AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lady and the Tramp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

À propos
Sac à dos
▫ Ancien métier : Itinérante (Autrefois prof de littérature)
▫ Statut civil : Divorcée
▫ Lieu de naissance : Ottawa

▫ Messages : 84
▫ Inscription : 01/07/2018
▫ Crédits : Moi-même
▫ Célébrité : Danielle Proulx



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Lady and the Tramp   04.07.18 22:06

Lady and the Tramp
  Imane et Louise

 



D’un pas boiteux je me balade dans les salles communes de l’hôpital, espérant trouver quelque chose à lire ou quelqu’un avec qui discuter. Ma blessure à la jambe n’étant pas encore complètement guérie, celle qui m’a recousu m’a forcé à trimballer une fichu canne pour éviter que je ne m’appuie sur ma jambe. À mon avis, elle veut surtout éviter d'avoir à refaire mes points de sutures. De toute façon, il s’avère que m’appuyer sur cette jambe est extrêmement douloureux, alors autant éviter. Jusque-là je suis restée principalement au lit, mais pour être honnête je commence sérieusement à m’ennuyer. Je me dirige donc vers une personne au hasard.

«Hé, toi! Tu sais où j’pourrais trouver un bouquin?»

Le type en question relève la tête, avant de me répondre d'un air détaché :

«Faudrait voir avec Imane. Imane Harrington, ouais, l’actrice. Vous devriez pas avoir de mal à la reconnaitre, du coup.»

Imane Harrington était une des vedette les plus prisée des médias; et elle se trouve ici, à Kelowna? Elle aurait donc survécu à ce monde rempli de danger? Je dois l’avouer, je trouve cela assez surprenant et je laisse donc échapper un petit rire moqueur :  

«Putain c’que l’tapis rouge doit lui manquer, la pauvre!»

Puis je m’éloigne sans même prendre la peine de le remercier. Je sais, c’est malpoli, mais je n’ai plus l’habitude des courbettes. Après avoir fait le tour de la place, non sans laisser échapper un juron ou deux contre cette foutu canne, je tombe enfin sur la jeune actrice, et je lui lance d'un ton taquin :

«Bordel de merde, si c'est pas Imane Harrington en personne! J'espère que c’pas trop pénible d’être tombé en bas d'ton piédestal, jolie cœur?»

J’éclate de rire, dévoilant une rangé de dents sales et pourries.

«Hey, t’aurais pas un bouquin qui traine queq’part? J’me fais chier grave avec s’te blessure pis j'suis pas censé me balader trop trop. En plus d'être vieille, j'voudrais pas finir boiteuse, hein.»

Un sourire se dessine à nouveau sur mon visage. C’est peut-être le fait de me retrouver devant un tel contraste de ma propre personne, qui me donne envie de ricaner. De mon point de vue, la situation me semble plutôt cocasse. Il faut avouer qu’à côté d’elle, j’ai clairement l’air d’un chien galeux! Elle incarne tout ce que je ne suis plus et que je ne tiens plus à être. J’imagine que pour beaucoup, la rupture avec le monde d’autrefois doit s’apparenter à ce que j’ai pu ressentir au moment où je me suis retrouvé à la rue. Je me souviens de la frayeur que j’ai ressentie au début. Je fixe Imane, ne pouvant m’empêcher de me demander si elle a parfois peur, elle aussi. Les sorties sont dangereuses. Même une femme comme moi, qui a appris à vivre à la dure, se retrouve totalement démunie face à ces créatures sordides. Heureusement qu’il existe encore des personnes bonnes et courageuses, sinon je serais déjà morte. Mon regard se pose à nouveau sur la jeune femme, espérant qu'elle ai un livre à me prêter sous la main.

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Shining star

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Actrice et chouchou de la presse people.
▫ Occupation : En charge de la gestion des vivres officiellement, et du divertissement officieusement.
▫ Statut civil : Célibataire, le véritable amour n'ayant jamais fait papilloné le coeur de la belle.
▫ Lieu de naissance : Los Angeles.



▫ Messages : 308
▫ Inscription : 20/04/2018
▫ Crédits : Psychdelya (ava)
▫ Célébrité : Jenna Dewan



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Lady and the Tramp   29.07.18 16:39

Lady and the Tramp
  Louise & Imane


Les mains remplies des dernières découvertes qui avaient été rapportées des expéditions, Imane s’afférait à les classer et à prendre des notes afin de garder les statistiques à jour. Ce n’était pas quelque chose qui lui plaisait particulièrement, mais au moins cela lui permettait de discuter assez fréquemment avec les gens qui avaient besoin de quelque chose. Repoussant du bout des doigts l’une des mèches rebelles qui lui chatouillait le visage, elle s’était perdue dans ses pensées en contemplant un casse-tête qu’elle empruntait bien pour Aïda un jour lorsqu’une voix forte s’était élevée derrière elle, la faisant se retourner dans un sursaut. L’expression de son visage trahissait les pensées qui envahissent son esprit en cet instant. Elle ne sait pas ce qui l'agace le plus en cet instant, le langage qu’utilise la femme à son égard, le fait qu’elle l'appelle joli coeur ou ce sourire digne de films d’horreur… Décidément, ils allaient avoir besoin d’un dentiste ! La seule chose qui parvenait à conforter Imane de la présence de l’étrange inconnue était le fait qu’elle la reconnaissait et ça…. l’ancienne actrice adorait ça !

« C’est bien moi oui et comme vous pouvez voir.. je m’en sors assez bien. »

Elle s’est créé une parcelle de ce que l’étrange appelle son piédestal. De jolis vêtements, des parfums, des cosmétiques divers...Imane tente le moyen de ne pas trop s’éloigner de ce qu’elle aimait autrefois autant et ce qu’importe ce que les gens pensent de sa façon de faire. Le sourire qu’Imane s’était forcé à avoir disparaissait toutefois face à ce langage approximatif auquel elle avait droit. Imane ne cherchait pas à tenter d’apercevoir la blessure à laquelle elle faisait référence, vu l'apparence qu’avait ce qui était en santé, elle ne voulait même pas imaginer l’état de sa plaie.

«On en possède quelques uns oui si vous n’êtes pas très difficile. Attendez je vous les apporte pour que vous puissiez choisir. Et puis si ça peut sauver quelques pas à votre jambe ! »

Elle avait l’air serviable en cet instant, mais à vrai dire, Imane voulait surtout éviter qu’elle ne s’approche trop près d’elle. De là où elle se trouvait, elle pouvait déjà bien suffisamment la sentir. Prenant une grande inspiration avant de revenir vers elle les mains remplie de plus d’une dizaine des livres.

« Je vous laisse regarder. Je vais avoir besoin de votre prénom pour le registre. Il faut en choisir un à la fois, mais si d’autres vous intéresse, vous pourrez les prendre lorsque vous allez avoir terminé le premier. Comme ça, on s’assure qu’il y en a de disponible pour tout le monde. »

Prenant naturellement des respirations alors qu’elle parlait, Imane n’avait pas tardé à se reculer question de moins sentir la femme. Elle avait pitié pour elle et l’état déplorable dans laquelle elle se trouvait.

« Êtes-vous nouvellement arrivée à l'hôpital ? »

Après tout, peut-être, n’avait-elle pas encore eu l’occasion de se nettoyer un peu ! Nul doute que si Imane était responsable des vivres, elle aurait trouvé un moyen de la faire repartir avec du savon et du dentifrice.


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos
▫ Ancien métier : Itinérante (Autrefois prof de littérature)
▫ Statut civil : Divorcée
▫ Lieu de naissance : Ottawa

▫ Messages : 84
▫ Inscription : 01/07/2018
▫ Crédits : Moi-même
▫ Célébrité : Danielle Proulx



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Lady and the Tramp   16.08.18 14:12

Lady and the Tramp
 Imane et Louise

 


Faisant face à cette jeune femme beaucoup trop superficielle, elle affirme s’en être plutôt bien sorti. Je doute qu’elle ait pu se défendre toute seule, il y a sûrement un jeune héros qui a craqué pour elle, parmi tous ces gens. Ou peut-être cache-t-elle bien son jeu? Après tout, tout le monde peux apprendre à se défendre, surtout dans un monde comme celui-ci.

«Ouais, t’as l’air de t’débrouiller. C’est p’tete à cause des films pourris qu’on s’attend toujours à voir la jolie d’moiselle se torde la ch’ville et finir bouffée par les monstres! Haha! Contente de voir que c’pas ton cas!»

Elle me confirme qu’ils ont bien quelques livres, à condition de ne pas se montrer trop difficile. Ça fait des mois que je n’ai que mon propre ouvrage à lire, alors même un livre de mathématique me semblerait plus intéressant. Elle propose de me les apporter, pour éviter des pas inutile à ma jambe. C’est certes très apprécié, mais je me garde de le lui dire et je commence à fouiller dans ce qui est à ma disposition. Heureusement il y a quelques romans que je n’ai pas encore lus et qui me semble plutôt intéressant. Je choisis le plus volumineux d’entre eux et je me présente à la jeune actrice, histoire qu’elle puisse ajouter mon nom au registre :

«Louise Bergeron.»

La jeune femme fait un pas vers l’arrière, fort probablement rebuté par mon manque d’hygiène. Quand on est itinérante depuis des années, le dégout que ressentent les autres à notre égard nous indiffère totalement. Elle me demande alors si je suis nouvellement arrivée, ce à quoi j’acquiesce.

«Ouais, ça fait quek jours, mais j’étais coincé au lit à cause de s’fichu blessure. C’est Caleb, qui m’a ramener…heureusement qu’il était là, putain, sans lui j’aurais claquée v’là longtemps!»

Normalement je serais parti, ramenant mon livre avec moi pour aller m’enfermer dans ma chambre et me plonger dans la lecture. Mais là, j’avoue que le contact social m’a peut-être manqué plus que je ne l’imaginais. Je poursuis donc la discussion.

«Pis toi? Ça t’plais ici? Moi j’ai jamais vraiment été faite pour vivre avec un putain d’groupe, mais là…j’ai pu trop l’choix!

Toi t’as l’air de t’être un peu trop accrochée au monde d’avant, princesse…ou ben à l’image que t’avais d’toi-même. Veux-tu ben m’dire pourquoi tu trimballe encore toutes ces merdes inutiles?»


Je pointe du menton les bijoux qui ornent son corps. Comment peut-ont s’attacher à de tels objets au point de les trimballer dans un monde où ils ne servent plus à rien? Pire encore, ils pourraient très bien lui nuire plus qu’autre chose! J’imagine, malgré moi, la scène; si un rôdeur venait à l’agripper par une de ces breloques futiles. Je prends alors un ton plus élevé, histoire que ceux qui nous entourent entendent le commentaire qui suivra.

«Ah! Pis c'est moi qu'on r'garde comme une cinglée, pendant que l'autre s'pomponne pour la fin du monde! Haha! Bordel...»

Je secoue la tête, tout en continuant de me marrer. Décidément, le genre humain n'aura de cesse de m'étonner.

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Shining star

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Actrice et chouchou de la presse people.
▫ Occupation : En charge de la gestion des vivres officiellement, et du divertissement officieusement.
▫ Statut civil : Célibataire, le véritable amour n'ayant jamais fait papilloné le coeur de la belle.
▫ Lieu de naissance : Los Angeles.



▫ Messages : 308
▫ Inscription : 20/04/2018
▫ Crédits : Psychdelya (ava)
▫ Célébrité : Jenna Dewan



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Lady and the Tramp   22.08.18 8:53

Lady and the Tramp
  Louise & Imane


Ouvrant devant elle le registre, Imane commençait par jeter un coup d’oeil en direction du livre sur lequel s’était arrêté le choix de la femme puis, elle venait soigneusement le noter avec son nom et la date du jour. Les romans ne disparaissaient pas vraiment, mais ils prenaient tout de même ce soin question d’encourager les gens à ne pas commencer cette mauvaise habitude. En fait, ils faisaient ça pour tout, parce que chaque ressources, même celle relevant du divertissement, nécessitent de se mettre en danger pour les trouver et pour cette raison elles ne devaient pas être négligée. Si l’odeur de la femme lui était difficile à supporter, elle tentait tout de même d’engager la conversation avec elle. C’était ce à quoi elle servait véritablement après tout ici, ce pour quoi elle était douée. Changer les idées des gens, tenter de rendre ce monde moins pénible ne serait-ce que quelques instants. Elle ne pouvait pas se vanter de réussir, mais elle pouvait au moins affirmer qu’elle faisait de son mieux. Imane avait d’ailleurs souris avec tendresse et sincérité lorsque la femme avait évoqué celui grâce à qui elle se trouvait ici.

« C’est un point qu’on a en commun alors. Caleb est vraiment un homme d’exception. »

Imane savait qu’elle et sa fille n’auraient pas survécue si elles n’avaient pas eu la chance de faire sa rencontre. Lui comme Jonathan étaient deux amis qui lui étaient hautement précieux, autant pour leur personnalité si différentes à laquelle elle s’était hautement attachée, mais aussi parce qu’elle leur était entièrement redevable. La façon de parler de la femme la surprend, mais elle ne s’y arrête pas vraiment. Sa mère a toujours veiller à ce qu’elle ne regarde pas les autres de haut et bien que ce fois si ce soit particulièrement difficile tant leurs histoires semblent opposée, Imane ne peut s’empêcher de trouver quelque chose de sympathique dans sa grossièreté.

« La vie de groupe j’ai toujours aimé… c’est surtout avec tout le reste que j’ai du mal. »

Et la femme se fait d’ailleurs un plaisir de le noter, le sourire d’Imane diminue d’ailleurs dès qu’elle se permet un commentaire sur sa façon d’affronter les choses. Si elle ne fait pas de scène, c’est uniquement parce qu’elle est loin d’être la première a faire ce genre de remarque. mais comme à chaque fois elle ne peut s’empêcher d’être irrité. Et vu sa façon de dire les choses, le visage de Terry lui revient instantanément en tête…. Décidément…

« Ce n’est pas parce que l’ancien est terminé qu’il ne faut pas essayer de vivre le nouveau comme il nous plaît. »

Si son agacement était perceptible, le peu de sourire qu’il lui restait s’évanouit devant la moquerie qui suit. Elle sait que ça ne vaut pas la peine d’argumenter quand les gens sont aussi fermés d’esprit.

« Nous sommes tous les cinglés de quelqu’un d’autre. »

Imane ne cherche pas à trop se défendre, après tout, elle n’a pas envie de voir les choses s’envenimer et d’entretenir de mauvaises relations avec les personnes qu’elle sera portée à côtoyer sur une base régulière. Elle veut limiter au maximum ses ennemis et pourtant, il est hors de question qu’elle accepte simplement de se faire juger de la sorte.

« Vous savez… Certaines personnes peuvent considérer les romans comme des futilités inutiles, mais cela ne vous empêche pas de les trouver appréciables. »


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos
▫ Ancien métier : Itinérante (Autrefois prof de littérature)
▫ Statut civil : Divorcée
▫ Lieu de naissance : Ottawa

▫ Messages : 84
▫ Inscription : 01/07/2018
▫ Crédits : Moi-même
▫ Célébrité : Danielle Proulx



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Lady and the Tramp   26.08.18 17:43

Lady and the Tramp
 Imane et Louise

 


La jeune femme prend soin de noter mon nom dans son registre. Puis elle sourit sincèrement, lorsque je parle du sauvetage de Caleb. Visiblement nous avons ce point en commun et elle apprécie beaucoup le jeune homme. Qui ne l’apprécierait pas, après tout? J’ai rarement vu une personne se montrer aussi polie.

«Ah ouais! Là-dessus j’chu ben d’accord avec toi! Y a personne d’autre qui ce s’rai arrêté pour une vieille clocharde comme moi!»

Elle me confirme avoir toujours apprécie la vie de groupe, mais avoir surtout du mal avec le reste. C’est probablement le cas d’un peu tout le monde en ce moment. Si la vie me semblait déjà difficile auparavant, elle l’est maintenant encore plus. Je ne peux imaginer le calvaire que doit endurer une personne aussi privilégiée qu’elle devait l’être.

«Ouais s’putain d’monde est pas facile!»

La jeune star ne semble pas apprécier mon commentaire quant à sa façon d’affronter les choses, elle affirme même que nous sommes tous les cinglés de quelqu’un d’autre. Je dois avouer qu’elle n’a pas tort. Chacun ses valeurs, chacun ses perceptions. Comme si elle souhaitait maintenant enfoncer le clou, elle ajoute que les romans peuvent également être considérés comme étant des ''futilités inutiles''. Bien que l’enseignante de littérature en moi, tique sur le pléonasme qu’elle vient d’utiliser, j’éclate d’un rire bien fort.

«Putain, mais qu’elle façon polie d’m’envoyer chier, ma jolie! Haha! J’adore! T’es classe jusque dans tes réparties, faut l’faire!

Finalement, toi pis Caleb vous feriez un parfait p’tit couple, qui soit resté polis, même après toute cette merde!»


Tentant d’imiter une voix d’homme exagérément snob, je poursuis :

«J’espère ne point vous offensez, mais pourrais-je vous embrasser, Lady?»

Je reprends de plus bel, cette fois en tentant d’imiter la voix de la star, d’un ton beaucoup trop prétentieux :

«Oh, mais il faudrait se montrer discret, très cher, imaginez qu’on puisse nous voir! Comprenez, il ne faudrait point entacher ma si précieuse réputation!»

Je pouffe à nouveau de rire. Si je me doute bien qu’elle risque de me fusiller du regard, je m’en moque éperdument.

«Haha! T’fâche pas, hein princesse! On dit qu’on agace ceux qu’on aime, nah? Faut croire que j’t’apprécie quand même un peu!»

Si j’aime bien me moquer d'eux, j’avoue que cette capacité qu’ils ont, de demeurer aussi courtois dans de telles circonstances, m’impressionne sincèrement. Tout comme moi ils semblent avoir eu une bonne éducation et bien que j’ai choisi de fuir ce monde-là, je sais à quel point il peut être pesant de s’y conformer. Dans un certain sens, je suppose que ça les rassures et qu’ils ont l’impression de conserver une certaine forme d’humanité. Après tout, la plupart des gens considèrent les bonnes manières comme une sorte d’héritage ou de rituel qui contribue à nous différencier des bêtes. Pour ma part, je les considèrent plutôt comme un vulgaire mensonge destiné à nous faire croire que nous valons mieux que le règne animal, alors qu’en réalité c’est tout l’inverse. Je n’ai jamais vu les animaux s’adonner au massacre des leurs sous de faux prétexte! On ne me fera pas croire que c’est l’instinct de survie qui aura poussé l’Homme à commettre autant d’atrocités.
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Shining star

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Actrice et chouchou de la presse people.
▫ Occupation : En charge de la gestion des vivres officiellement, et du divertissement officieusement.
▫ Statut civil : Célibataire, le véritable amour n'ayant jamais fait papilloné le coeur de la belle.
▫ Lieu de naissance : Los Angeles.



▫ Messages : 308
▫ Inscription : 20/04/2018
▫ Crédits : Psychdelya (ava)
▫ Célébrité : Jenna Dewan



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Lady and the Tramp   09.09.18 9:11

Lady and the Tramp
  Louise & Imane

Si en soit l’expression sur le visage de l’ancienne actrice avait changé en l’entendant la complimenter sur ce qu’elle considérait être une façon polie de l’envoyer chier, ce n’était rien à comparer de l’expression qu’elle arborait maintenant qu’elle parlait de la relation entre Caleb et elle. Était-elle vexée qu’on puisse penser que ses sentiments envers Caleb n’étaient pas uniquement amicaux ? Non, son ami était quelqu’un de bien et s’ils étaient véritablement ensemble elle n’en serait absolument pas gênée, mais c’était cette façon désagréable et clichée qu’elle avait de se moquer qui l’agaçait.

« Caleb est un proche ami... Et je ne ressens aucunement la nécessité de vous expliquer la nature exacte de notre relation qui ne vous regarde pas. »

Imane avait toutefois rapidement réalisé que sa tentative, de mettre fin à cette moquerie digne d'une querelle entre enfants de dix ans était complètement vaine et inutile. L'écoutant faire son cinéma dans un jeu qui bien que mauvais, avait au moins le côté positif de lui rappeler sa vie d'autrefois. Malgré son silence, le regard qu'elle lui lançait lui était sans équivoque.

« Il faut croire oui… Et vu ce que l’ont vous inspire,, je ferais peut-être mieux de vous prêter un roman savon. »

Elle n'était pas parvenue à couper court aux moqueries, mais elle avait saisi la porte que la femme lui avait ouverte à la fin. Si elle la trouvait déjà désagréable depuis un moment, autant pour ses piques à son endroit que pour son odeur, maintenant elle n'avait qu’une seule hâte et c’était l’entendre lui confirmer qu’elle avait tout ce dont elle avait besoin afin qu’elle puisse enfin se retrouver seule. Imane espérait secrètement qu’elle allait pouvoir parvenir à l’éviter, mais surtout qu'Aïda n’aurait pas l’idée de trop chercher à comprendre ce qu’est cette curieuse personne. S’il fallait que sa fille apprenne, ne serait-ce qu’une parcelle du vocabulaire utilisé par Louise…. Imane ne voulait même pas s’imaginer cette possibilité !

« Vous avez besoin d’autre chose ? »

Voilà qui devenait plus expéditif. Imane se doutait que toutes ses moqueries ne lui étaient pas exclusivement destinées et qu’elle devait naturellement être aussi désagréable, mais cela ne rendait pas les choses plus faciles à supporter.

 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos
▫ Ancien métier : Itinérante (Autrefois prof de littérature)
▫ Statut civil : Divorcée
▫ Lieu de naissance : Ottawa

▫ Messages : 84
▫ Inscription : 01/07/2018
▫ Crédits : Moi-même
▫ Célébrité : Danielle Proulx



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Lady and the Tramp   19.09.18 15:01

Lady and the Tramp
 Imane et Louise

 


Celle qui était autrefois actrice ne semble pas trop apprécier mon humour. Elle me regarde d’un air agacée avant de me dire que Caleb est un proche ami et qu’elle ne ressent pas la nécessité de m’expliquer la nature de leur relation.

«Bah c’est pourtant c’que tu viens d’faire, nah?! Haha! Humm…un proche ami comme ça?»

Je lui lance un clin d’œil rempli de sous-entendu, histoire de l’agacer encore plus.

«Oh Bordel, allez! T’as même pas un p’tit détail croustillant pour la vieille bonne femme esseulée que chu?! Nah? Rien de c’genre là? Hahaha!»

Si je me doute qu’Imane ne soit pas très à l’aise avec mon humour salace, je décide quand même d’en rajouter une couche.

«Un roman savon? Putain, si t’as un truc bien cochon, j’suis pas contre! Haha! Mais pas un d’ces trucs tordu à la cinquante nuances de tarés, là!»

Je m’époumone dans mon propre rire, me trouvant autant hilarante que la jeune femme doit me trouver détestable. Si l’humour me sert souvent à fuir la triste réalité, je ne comprends pas qu’on ne l’utilise pas davantage dans ce monde apocalyptique. Ceux que j’ai croisé jusque-là, on la fâcheuse manie de se montrer bien trop sérieux. Pas étonnant qu’il y en ait autant qui ressente l’envie de mettre fin à leurs jours. Un divertissement ou deux ne leurs feraient pas de tort, pourtant. Je suis ravie d’avoir pu mettre la main sur un livre, parce que devoir faire constamment face à ces visages mornes est franchement très déprimant.

«Putain d’merde, tire pas c’te tronche! L’humour s’est barré avec la fin du monde ou quoi?»

Je marque une pause, avant de poursuivre :

«Vous faite quoi pour vous divertir, hein? Parce que franchement si ça continue d’même, tout l’monde va finir par s’flinger!»

Je prends même la peine de mimer le geste avec ma main, sortant la langue pour imiter grossièrement la mort. Si cela peut contribuer à lui retirer, ne serait-ce qu’une partie, du balai qui s’enfonce profondément dans son postérieur, tant mieux!
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Shining star

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Actrice et chouchou de la presse people.
▫ Occupation : En charge de la gestion des vivres officiellement, et du divertissement officieusement.
▫ Statut civil : Célibataire, le véritable amour n'ayant jamais fait papilloné le coeur de la belle.
▫ Lieu de naissance : Los Angeles.



▫ Messages : 308
▫ Inscription : 20/04/2018
▫ Crédits : Psychdelya (ava)
▫ Célébrité : Jenna Dewan



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Lady and the Tramp   13.10.18 16:04

Lady and the Tramp
  Louise & Imane

Du coin de l’oeil, Imane ne peut s’empêcher de guetter derrière la femme, dans l’espoir que quelqu’un approche lui donnant une occasion de se sauver de cette désagréable rencontre. Elle ne peut toutefois pas s’empêcher de ressentir une pointe de culpabilité qui l’a force à rester le plus poli et calme possible. Même si ce monde lui avait volé sa mère, Jolene n’était jamais bien loin dans l’esprit de l’actrice déchue. Prenant une grande inspiration pour conserver son calme, Imane dirigeait la conversation vers les romans savons et ne fut pas vraiment surprise de sa réaction. Restant quelques secondes à la regarder, elle n’était pas certaine du sérieux ou non de sa réponse. Se disant que ça lui ferait vraiment pas de mal d’en avoir un, Imane se retournait afin d’attraper l’un des deux livres du genre qu’ils avaient en leur possession sans savoir pourquoi puis, elle le tendait à la femme. Imane ne s’était jamais même aventurée à lire l’endos du roman, elle préférait rester bien loin de tout ce qui lui rappellerait à quel point la chaleur réconfortante des bras d’un homme lui manquait.

« Je crains que nous n’avons tout simplement pas la même définition de l’humour. »

Si ça petite phrase était sans aucun doute destinée à adoucir l’atmosphère, l’effet avait été inverse chez Imane. Louise avait raison, elle était la première à dire qu’elle refusait de complètement faire abstraction des plaisirs d’avant et une bonne dose d’humour leur ferait sans doute tous le plus grand des biens. Mais de toute évidence, les deux femmes ne partageaient pas le même sens de l’humour. Si Imane avait une bonne volonté pour répondre à sa question suivante et pour l’inviter à donner ses idées afin d’améliorer la qualité de vie dans l’hôpital, la fin de sa phrase mélangée avec le mime dont elle se serait très volontiers passé la replongea bien rapidement dans la mauvaise foie à son égard.

« Et bien pour commencer à passer du bon temps, il faudrait éviter de faire des blagues d’aussi mauvais goût. »

Combien de personnes avaient perdu des proches de cette façon ? Tous n’étaient pas fait pour la survie ! Elle-même était loin d’avoir les connaissances nécessaires, mais elle compensait par sa grande chance et les merveilleuses rencontres qu’elle avait fait jusqu’ici. Imane savait que la femme face à elle ne faisait pas délibérément des commentaires aussi déplacés. Tout dans son attitude montrait qu’elle ne devait certainement pas s’être autrefois bien fondu à la société et que les choses étaient loin de s’être améliorées. C’était pourquoi elle ne s’était pas contenté de tourner de l’inviter à partir. Elle allait devoir apprendre à vivre avec, car ce n’était certainement pas la dernière fois qu’elles se croisaient.

« Les moyens sont limités, mais nous faisons de notre mieux pour passer du bon temps ensemble. Il y a une salle commune avec quelques jeux et voilà un moment déjà que j’essaie de les convaincre d’organiser une soirée afin d’oublier un peu tout ce qui se passe à l’extérieur. »

Elles n’avaient peut-être pas la même façon de voir les choses, mais elles souhaitent toutes les deux mettre un peu de bonheur dans ce nouveau monde et Imane tentait de se concentrer sur cette similarité plutôt que sur leurs trop nombreuses différences.

« Si vous avez des idées, autre qu’un numéro d’humour vous mettant en vedette, n’hésitez pas à en faire part. Nous sommes limités comme vous devez l’avoir réalisé, mais un peu de bonheur ferait du bien à tout le monde. »

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos
▫ Ancien métier : Itinérante (Autrefois prof de littérature)
▫ Statut civil : Divorcée
▫ Lieu de naissance : Ottawa

▫ Messages : 84
▫ Inscription : 01/07/2018
▫ Crédits : Moi-même
▫ Célébrité : Danielle Proulx



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Lady and the Tramp   06.11.18 23:37

Lady and the Tramp
 Imane et Louise

 


Louise regarde fixement Imane, semblant se dire qu’il n’y a rien à faire et que le balai restera à jamais en place, dans son postérieur. La jeune femme a raison, elles n’ont définitivement pas le même humour! Pire, elle semble même trouver l’humour de Louise de très mauvais goût. Il est vrai que plusieurs ont dû faire face à la mort et parfois au suicide de leurs proches. L’itinérante ignore si c’est le cas d’Imane et franchement elle semble ne pas s’en soucier, comme si elle tenait à s’accrocher à son attitude désagréable. Veut-elle inconsciemment faire fuir les gens, ou ses mauvaises manières sont-elles tout simplement devenues une habitude avec le temps? Les années dans la rue n’ont certainement pas été faciles, mais elle était pourtant autrefois une fille de bonne famille. Peut-être cherche-t-elle tout simplement à fuir ce passé qui ne lui convenait plus?

«Oh, allez, c’tait pour rire! L’humour noire ça t’branche pas, poulette? Haha!»


S’exclame-t-elle en poussant à nouveau un rire gras. La femme à pourtant l’habitude des réactions négatives face à ce type d’humour, mais elle ne s’y fait jamais vraiment. Pour elle, de l’humour ça reste de l’humour, peu importe le genre. Mais, plus c’est de mauvais goût, plus elle semble l’apprécier! Comme si elle aimait volontairement provoquer des réactions négatives chez ses interlocuteurs.

Se raclant bruyamment la gorge, elle reprend d’un ton étonnement plus sérieux. Le divertissement des autres semble être l’une des seules choses qu’elle prend véritablement à cœur. Elle se lance donc en proposant quelques idées.

«Bah j’me disais qu’on pourrait monter un truc, putain. Genre une soirée d’talents divers : un numéro d’humour, une chanson, un poème ou j’sais pas, moi. Apparemment tout l’monde à son p’tit talent caché! Haha! T’es actrice, nah? T’pourrais nous citer des passages de tes plus grands films et nous d’mander d’deviner c’est dans lequel?

Si y a des artistes dans l’groupe, ont peux même monter un spectacle de marionnettes en carton pour les enfants…ou mieux encore : on leurs fait fabriquer leurs propres marionnettes! Haha! J’adorais faire ça quand j’étais gosse! On les colles sur un p’tit bâton pis on s’planque derrière un panneau pour les faire bouger. T’vois l’genre? Ou ben juste de l’improvisation ou du théâtre, ça pourrait les amuser.

Sinon bah…j’détesterais pas monter une p’tite bibliothèque ici. J’pourrais d’mander à ceux qui font des sortis pour les provisions d’garder l’œil ouvert. Si y a assez d’intéressé on peut même monter un p’tit club de lecture, histoire de s’changer les idées. Rien d’bien compliquer, bordel! Des idées c’est pas c’qui m’manque!»


Elle affiche un grand sourire, comme si pour une fois elle était fière d’elle-même. Il faut dire qu'elle avait aider à monter plusieurs évènements de ce genre quant elle était professeur de littérature. Jeune femme, elle aimait participer aux divers comités et aider les étudiants à s'impliquer dans des activités valorisante. C'est certainement pour ça qu'elle était très appréciée...autrefois. L'espace d'une seconde, elle à l'impression de revivre cette époque. Elle ne saurait dire si elle apprécie ce sentiment ou si au contraire elle l'appréhende. La vie en société n'avait rien de facile, celle en groupe ne le sera pas plus pour la vieille femme.

Prenant une pause, elle fixe Imane du regard.

«J’sais pas…t’en pense quoi?»





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

À propos
Sac à dos


MessageSujet: Re: Lady and the Tramp   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lady and the Tramp
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lady and the Tramp • Jaevy
» The Lady
» LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
» Lady canichette Toy 12 ans (14) verson
» presentation lady voldemort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: Downtown :: General Hospital-
Sauter vers: