AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Joyeux anniversaire Violet ! - Ouvert à tous membres d'Highgate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Neurochirurgien
▫ Occupation : Médecin
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Londres



▫ Messages : 313
▫ Inscription : 11/04/2018
▫ Crédits : PresleyCash
▫ Célébrité : Martin Freeman



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Joyeux anniversaire Violet ! - Ouvert à tous membres d'Highgate   13.06.18 4:06

Joyeux anniversaire Violet !
    Ouvert à tous les membres d'Highgate

   


Eddie n'avait jamais cru en fêter l'anniversaire d'un enfant de moins de trois ans. Il trouvait ça débile de célébrer quelque chose dont il ne se souviendrait pas. Mais bien qu'il ne soit pas certain de l'âge de la petite fille - elle devait avoir quelques semaines, deux mois max quand il l'avait trouvé sur ce bord de route - il avait ressenti le désir de combattre son scepticisme (qu'il qualifiait de typiquement anglais) et de réunir la communauté autour d'un heureux événement : les soit disant un an de Violet. Quelque chose de joyeux pour donner un peu de joie dans le coeur de tous les habitants. Après tout, si le mental n'était pas en forme, le corps ne suivait pas.   

Le médecin n'avait pas voulu organiser quelque chose de grandiose. Mais de fil en aiguille, la nouvelle s'était répandue et tout le monde avait mis la main à la pâte. On avait rapporté un peu d'alcool d'expédition et Connor était même parvenu à dénicher une banderole "Happy birthday". Quelques femmes de la communauté avaient préparé des gâteaux et arrivaient une à une un énorme sourire aux lèvres.
Bientôt, sa maison fut remplie et Eddie avait une preuve de plus de l'effet du "célibataire s'occupant d'une gosse retrouvée sur le bord de la route" pouvant faire fondre les jolies demoiselles. Aujourd'hui, il n'allait certainement pas se priver d'offrir quelques sourires ravageurs. L'ambiance était bon enfant. Les gens souriaient, riaient et profitaient du moment, confiants comme toujours, en la capacité de l'équipe de sécurité dont s'occupait Neesse.
La jeune enfant passait de main en main et Max, un peu en retrait comme d'habitude, ne la quittait pas du regard. Ed demanda qu'on lui repasse Violet et se leva pour aller le voir, un grand sourire aux lèvres.

-Salut ! Merci d'être venu. Comment vas-tu ?

L'homme adorait la petite, et ça se voyait. Ed savait qu'il pourrait lui confier Violet les yeux fermés. Et malgré la gentillesse et la bonne volonté des gens qui se trouvaient ici présents, il n'était pas sûr qu'il puisse dire pareil pour chacun d'entre eux.
Il y avait Kathy aussi, bien sûr. La jolie dirigeante qu'il n'avait toujours pas recroisé seul à seul depuis leur petit repas intime d'il y a quelques jours. Ca ne serait certainement pas aujourd'hui qu'il pourrait remettre ça et c'était bien dommage. Et c'est exactement lorsqu'il eu cette pensée qu'il vit du coin de l'oeil les Rosebury faire leur entrée.
D'un léger mouvement de tête, Ed fit signe à Max de le suivre pour qu'ils accueillent comme il se devait, Katherine et sa famille.
   
   

_________________
In the end, everything is a gag
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Infirmière
▫ Occupation : Travaille à l'infirmerie de Highgate, mais aide également dès qu'elle le peut ailleurs.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco

▫ Messages : 237
▫ Inscription : 18/05/2018
▫ Célébrité : Caitlin Stasey



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Violet ! - Ouvert à tous membres d'Highgate   15.06.18 5:46


On m’a parlé d’un anniversaire aujourd’hui où toute la communauté était invitée. J’allais bien sûr y aller, j’aime les anniversaires, j’aime les fêtes d’anniversaire et je trouve que c’est une excellente idée. J’espère que j’y croiserai mon frère, parce que ça me plairait bien de passer un bon moment en sa compagnie. Mais je n’ai pas voulu l’inviter de force, il viendra si il le désire. Et je serai d’autant plus heureuse si il nous honore de sa présence. En attendant, je me suis un peu renseignée, j’ai appris que la personne qui fêtait son anniversaire était en fait une petite fille de un an et que j’allais chez le médecin de la communauté. Je n’ai pas encore pu le remercier pour les soins qu’il m’a prodigué alors, je vous avoue que je vais faire d’une pierre deux coups.

J’ai fouillé dans mon sac et j’ai retrouvé une petite peluche. Un petit ourson. Il n’est pas grand, il fait à peine quelques centimètres. Souvenir de mon adolescence, mais je crois que ce souvenir sera bien mieux entre les mains de cette petite fille qu’entre les miennes.  Je me prépare autant qu’on peut le faire sans rien sous la main, mais je veux tout de même faire une bonne impression autour de moi, des gens qui ne me connaissent pas. Et direction la maison qu’on m’a indiquée. Arrivée là-bas, j’entre et je dis bonjour à tout le monde, je ne cherche pas à savoir si j’ai déjà rencontré ou pas. Je sourie, je me présente, j’échange quelques mots. Jusqu’à ce que je vois le médecin, Eddie, si je ne me trompe pas. Je lui fais un petit signe de la main mais ne veut pas le déranger, donc je vais vers la fenêtre voir si je n’aperçois pas Noah. Je croise les doigts pour qu’il vienne lui aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Militaire à la retraite
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Houston (Texas)



▫ Messages : 568
▫ Inscription : 24/11/2016
▫ Crédits : PresleyCash
▫ Célébrité : Norman Reedus



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Violet ! - Ouvert à tous membres d'Highgate   20.06.18 15:35

Happy Birthday little girl
   La communauté d'Highgate et un étranger

   



  Depuis la fenêtre de la chambre qu'il occupait, le visage fermé, Terry observait toutes ces vies qui s'agitaient dans d'incessants allés et venus entre les différentes maisons du quartier sans être inquiété d'être attaqué d'un moment à l'autre, au détour d'une rue. Depuis son arrivée entre ces murs, il n'avait pas eu l'occasion de sortir pour découvrir de ses propres yeux cette communauté qui portait le nom de Highgate et qui symbolisait une sorte de renaissance pour les hommes, d'un nouveau départ pour chacun d'entre eux. Et pour cause, Terry en avait presque oublié ce que c'était que de se réveiller dans un véritable lit avec des draps propres et chaud, de pouvoir prendre une douche, de sentir de bonnes odeurs émaner de la cuisine, entendre ce brouhaha de bavardages inutiles monter de l'étage inférieur... Pour un peu, il avait presque la sensation de se réveiller d'un long et interminable cauchemars que tout ceci n'avait finalement été qu'un mauvais rêve, pourtant c'était ça la réalité, et certainement pas cette vie dorée dans laquelle ils se complaisaient tous. Les virulents avaient envahit leur monde et détruit leur vie. A l'abri caché derrière ces hauts murs, tous ces gens se voilaient la face. Pensaient-ils réellement que tout pourrait revenir comme avant ? Lui était bien trop cynique pour y croire, au moins, cela lui évitait des déconvenues.

N'importe qui, dans leur situation actuelle, souhaiterait vivre ici, d'ailleurs lui-même s'était posé la question. Leslie s'y trouverait en sécurité, ainsi que Diana et sa fille, et il ne doutait pas que Nash saurait se rendre utile auprès de la communauté, pourtant il y avait quelque chose qui le gênait ici, quelque chose qu'il ne parvenait pas à définir. Etait-ce la présence de Kate ? Non, évidemment même s'il ne s'attendait pas à croiser à nouveau un jour son chemin et encore moins en ces temps troublés. La situation avait beau être ce qu'elle était, cette nuit qu'ils avaient partagé par le passé était parfaitement assumé, quand à son mari il ne l'avait jamais impressionné, ce n'était certainement pas aujourd'hui que cela allait commencer. Etait-ce les autres ? Eddie avait un humour pitoyable qui lui inspirait plus des envies de meurtres que des fous rires, mais c'était un bon toubib. Sa main se posa instinctivement passa sur le bandage qui recouvrait sa blessure au niveau de son flanc. Quand à Tennesse, la fille à la casquette, celle qui l'avait trouvé et amené ici pour le soigner, elle était aussi efficace qu'insupportable. Non, ce n'était pas toutes ces personnes le problème, elles l'avaient recueillit, soigné sans rien demandé et de ce qu'il connaissait de Kate leur communauté paraissait être entre de bonnes mains. Finalement le problème ne venait peut-être pas des autres mais de lui. Lui qui s'était habitué à vivre ainsi, dehors, en petit groupe restreint, à ne plus faire confiance aux autres et à observer d'un oeil dédaigneux ceux qui se complaisaient dans la facilité

Les visages de Nash, Diana, Leslie, et de la petite Maia défilèrent dans son esprit. Allaient-ils bien ? Cela faisait plus de 48h qu'ils avaient été attaqué et séparé,... il ne pouvait pas rester ici une minute de plus. Il allait beaucoup mieux grâce aux soins de ce bon docteur même si ce n'était pas encore la grande forme, mais ça irait, après tout, il avait connu pire. Se détournant de la fenêtre, il se dirigea vers la porte de la chambre qu'il occupait. Dès qu'il ouvrit la porte, un brouhaha provenant de l'étage inférieur s'éleva dans le couloir. Intrigué, il s'avança prudemment vers la rambarde et s'aperçut que de nombreuses personnes étaient présentes dans cette maison. Ils discutaient joyeusement, riaient, le tout dans une ambiance festive... et les quelques fanions présent qui servaient à la décoration lui indiquèrent qu'ils fêtaient l'anniversaire de quelqu'un... Décidé à ne pas s'attarder, il descendit les escaliers et rejoignit rapidement le rez-de-chaussée. Terry longea les murs le plus discrètement possible pour ne pas se faire remarquer, en direction de l'arrière de la maison et de ce qui semblait être la cuisine où il espérait trouver une porte qui donnerait sur le jardin. Au passage, il ne put s'empêcher de jeter un regard surprit devant tous ces visages heureux et souriant. Tout leur paraissait si facile.... les bons sentiments dégoulinaient dans chaque étreinte, chaque sourire, chaque regard qu'il croisait...
   
   
   

_________________
Wild
Si on n'est pas capable de diriger sa vie, soyez sur que c'est la vie, qui le fera pour nous Code by Northern lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : assistante sociale, doublée de quelques talents d'écrivain pour trois romans peu connus.
▫ Occupation : chargée de l'accueil des nouveaux arrivants & de leur installation dans la communauté.
▫ Statut civil : célibataire.
▫ Lieu de naissance : Kelowna

▫ Messages : 247
▫ Inscription : 18/06/2018
▫ Crédits : schizophrenic (avatar) bat'phanie (signature)
▫ Célébrité : Jenna Coleman



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Violet ! - Ouvert à tous membres d'Highgate   23.06.18 19:38

Happy Birthday little girl
Highgate




La nouvelle comme quoi Eddie allait fêter l'anniversaire de Violet s'était répandue comme une trainée de poudre dans toute la communauté. Un an déjà, elle allait grandir si vite, c'en était presque criminel, mais pour l'heure, Elena était en panique. Toujours pas de cadeau, franchement, elle avait vraiment prit tout son temps, mais chaque fois qu'elle se creusait la tête pour savoir quoi amener, elle s'était heurtée à un mur. Elle ne pouvait pas même demander à sa sœur, si elle avait été là, elle lui aurait dit ce qu'un enfant de cet âge avait besoin. Ce n'est que le matin en se réveillant qu'elle eut l'idée. Lorsqu'elle était arrivée, qu'on lui avait donné cette maison dans laquelle habiter, avec du mobilier, tout ce dont elle avait besoin, on lui avait aussi fourni une veilleuse à mettre près de son lit, le jour où elle avait avoué ne pas réussir à s'endormir dans le noir, et faire des cauchemars aussitôt les yeux fermés. Lorsqu'elle était assistante sociale, elle s'est retrouvée à faire de toute sortes d'objets, des amusements pour les plus jeunes enfants stressés qu'elle ramenait au centre. Elena avait finalement réussit plus ou moins artistiquement ce qu'elle avait en tête. Une veilleuse qui projetait des étoiles sur murs et plafond. Certaines avaient une forme déconstruite, elle en avait même bien honte, mais moins que si elle arrivait les mains vides ou si elle ne venait pas du tout à cet événement qu'elle n'aurait pas raté pour grand chose d'autre. Aussi s'était-elle proposée pour faire le seul gâteau qu'elle maitrisait, soit son fondant au chocolat. Victoire, elle n'avait rien cramé !

Elle arriva sur place accompagnée d'Eliott qui lui avait amené de quoi ne pas s'ennuyer, malgré le fait qu'elle lui ait assuré qu'il y aurait de meilleurs gâteaux qu'il ne pourrait jamais gouter avec elle. Ce qui l'avait évidemment convaincu de se dépêcher à l'heure de quitter la maison. Pendant que Violet passait de mains en mains, elle en profita pour venir lui déposer un baiser sur sa pommette joufflue. Eddie, après coup, semblait être occupé, alors aussitôt ses mains déchargées et le dernier conseil donné à son neveu, soit « ne fais rien tomber et ne cours pas partout, on est invité, d'accord ? » Elena voulut aller se laver les mains, pour avoir eu le manque de chance de heurter de sa main le haut d'un magnifique gâteau nappé de crème. Au moins, personne n'avait vu ça, et elle s'empressa de rejoindre la cuisine, mains contre ses lèvres pour enlever le surplus de crèmes en attendant de pouvoir la passer sous l'eau, elle et sa manche de gilet.

La silhouette qu'elle vit de dos (@Terrence Byers ) lui était tout à fait inconnue, et immédiatement ses sourcils vinrent à se froncer. Un invité qui voulait s'esquiver aussitôt ? Bon après, elle ne connaissait pas tout le monde dans la communauté... « Vous tentez déjà de partir ? Les cadeaux n'ont pas été ouverts... à moins que vous ayez oublié d'en amener un, ce qui ne serait pas à blâmer, c'est dur de choisir un cadeau pour un bébé d'un an. » si le terme bébé était encore approprié... Toujours est-il que non, cet homme ne lui disait rien. Un intrus ? Non quand-même pas, la sécurité était beaucoup trop performante pour qu'un homme puisse pénétrer dans leur lieu de survie sans qu'il n'ait été invité. « Pardon, je croyais que vous étiez...Vous n'êtes pas d'ici je me trompe ? »
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Militaire à la retraite
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Houston (Texas)



▫ Messages : 568
▫ Inscription : 24/11/2016
▫ Crédits : PresleyCash
▫ Célébrité : Norman Reedus



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Violet ! - Ouvert à tous membres d'Highgate   27.06.18 4:11

Happy Birthday little girl
La communauté d'Highgate et un étranger



Avait-il oublié ce que c'était que de rencontrer des gens ? De se... socialiser ? Cette vie l'avait-elle donc changé à ce point ? Par le passé, il n'avait jamais eu le moindre problème pour aller vers les autres et faire connaissance, mais aujourd'hui c'était différent. Il lui était arrivé de rencontrer des gens bien au cours de ses pérégrinations tel que Alex et sa fille, mais ces personnes étaient des exceptions très largement inférieures numériquement parlant, à toutes ces personnes qui étaient revenus à l'état sauvage depuis que la civilisation s'était effondrée. Mais les gens biens ne survivaient pas dans ce monde, elles étaient soit mortes soit avec lui, dans leur groupe. Nash, Diana, Maia,… étaient devenus sa famille, une famille à laquelle il tenait et dont il n'avait plus la moindre nouvelle depuis que Tennessee l'avait retrouvé et emmené ici. Ces gens n'étaient pas mauvais, s'il se fiait à leurs actions et à la femme qui se trouvait à la tête de cette communauté, c'était des gens bien. Ils l'avaient trouvé, recueillit, soigné, alors que la plupart des gens se seraient contenté de le dépouiller et de le laisser crever comme une merde mais pas eux. Pourtant, il ne rêvait que d'une chose et c'était de quitter cette communauté au plus vite. Outre le fait qu'il désirait plus que tout retrouver sa fille et les siens et que c'était la seule et unique raison pour laquelle il désirait tant partir, il savait que même s'il n'avait eu personne à retrouver, son envie de fuir cet endroit aurait été exactement la même. Terry n'avait plus l'habitude de croiser autant de monde et d'insouciance réunit dans une même pièce et ça le mettait mal à l'aise. D'ordinaire, lorsqu'il y avait autant de concentration de personne au km2 c'est qu'il s'agissait de virulents et non d'humains. Il éprouvait une sorte de rejet assez violent à l'encontre de toutes ces personnes qui vivaient ici dans le confort et la plus grande insouciance. Avaient-ils seulement conscience de ce qui se passait dehors ? Il ne donnait pas deux heures à la plupart d'entre eux pour survivre à l'extérieur.

Prêt à s'en aller, la main sur la poignée de la porte, il se ravisa avant de regarder autour de lui. Sur la table de la cuisine se trouvait une assiette de délicieux cookies. Balayant la pièce du regard, il aperçut un petit sac en toile suspendue à un crochet dont il s'empara pour y glisser tous les cookies à l'intérieur avant d'en engloutir un en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire. Ces gens vivaient dans l'abondance et l'opulence, ce n'était pas quelques gâteaux qui allaient les affamer et les siens en avaient bien plus besoin qu'eux. Son regard s'arrêta sur un service de 6 couteaux à viande présenté dans un bloc en chêne massif sur la table de travail. D’un geste rapide il s'empara du couteau à trancher à la lame la plus épaisse et la glissa dans son étui resté vide depuis qu'on l'avait amené ici et dépouillé de son couteau de chasse. N’espérant pas récupérer son arme, ce couteau-ci ferait l'affaire faute de mieux. Ouvrant les placards à la recherche d'autres choses qu'il pourrait voler, il trouva une boite de conserve de légumes qu’il glissa également dans son sac ainsi qu’un bocal contenant du maïs qu’il emporta également. Ne prenant même pas la peine de refermer les portes du placard derrière lui, il se dirigea vers la porte, prêt à mettre les voiles quand une voix féminine à l’intonation joyeuse se mit à retentir derrière lui. Toujours de dos, Terry grimaça de s’être ainsi fait surprendre bêtement. Il aurait suffit d’une minute pour que personne ne le voit s’en aller. La main toujours refermé sur la poigné de la porte, il l’écouta jacasser sur un potentiel oubli de cadeau d’anniversaire. Quand elle évoqua l’enfant d’un an il comprit que la fête d’anniversaire en question était organisée pour la fille d’Eddie… qui n’était pas sa véritable fille. Hypocrite ! Bien sûr qu’elle l’était. Même si elle, n’était pas de son sang, à partir du moment où il avait choisi de s’en occuper et de l’aimer suffisamment pour lui organiser une petite fête, il avait hérité de ce titre ! La suite de ses bavardages le surprirent tellement qu’il tourna légèrement sa tête par-dessus de son épaule en fronçant les sourcils. En apercevant son visage, la jeune femme resta un instant interdite avant de s’excuser en lui expliquant qu’elle l’avait confondu avec quelqu’un d’autre

- « C’est dur de choisir un cadeau pour un bébé d’un an ?!!! » Répéta-t-il avec incompréhension en se tournant vers elle le regard mauvais. Non mais dans quel monde tu vis ? S’exclama-t-il en levant sa main

S’imaginait-elle qu’il suffisait de se rendre dans la boutique de jouet du coin pour faire ses emplettes et avoir l’embarras du choix ?! Il était fini ce temps ! Comment pouvait-on se préoccuper de choses si secondaires ?!!! Comment pouvait-on organiser ce genre de fête avec de la nourriture en abondance pendant que d’autres personnes, dehors, crevaient littéralement de faim ?!! Sa légèreté ainsi que celle de toute sa communauté le révulsait. Décidément, il n’arriverait jamais à comprendre les gens. Hors de ces murs c’était la merde et eux agissaient comme si de rien n’était. Dans le fond, tout bien réfléchis, sur ce point, absolument rien n’avait changé

- Nan, et ça risque pas ! J’me casse d’ici, précisa-t-il en joignant le geste à la parole en ouvrant la porte de la cuisine qui donnait sur le jardin extérieur






_________________
Wild
Si on n'est pas capable de diriger sa vie, soyez sur que c'est la vie, qui le fera pour nous Code by Northern lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Trying to stay who I am

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Formation de pompier
▫ Occupation : Sécurité du mur et excursions
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco, USA



▫ Messages : 454
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : PresleyCash, Tumblr
▫ Célébrité : Frank Dillane



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Violet ! - Ouvert à tous membres d'Highgate   27.06.18 4:53


Joyeux anniversaire Violet !

On m’avait prévenu de l’anniversaire de la petite Violet quelques jours auparavant. Je n’avais pas encore pu la rencontrer réellement, juste l’apercevoir dans la Communauté. J’avais vraiment apprécié la manière dont Eddie m’avait accueilli et nos rendez-vous qui avaient suivi, j’avais donc envie de me joindre à la fête, au moins histoire d’apparaître un instant, faire bonne figure, en soutien pour le médecin. De plus, il avait soigné Abby à son arrivée et je n’avais pas encore eu l’occasion de le remercier. Abby serait certainement là, elle aussi. Il me semblait l’avoir entendu parler de cette fête et sa présence ne m’aurait pas étonnée. Elle qui aime ce genre de mondanités.

Je m’étais donc lentement dirigé vers la maison du médecin, sans cadeau. Je n’avais pas pris le temps de chercher quelque chose à offrir à cette enfant qui me paraissait déjà bien gâtée pour les temps que nous vivions. Je n’avais pas non plus envie de perdre du temps à chercher quelque chose juste car les règles de bienséance de notre ancien monde le voulaient. Tout avait changé, je refusais de vivre comme autrefois par principe que c’était ainsi que les choses se passaient avant. Violet avait déjà tout ce dont elle avait besoin et je ne voyais vraiment pas ce que je pourrais lui apporter de plus.

Je soupirai longuement en me retrouvant face à la porte et pris quelques secondes avant de me décider à l’ouvrir. Pourtant, une fois fait et face à la foule, je sentis mon cœur se serrer. Tout ce monde, toute cette agitation. Je soupirai une nouvelle fois et passai en revue les invités, à la recherche d’un visage familier. Eddie était plus loin avec Violet et Maxwell, tous les deux bien occupés, Kathy et sa famille étaient également là et je saluai la blonde d’un petit sourire. Je n’allais pas me mêler à eux, ils étaient trop en milieu de salle, trop dans la foule. Mais je finis par apercevoir Abby près de la fenêtre et n’hésitai pas à me diriger vers elle. « Abby, je suis content de te trouver. » Je déposai un baiser sur sa joue et m’appuyai contre le mur à ses côtés, tout en regardant le monde. « Ça en fait des gens, pour un bébé. » Je les observais, manger, rigoler et je ne me sentais pas vraiment à ma place. J’avais toujours détesté la foule et avec le chaos, je m’étais habitué à cette solitude, à ce train de vie sans confort. Tout ce bonheur me paraissait si faux. Ça avait été ma crainte à mon arrivée ; que les gens de Highgate ne comprennent pas ce qu’il se passait dehors, que leur confort leur voile la face. Je tournai la tête un instant vers Abby, tentant de lui sourire pour me donner l’illusion qu’être ici ne me dérangeait pas, mais je me sentais oppressé.

Je soupirai une nouvelle fois, sentant des sueurs froides dans mon dos tout en retournant la tête vers les autres. La musique, l’agitation, je ne me sentais pas bien. Je passai une main dans mes cheveux, cherchai encore une fois le contact visuel avec Abby, puis décidai que c’était trop. « Faut que je sorte prendre l’air. Reste seulement avec les autres, profites. » Je lui adressai un dernier sourire pour la rassurer et décollai mon dos du mur pour me diriger vers l’arrière de la maison ; le jardin.

Une fois dehors, m’assis sur un petit banc et laissai mon regard se perdre dans le vague. Je ne comprenais pas cette joie, cette agitation. J’étais sincèrement heureux d’être à Highgate, d’avoir retrouvé un semblant de vie normale, d’avoir retrouvé Abby surtout. Mais je n’étais pas prêt à me mêler à autant de gens. Je sortis mon paquet de cigarettes de ma poche et en allumai une. L’air frais me faisait du bien et je sentais le calme me regagner.

Mais la porte du jardin s’ouvrit et un homme en sortit. Je ne l’avais jamais vu alors que j’estimais avoir fait connaissance avec plus ou moins tout le monde. Je tirai sur ma cigarette une fois en le regardant, puis décidai de lui adresser la parole, sans pour autant engager la conversation. « Hey. » Juste une salutation, qu’il aurait le choix d’ignorer ou pas.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


I don't wanna be insane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos
▫ Ancien métier : Garde du corps et chauffeur de Katherine
▫ Occupation : Agent de sécurité, patrouilleur & membre du conseil
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Kelowna

▫ Messages : 79
▫ Inscription : 25/05/2018
▫ Célébrité : Robert Downey Jr



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Violet ! - Ouvert à tous membres d'Highgate   01.07.18 11:54


En ce jour particulier, Maxwell avait fait l'effort de se rendre le plus présentable possible. Avant donc de rejoindre la petite fête, l'homme avait prit soin de se faire le plus beau possible avec les moyens du bord. Un jeans et un T-shirt noir surplombaient son corps à l'odeur frais d'une bonne douche. Sa barbe avait pu être retravaillée pour l'occasion ainsi que sa coupe de cheveux rebelle, put se placer de manière plus soutenue. A priori, il semblait venir les mains vides, mais le cadeau de la petite tenait dans sa poche, laissant apercevoir une bosse. Le jouet était fait maison et l'ancien garde du corps y avait prit tout son temps pour le rendre le plus représentant à l'espèce souhaitée et surtout sans danger pour la bouche et les mains de Violet.

Quant-il pénétra dans la maison d'Eddie, pas mal de gens s'y trouvaient déjà et c'est de manière instinctif qu'il observa chacune des personnes présentes avec son regard sans gêne de l'observation poussée. Non, il ne cherchait pas à être discret, et sourit aux personnes qui le comprenaient vraiment au travers de cette image loufoque qu'il pouvait donner en premier lieu. Saluant de la main, tapant la bises à d'autres, il s’éclipsa assez rapidement pour faire le tour des lieux en commençant par la vue du jardin. Une manière pour lui de vérifier que tout allait bien. Personne ne s'y trouvait, il passa devant les escaliers, hésita un instant, puis fit demi tour pour regagner la foule jusqu'à bifurquer vers la cuisine, curieux de voir tout les bons petits plats. Max adorait manger, et à l'idée de regarder et de savourer les bonnes odeurs, il avait hâte aussi de goûter. Ce fut surtout le fondant au chocolat qui le titilla, mais il fut vite chasser par une des préparatrices qui se doutait qu'il craquerait en y fourrant un doigt...

Il s'enfonça donc dans le salon et s'installa confortablement sur un fauteuil vide, un peu éloigné des autres pour regarder les gens tranquillement. Bien sur qu'il connaissait du monde, et qu'il pourrait taper la discussion de manière tout à fait normal. Mais le monde dans lequel ils vivaient à présent, n'était plus comme avant et si Max pouvait être plus détendu par le passé du temps de son travail, actuellement et ce sans un salaire, il l'était beaucoup moins. C'est pour cela qu'il se sentait obligé d'être sur ses gardes. Violet arriva soudainement dans son champs de vision, elle était portée de mains en mains et semblait apprécier cette côte de popularité. Elle allait être gâtée et Max repensa à tout ses cadeaux qu'ils découvriront tous ensemble. Puis le médecin se saisit du "bébé" pour venir vers son ami de confiance pour lui souhaiter la bienvenue. Ce fut un automatisme que l'homme tendit les bras pour avoir la demoiselle à son tour en lui adressant des petits mots agréables. Du bout de son doigt il toucha sa petite frimousse, et s'offrirent mutuellement un sourire partagé.

Bien, bien, quoique affamé. Et toi? Satisfait du spectacle?

Lui lâcha t-il en déviant son regard sur la foule avant de le reporter à nouveau sur son interlocuteur. S'il n'était pas heureux alors là s'était une faute de gout! Assez rapidement ils furent couper dans leurs élans quand la porte d'entrée retentit pour faire apparaître de nouveaux arrivants, les fondateurs et leurs enfants de la communauté. D'un commun accord de manière simultanément, les deux vinrent à eux pour les saluer en personne. Max était un peu occupé par la gestuelle active de Violet, et loupa peut être des regards privilégiés, car quand il releva la tête c'est son ancien patron qui vint vers lui directement. Quant-il était dans les parages tout était plus compliqué, et cela valait aussi pour les amants de Kate, mais de ce point de vue là, Maxwell était un peu à l'ouest. Il n'était pas au courant de beaucoup de chose depuis qu'il avait été destitué de son poste principal. Cela lui manquait parfois.

Katherine. Je ne suis pas le seul a s'être fait beau aujourd'hui à ce que je vois.


Commença t-il poliment en citant son nom en guise de salut, avec la tête s'inclinant légèrement en avant, puis ajoutant une phrase décontractée tout en flattant celle qu'il aimait, sans pour autant paraître une menace aux yeux de son mari. Il se recula de quelques peu par la suite pour laisser la vue au couple vers la foule et offrir la petite à qui voulait ou à sa figure paternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Mairesse de Kelowna
▫ Occupation : Dirigeante de la Highgate Community
▫ Statut civil : Mariée, mais c'est compliqué
▫ Lieu de naissance : Kelowna, Canada



▫ Messages : 153
▫ Inscription : 19/04/2018
▫ Crédits : Missouille
▫ Célébrité : Laurie Holden



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Violet ! - Ouvert à tous membres d'Highgate   05.07.18 22:33


« Quand tu vas arrêter de donner toutes nos affaires à ce mec ? » Katherine roula des yeux tandis qu’elle fouillait dans une grande boîte de jouets qu’elle avait demandé à son mari de lui sortir du grenier. « Quand il n’en aura plus besoin ? » rétorqua la dirigeante de la communauté comme si c’était une évidence. Myra n’était plus une enfant maintenant, ses jouets et ses vieux vêtements seraient plus utiles à Eddie. Le partage était essentiel depuis le début de cet enfer. Même si la blonde vivait toujours dans sa maison, elle avait donné beaucoup de choses autour d’elle dont une partie de sa garde-robe. Oui, ça lui avait fait mal au cœur, mais c’était essentiel. Kath ne pouvait pas se permettre de garder des tonnes et des tonnes vêtements tandis que certaines personnes avaient uniquement un t-shirt sale. L’ancienne Mairesse de la ville avait fait un grand tri dans ses affaires, mais elle avait tout de même gardé quelques robes et vêtements chics comme elle aimait. Ce soir, elle allait pouvoir sortir une robe. Ça faisait tellement longtemps, elle avait même cru que ça n’arriverait plus jamais, mais un anniversaire était l’occasion rêvé pour elle de se mettre sur son 31 avec les choses qui lui restaient. Maquillage, bijoux, chaussures, elle avait tout. Après une douche rapide, la dirigeante commença à se préparer. Kyle faisait de même, mais le couple s’ignorait. Depuis quelques jours, un froid glacial planait entre eux. Ils n’avaient pas l’habitude d’être tout le temps ensemble et ils se marchaient sur les pieds. Se disputer pour un oui et pour un non était pratiquement une routine.

Avant de quitter la demeure familiale, la blonde attrapa la poupée en meilleur état qu’elle avait trouvé dans les affaires de sa fille. C’était usager, mais ça ferait le travail pour le monde d’aujourd’hui. Malheureusement, elle n’avait pas de boîte ou de sac cadeau pour le jouet. Tant pis, Katherine la donna à Kyle qui allait s’en charger. Elle ne put s’empêcher un petit sourire moqueur de le voir râler de devoir apporter le cadeau. Maintenant, Kyle n’avait plus des dizaines d’hommes de main qui faisaient tout pour lui. Le couple accompagné de leur fille, Myra, se rendirent dans la demeure habitée par le médecin et sa petite fille. Une partie de la communauté était déjà sur place et l’ambiance semblait être à la fête. Ça allait faire du bien à tout le monde, Katherine en était persuadée. À peine arrivée, son regard se posa sur Maxwell, Violet et Eddie qui approchèrent des Rosebury. La blonde sourit largement au groupe avant de s’approcher. Elle concentra d’abord son attention sur la fêtée. Tandis qu’elle lui faisait des papouilles, Kyle en profita pour faire un signe à Maxwell comme quoi il le surveillait. Comme souvent, Kathy ne remarqua pas les avertissements de son mari à l’endroit de son ami et ancien garde du corps. C’était ce dernier qui avait Violet dans ses bras et la scène était… adorable ? « Bonjour Maxwell. En effet, je note et apprécie l’effort que tu as fait pour te mettre sur ton 31. » Elle lui sourit. Dans leurs conditions de vie, ce n’était pas chose facile et pourtant Max avait réussi son coup. Elle l’avait rarement admis à voix haute, mais elle l’avait toujours trouvé très élégant. Maxwell avait quelque chose d’attirant. Autant dans sa façon d’être que dans son physique. Parfois elle se disait que sa vie aurait été tellement différente si elle l’avait rencontré avant Kyle… « Ça te va si bien un enfant. Ça te donne un côté… sexy ? » Elle rit à son dernier mot. Elle avait cette tendance à craquer sur les hommes qui prenaient soin d’enfants. Son attention se porta ensuite sur Eddie. Katherine s’approcha et lui fit la bise attardant légèrement son mouvement. La dernière fois que le médecin et elle s’étaient vus, la température de la maison avait fortement augmenté. « Salut Eddie. Ça fait plaisir de te voir. C’est vraiment une bonne idée cette petite fête. Ça va changer les idées des gens. » dit-elle en souriant légèrement à son ami et dernier amant. « Et joyeux anniversaire à toi petite chose adorable ! » ajouta-t-elle d’une voix enfantine en allant toucher le nez de l’enfant avec son doigt. Cette dernière rit légèrement tout en secouant la tête de gauche à droite. Se redressant, Katherine jeta un rapide coup d’œil autour d’elle pour voir que son mari avait déposé la poupée sur la table tandis que sa fille avait rejoint l’un de ses amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : assistante sociale, doublée de quelques talents d'écrivain pour trois romans peu connus.
▫ Occupation : chargée de l'accueil des nouveaux arrivants & de leur installation dans la communauté.
▫ Statut civil : célibataire.
▫ Lieu de naissance : Kelowna

▫ Messages : 247
▫ Inscription : 18/06/2018
▫ Crédits : schizophrenic (avatar) bat'phanie (signature)
▫ Célébrité : Jenna Coleman



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Violet ! - Ouvert à tous membres d'Highgate   08.07.18 14:44

Happy Birthday little girl
Highgate




Les rires éclataient derrière les murs de la cuisine, alors qu'Elena était tombée sur cet inconnu à l'air bourru qui était bien décidé à partir, main posée sur la poignée de la porte arrière qui donnait sur le jardin. Pour elle, oubliée la fête et le cadeau étrange qu'elle avait à demi fabriqué pour qu'il convienne à l'enfant. Elle fronça les sourcils aussitôt qu'il eut l'air de s'indigner de ce qu'elle venait de dire. En réalité, elle était à des kilomètres de ce que lui pouvait penser. Elle se dit alors qu'il trouvait ridicule qu'elle ne sache pas quoi offrir à un enfant. La jeune femme ne répondit pas, même lorqu'il lui demanda de façon arrogante dans quel monde il vivait. Elle était bien la première qui pourrait lui dire dans quel monde elle vit, et quelles sont les conséquences de ce monde dont il parlait. Cette fois, c'est elle qui se sentit vexée. Le monde, elle n'avait pas tellement envie d'en parler, et si elle ne dit que « Attendez ! » sans qu'il ne s'arrête, lorsqu'il annonça qu'il se « cassait », elle repéra qu'il ne partait pas les mains vides et prit la porte à sa suite.
Mais qu'est-ce qu'il avait en tête ? Le quel des deux ne se rendait pas compte dans quel monde ils vivaient ? Sortir de Highgate alors qu'on avait l'occasion d'y être, c'était de la folie pure. Elena aimait la protection dans laquelle elle était enveloppée ici. Ses chances de survivre étaient plus grandes ici, dehors, elle savait qu'elle ne tiendrait pas plus d'une minute sans devenir l'une de ces choses plus tard. « Attendez ! » qu'elle lance encore une fois, le rattrapant pour l'aggriper par le bras, ne faisant pas immédiatement attention à Noah qui était aussi dans le jardin et qui lança un salut à sa manière. « Vous ne pouvez pas partir comme ça, tout seul là dehors. » Elle évita de dire que c'était dangereux, il devait déjà le savoir. C'était ridicule, certes, mais le sort des gens lui importait, même si elle ne les connaissait pas. Même s'il paraissait vraiment cons, elle ne pouvait pas lui en tenir rigueur, parce qu'il y avait trop de circonstances atténuantes depuis un an.
Ses yeux se posent enfin sur Noah, qu'elle avait accueilli dans Highgate, comme les autres. Elle lui fait un signe de main rapide avant de reprendre sur l'autre homme qu'elle imaginait déjà qu'il l'enverrait sur les roses de manière peu agréable. « Pourquoi vous ne restez pas au moins manger au lieu de partir comme un voleur avec une boite de conserve ? Dis-lui toi ! » qu'elle lance rapidement à Noah, cherchant un soutient quelconque.
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Militaire à la retraite
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Houston (Texas)



▫ Messages : 568
▫ Inscription : 24/11/2016
▫ Crédits : PresleyCash
▫ Célébrité : Norman Reedus



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Violet ! - Ouvert à tous membres d'Highgate   12.07.18 17:16

Happy Birthday little girl
  La communauté d'Highgate et un étranger

 



La porte du jardin s'était ouvert en grand, sous la force de son poignée et Terry avait commencé à traverser le petit jardin à grande enjambée, la petite brune sur ses talons. Il ne prêta pas plus attention à ses appels qu'au jeune homme installé tranquillement sur un banc, fumant sa clope et se retournant intrigué dans leur direction en les saluant. Il ne désirait qu'une chose, une chose qui monopolisait toute ses pensées : partir d'ici et retrouver les siens. Ce ne fut que lorsqu'il sentit la main de la jeune femme se refermer sur son bras pour le retenir, qu'il entendit, cette fois-ci, de manière distinct, son interpellation. S'arrêtant, il se retourna vers elle , en libérant son bras d'un mouvement brusque, le regard mauvais.

- Ah ouais ? Parce que tu crois que tu vas m'en empêcher ?
Lui demanda-t-il sur un ton hargneux et plein de défi

Pourquoi s'en prenait-il à elle ? Parce qu'elle l'avait surprit alors qu'il s'apprêtait à quitter les lieux sans se faire remarquer ? Parce qu'elle cherchait à le retenir pour Dieu sait qu'elle raison ? Parce qu'elle le retardait ? Il n'en savait lui-même rien mais il ne comprenait pas pourquoi elle faisait ça, alors qu'elle avait clairement compris qu'il s'était pas gêné pour se servir dans le garde manger, et qu'il avait été parfaitement clair dans ses intentions. Alors quoi ? Qu'est-ce que ça pouvait bien lui foutre de savoir qu'il parte ou qu'il reste ? Elle ne le connaissait même pas. Pourquoi cherchait-elle à le retenir ?
Un petit rire moqueur et sans joie franchit ses lèvres lorsqu'il l'entendit insister encore une fois en lui proposant de rester manger un peu au lieu de partir comme un voleur. Elle agissait comme s'il n'était qu'un voisin, venu furtivement voir ce qui se passait avant d'être finalement invité à venir participer à la fête. Tout semblait tellement faux... toutes ces maisons, cette petite banlieue pavillonnaire, ces habitants qui jouaient un rôle... Ils étaient complétement déconnectés de la réalité, une réalité qui était son lot quotidien à lui et aux autres.  A tous ceux qui se retrouvaient dehors. Le contraste était beaucoup trop violent, ici, il éprouvait une sensation d'étouffement, d'oppression qu'il ne supportait pas et qu'il voulait fuir à toute jambe. S'enfuir oui, mais pas sans s'être servit au passage, après tout où était le mal ? Visiblement, toutes ces personnes vivaient très bien sans manquer de quoi que ce soit alors que les siens devaient se battre pour trouver quelque chose à grignoter. Qu'est-ce que représentait un peu de cookies et 2 boites de conserves pour eux ? Visiblement pas grand chose à en juger par leur comportement oisif. Etait-ce là, sa manière de les remercier pour tout ce qu'ils avaient fait pour lui ? Tennessee qui l'avait trouvé et mis à l'abri, Eddie qui l'avait soigné et emmené ici, Katherine qui lui avait offert son hospitalité ? Non, et même s'il s'estimait chanceux qu'ils se soient ainsi comporté de la sorte avec lui, il ne leur avait rien demandé, même si à présent, il avait une dette à leur égard.

- Est-ce que t'a une seule idée de ce qui s'passe dehors ? Derrière ces murs ?
Fit-il en désignant les palissades qui les protégeaient de l'extérieur. Tu te crois en sécurité ici ? Tu t'plantes. Ça vous rassure de vivre comme s'il ne se passait rien dehors ? De fêter un anniversaire comme si rien n'était différent ? De retrouver un semblant de normalité ? De vous raccrocher à une vie qui est révolue ? Pour moi c'est pas s'adapter c'est se voiler la face, mais libre à toi d'appeler ça comme tu veux

Est-ce qu'il était le seul à comprendre ce qui n'allait pas dans leur manière d'être ? En un sens ces personnes lui rappelait Imane, cette magnifique femme qu'il avait rencontré alors qu'elle cherchait des affaire pour égayer le quotidien de sa petite fille. Etait-ce mal ? Non, bien sur que non, mais ce complaire dans une illusion en fermant les yeux sur ce qui se passait à l'extérieur ça n'aidait personne. Si elle se croyait en sécurité, en attendant que tout revienne à la normale, elle se trompait car rien ne serait jamais plus comme avant. Ce n'était pas faire preuve de pessimisme que de penser cela, juste faire preuve de bon sens. Il ne pouvait nier qu'à priori cet endroit semblait être un véritable petit coin de paradis mais il doutait franchement que cela dure. C'était généralement lorsque l'on s'y attendait le moins, lorsque l'on pensait enfin avoir trouvé un petit coin où s'installer et vivre paix que la réalité se rappelait à vous de manière souvent très violente. Les gens d'ici voulaient se bercer d'illusions, tant mieux pour eux mais ce serait sans lui. S'il se trouvait parmi eux, c'était par accident. Tennessee l'avait retrouvé à demi inconscient au bord d'une rivière, elle avait amené Eddie, un médecin, jusqu'à lui, pour qu'il puisse le soigner, alors qu'elle ne le connaissait même pas. Un comportement des plus surprenant et qui soulignait l'importance que ces personnes accordaient à la vie. Eddie était un médecin, une profession qui était devenue suffisamment rare pour lui offrir un statut particulier et éviter de le mettre inutilement en danger, pourtant c'est ce qu'elle avait fait, pour soigner un inconnu : lui. Malheureusement, au vu de la gravité de sa blessure, ils avaient été contraint de le conduire jusqu'ici pour lui prodiguer les soins dont il avait besoin. Il était vrai qu'en voyant Katherine, en réalisant qu'ils avaient un médecin avec eux et un lieu où vivre en paix, l'idée que cet endroit pourrait peut-être convenir à Diana et sa fille mais aussi à Leslie qui ne serait plus obligée de courir les routes, l'avait bien évidemment effleurée, mais ça, cette nonchalance, ce besoin viscérale qu'ils avaient de vivre comme si tout était normal, lui faisait réaliser qu'ils n'avaient pas la même vision du monde. Il ne se sentait pas à sa place ici, il avait la sensation d'être complétement déconnecté de ces gens, tout semblait trop beau pour être vrai. Sans oublier qu'à force de vivre dans ce cocon doré, loin des dangers, il ne les voyaient plus. A force de tendre leurs mains si facilement vers les autres, toutes ces personnes s'affaiblissaient et risquaient de les affaiblir à leur tour. De toute manière, rester ici n'était définitivement pas à l'ordre du jour. Il avait disparu depuis beaucoup trop longtemps à présent, il devait absolument retrouver sa fille, Nash et les autres. Le temps allait effacer leur piste et les retrouver serait beaucoup moins évident s'il tardait encore, non décidément il ne pouvait pas se permettre de rester plus longtemps ici. Se passant la main sur son visage il se tourna en direction du jeune homme

- Tout ce que je veux, c'est partir. Où j'peux trouver un véhicule ? Voiture ou moto tous me va


ça blessure avait beau être sur la voie de la guérison, il n'en restait pas moins qu'il n'était pas au meilleur de sa forme pour parcourir des kilomètres sans compter qu'il irait beaucoup plus vite s'il était motorisé que s'il restait à pieds.


 
 
 

_________________
Wild
Si on n'est pas capable de diriger sa vie, soyez sur que c'est la vie, qui le fera pour nous Code by Northern lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

À propos
Sac à dos


MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Violet ! - Ouvert à tous membres d'Highgate   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joyeux anniversaire Violet ! - Ouvert à tous membres d'Highgate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Joyeux anniversaire au chef adoré
» joyeux anniversaire Leetha.
» Joyeux Anniversaire Roberto !!!!!
» Joyeux anniversaire floc!
» Folie Meurtrière ♥ Joyeux anniversaire ! ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: North Kelowna :: Highgate-
Sauter vers: