AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Electricien, construit moi un jouet.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 165
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Electricien, construit moi un jouet.   15.06.18 11:52

Électricien, construit moi un jouet.
   Tobias & Keith

   


   Non sans mal, Dylan et Tobias sont revenus à l’aéroport sain et sauf. S’ils n’ont pas rapporté de vivres alimentaires, ils ont pourtant découverts des petites choses pouvant être utiles pour la communauté. Mais ce qui fait le plus plaisir à Tobias, ceux sont ces enceintes. Celles qu’il va pouvoir installer sur un autre 4x4, véhicule qui leur sera alors plus qu’utile pour bouger des troupes de virulents. Un véhicule reste pratique, mais le fait d’en avoir deux facilitera la tâche. Et puis, comme dit si bien le boss, on ne sait jamais. Être prêt est une chose obligatoire dans ce nouveau monde.

Si les choses pouvaient paraître simples, le blond sait pertinemment qu’il n’a pas les connaissances pour trifouiller la voiture et rendre le tout compatible. L’électricité, il n’y connait rien. Il serait beaucoup plus dangereux qu’autre chose en mettant les mains dans ces fils. Tobias n’est tellement pas doué là-dedans qu’il pourrait même se faire exploser sans la moindre étincelle. S’il était doué pour faire de nombreuses choses lorsque le monde était encore intact, ce qu’il a apprit à faire depuis ne l’aide en rien avec tout ça. Pourtant, il connaît quelqu’un qui pourra le faire pour lui. Du moins, il le connaît de nom. Ce mec à la moustache qui commence à gérer les centrales, qui permet d’avoir un minimum d’électricité pour faire vivre l’aéroport. S’il est capable de bricoler dans ce bordel monstre qu’est la génératrice, il sera forcément s’y retrouver dans le moteur d’une voiture.

Riffe, qu’ils l’appellent. Et bien ce Riffe n’aura pas d’autres choix. Tobias a parcouru l’aéroport de long en large pour le retrouver à l’endroit qu’on lui avait indiqué. Ce fut chose faite ; quelques marches de plus et Tobias pourrait bientôt être assez prêt de l’électricien pour poser sa main sur son épaule. Mais le blond n’en fait rien. Il se contente de rester à distance, tape sa cigarette pour faire tomber sa cendre à terre. Que Keith entretienne l'entrepôt des génératrices n’est pas son problème. Il se contente de le héler à travers le bruit. Une fois, puis une seconde. Jusqu’à ce que le mec l’entende enfin et qu’il se retourne. Tobias ne peut pas s’empêcher d’ajouter que ça fait plusieurs fois qu’il l’appelle. Sérieusement ? D’un signe de la tête, il ordonne au brun de le suivre.

“ - Bouge ton cul, j’ai du boulot pour toi! ”

Sans lui adresser la moindre parole supplémentaire, sans même l’attendre, Tobias s’est retourné pour faire demi-tour. Il ne laisse pas le choix à Riffe, et voilà que Tobias parcourt les bâtiments à contre-sens. En quelques minutes qui lui paraissent une éternité, le voilà de nouveau sorti. A l’air libre, avec ce soleil chaud qui commence à bien réchauffer l’atmosphère ambiante. Les saisons changent, le froid laisse place à l’été qui risque d’être encore plus beau que l’année passée.

Pas besoin de sortir du camp pour arriver à ce parking où sont garées les automobiles et camions appartenant aux Protecteurs. Dans un coin plus reculé, le 4x4 qui doit être modifié est installé. Les outils sont tous sortis -ils ont été préparés par des sous fifres. Les enceintes sont posées sur une bâche qui a été étendue à terre. Si Tobias est prêt à donner un coup de main pour les monter sur la remorque du 4x4, il ne fera que ça. Chaque homme doit faire ses preuves s’il veut sa place dans le petit cercle des sbires de Seth. Si Tobias a su s’y faire une place, ce n’est pas donné à tout le monde.

“ - Faut que tu créais un mur de son, comme sur l’autre là-bas.” Son mégot finit écrasé à terre. “ T’es l’seul à t’y connaître, alors fais ton taff.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Électricien
▫ Occupation : En charge des génératrices, participe au ravitaillement, défense, etc.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver



▫ Messages : 355
▫ Inscription : 01/05/2018
▫ Célébrité : Steven Ogg



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Electricien, construit moi un jouet.   17.06.18 19:48

Électricien, construit moi un jouet.
   Tobias & Keith

   



La pièce de machinerie était beaucoup plus en ordre qu’elle l’était à l’arrivée de Keith, le ménage avait récemment été fait et l’électricien avait pu tourner son attention vers le branchement électrique. Il était parvenu à réarranger le tout de façon un peu plus sécuritaire mais certain fils étaient toujours exposées. Accroupi, il était occupé à rectifier ce problème lorsqu’il échoua d’entendre des pats se rapprocher de lui. Concentré sur sa tâche, il entendit éventuellement une voix masculine l’appelé au travers du battement des génératrices. Il regarda l’intrus pendant que celui-ci se plaignait d’avoir eu à l’appeler plus d’une fois avant d’attirer son attention. Il se releva pour faire face au blond, le dévisageant comme si une réponse bouillait en lui mais la personne ciblé ne semblait pas intéresser à l’entendre; il l’ordonna de le suivre de façon très peu charmante avant de tourner les talons. Le langage brusque et peu poli n’était pas méconnu de Keith, même que ça lui était très familier tout comme l’homme qu’il s’empressa de suivre. Bon, peut-être pas tant que ça mais l’électricien savait très bien à qui il avait à faire. Il avait entendu parler de lui et avait même posé quelques questions aux passants à son sujet. Tobias; l’un des chouchous du boss – du moins, c’est ce que Keith assumait puisque ce dernier faisait partit de ses Sbires. Faut pas le faire chier- voilà ce que certains lui avaient dit à son sujet; un avertissement que l’électricien devra apprendre par lui-même si c’était bel et bien le cas. Le fait qu’il semblait avoir absolument aucun intérêt à l’écouter parler n’allait pas l’arrêter. Le suivant de près pendant son parcourt, il opta pour un ton rempli d’humour pour briser le silence.

-Tu sais, si t’es pas assez féroce pour parler plus fort qu’une machine, vient pas porter plainte sur la qualité de mes oreilles! Prochaine fois, tu te trouveras un prêtre à qui te plaindre que tu parles trop comme une petite fillette, sans doute que lui il t’entendra. Ils aiment ça les fillettes.’’

Une fois arrivé au parking, Keith resta bouche bée devant la ‘demande’ de Tobias. S’il lui aurait demandé de réparer les enceintes il aurait compris mais visiblement il souhaitait qu’il lui fasse l’installation complète. Si les génératrices lui étaient quelque peu étrangères, le mécanisme des automobiles étaient comme un extraterrestre, il n’avait rien d’autre que des connaissances très basique. Faire le branchement de quoi que ce soit, normalement il saurait se débrouiller mais c’est qu’il devra désassembler certaines partie du 4x4 pour atteindre les fils électriques et là était la tâche qui pourrait lui poser quelques difficultés.

-C’est le chef qui m’envoie une face arrêtée pour tester mes limites? Tu pourrais rire un peu… perdre la face de bœuf! Sérieusement; j’imagine que y’avait des petites enceintes de posé à l’arrière du véhicule pour que les passagers puissent écouter du Justin Bieber pendant que le tarla qui conduisait les emmènes au vétérinaire. Je peux brancher tes enceintes là mais si tu t’attends à ce que je désassemble ça flip flop comme un pro tu rêves en méga haute définition, mec. J’espère que t’es partant pour bouger ton cul toi aussi et faire le désassemblage sinon ça risque de me prendre une hache pour les trouver tes fils électriques.’’

Keith avait ramassé un tourne vis pour le lancer à Tobias de façon facile d’attrape. Il n’était pas très fan à l’idée de faire tout le travail comme un chien de poche.

-Si tu peux faire ça, je vais préparer les fils sur les enceintes, je vois que c’est pas compatible pour être branché dans un véhicule mais t’aura pas à canceller ta fête parce que je peux te modifier ça. Ou tu peux aussi te trouver un autre pet-pet pour le désassemblage si tu préfères rester planter là comme un vieux en enfance.’’
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 165
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Electricien, construit moi un jouet.   26.06.18 7:31

Électricien, construit moi un jouet.
   Tobias & Keith

   


   Ce mec est étrange. Tout comme son humour d’ailleurs. Qui ironiserait sur les prêtres pédophiles, sérieusement ? Tobias n’est pas le genre de mec qui donne facilement sa confiance. Si Seth a obtenu la sienne, les doigts dans le nez, ce n’est pas le cas de tout le monde. Aujourd’hui, il n’y a que cinq personnes qui ont réellement sa confiance. Avec qui il partirait les yeux fermés pour accomplir n’importe quelle mission. Ce monde est difficile, il a changé les gens. Lui-même n’a pas échappé à ce sombre destin ; il n’est plus que l’ombre de lui-même. Rien à voir avec ce qu’il était avant. Sa carapace est si épaisse que même sa fille ne semble pas le reconnaître.

“ - J’ai pas envie d’rire à tes conneries. ” Avait-il simplement lâché au milieu des paroles de l’électricien. “ C’est ça…”

Il souffle ces deux derniers mots avec un premier sourire à la suite du nom de Justin Bieber. Sans le savoir, Keith fait naître un écho qui propage l’image de Tennessee dans les pensées de Tobias. Il revoit ce tatouage, ce nom, écrit sur la femme de la métisse. Sérieusement, était-elle si futile et superficielle que ça ? Tobias n’y aurait pas cru s’il ne l’avait pas vu par lui-même. Perdu dans ses pensées, il en a loupé une bonne partie, des paroles de Keith. Lorsqu’il se reconcentre sur ce que dit l’électricien, Tobias tourne instinctivement son regard sur lui en quittant le 4x4. De justesse, il attrape le tournevis qui lui est lancé. D’un mouvement de main, il montre qu’il ne connaît rien à toutes ces conneries. Sinon, il n’aurait pas eu besoin de quelqu’un d’autre pour le faire. Mais il n’a pas le choix, Tobias le voit bien. Alors, il change le tournevis de main en se préparant mentalement.

“ - Ma fête? ” Tobias est surpris, à la limite d’être choqué. Mais il ne peut s’empêcher de sourire, de rire légèrement comme si cette blague était vraiment drôle. “ Si on avait qu’ça à foutre ça s’rait l’pied.”

Survivre, c’est bien différent de ce que tous ont connu jusqu’au début de la fin du monde. Aujourd’hui, rares sont les fêtes qui sont fêtées. Ni anniversaire, ni Noel. Rien. Si Tobias a pensé à l’anniversaire de Leela et d’Alicia, il n’avait rien à leur offrir comme il l’aurait fait avant. Les choses ont changé, les buts ne sont plus les mêmes. Cette voiture ? Elle servira à bouger des hordes de virulents. Comme il sait si bien le faire, il pourra apprendre à d’autres. Ceci n’est fait que dans un but purement stratégique, il n’y a rien d’égoïste. Si certain auraient voulu profiter de la musique, lui ne voit que le côté pratique et utile de l’objet. Prit à vif, Tobias se sent obligé d’aider. Alors, il est entré dans la voiture pour enlever ce que Keith lui disait de dégager. C’est bien la seule chose qui le relie à ce qu’il était avant : Tobias est bien plus doué pour suivre les ordres que pour les donner.

“ - T’es arrivé quand, déjà? ” Finit-il par demander, alors qu’il enlève le dernier plastique de la portière arrière gauche. “ Tu sais t’faire ta place, alors. ”

Tobias avait conclu sur cette phrase, sonnant comme un reproche, à la suite de la réponse de Keith. Déjà à la tête des génératrices, en étant arrivé depuis peu de temps. Tobias, il ne sait pas si il doit être admiratif, ou se méfier de ce mec. S’il est doué avec les fils, il semble en avoir plus dans la tête que ce qu’on pourrait croire. Méfiant, toujours, face à tout le monde, il est plus facile pour Tobias de se faire des ennemis, que des amis. Il question, alors, Keith, comme s’il voulait engager la conversation. Comme s’il voulait apprendre quelque chose d’utile. Mais la réalité est telle que Tobias a du mal à rester dans le silence trop longtemps. Elever un enfant lui a fait connaître le monde bruyant de l’enfance. La voix de n’importe qui l’aide à rester concentrer.

“ - T’étais où, avant d’arriver là?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Électricien
▫ Occupation : En charge des génératrices, participe au ravitaillement, défense, etc.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver



▫ Messages : 355
▫ Inscription : 01/05/2018
▫ Célébrité : Steven Ogg



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Electricien, construit moi un jouet.   07.07.18 22:02

Électricien, construit moi un jouet.
  Tobias & Keith

 



Il n’a pas envie de rire? Non mais quel face arrêter. Bon, au moins il rit de Justin Bieber, il n’est peut-être pas complètement taré mais franchement, ce mec est complètement absent. Keith à l’habitude d’évoquer de fortes réactions, pour le meilleur mais plus souvent pour le pire, pourtant son visage ne réagit pas devant ses propos et cela l’embête. Ho, tiens, le voilà qui réagit finalement devant la mention de sa fête.

-Tu fais la fête de s’que t’en veux, mec. À quoi bon survivre si tu prends pas l’pied à l’faire?’’ Grogna-t-il. Pourquoi il rit du propos le plus sérieux de sa phrase? Il se fou de sa gueule ou quoi? Franchement, ‘’ces conneries’’ qui lui donnaient pas envie de rire étaient bien plus drôle.

Si les choses ont changées, c’est surtout qu’aujourd’hui les fêtes son nos victoires, nos réussites. En fait, les choses sont plutôt semblables, c’est juste que maintenant nous avons nos propres exploits à célébrer au lieu de célébrer ceux des autres déjà trempé bien loin dans l’histoire. Nos buts restent comme autres fois, c’est juste qu’aujourd’hui nous avons des enjeux beaucoup plus grands. Nous ne sommes plus assied sur notre divan à vivre dans le confort qu’on a bâti pour nous. C’est à notre tour de bâtir notre propre confort et nos propres limites. Peut-être que c’est égoïste de considérer la fin du monde comme une opportunité sans même se soucier des cadavres qui longent dans chaque coin de rues mais Keith savait très bien qu’il ne s’en sortirait sans doute pas mais au fond, il ne s’en serait pas sorti avant non plus. La vie, personne ne s’en ai jamais tiré saint et sauf, personne ne le fera jamais. En fin de compte, les choses sont exactement comme elles l’ont toujours été.
Depuis quand il est là déjà? Keith n’en était même pas sûr.

-1970.’’ Souffla-t-il en se courbant vers l’enceinte pour travailler les fils avant de reprendre d’un ton un peu plus sérieux.
‘’Une s’maine ou deux, en fait, j’compte plus vraiment les jours.’’

T’as un problème avec ça? Tu préfères les lèche-culs, peut-être? Parce que navré mais j’pratique pas.’’


Il est jaloux ou quoi ce mec? Après tout, qui sait ce qu’il a du faire pour se retrouver parmi le cercle minuscule des sbires de Seth? Se réduire en lèche bottes personnel? Vendre son âme? Se fendre le cul en quatre pour démontrer ses compétences? Keith n’en a pas la moindre idée mais s’il pense que Seth l’a gentiment mis en tête des génératrices, qu’il se détrompe. On lui a donné un travail, c’est tout. Officiellement, il ne vaut pas plus qu’un petit travaillant merdique dont plusieurs sont ici à contre cœur. Il s’est tout simplement lui-même imposé en prenant charge d’un peu plus qu’on lui a offert. Pour l’instant, le chef ne s’y ai pas opposé; les choses avances et l’installation s’est même amélioré depuis son arrivé, alors pourquoi il le ferait? Keith ne s’est jamais opposé à lui, même qu’à son égard il se la joue un peu plus docilement parce que ça lui arrive de ne pas être complètement stupide- mais qui sait ce qui bouille dans le cerveau disjoncté de l’homme à la batte?

Si Tobias a du mal à endurer le silence, il ne sera pas déçu; malgré ce qu’il inspire, Keith est très extraverti –ou du moins, il se la joue ainsi. Il est un livre ouvert, une histoire fictionnel inspirée d’un fait vécus. Il est arrivé à Kelowna peu de temps après que l’infection s’est propagée, voilà ce qu’il lui raconte. Son histoire reste vague parce qu’elle est plutôt centré sur le comment il était seul à y vagabonder avant de rencontrer Seth. Bien sûr, il ne parlera aucunement de ses échecs ou de moments difficiles… à l’entendre parler, on pourrait presque confondre son histoire avec celle d’une balade à Disney land.

-Et toi? T’as quoi d’bon à m’raconter?’’ Demanda-t-il au blond en se relevant.

Il invita se dernier à se rapprocher d’un signe de main; il avait terminé avec les fils et espérait obtenir son aide pour monter les enceintes à bord, chose qu’il exprima gestuellement.
   
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 165
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Electricien, construit moi un jouet.   22.07.18 13:55

Électricien, construit moi un jouet.
   Tobias & Keith

   


   Tobias ne pourrait l’admettre aujourd’hui, mais celui qu’il était à l’époque est en complet accord avec Keith. A quoi bon survivre, si la vie en elle-même n’apporte rien de bon ? S’il n’y a pas lieu d’en profiter ? Tobias, il aurait répondu négativement avant de passer cette nuit avec Chiquita. Mais aujourd’hui, il préfère se taire parce qu’il est d’accord avec l’électricien. Une fois qu’on trouve quelque chose qui vous fait vibrer, quelque chose de plaisant, il est difficile de s’en détacher.

“ - J’trouve ça bien.” Avait-il simplement répondu avec que Keith ait commencé à se défendre sûr la façon dont il est arrivé à ce poste. Tobias, il avait arrêté de bosser quelques secondes, juste pour poser son regard sérieux dans celui du moustachu. “ T’es prêt à faire c’qui faut. Ca manque de gens comme ça ici.”  

Tobias, c’est ce qu’il pense vraiment, même s’il aurait aimé en savoir plus. Ce qu’il a du lui-même faire pour obtenir cette place, est ce qui l’a vraiment changé. Tobias, il n’avait tué que pour protéger sa fille et Alicia, avant d’arriver ici. Dans cet endroit, c’est une machine à tuer, à suivre les ordres sans se poser de question. S’il ne se reconnaît plus, il fait peur à ce qui le connaissent. Parce que c’est un homme sans limite, il n’y a que la voix de Seth pour le faire agir ou stopper ses actes.

Du moins, c’est ce qu’il pense. Parce que pendant que Tobias est en train de trifouiller tous ces trucs à l’intérieur de cette voiture, il a du mal à s’imaginer un monde où il ne serait pas là. Où il ne serait pas occupé à faire de la vie des Sauveurs, quelque chose de plus facile. Travailler, jour et nuit, pour apporter aux autres (et surtout à ses filles) ce qui faisait du monde ancien un monde parfait.

“ - A t’écouter, la fin du monde est le début d’une histoire magique. ” Souligna Tobias, qui, en sortant de la voiture, ne peut s’empêcher d’allumer une clope. “ T’as vraiment un grain…”

Tobias souligne ce fait, mais ne peut pas s’empêcher de sourire. Si Keith était à la limite du désagréable, il finit par le trouver un peu moins sûr cette limite. Il dit beaucoup de connerie, enlève de son histoire ce qui le fait chier, et passe rapidement à autre chose. Si Tobias n’arrive pas à le cerner encore, il ne peut que ranger dans un coin de sa tête le fait qu’il faut garder à l’oeil se mec.

Comme ce dernier, Tobias finit par lui raconter son histoire. Du moins, ce dont il a envie. Bien sûr, il ne raconte pas qu’il était un homme au foyer. Il lui raconte juste qu’accompagné de sa fille et d’Alicia, il s’est fait sauver par ce groupe. Sauver de la solitude et de l’éternel faim qui règne dehors. Tobias, il ne dit pas qu’il est devenu ce qu’il est aujourd’hui, à cause de l’aéroport. Il souligne son histoire d’une dernière phrase qui résonne comme une menace à quiconque pourrait se sentir concerner.

“ - J’buterais n’importe qui s’approchant de Leela. Pas de merci pour ceux-là.” Cette phrase est la dernière, avant qu’ils ne mettent ensemble la dernière enceinte sûr la remorque du 4x4. “ Pareil pour Alicia. On a beau tous faire parti du même groupe… la famille passe avant toute cette merde. ”

Si Tobias n’est pas toujours en accord avec les idées de Seth, il a finit par s’habituer à ses actes. A cette façon de faire. Il ne la critique pas, mais il commence à voir l’envers de la médaille. Tout ce qu’ils font pour survivre est inhumain. Combien de temps arrivera-t-il à suivre les ordres, sans avoir envie de passer à côté ? Tobias est un homme bon, au fond. Avec des principes qu’il renie depuis si longtemps, qu’il en a presque oublié la couleur.

“ - Finis ton taff.” Dit-il à Keith en montant sur la remorque, pour s’asseoir sur le toit du 4x4 et pouvoir jeter un oeil sûr ce que fait l’électricien pour comprendre et, peut-être un jour, pouvoir le reproduire. “ Si tu peux faire ça… tu s’rais capable de réparer un truc ? ” Tobias pense subitement à l’un des jeux vidéos de Leela, en manque de batterie et dont l’écran semble s’est déconnecté du reste, ne s’allumant plus. “ Un service contre un autre. Tu t’arranges pour que ça fonctionne, et tu pourras m’demander s’qui t’arrange. ” Il hausse les épaules, tire une nouvelle fois sur sa cigarette pour recracher la fumée. “ T’imagine pas tout c’qu’on garde pour nous et qui pourrait donner envie à tous les bouseux de l’aéroport.”

Seth et ses sbires ont des passe-droit. Il serait bête de s’imaginer qu’ils partagent tout ce qu’ils ont, tout ce qu’ils trouvent, avec les petits gens de l’aéroport. Si Tobias n’a jamais abusé de ce droit, hormis pour quelques bonbons et avantages pour Leela, il pourrait en faire don à d’autres. Mais lui n’est pas prêt de faire un pas vers les autres s’il n’a pas quelque chose en échange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Électricien
▫ Occupation : En charge des génératrices, participe au ravitaillement, défense, etc.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Vancouver



▫ Messages : 355
▫ Inscription : 01/05/2018
▫ Célébrité : Steven Ogg



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Electricien, construit moi un jouet.   06.08.18 1:36

Électricien, construit moi un jouet.
 Tobias & Keith

 



  C’est bien vrai; il ne faisait que ce qu’il fallait pour sa survie et son bien êtres, ce n’était quand même pas si terrible que ça. Sur son passage, bien des gens l’avaient regardé comme s’il était un monstre simplement parce qu’il tenait plus à lui-même qu’à eux. Quelle bande d’imbéciles, ceux qui se soucient de la faim des autres avant la leurs ne feront pas long feu dans ce monde. Même s’ils s’en sortent leurs condition sera pitoyable et rongé par la faim, alors à quoi bon? Faire ce qu’il faut… Keith était bien heureux d’entendre ces paroles parce que ce n’était pas tout le monde qui les comprenait. La mention qu’il manquait de gens comme ça était décevante mais en même temps… pas vraiment.

-Ils crèveront, c’est tout, s’ils savent pas quoi faire. P’tet qui seront moins porté à nous juger une fois qu’un d’ces truc sera pris à leur bouffer la tronche, j’espère qui te font pas pleurnicher le soir parce que franchement, faut pas se soucier de ces p’tits cons rose nana.’’

Il a un grain? C’est quand même un peu insultant mais Keith ne put s’empêcher de se marrer.

-Hey-oh! Si j’ai un grain au moins il fonctionne à merveille mon grain, oki-dac? J’y tiens à mon grain…
Tu connais pas le grand dicton : ‘ya dla merde partout faut faire avec et se contenter du bon qu’on peut en tirer même s’il faut creuser bien profond dans la chnoute pour le trouver’? J’suis sure que c’est un dicton ket part sur la terre.’’


Keith écouta l’histoire de Tobias sans vraiment la comprendre. Il ne comprenait pas comment une gamine avait pu survivre par elle-même. Est-ce que c’était vraiment possible? L’électricien en doutai, alors Tobias lui avait menti; cet homme n’était pas du tout prêt à faire ce qu’il fallait, comme il l’avait sous-entendu. Même qu’il allait jusqu’à dire qu’il buterait n’importe qui s’approchant de Leela ou d’Alicia. C’est beaucoup de mal à se donner pour une personne alors pour deux –c’est encore pire.

-Si c’est comme ça, j’vais faire sur de pas les approcher, si elles sont dans la merde je vais m’assoir et les regarder s’enfoncer jusqu’à la tête pour faire sur de garder la mienne.’’ Rigola-t-il en aidant Tobias à placer la dernière enceinte sûr la remorque.

Il devait avoir des attentes envers elles s’il tenait autant à les protéger? Mais pourtant, un membre de la famille peu tout autant s'avérer être un sale connard qu’un inconnu. Assumer qu’Alicia ou Leela lui sauveront la vie un jour si elles en ont l’opportunité était une attente qui pouvait s’avéré être bien décevante. Cette déception, Keith l’avait connu. Tobias n’avait tout simplement pas eu l’opportunité de faire face à ce cadeau déguisé. Il était toujours aveuglé devant l’illusion de la petite famille parfaite qui au fond, n’a probablement jamais existé.  

-Si tu l’dit, mais tu serais bête d’assumer que ta famille t’en donnera jamais d’la merde.’’

‘Fini ton taff.’
Keith grincha devant ces paroles. Il n’avait quand même pas l’intention de laisser le travail à moitié fait donc ces paroles étaient tout à fait inutiles et lui rappelait un peu la façon qu’il avait de parler à sa femme quand il en avait une; bien des années passés, presque dans une autre vie.

-J’pas ta femme.’’ Grogna-t-il. ‘’T’inquiètes – j’vais le finir le taff.’’

Keith se fichait complètement que Tobias l’observait alors qu’il travaillait à brancher les enceintes aux véhicule, s’il peut en tirer quelque chose –temps mieux pour lui mais il n’ira quand même pas jusqu’à lui donner une explication. Le sbire mentionna avoir ‘un truc’ à faire réparer.

-Dépend du truc. Emmène-le et j’te dirais. Les appareils électriques normalement ya pas de problème si vous avez s’qui faut.’’

L’électricien n’était pas exactement fan à l’idée de laisser Tobias le mettre au travail sur tout ce qui l’enchantait comme si ça faisait partie de ses devoirs mais il avait l’intention de se taire jusqu’à la mention du concept d’un certain échange. Le seul hic étant que Keith a toujours su se contenter du strict minimum. Sur le plan matériel, il ne manquait à rien.

-Cool, j’aime mieux ça que là; travailler pour rien avec tes enceintes. Vous m’donnez le nécessaire pour survivre et c’est pas gratuit –j’comprends ça sans problème mais ma vie d’électricien plate d’avant je l’enmerde, j’peux l’faire c’est correcte mais j’veux pas passer le reste de ma vie dans les fils. On m’permet pas grand sorties et ça aussi sa m’enmerde. J’suis nouveau, ok, j’comprends que vous avez des problèmes de confiance et j’les endure mais si tu peux remédier à ça, sa vaudrait bien plus que tes trucs à la con.’’

Keith se dirigea vers le siège du conducteur d’où il tourna les clefs dans le démarreur de la voiture. Il livra une sorte de petite dance victorieuse quelque peu ridicule lorsqu’une musique sortie des enceintes fraichement installé. Par coïncidence, il s’agissait de la chanson ‘baby’ de Justin Bieber provenant de l’un des CDs de l’ancien propriétaire du véhicule.

-Meeeeeeeeeeeec! T’entend ça? Si j’te l’avais pas dit!’’
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 165
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Electricien, construit moi un jouet.   Hier à 12:48

Électricien, construit moi un jouet.
   Tobias & Keith

   


   Tobias n’a pas pu s’empêcher de jeter un regard en biais à Keith, lorsqu’il a dit qu’il ne bougerait pas d’un doigt s’il voyait les filles en danger. Mais il n’a pu que sourire comme un idiot, parce que c’est ce genre de phrase qui l’a fait devenir si proche avec l’asiatique. Il a beau avoir voulu tuer Leela et Alicia au début de leur rencontre, ça n’a pas empêché qu’ils sont devenus soudés comme les doigts d’une main. L’amitié qui ressort de leur relation, ou plutôt de ce qui y ressemble, n’a ça que de nom. Parce que si Tobias avait à tirer une balle dans la tête du jaune, il n’hésiterait pas une seule seconde. Si jamais les rôles devaient être inversés et qu’il devait appuyer sur la détente pour le tuer, Tobias le ferait. Comme il le ferait pour tous ceux qui sont dans cet aéroport. Il n’y a qu’une personne face à qui le barbu baisserait son arme : Seth en personne.

Face à lui, il n’y aurait aucune hésitation non plus. Car Tobias sait bien que face au grand chef, il n’aura pas d’autres occasions, d’autres chances. Si jamais son arme devait être levée vers Seth, si jamais une balle devait s’échapper de son propre canon, Tobias sait qu’il ne doit pas manquer sa cible. Si l’on veut s’en prendre à Seth, le coup doit être mortel. Sans quoi, il se relèverait et lancerait une vendetta impitoyable face à son asseyant. Autant vous dire que cette pensée n’est pas des plus agréables pour le blond. Pour rien au monde, du moins il le pense, Tobias ne voudrait être contre cet homme. Il n’y a que pour la vie de Leela qu’il oserait faire une chose aussi débile.

“ - La famille donne toujours de la merde…” Souffle-t-il en expulsant la fumée de sa cigarette. “ Mais c’est cette merde qui fait qu’ça vaut l’coup d’se lever tous les matins. ” Mais Keith lui dit qu’il peut réparer quelque chose en fonction de ce que c’est. D’un mouvement de tête, Tobias a tout de suite répondu. “ Un console portable. Leela l’a toujours dans sa piole, on t’la f’ra parvenir. ”

Parce qu’il ne pense pas du tout qu’on puisse se servir de ce genre d’informations contre lui, Tobias a sorti cette vérité. C’est un truc qu’il lui avait ramené du jour où il avait rencontré Tennessee. Un des derniers trucs que Leela a récupéré avant qu’elle atterrisse à l’aéroport. C’est peut-être pour ça qu’elle la garde depuis, et Tobias ne pense à cette éventualité que pour la première fois. Peut-être que Leela garde ça en souvenir, parce que ça vient d’avant. Avant que son père devienne ce qu’il est aujourd’hui. Cette pensée lui fait mal, mais les nouveaux mots de Keith le coupent au moment où il le faut, alors, il se concentre sur le moustachu pour oublier.

Ce n’est que lorsque la musique se fait entendre, après que le moteur se soit allumée, qu’il se décoince. Un sourire débile naît sûr son visage, encore. Il s'empêche de rire en coinçant la cigarette entre ses lèvres, n’applaudit pas alors qu’il l’aurait fait automatisme. Mais c’est un usage de sarcasme, et là, Tobias, il est vraiment content qu’un autre de ces véhicules soit fonctionnel. Au moins, il n’aura plus à partir seul avec un gros lourd pour ses missions. Non, parce que le souvenir de Dylan, dans ce vieux magasin à plusieurs dizaines de kilomètres, le frappe de plein fouet. Ce jour là, ils auraient pu y passer tous les deux. L’image de Dylan, sûr la musique de Justin Bieber, le fait retourner sûr Tennessee, et pour oublier tout ça, il s’est dirigé vers la voiture pour couper le moteur. Ainsi, il récupère les clés, ferme la portière du véhicule et se rapproche de Keith.

“ - Ok, j’vais voir c’que j’peux faire. ” Dit-il en pensant qu’il fera en sorte que Keith soit des leurs pour leur prochain gros coup, sans savoir que cette décision lui ramènera des problèmes. Parce qu’il a réussit à faire le véhicule, Keith a gagné un passe-droit. “ Soit pas à la bourre quand on aura b’soin toi.” D’un signe de tête, Tobias remercie Keith sans dire un mot clair à ce sujet. Il se contente de jeter son mégot, puis de s’éloigner en laissant l’électricien qui ne veut plus de cette tâche. Sa voix se fait quand même une dernière fois entendre, alors qu’il pointe du doigt une bâche qui ira super bien sûr les nouvelles enceintes du 4x4. “ Met ça d’sus avant d’te barrer. ” Un dernier ordre, qui montre bien que Keith est toujours inférieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

À propos
Sac à dos


MessageSujet: Re: Electricien, construit moi un jouet.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Electricien, construit moi un jouet.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une fabrique de jouets en bois
» question sur : le savoir construit les hommezs
» Ran-Mao. Le jouet dangereux~ [. Hot? x3 ]
» Un Lycée construit à la Saline.
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: North Kelowna :: International Airport-
Sauter vers: