AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les corvées peuvent devenirs plaisir, si on le fait avec la bonne personne ( pv Line )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Infirmière
▫ Occupation : Travaille à l'infirmerie de Highgate, mais aide également dès qu'elle le peut ailleurs.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco



▫ Messages : 313
▫ Inscription : 18/05/2018
▫ Célébrité : Caitlin Stasey



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Les corvées peuvent devenirs plaisir, si on le fait avec la bonne personne ( pv Line )   12.06.18 12:58



Une discussion entre filles


La lessive ! Ce n’est pas la partie que je préfère dans la vie en communauté, mais on doit le faire, donc il faut bien s’y coller. Chacun son tour, on s’occupe du linge, on frotte, on lave, on fait sécher et aujourd’hui c’est au tour de ma belle Line et moi. Dans un sens, au moins, je suis sûre que ça passera plus rapidement. Nous deux, au bord de l’eau, en train de frotter comme deux malades, mais surtout en train de discuter. On pourrait le faire pendant des heures et des heures. J’adore papoter de tout et de rien avec mon amie. On a toujours des discussions intéressantes, des choses à se dire, des théories à imaginer, des paroles qui nous font nous enflammées, mais toujours dans le respect l’une de l’autre. Je trouvais que le respect commençait déjà à manquer dans le monde dans lequel nous vivions, mais maintenant que tout à changer, c’est comme si le respect n’existait plus. Ca me rend malade. J’ai des principes, des valeurs, Line en a énormément aussi ! Et croyez moi, si nous ne nous respections pas, ce serait déjà la guerre entre nous deux. Moi, tout ce que je peux dire sur elle, c’est que c’est un amour. Elle est gentille, à l’écoute, digne de confiance et cela, ça n’arrive plus aussi souvent que ça non plus.

Enfin bref, là, on vient s’installer au bord de l’eau. Moi, j’enlève mes chaussures et je vais en profiter pour glisser mes pieds aussi dans la rivière. Et d’ailleurs une fois que je le fais, je soupire d’aise, j’en ferme même les yeux. Cela fait si longtemps que je n’en avais pas pris le temps, ça me manque de pouvoir me détendre totalement, de pouvoir souffler et ne pas regarder derrière mon épaule. Sauf que j’entends ma compagne de galère arrivée derrière moi. Je reconnaitrais son pas, léger et si guilleret. J’ai l’impression que Line est toujours de bonne humeur ! Un peu comme moi dans le fond, mais cache-t-elle aussi beaucoup de choses derrière ce sourire ? Moi je cache une relation plus que tendue entre Tyler et moi. Je l’aime bien ce gars, mais … mais  je ne sais pas, je n’ai pas envie d’avoir ce genre de relation de couple. Je n’ai pas envie de m’attacher à lui et de le voir partir un matin, de ne pas le voir revenir ! J’ai trop peur de le perdre ! Alors bien entendu, je ne réponds pas à ses sous entendus ni même à ses paroles très explicites sur le sujet.

Je prends mon plus beau sourire et j’accueille la jolie brune « Alors comment vas-tu ? » Je regarde le ciel et je lui dis « Tu as vu, on a de la chance, il fait super bon ! » J’ai déjà tout préparé avant qu’elle n’arrive. Les vêtements les plus sales au départ, pour qu’on puisse être plus à notre aise vers la fin de la lessive. Le soleil tape très fort aujourd’hui et je regrette d’ailleurs de n’avoir ni lunette de soleil, ni crème solaire. Je sens que, vu qu’on se trouve proche d’une rivière, je vais ressembler à une écrevisse ce soir. Mais en même temps cette douce chaleur est tellement agréable. Je prends un des vêtements et je m’y mets, je me lance dans cette corvée et je dis à Line « Bon, raconte moi j'ai des nouvelles à connaitre ? »                    

© SWIRLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Sage-Femme.
▫ Occupation : Line soigne les malades, et les blessés, au Temple.
▫ Statut civil : Célibataire.
▫ Lieu de naissance : Jérusalem.

▫ Messages : 85
▫ Inscription : 04/06/2018
▫ Crédits : araena
▫ Célébrité : Lucy Hale



MessageSujet: Re: Les corvées peuvent devenirs plaisir, si on le fait avec la bonne personne ( pv Line )   14.06.18 13:01

Discussion entre filles.
   Line & Abby

   


   Les corvées sont faites par tout le monde. Si Line s’occupe de l’infirmerie depuis qu’elle est arrivée au camp, elle peut être heureuse de ne pas avoir ce travail à faire tous les jours. Le monde est différent de ce qu’elle espérait, il est sombre, mais il n’est pas complètement dévasté. Les morts se relèvent, mais Line a appris que ce n’était pas spécialement d’eux qu’il fallait avoir peur. Si Théophile et Noah sont là pour la maintenir en vie, la petite brune se contente de faire ce qu’elle sait faire. Survivre n’est pas son point fort, mais elle donne suffisamment de coup de mains sur le camp pour que sa présence soit agréable. Tout le monde ne l’est pas avec elle, loin de là, mais elle est assez occupée pour ne pas avoir à vouloir retourner au Temple. Les choses ont changé, et aujourd’hui ? Line se voit apprécier sa vie ici, alors qu’elle n’aurait jamais pensé pouvoir le faire. Noah y est pour beaucoup, tout comme Abby d’ailleurs. Sans ces deux-là, Line et Théo n’auraient pas fait long feu ici.

Depuis les temps, les habitudes se sont formées. Son frère lui a rapporté des vêtements plus ou moins à sa taille. Parfois, des choses qu’elle refusait catégoriquement de mettre, comme le short qu’elle porte à présent. Si ce n’était que de sa volonté, elle ne l’aurait pas mis. Mais la dernière fois qu’elle est partie nettoyer le linge, elle est revenue complètement trempée. Line avait mis longtemps à sécher à cause des températures, et s’était récolté un joli rhume. Théophile avait insisté en disant qu’avec ce short, elle ne serait pas dans le même état. Alors, il l’avait poussé à le mettre et à sortir de leur toile de tente. Pour marcher jusqu’à son point de rendez-vous, Line avait été mal à l’aise. Elle s’était dépêchée et ne s’était senti mieux qu’en apercevant Abby. Directement, elle s’est assise à ses côtés pour attraper un des linges les plus sales. A sa remarque, Line sourit. Le soleil lui manque cruellement, et celui qui pointe son nez fera rapidement bronzer sa peau.

“ - On va bientôt arriver dans la belle saison, ” Elle répond, avec bonne humeur comme si elle n’avait pas été entaché par ce vêtement qui montre ses jambes. Ce genre de chose qu’elle déteste, et qui pourtant, n’arrive pas à entailler sa joie de vivre. “ qu’est-ce qu’il pourrait aller mieux ? ”

Le linge est trempé, puis frotté. De ses petites mais énergique elle parvient à faire disparaître les taches, grâce à la lessive qu’elles utilisent. Ce genre de chose qu’elle ne connaissait pas. Mais qui est plus qu’utile, Line doit l’avouer. Si les vivres alimentaires se font de plus en plus rares, les trucs utiles de ce genre semblent être plus facile à trouver. Après tout, tout le monde n’a pas la facilité de vivre en groupe. Même si celui-ci n’est pas parfait, ils finissent par trouver une équilibre.

“ - Je commence un peu à stresser… ” Avoue-t-elle comme réponse en rinçant le linge. Le sang part, car l’eau est froide. “ Ils veulent que j’accompagne un groupe pour chercher du matériel médical. Mais… je n’y connais rien. Tu pourrais me faire une liste de toutes les institutions où nous pourrions trouver quelques choses ? ” Des noms de pharmacies, qu’on lui a dit de chercher. Des signes qui peuvent lui indiquer où se trouvait ces choses dans votre monde. “ Ton frère va nous accompagner…”

Line, elle ne sait pas si Abby est au courant de ce fait. Mais la petite brune ne peut mentir. Cacher ses sentiments, ce qu’elle vie au côté de Noah est une chose. De pas dire qu’il part en mission en est une autre, après tout ; Line sait que le retour n’est troupes n’est pas obligatoire. Elle serait très en colère si son frère partait sans la prévenir. C’est pas amitié qu’elle en parle à Abby.

“ - Tu pourras garder un oeil sur Théophile, pendant mon absence? ” Encore une fois, Line sourit. Elle est trop petite pour rincer correctement le linge assise, alors, elle se redresse. “ Qu’il ne fasse pas trop de bêtises. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Infirmière
▫ Occupation : Travaille à l'infirmerie de Highgate, mais aide également dès qu'elle le peut ailleurs.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco



▫ Messages : 313
▫ Inscription : 18/05/2018
▫ Célébrité : Caitlin Stasey



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Les corvées peuvent devenirs plaisir, si on le fait avec la bonne personne ( pv Line )   22.06.18 14:35



Une discussion entre filles


Quand Line me parle de la belle saison, un énorme sourire vient illuminer mon visage. Je me vois déjà en short moi aussi, mais plus souvent ! Je me vois bronzer un peu et flâner quelques minutes par ci par là, pour profiter du temps. Enfin ça, c’est quand on a cinq minutes, car ça n’arrive pas souvent. Généralement le soir, j’arrive dans ma tente et je m’endors comme une masse. Il faut dire que les moments de libres, je les passe avec Tyler. C’est mon secret, ça me fait du bien de garder ça pour moi , rien que pour moi. Rien de sérieux, juste de la tendresse dans ce monde qui part totalement dans tous les sens. J’en aie besoin pour avancer, j’aime être dans ses bras et pendant quelques secondes oublier ce qu’on vit et que le monde à changer au point de nous rendre paranoïaque et de rendre mon frère si renfermé et crispé. Je n’aime pas le voir devenir ainsi, je l’aime plus que tout. Noah est mon tout, mon frère, mon meilleur ami, mon confident, mon pilier, je n’aime pas le voir avoir aussi mal de devoir me protéger, nous protéger même, de devoir tuer, ôter des vies, se battre.  Mais je reviens vite à notre corvée du jour lorsque mon amie me demande ce qui pourrait être mieux, je hausse les épaules en souriant « Tu as bien raison, on est trop bien ici toutes les deux pour parler de tout et de rien ! » Je rigole alors et je finis par dire « Des chips ! » J’ai envie de chips. Oui je sais, ça me vient comme ça, l’air de rien, d’un coup !

Mais alors que je continue à frotter, laissant la mousse qui s’échappe des bouts de tissus que je lave, s’échapper loin de moi de couleur rose ou brune. Du sang, de la terre, de l’herbe, de la transpiration, jamais je n’aurais cru qu’un jour on devrait revenir à ce mode lavage. Mais je ne m’en plaignais pas trop ! Ce n’était pas si désagréable que ça, fatiguant mais pas désagréable, surtout quand on est avec la bonne personne. Mais d’un coup, lorsqu’elle me parle d’une sortie qu’elle va devoir faire… Avec mon frère, je lève le regard vers elle. Je n’aime pas quand mon frère sort d’ici. J’ai toujours peur de ne pas le revoir. On ne sait jamais ce qui pourrait arriver à l’extérieur. Et là, en plus, il sort avec une de mes amies très proches. Et je ne veux pas un jour, risquer de les perdre tous les deux. Je tente de garder bonne figure et je dis « Vous partiriez quand ? » Puis comme si mes pensées reprenaient leur place, je secoue légèrement la tête, tentait de sourire comme juste avant et je lui dis « Je ferai ça, bien entendu. Je suis sûre que tu vas être épatante ! » J’avais peur, mais la stresser encore plus, ne servira à rien, rien de bon en tout cas. Je pince mes deux lèvres l’une contre l’autre et je lui dis « Je trouverai de quoi tout te noter, tu auras plus facile ainsi. Ok ? Et ne t’inquiète pas, si tu pars avec Noah, il sera là aussi pour t’aider ! » J’ai confiance aveugle en mon frère et je sais que mon amie s’en sortira, comme elle se sort de tout. Elle est bien plus forte qu’elle ne semble le penser. Bien plus forte que je ne l’ai jamais été.

Un œil sur Théophile ? Euh … « Tu crois sincèrement qu’il m’écoutera si je lui dis quelque chose ? » Je rigole légèrement, mais plus de stress que d’amusement. Je continue à laver, mais c’est plus machinal que tout à l’heure. J’avale le fait qu’ils partent sans moi, sans que je ne puisse rien faire, que je ne puisse pas être sûre qu’ils aillent bien. Je finis par lui dire, car je vois très bien qu’elle est stressée, un sourire amusé sur le visage pour ne pas lui en mettre plus sur le dos « Je vais tenter de limiter ses bêtises ! » J’adore Théo, comme j’adore Line, ce sont deux personnes avec un grand cœur et avec une bonté que peut ont et que peut avaient même avant l’infection. Je finis juste par rajouter dans un clin d’œil de connivence « Et toi, tu veilles sur Noah ! » J’ai tellement besoin de lui !

© SWIRLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Sage-Femme.
▫ Occupation : Line soigne les malades, et les blessés, au Temple.
▫ Statut civil : Célibataire.
▫ Lieu de naissance : Jérusalem.

▫ Messages : 85
▫ Inscription : 04/06/2018
▫ Crédits : araena
▫ Célébrité : Lucy Hale



MessageSujet: Re: Les corvées peuvent devenirs plaisir, si on le fait avec la bonne personne ( pv Line )   26.06.18 7:39

Discussion entre filles.
   Line & Abby

   


   Dans les yeux d’Abby, Line peut voir la peur qui la hante elle-même lorsque Théophile part du camp. C’est une chose qui arrive beaucoup trop souvent. Si elle était toute paniquée au début, aujourd’hui, elle parvient à garder son calme. Parce qu’elle en prend l’habitude, parce qu’elle sait qu’il n’y a rien à faire pour le maintenir en place. Elle pourrait lui crier dessus, qu’il irait quand même. Alors qu’elle est sortie de son précieux Temple pour le ramener à l’intérieur, aujourd’hui, Line serait incapable de le suivre partout pour être sur qu’il rentre bien à la maison. Les choses sont différentes, mais voir Abby réagir ainsi la pousse un peu plus dans le réconfort que lui apporte cette relation. Aux côtés de la soeur de Noah, Line se sent bien. Capable de parler de choses qu’elle ne pourrait pas aborder avec d’autre. D’être elle-même sans avoir besoin de se cacher.

“ - Non…” Répondit-elle en lançant un doux regard complice à son ami. Un rire passe la barrière de ses lèvres, puis, Line reprend. “ Mais les mots des autres ont plus d’échos à ses oreilles que les miens. Je suis sa grande soeur, c’est normal qu’il ne m’écoute pas. ”

Sa relation avec Théo a toujours été très différente de celle qu’il entretenait avec Angeline. Aujourd’hui, s’ils sont plus complices et protecteurs l’un envers l’autre, une chose est restée intact ; elle n’a pas le dessus sur lui. Contrairement à Ange, Line est la petite poupée qu’il a toujours fallu protéger. Elle a la place d’une petite soeur, comme Abby, aux yeux de Théo. Si elle avait du mal à l’accepter il y a peu, les choses ont fait qu’elle ne peut que se plaire dans la protection que lui offre Théophile. Alors, elle se permet de rire de cette réalité.

“ - Je vais tenter de limiter ses bêtises… ” Line a souris grâce à l’assurance qu’Abby place dans ses mots. “ Et toi, tu veilles sur Noah ! ”

Ce prénom, il résonne à ses oreilles, comme fait vibrer un peu plus fort le coeur au creux de sa poitrine. Line sait bien qu’elle sera sous la surveillance de ce dernier, et pas l’inverse. Si elle promet à son amie de prendre soin de son frère, Line sait qu’elle ne fera pas le poids face à ce qui l’attend là-bas. Pourtant, elle s’est promise de faire en sorte de ne pas tomber dans quelque chose de dangereux. Parce qu’elle ne veut pas qu’il lui arrive quelque chose, mais surtout parce qu’elle veut rentrer saine et sauve au campement. C’est sa première sortie depuis qu’elle est arrivée ici. Line, elle a peur. Mais elle a si confiance en Noah qu’elle se risque à la surpasser pour se joindre à lui. Les sentiments qu’elle éprouve pour lui sont étranges. Elle ne saurait les qualifier parce qu’elle n’a jamais connu quelque chose de semblable. A ses côtés, Line se sent bien. Le rapprochement qui s’est opéré entre eux, a changé la fille qui ne connaît rien à ces choses là. Mais si Line n’en parle pas à son amie, c’est parce que tout ça est en contradiction de ses croyances ; Noah n’est pas un homme de sa communauté. Il représente à lui-seul ce dont elle ne doit pas s’approcher.

“ - Ton frère est vraiment gentil… c’est un trait de votre famille ? ” Questionne Line, après avoir lavé le dernier des linges les plus sales. Il fait chaud, une goûte de sueur coule sur son front, qu’elle essuie d’un revers de la main. “ Les miens et moi, étions vraiment différents. ” Line sourit, elle parle rarement de sa famille. Elle ne mentionne jamais sa défunte soeur. “ Je ressemble beaucoup à mes parents. Théo était déjà un peu comme ça, avant… comme ton frère. Je pense qu’il se plaît plus aujourd’hui, qu’il ne le faisait à l’époque.” La douce hausse les épaules alors qu’elle se permet de s’avoir quelques minutes pour récupérer et attraper une petite bouteille d’eau potable cachée à l’ombre. “ Je pense que nous ne serions pas restés, si nous ne nous étions pas rencontré, tous les quatre, sur le camp. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Infirmière
▫ Occupation : Travaille à l'infirmerie de Highgate, mais aide également dès qu'elle le peut ailleurs.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco



▫ Messages : 313
▫ Inscription : 18/05/2018
▫ Célébrité : Caitlin Stasey



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Les corvées peuvent devenirs plaisir, si on le fait avec la bonne personne ( pv Line )   07.07.18 17:00



Une discussion entre filles


Je rigole légèrement à ses phrases. Sincèrement, chez moi, c’est le contraire. Je crois que la seule personne que j’écouterais sincèrement, c’est Noah. Je ne dis pas que je ferai toujours ce qu’il me dit, mais sa voix sera toujours un écho dans ma tête, j’aurai toujours au fond de moi ses paroles, bonnes ou mauvaises d’ailleurs, ses conseils, ses avis et indications. Il est le seul que j’écoute et que j’ai toujours écouté d’ailleurs. Même maman se tirait les cheveux de nous voir si proche tous les deux. « Je vous admire tous les deux ! Avant de vous connaitre, je n’avais jamais rencontré quelqu’un qui avait autant d’amour pour son frère ou sa sœur que moi j’en aie pour Noah. Et puis vous êtes si forts, si tout quoi ! » C’est la vérité, c’est ce que je pense. Je me doute que dans la tête de la jolie brune, le mot fort doit être ironique, mais pas sortant de ma bouche. Je ne parle pas de ses petits muscles, mais de son caractère. Elle a du se le forger bien jeune, contrairement à moi qui avait toujours Noah pour me ramasser si je tombais, pour me soutenir si j’avais mal et pour me rendre la vie meilleure quoi qu’il nous arrive.

Mais je lui demande, à elle aussi de veiller sur mon frère. Je sais qu’il ne risquera rien d’extravagant ou de dangereux si il est avec la douce Line. Je le sais par le regard qu’il pose sur elle, je le sais car il est comme ça. Sa vie semble si peu importante à côté de la mienne ou des autres qui lui tiennent à cœur. Je continue de laver les linges, car j’aimerais que ça se finisse. Par contre, j’avoue qu’une fois fini, je proposerai à la belle de rester ici quelques minutes pour pouvoir continuer à discuter et surtout pour avoir du temps rien que pour nous deux. Ca me fait un bien fou d’avoir une réelle amie, quelqu’un sur qui je peux compter, car je le sais de Line. Je sourie à sa phrase « Noah est de loin le plus gentil, mais il tente de le cacher ! » Dis dans un sourire en coin. Mais je ne crois pas avoir tord. J’ai plus mon caractère de cochon que lui. J’ai chaud, il est vrai, mais la chaleur semble moins pesé sur moi que sur mon amie, à qui je ne cesse de sourire depuis qu’elle est arrivée et cela malgré l’annonce de leur départ. « J’aurais bien aimé vous connaitre avant ! Mais il est vrai que c’est également le style de Noah ! Ton ancien style de vie te manque ? » Non je ne demande pas ça pour me moquer ou autre, mais je m’intéresse, j’aimerais tellement en savoir plus sur mon amie, en connaitre plus sur sa religion, sur les différences, sur ce qui lui fait le plus peur depuis que le monde a autant changer. J’aimerais vraiment pouvoir être là pour elle, être présente et pas simplement de passage ! Et sa dernière phrase me touche particulièrement. Je la regarde avec un sourire tendre et lui dis, arrêtant quelques secondes de laver le linge « Je suis contente aussi que vous soyez là. Je crois qu’on pourra avancer énormément à quatre ! » On est plus fort quand on est plusieurs et je crois sincèrement que nous sommes tombés sur des gens biens, des gens sur qui compter, un peu comme le reste de la famille.

© SWIRLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Sage-Femme.
▫ Occupation : Line soigne les malades, et les blessés, au Temple.
▫ Statut civil : Célibataire.
▫ Lieu de naissance : Jérusalem.

▫ Messages : 85
▫ Inscription : 04/06/2018
▫ Crédits : araena
▫ Célébrité : Lucy Hale



MessageSujet: Re: Les corvées peuvent devenirs plaisir, si on le fait avec la bonne personne ( pv Line )   22.07.18 13:58

Discussion entre filles.
   Line & Abby

   


 Line, elle ne se trouve pas forte. C’est tout le contraire. De ses yeux de petite bonne femme incapable de se défendre, elle se trouve bien plus faible et inutile qu’elle ne l’est en réalité. Pour Line, il n’y a qu’elle au monde qui ne devrait pas se trouver là. Elle n’est en vie que grâce aux murs, grâce aux autres. Alors les mots d’Abby la font doucement sourire. Elle aurait pu le prendre comme une marque d’ironie, mais Line connaît son amie. Elle n’est pas du genre à faire passer un message codé dans une phrase banale. C’est un véritable compliment qui s’échappe de ses lèvres, et même si Line n’y croit pas, elle préfère ne pas relever de mots. Alors, elle s’était contenté de sourire.

Les mots d’Abby la touchent particulièrement. Line n’a pas le don de s’accrocher aux gens, mais face à ce duo de frère et soeur, elle n’a pas pu faire autrement. Elle se dit aussi que même si elle ne ressentait pas toutes ces choses pour Noah, elle aurait tout autant apprécié Abby. Parce qu’elle partage un métier commun, mais surtout, parce qu’elle se ressemble et sont bonnes toutes les deux. En Abby, Line a parfois l’impression de voir le reflet de sa soeur. Abby ressemblent plus à Angeline qu’à Madeline, mais cette dernière se dit que sa jumelle serait heureuse de la voir aimer si fort une autre femme. De partager ce sentiment, cette façon de vivre et ce partage dans ce monde sombre.

“ - Les liens qui faisaient ma vie, me manquent…” Avoue-t-elle après avoir terminé de laver son dernier linge. Line, elle finit alors par s’asseoir complètement dans l’eau. Ses jambes sont mouillées, son short aussi. Mais elle supporte mal cette chaleur qui la tiraille. “ Mes parents, le Révérend, Angeline… être avec eux, la vie à leur côté me manque. ”

La petite brune sourit doucement, mais derrière ce bonheur, on peut facilement déceler le mal que ce sujet lui fait. Les souvenirs de son enfance, de sa vie de jeune femme, seront à jamais gravé dans sa mémoire. Line, elle aurait tout donné, fut un temps, pour revenir à cette période de sa vie. Même pour avoir de nouveau mal lorsque sa soeur était trop brusque, sans le vouloir. Pour rire, ou pour pleurer parce que son frère lui a fait manquer la messe. Mais aujourd’hui ? Les choses ont changé. Elle ne connaît presque rien de ce nouveau monde, pourtant, une chose est sûre : Line ne prit plus pour retourner au Temple. Maintenant, elle prit pour rester aux côtés de Théo, Abby, et de Noah, un jour de plus. Tous les soirs, c’est ce qu’elle demande : une dernière chance d’être avec eux jusqu’à la nuit.

“ - Mais pas la vie au Temple…” Répondit-elle honnêtement en achetant ses longs cheveux épais en une queue de cheval qui permet à la légère brise de venir caresser sa nuque. “ L’ignorance qui trône là-bas, et leur façon de vivre comme si aucun autre homme n’arpentait la terre, je n’y crois plus…” Line marque une légère pause, avec un doux sourire qui montrerait presque qu’elle sait de quoi elle parle. Mais la petite brune est loin d’avoir connu les expériences les plus traumatisantes de sa vie. “ Je pense que je serais malheureuse si je devais y retourner… surtout que Théophile refuse catégoriquement de rentrer.”

Sûr cette dernière phrase, Line montre qu’elle ne pourrait pas partir. Car Théophile est la personne la plus importante à ses yeux. Madeline aurait voulu ajouter qu’elle ne pourrait pas quitter Abby, et encore moins Noah. Mais ses croyances et ses convictions l’empêchent d’en dire plus. D’exprimer ne serait-ce qu’un peu de ce qu’elle pense être de l’amour envers cet homme du nom de Noah.

“ - Et toi…” Souffle-t-elle une fois que son amie à laver son dernier linge. “ Racontes-moi ce qui te manque le plus de ton ancienne vie. ” Line, elle veut toujours en connaître plus sur ce qu’était le monde moderne, ce qu’il était avant l’apocalypse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Infirmière
▫ Occupation : Travaille à l'infirmerie de Highgate, mais aide également dès qu'elle le peut ailleurs.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco



▫ Messages : 313
▫ Inscription : 18/05/2018
▫ Célébrité : Caitlin Stasey



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Les corvées peuvent devenirs plaisir, si on le fait avec la bonne personne ( pv Line )   31.07.18 8:44



Une discussion entre filles


Je l’écoute me parler de sa vie d’avant, de ce qui lui manque ou non. Et même si ce ne sont pas des grandes phrases éloquentes et fournies de détails, ce que je ressens fait toute la différence. Linette est quelqu’un de très expressif. Je ressens énormément de sentiments différents, juste en l’écoutant et la regardant agir. C’est rare quand mon amie me parle de tout cela, surtout de sa famille et plus particulièrement de sa sœur. J’ai le cœur qui se serre à chaque fois, je la trouve tellement touchante,  fragile et forte à la fois. Je ne connaissais pas sa sœur jumelle, mais je n’ose pas non plus imaginer quel manque, elle doit ressentir aujourd’hui loin de tout le monde et de tout ce qui faisait sa vie avant. J’ai envie de l’aider, de trouver les mots les plus réconfortants, mais je n’arrive qu’à lui faire un demi-sourire, à l’écouter me raconter cette vie qu’elle  n’aura plus.

Lorsqu’elle parle d’ignorance, je soupire légèrement, je crois que tout le monde est ignorant d’une manière ou d’une autre. Les gens à l’intérieur de ces fameux murs sont peut être ignorants de toute la fureur qui se déchaine pour les gens du dehors, mais  nous, ceux qui vivont à l’extérieur, on est ignorant de tellement d’autres choses. On ne connait plus la sécurité, la confiance, l’insouciance. C’est vrai quand on y pense, j’ai l’impression d’être encore une des seules personnes à faire confiance aussi facilement. Ok, peut être trop, mais j’aime connaitre les gens, j’aime les écouter, apprendre des choses sur eux et sur le reste du monde. Je n’ai pas peur d’apprendre chaque jour que je peux passer sur cette terre.  Et lorsqu’elle parle de Théophile, je sais qu’elle est dans le fond comme moi, jamais elle ne quittera son frère. Jamais elle ne le laissera seule et ne se retrouvera ainsi totalement   libre. Car dans un sens, nos frères sont nos libertés, sont les personnes qui font qu’on est qui ont est. J’aime bien parler  à  Linette, car même si on a pas eu le même style d’enfance, même si on a pas vécu les mêmes expériences, je sais une chose, c’est qu’on a en nous le même amour de la vie et des autres.

« Tu pourrais amener un peu de ta vie d’avant ici. De tes croyances, tu pourrais m’en apprendre plus, tu pourrais m’en parler, me montrer tout ce qui te plaisait. Comme ça tu aurais peut être un peu plus l’impression d’être chez toi, tout en étant avec Théophile et tout en restant libre de tes pensées ! » Je ne sais pas ce qu’elle va en penser. Pour cloturer ma phrase, je fais un sourire sincère et franc à mon amie et vu que je viens de finir également ma part des linges, je viens m’assoir encore plus proche du bord et je garde les pieds dans l’eau. Lui en lançant quelques fois par petites gouttes, rigolant légèrement, comme une gamine de ma bêtise. Puis je finis par répondre à sa question « Les sorties entre amies, les films à l’eau de roses où tu pleures comme une gamine devant ton popcorn, les nuits à danser, danser et encore danser et puis les douches ! » Je rigole mais il est vrai que les douches, l’eau chaude qui me coule sur la peau et la douceur du savon, ainsi que sa bonne odeur, tout cela me manque. Puis je finis par lui dire « Non mais sincèrement, j’ai Noah avec moi, je vous ai rencontré, Théophile et toi, on mange tous les jours, on peut parler, rire, pleurer et on vit, tu sais, personnellement, je ne demande pas plus ! » C’est vrai, c’est ma manière de vivre depuis que j’ai été vivre aussi longtemps en Afrique avec les médecins sans frontières. J’ai appris beaucoup de choses là bas et surtout que le plus important n’est pas matériel, mais ce qu’on porte en nous !

© SWIRLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Sage-Femme.
▫ Occupation : Line soigne les malades, et les blessés, au Temple.
▫ Statut civil : Célibataire.
▫ Lieu de naissance : Jérusalem.

▫ Messages : 85
▫ Inscription : 04/06/2018
▫ Crédits : araena
▫ Célébrité : Lucy Hale



MessageSujet: Re: Les corvées peuvent devenirs plaisir, si on le fait avec la bonne personne ( pv Line )   11.08.18 15:10

Discussion entre filles.
   Line & Abby

   

Lorsque son amie l’invite à en dire plus, à, comme elle le dit si bien, ramener de son ancienne vie ici, Line n’a pu que la regarder en souriant. Elle n’a rien dit de plus parce qu’elle sait que jamais elle ne sera capable de le faire. Parler de sa religion en elle-même est une chose, parler de ce qui se faisait au temple en est une autre. Si Line, aujourd’hui, ne voit plus le monde de la même façon qu’elle le faisait à l’époque, ce n’est pas pour autant qu’elle renie tout ce qu’elle a toujours connu. Elle serait incapable de donner l’emplacement du Temple d’Ezekiel (même si elle avait sû se retrouver à Kelowna), tout comme elle serait incapable de parler de ce qu’ils vivaient réellement là-bas. En vivant à l’extérieur, Line n’a pas renié ses croyances, ni-même la place de son Révérend sûr Terre. Même si elle se dit qu’il n’a pas toujours raison, parce que l’erreur est humaine même chez un prophète, Line lui restera fidèle quoi qu’il arrive. Pratiquer sa religion, seule, sûr les terres condamnées, ce n’est pas un problème. Parce que Line, elle pense être capable de porter le fardeau de l’enfer, que lui offrira sa mort à l’extérieur, tant que ceux qu’elle aime finisse au paradis. Elle y croit, c’est ce pour quoi elle prit.

“ - Ma mère avait l’habitude de m’en faire, du popcorn…” souffle-t-elle à la suite de son amie, comme si Line avait cherché à se rapprocher de ce qu’Abby avait pu vivre. Elle ne connaît pas de films, et même si elle sait ce que c’est, ça ne l’intéresse pas plus que ça. “ Je te comprends totalement.”

Line souffle ces quelques mots, qui sont accompagnés d’un sourire. Car c’est elle aussi ce qu’elle ressent. Elle a toujours été habitué à avoir le strict minimum, ce dont elle avait réellement besoin. Line, elle a toujours été présente au Temple d’Ezekiel pour aider les autres. Pour participer à la vie étrange qui se faisait là-bas. Elle n’a jamais rechigné à la tâche, même lorsque le Révérend avait interdit toute naissance. Ce jour-là, fut triste. Elle sentie une part d’elle-même lui échapper, car elle ne pourrait plus jamais prodiguer les soins qu’elle aimait tant offrir aux femmes enceintes. Mais Line, elle s’est adaptée. Comme elle apprend petit à petit à s’adapter à ce qu’ils vivent ici.

“ - Tant que nous avons la santé, de quoi être nourris, et que nous sommes ensemble…” Line, elle fait glisser l’eau entre ses doigts perdue dans ses pensées. “ C’est tout ce qui importe. ”

Son regard se repose sûr Abby au moment où sa main frappe l’eau pour faire de petites vagues. Mais bien vite, elle se prend au même jeu que son amie et se met à l’éclabousser quelques peu. Un simple sourire, un simple rire s’échappant de ses lèvres, et voilà que Line est loin de ses pensées qui l’avaient rapportés vers le Temple. Jusqu’à il y a peu de temps, Madeline priait encore, tous les soirs, pour retourner dans cet endroit. Mais aujourd’hui ? Elle serait incapable d’émettre le moindre souhait qui pourrait la faire s’éloigner de ces trois êtres qui portent son âme comme fardeau.

Les minutes passent, ainsi que les sujets de discussion. Line ne se lasse jamais d’écouter son amie parler. C’est comme apprendre une nouvelle langue, une nouvelle culture. Tout ce qu’elle peut apprendre de l’ancien temps est bon à prendre, même si elle ne serait pas comme son frère : friande de tout tester et de tout connaître.  Elle avait finit par se lever, tendant la main à la plus grande des deux pour l’aider à en faire de même. Puis, une panière dans les bras -bien plus lourde à cause de l’eau qui imbibe les tissus, elle s’est déplacée pour arriver complètement sûr la rive. Trempée, elle s’en contre fiche. Parce qu’avec Abby, elle ne fait pas attention à la nudité de ses jambes et au regard qu’on pourrait porter sûr elle. Line, elle est simplement naturelle.

“ - Tu m’aides, à essorer les draps ?” Demande-t-elle finalement en reposant la panière, pour attraper un bout du tissu en attendant son ami. “ Je serais incapable de les étendre avec le poids qu’ils font…”

C’est toujours en compagnie d’Abby qu’elle continue le travail qui leur a été donné. Parfois, Line préfère être dehors, travaillant de la sorte, plutôt que enfermée dans le camping-car qui a été transformé en infirmerie. Line, elle aime toujours autant soigner les gens. Mais les blessures d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec celles qu’elle voyait à l’époque. L’air frais fait le plus grand bien.

“ - Est-ce… tu as déjà aimé quelqu’un ?” La question de Line peut paraître maladroite, mais il n’y a qu’à Abby qu’elle peut s’ouvrir sûr un tel sujet. Pourtant, Line, elle ne serait pas capable de prononcer le nom de Noah, au milieu de ce sujet, face à son amie. “ Je veux dire… chez moi, les personnes qui s’aiment finissent toujours par se marier… et elles finissent leur vie ensemble. ” Plus les linges sont essorés, moins les paniers seront lourds, mais elles se remplissent quand même à mesure de leur acharnement. “ Ce n’était pas comme ça, pour vous, n’est-ce pas?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Infirmière
▫ Occupation : Travaille à l'infirmerie de Highgate, mais aide également dès qu'elle le peut ailleurs.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco



▫ Messages : 313
▫ Inscription : 18/05/2018
▫ Célébrité : Caitlin Stasey



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Les corvées peuvent devenirs plaisir, si on le fait avec la bonne personne ( pv Line )   24.08.18 11:17

Cela m’attriste un peu qu’elle ne veuille pas m’en dire plus sur sa vie d’avant, sur son fameux Temple, sa religion. J’ai l’impression qu’elle ne me fait pas confiance, pourtant jamais je ne me moquerai d’elle, jamais je ne pourrai, car elle est mon amie et que je n’aime pas blesser les gens. Et puis, ça m’intéresse de tout connaître d’elle, de pouvoir comprendre toutes ses réactions, de pouvoir imaginer comment était sa vie avant. Mais je ne dis rien, car je ne forcerai jamais personne à me parler de quoique ce soit. C’est juste que ça me touche énormément. J’avais tellement l’impression que Linette et moi, nous étions proches, assez pour oser s’avouer des choses qu’on aurait pas dit à n’importe qui. Alors on change de sujet et j’avoue que moi, tant que j’ai mon frère, Linette et son frère, tant qu’on a tous la santé, le reste m’importe peu. Je le pense sincèrement ! Des amis, la famille et la santé ont dans ma vie et dans mon coeur toujours surpassés l’argent, le travail ou une quelconque gloire. Et elle semble être totalement d’accord avec moi, ce qui ne m’étonne pas du tout. Dans un sens, j’ai souvent l’impression que nous sommes tellement identiques et tellement différentes à la fois.

Et là, après avoir aidé à se relever son amie, elles  commencèrent à essorer les linges. Bien sûr que je l’aide, ces linges pèsent une tonne quand ils sont mouillés. Alors on prend les draps chacune d’un côté, on l’étend et on l’essore ainsi. Mais voilà que la prochaine question sort  de la bouche de la jolie petite brunette. Est-ce que j’ai déjà aimé quelqu’un. J’écoute le pourquoi de cette question et je sourie légèrement me disant que  la vie devait être bien morne sans amours. Non parce que je peux comprendre qu’ils n’étaient pas friands des nouvelles technologies, que les membres de ce Temple ne couchaient certainement pas à droite et à gauche, je trouve ça très respectueux dans le sens qu’ils ne se donnent pas sans amour. Mais justement, ce fameux amour, les premiers baisers, les papillons dans le ventre, le fait de se tenir la main, de flirter gentiment, de se sentir regardée, appréciée et tout, je ne comprends pas comment on peut vivre sans. J’ai même l’impression que ça aurait fait l’effet inverse chez moi, ça m’aurait plus encore porté vers ces mecs qui me plaisaient. J’ai toujours aimé l’interdit, enfin dans un sens. Regarder, Tyler et moi, l’interdit et le secret en amour c’est excitant. Quoique dans un sens, peut on parler d’amour ? « Oh non, c’était loin d’être comme ça. » Je prends quelques secondes pour finir de plier le drap que nous avons entre les mains, que nous venons tout juste de finir d’essorer, puis je reprends, une main passant sur mon front perlant de sueur « Chez nous, on se laissait porter par nos sentiments. C’est beau d’aimer, tu ne trouves pas ? Ok, il ne faut pas faire n’importe quoi avec n’importe qui, mais doit-on s’empêcher d’être heureux ? Moi j’aime ressentir les papillons dans le ventre quand je vois un homme à notre premier rendez-vous, j’aime me réveiller dans ses bras ou même justement m’y endormir, j’aime être regarder avec amour. Quelle femme n’aimerait pas ça ? Tu n’as jamais été amoureuse alors ? » Quoi ? Je pose juste la question et je rajoute à la suite « La vérité pour moi, c’est que je ne sais même pas si j’ai déjà été amoureuse… » Je ne dis pas, quand je quitte Tyler au matin, je suis déjà en manque de ses bras, de ses baisers à peine ais je passer sa toile de tente. Je suis toute joie lorsque je dois aller le retrouver. Entre lui et moi, j’ai plutôt l’impression que c’est la peur de le perdre qui joue contre notre couple. Parce que si j’officialise ça, ça va devenir plus réel à mes yeux, ça ne sera plus un doux rêve et si jamais je le perds après, si il lui arrive quoique ce soit, je crois que je ne m’en relèverais pas. Donc je lui ais fait promettre qu’entre lui et moi, ce ne serait que de bons moments partagés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Sage-Femme.
▫ Occupation : Line soigne les malades, et les blessés, au Temple.
▫ Statut civil : Célibataire.
▫ Lieu de naissance : Jérusalem.

▫ Messages : 85
▫ Inscription : 04/06/2018
▫ Crédits : araena
▫ Célébrité : Lucy Hale



MessageSujet: Re: Les corvées peuvent devenirs plaisir, si on le fait avec la bonne personne ( pv Line )   08.09.18 12:10

Discussion entre filles.
   Line & Abby

   

Line, elle a écouté son amie parler comme si elle lui racontait la plus belle des histoires. Mais au fond, Madeline, elle n’aime pas ce que peind Abby avec ses mots. Elle préfère de loin sa vision du monde, de la chose étrange qu’est l’amour. Qu’y a-t-il de beau, à le partager avec plus d’une personne ? Line, elle se demande comment on peut trouver ça si merveilleux, si c’est possible de le trouver à chaque coins de rues. N’est-ce pas ce qui le rend aussi beau, d’être unique ? De ne pouvoir le partager qu’avec une seule personne sur Terre. Parce que c’est comme ça qu’elle voit les choses. Elle est trop mignonne, trop innocente, pour se dire que l’amour n’est pas si rare que ça. Ce n’est pas parce qu’elle ne l’a jamais connu, ce n’est pas parce qu’elle pense tomber amoureuse de Noah, que c’est le seul homme qu’elle connaîtra, n’est-ce pas ? Idolâtrer une telle chose, mettre une personne sur un piédestal, c’est aussi le conduit à la mort. Le surprotéger d’un amour chaud, c’est le rendre vulnérable à tous les dangers qui se cachent dans l’ombre du monde.

Elle a mimé un signe négatif de la tête, fin, silencieux, lorsqu’Abby lui a demandé si elle n’était donc jamais tombé amoureuse. Dans le passé, c’est le cas. Line n’a fait qu’imaginer ce que ça pouvait être sans être capable de réellement le ressentir. Aujourd’hui, elle aime Noah. Mais la petite brune ne peut pas s’empêcher de se poser tout un tas de questions, parce qu’elle n’a rien à le comparer. Line, elle ne pourrait comparer Noah avec les soit disant amourettes que son frère, ou sa soeur, ont pu avoir.

“ - Tu couches avec des garçons… sans en être amoureuse?”

La phrase de Line résonne entre ses lèvres, comme un reproche. Encore plus facilement en connaissances des croyances qui ont fait ce que Line est aujourd’hui. Elle a regardé son amie dans les yeux, elle même choquée de ce qu’elle venait de dire. Sa main s’est redressée sur ses lèvres comme si elle avait cherché à cacher l’ouverture du démon, puis, elle s’est excusée à bas mots, mais suffisamment forts pour savoir qu’Abby les a entendus.

“ - Ce n’est pas ce que je voulais dire…” Elle glisse ses paroles entre ses lèvres, plus fort maintenant, pendant qu’elle attrape le premier panier pour l’emmener près des fils tendus en l’air entre deux arbres, piles là où le vent les sèchera rapidement. “ Nous n’avions pas ce genre de pensées, là-bas.”

Même si les linges sont lourds, ça n’empêche pas Madeline de les attraper pour les étendre. Honnêtement, c’est quelque chose qu’elle a fait plus d’une centaine de fois, depuis qu’elle est gamine. Il n’y avait pas de robot exprès pour laver, et sécher le linge, d’où elle vient. Alors, Line, comme à son habitude, n’hésite pas à lancer un bout des linges pour qu’il passe par dessus le fil, pour ensuite tirer dessus d’un côté pour enlever les plis. De sa petite taille, elle peine à se hisser sur la pointe de ses pieds pour accrocher les petites épingles en plastiques.

“ - Le révérend, il dit que ce n’est pas un problème d’avoir des relations avant le mariage…” Ose-t-elle dire. Line, elle ne veut pas parler de ce qui se passe là-bas, mais la conversation l’entraîne à expliquer pour ne pas qu’Abby pense que Line la juge réellement. “ Mais moi, j’aurais voulu avoir ce que mes parents ont eu…” Alors, Line, elle raconte à son amie que sa mère et son père étaient amis. Qu’ils ont grandis et qu’ils sont tombés amoureux. Qu’ils ont eu trois enfants, et qu’aujourd’hui ils sont toujours mariés. “ C’est ce que j’ai toujours voulu avoir… j’ai même pensé que je finirais mariée avec Asael, car nous avons énormément de chose en commun.”

Line s’arrête là, parce qu’elle pense à son ami. Lui qui est resté là-bas. Qu’est-il devenu, aujourd’hui ? Elle divague quelques secondes, perd ses yeux sur l’ombre d’Abby de l’autre côté des draps. Maintenant, elle sait que ce qu’elle ressentait pour Asael n’avait été rien que de l’amitié. Non, parce que ça n’a rien à voir avec ce qu’elle ressent pour Noah. Son coeur qui bat, ses joues qui rougissent, et cette fâcheuse habitude qu’elle a de sourire encore plus bêtement lorsqu’il est dans le coin.

“ - Pour moi… aimer quelqu’un… ça veut dire l’aimer jusqu’à la fin.” Elle hausse ses épaules, le drap vole au vent, ce qui lui permet de trouver le regard d’Abby. “ C’est ça être amoureux. Vivre, et mourir; pour l’autre. Et ça, on ne peut le faire qu’avec une seule personne.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

À propos
Sac à dos


MessageSujet: Re: Les corvées peuvent devenirs plaisir, si on le fait avec la bonne personne ( pv Line )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les corvées peuvent devenirs plaisir, si on le fait avec la bonne personne ( pv Line )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Partie de plaisir
» Quelle corvée ce shopping ! [Kimberley]
» Praline douce caniche moyen 10 ans SPA DE PLAISIR (78)
» Samuel "Sam" Fisher ♦ les amis peuvent être pire que les ennemis ♦
» On reconnaît la passion à l'interdit qu'elle jette sur le plaisir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: Beyond-
Sauter vers: