils ont nettoyé l’endroit. Trois chambres ont été choisies, communicantes, pour passer la nuit. Pour qu’il soit plus facile de se rejoindre en cas de pépins. Line n’aurait pas pensé à trouver un endroit qui leur permettrait de s’échapper facilement s’ils en avaient besoin. Comme elle n’aurait pas pensé à tous les détails auxquels ils pensent. Par sa mésaventure aujourd’hui, Line a prouvé qu’elle n’était pas faite pour vivre dans ce monde. Elle est le fruit parfait, interdit, qui aurait du s'épanouir à l’intérieur du temple d’Ezekiel. Sans jamais voir la noirceur de ce qui reste de l’humanité.

Enfermée derrière la porte de la salle de bain, Line pleure. Ses longs cheveux retombent devant son visage, mais ni eux, ni ses larmes, ne parviennent à enlever la vision de ce sang sur ses doigts. Alors, Line avait décidé de prendre de l’eau oxygénée. Pour s’en servir et enlever le plus de sang possible. Sa seconde  main, tremblante, avait fait tomber plus que nécessaire du liquide sur le tissu. Il était plus que imbibé lorsqu’elle avait commencé à frotter sa peau avec.

Line, elle a prit peur. Elle s’est enfuie des côtés de Noah parce qu’il a commis la seule chose irréparable à ses yeux. Noah, il a prit la vie d’un homme. Aux yeux de Line, le meurtre est impardonnable. Du moins, elle ne pense pas que Dieu puisse le pardonner. Line, au plus profond d’elle, pense qu’ils vont être punis pour ce qu’il s’est passé à l’hôpital. Ce qui lui fait le plus mal, c’est que ça ne change rien à ce qu’elle pense de lui. Son coeur la suppli de courir le voir, pour le remercier. Sans lui, elle ne serait plus là aujourd’hui. Mais sa tête la pousse à se retrancher dans la seule chose qu’elle connait réellement. S’éloigner de Noah pour se rapprocher de Dieu est sa solution.

“ - [...] pardonne-nous, Seigneur, parce que nous avons pêchés.” Ses lèvres bougent, mais sa voix est faible. Les larmes qui coulent sur ses joues, alors qu’elle continue de frotter sans pouvoir enlever plus de sang, finissent entre ses lèvres pour lui procurer un goût salé. “ Pour les actes mauvais que vous avons commis… et pour ceux qui continueront à arriver. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Trying to stay who I am

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Formation de pompier
▫ Occupation : Sécurité du mur et excursions
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco, USA



▫ Messages : 454
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : PresleyCash, Tumblr
▫ Célébrité : Frank Dillane



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: A long journey awaits - Line [Flashback]   29.06.18 14:22


A long journey awaits

Arrivés au point de rendez-vous et une fois contre le mur, Line lâche ma main et durant quelques instants, je me sens me perdre dans ma tête, dans mon tourbillon infernal. Les pensées qui tournent et se retournent. Ma bulle se ferme autour de moi et je m’égare. J’ai l’impression d’être dans une réalité parallèle, jusqu’à ce que les autres nous rejoignent. Chacun se dévisage, nous ne parlons pas, mais les autres comprennent qu’il s’est passé quelque chose. Alors je prends une grande inspiration et ravale ce qu’il restait de moi, m’oublie, m’enfonce dans ma bulle, entre dans un autre rôle. Je repousse dans un coin de ma tête ce qu’il s’est passé et n’y pense plus le temps de discuter avec les autres. La décision est prise ; nous partons. L’hôpital n’est pas sûr et nous avons déjà bien assez de choses dans nos sacs. Le chemin jusqu’à la voiture se fait en silence, Line ne me regarde même plus, mais sur le moment, je n’y prends pas garde, je ne la vois plus.

Le trajet se fait, toujours en silence, nous arrivons devant le motel choisi. Nous discutons de la manière de procéder mais je n’ai pas l’impression d’être moi. Je m’entends parler, je me vois bouger, mais la pensée n’y est pas. Nous décidons de libérer trois chambres adjacentes et nous nous exécutons rapidement. Tout se fait vite, sans complication. Les autres sont déjà en train de s’installer, Line a disparu dans l’une des chambres et moi je reste devant les portes, ne sachant réellement que faire. Je reste quelques instants dehors, m’assieds même contre le mur, profitant de cet instant seul pour retrouver mon chemin à l’intérieur de ma tête. Je pense à Abby, me remémore ses paroles. « C’est pour notre survie. ». Et son regard rassurant, son sourire. Je n’ai pas eu le choix. Cet homme allait tuer Line. C’est notre vie à présent, tuer ou être tué.

Je soupire une nouvelle fois, passe mes mains sur mon visage, dans mes cheveux, puis me relève. Je dois aller voir Line. Il faut que je la vois, que je lui explique. J’ai besoin qu’elle comprenne pourquoi je l’ai fait. Alors la poignée de sa chambre s’abaisse, la porte s’ouvre et elle est là, dans la salle de bain, se lavant les mains devant l’évier, récitant ces paroles que j’ai déjà bien trop entendu dans sa bouche. « T’es vraiment en train de prier Line ? » Ma voix transperce ce silence. Ce n’est pas la colère qui parle. Juste l’incompréhension. « Ton Dieu va pas te sauver ici. C’est fini toutes ces conneries. » Pause de ma part alors que je la jauge, puis reprends. « Tu crois vraiment que s’il existait, ton Dieu, il aurait laissé le monde devenir ce qu’il est ? » La tête se penche de côté, je reste planté à plusieurs mètres d’elle. Puis je les aperçois, ces larmes le long de ses joues. Alors la voix se fait plus douce. « Peut-être qu’il existe, j’en sais rien, j’suis pas là pour juger. Mais regarde autour de toi. » Mes mains montrent autour de nous sans que je ne la lâche du regard. « Il peut plus rien pour toi… Pour nous. » Line a tellement été bercée par la religion, c’est comme ça qu’elle a grandi. C’est normal qu’au fond, elle recherche quelque chose qu’elle connait, qui la rassure.

C’est pourquoi je m’approche d’elle, doucement, le regard plus doux, alors que les paroles se jettent dans le vif du sujet. « T’as compris ce qu’il s’est passé à l’hôpital ? » Mon regard se perd dans le sien durant un instant avant que le souvenir de l’homme ne vienne se mélanger à la réalité. Ses yeux, son souffle, tout me revient en pleine face et ma tête se baisse vers le sol. « J’ai eu peur Line... Pour toi. » Se rend-elle vraiment compte de pourquoi j’ai tué cet homme ? J’avance encore d’un pas. « Je l’ai fait pour toi. » Mon regard cherche à nouveau le sien, la fixe quelques secondes. Je finis par la rejoindre entièrement. « C’que tu m’as dit dans les couloirs… J’le ressens aussi. » Mes yeux se perdent à nouveau dans le vague, puis reviennent se plonger dans ses iris. Ma main finit par attraper la sienne, la coupant dans son geste et le calme me reprend à ce contact. « Mais regarde ce qui nous entoure… J’ai pas envie de te perdre… » Ma main serre la sienne. Je n’ai pas envie de perdre Line maintenant que je suis attaché à elle. Je n’ai pas envie qu’elle disparaisse. Mais ce regard qu’elle a sur moi, je le sens ce dégoût qu’elle a pu ressentir. J’ai tué un homme devant elle alors qu’elle n’a sûrement jamais eu besoin de vivre ça. J’ai tué son innocence à la seconde où mon couteau s’est planté dans la poitrine de cet homme. Je soupire une nouvelle fois, me yeux cherchant à nouveau le sol. « J’suis désolé Line. Sincèrement désolé. »

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


I don't wanna be insane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Sage-Femme.
▫ Occupation : Line soigne les malades, et les blessés, au Temple.
▫ Statut civil : Célibataire.
▫ Lieu de naissance : Jérusalem.

▫ Messages : 70
▫ Inscription : 04/06/2018
▫ Crédits : littlewildling
▫ Célébrité : Lucy Hale



MessageSujet: Re: A long journey awaits - Line [Flashback]   30.06.18 6:52

A long journey awaits
   Line & Noah

   


La porte s’ouvre, Line sursaute. Son regard s’est tout de suite posé sur le visage de Noah, et lorsqu’il a parlé, son coeur s’est serré un peu plus. Il est dur, il est brut. Il pique, il fait mal, sans même imaginer à quel point. Ses croyances ont toujours été la chose la plus importante à ses yeux. Ce qui l’a formaté pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui. Ce qui lui a permi de ne pas sombrer dans la noirceur de cette nouvelle vie. Il met en doute tout ce qu’elle a toujours connu, et lorsqu’il bouge ses mains pour montrer, représenter, le monde qui les entoure, Line n’a pu s’empêcher de regarder autour d’elle comme si elle s’attendait à voir, encore une fois, cette salle d’hôpital sanglante.

Line, elle a envie de lui crier qu’il a tord. De prendre position pour lui faire comprendre qu’il ne sait pas de quoi il parle. Dieu, aurait-il laissé quelque chose d’aussi horrible arriver ? Pour Line, oui. Pour elle, c’est la volonté de Dieu. Pour elle, les morts qui se relèvent ne sont que la punition parfaite pour nettoyer la planète de ceux qui ne faisaient que la faire sombrer. Ceux qui pourrissent l’humanité. Les bons ont aussi été touché, mais certains, comme au Temple, sont en sécurité. Mais ces mots ? Ils ne peuvent toujours simplement pas quitter ses lèvres. Parce qu’elle voit dans les yeux de Noah que quelque chose s’active. Elle le voit si différent, si loin, de ce qu’il peut être au campement. Aujourd’hui, Line ne voit comme une véritable survivant.

“ - T’as compris ce qu’il s’est passé à l’hôpital? ”

Elle veut faire un mouvement de la tête, mais aucun de ses muscles ne bougent. Elle écoute chacune de ses paroles plus douces, elle le voit baisser le regard au sol. Line, elle ne peut détourner son attention de cet homme qui montre ses faiblesses comme s’il n’avait pas peur de se les prendre en pleine tronche. “Je l’ai fais pour toi.” De par cette phrase, Noah ne peut imaginer qu’il fait grossir un peu plus la culpabilité qui la hante. Parce que Line n’est pas bête, elle sait ce qui aurait pu se passer s’il n’avait pas agit. Si la petite brune ne dit rien, c’est parce qu’elle ne peut se résigner à le remercier. Parce qu’elle ne peut pas remercier, suite à ce crime. La suite de ses propos provoquent de nouvelles larmes dans les yeux de Line. Elle se met alors à pleurer de plus belle, comme s’il venait de lui jeter la pire des malédictions sur les épaules. Line, elle n’est pas en accord avec ce qu’elle ressent pour lui. Savoir que les choses sont réciproques les rend plus difficile encore. Ce qu’elle ressent est contre ses principes. Noah est le fruit défendu dans lequel Eve a mordu avant d’être jeté en dehors du jardin d’Eden.

Ses petits doigts ne lâchent pas ceux du survivant, même lorsqu’elle s’avance pour poser son front contre son torse. Ses larmes n’ont pas cessé de couler, donnant à sa bouche un léger goût salé. Son coeur bat à en rompre sa poitrine, mais contre lui, elle le sent se calmer. Peu à peu, jusqu’à ce qu’elle passe sa seconde main dans le dos de Noah. Pour agripper légèrement son t-shirt qu’elle froisse entre ses phalanges. Un simple mot s’échappe de ses lèvres, qu’elle répète plusieurs fois après qu’il se soit excusé, encore. Elle ne supporte pas qu’il le fasse parce qu’elle est responsable.

“ - Non.. non, non, non. ” Elle soupire, laisse retomber ses épaules alors qu’enfin, ses yeux ne peuvent plus pleurer. “ C’est de ma faute… pas la tienne. ”

Elle sursaute légèrement, parce qu’elle a recommencé à respirer. Son souffle s’était coupé quelques secondes et avait reprit brusquement lorsqu’elle a sorti cette dernière phrase. Line sait que c’est parce qu’elle n’est pas faite pour être dehors, qu’il a du agir ainsi. Si elle n’avait pas été là, si naïve à l’encontre des hommes, Noah aurait surement trouvé une autre solution.

“ - Tu as raison…” Souffle-t-elle une dernière fois avant de se reculer légèrement pour pouvoir poser ses yeux dans ceux de Noah. “ Peut-être qu’il ne peut rien faire pour nous… mais je ne prie pas pour qu’il m’aide ici. ” Un simple sourire sur ses lèvres, Line lève sa main pour la poser sur la joue du garçon. Elle le caresse à l’aide de son pouce, dans un mouvement réconfortant. “ Mais pour qu’il nous pardonne pour ce que nous sommes obligés de faire. ” Parce que Line a comprit, enfin, le risque des hommes. “ Je veux juste trouver la paix, après ma mort… et que tu la trouves aussi. ”

Son visage se baisse, pour que ses yeux partent à la recherche de l’autre main de Noah. Celle qui n’est pas recouverte de sang, elle l’attrape. Lâche l’autre pour que ses deux mains se concentrer sur celle de l’homme, qu’elle vient lentement glisser sur sa propre joue. Les doigts de Noah se sa peau la calment, elle ferme les paupières en faisant disparaître la dernière larme qui s’y cachait.

“ - Tout ce que je souhaite… c’est de rester avec toi à jamais.” Sans pour autant ouvrir les yeux, elle continue. “ Si tu n’as pas la foi, je l’aurais suffisamment pour nous deux.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

À propos
Sac à dos


MessageSujet: Re: A long journey awaits - Line [Flashback]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A long journey awaits - Line [Flashback]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» la fiche de Méline Laura
» Aëline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: Beyond-
Sauter vers: