AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vague à l'âme [ft. Alec]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

À propos
Sac à dos
▫ Ancien métier : PDG des entrerprises Cohle
▫ Occupation : Elle aide à la gestion des vivres et tient l’inventaire de l'armement du groupe
▫ Statut civil : Célibataire


▫ Messages : 351
▫ Inscription : 12/02/2017
▫ Crédits : PresleyCash
▫ Célébrité : Elisabeth Olsen



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Vague à l'âme [ft. Alec]   05.07.18 16:24

Un petit titre
Prénom & Prénom




La nuit était tombée depuis longtemps déjà lorsqu’Esther s’était installée sur ce rebord de terrasse de ce qui avait autrefois été l’ancien café très prisée de l’aéroport. La jeune femme se souvenait être venue ici à quelques rares occasions, lorsqu’elle venait chercher une amie ou en dernier lieu sa sœur. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, jamais Esther n’avait quitté Kelowna. Ce n’était pas l’envie qui lui manquait, des rêves de voyages elle en avait toujours eu plein la tête pourtant elle n’avait jamais franchi le pas, se trouvant constamment des excuses : Elle n’avait pas assez d’argent, elle n'avait pas envie de voyager seule, elle avait ses études, elle devait s’occuper de ses parents…. Au final, elle reportait sans cesse ses projets, voyageant par procuration à travers sa sœur ainée, Victoria. Mais dans le fond tout ceci n'était que des excuses, elle le savait à présent. Si elle n'était jamais partie, c'était tout simplement parce qu'elle avait peur alors que Victoria elle, était libre et indépendante. C’était d’ailleurs pour récupérer sa soeur, qu’elle était venue ici pour la dernière fois. Vicky était rentrée en catastrophe après avoir appris pour la maladie de leur père et elle n’était plus jamais partie. Elle avait pris ce bar, rencontrée Abel…. Tout ça lui paraissait si loin à présent, comme s’il s’était s’agit d’un rêve, d’une autre vie… Une vie qui n’avait plus rien à voir avec ce qu’ils connaissaient aujourd’hui.

Doucement, ses doigts parcouraient la table de terrasse devant laquelle elle était assise, dessinant des fresques imaginaires et invisibles. Les râles des virulents enchainés aux grilles troublaient le calme de la nuit mais aussi désolant que fut cet amer constat, Esther commençait à s’y habiter et à ne plus réellement y prêter attention. Pour preuve que l’on finissait par s’habituer à tout, même à l’insoutenable. Relevant ses longues mèches blondes qui lui tombaient devant le visage, elle sentit son cœur se serrer et ses yeux devenir vitreux en repensant à cette journée, à ce qu’elle avait fait. Avait-elle des regrets ? Bien sûr, même si elle se disait que l’initiative qu’elle avait pris leur avait peut-être épargné à tous un spectacle qui ce serait probablement situé de l’ordre de l’insoutenable. En tant que PDG d’une grande maison d’édition, il lui était arrivée à plus d’une reprise de faire des choix difficiles mais jamais aucun d’entre eux n’avait abouti à la mutilation d’un homme. Elle en avait voulu sur le coup à Tobias d’avoir été aussi loin mais dans le fond, quand elle y réfléchissait, il n’avait fait que ce qu’elle lui avait dit de faire : à savoir passer au voleur l’envie de recommencer
Ça ne lui ressemblait pas de prendre ce genre d’initiative et ce qui l’inquiétait le plus c’était l’assurance glacial et détaché avec laquelle elle avait prononcé ces mots. Un frisson la parcourue incitant la jeune femme à croiser ses bras devant sa poitrine, et cela n’avait rien à voir avec la fraicheur ambiante, c’était plutôt dû à un constat terrifiant qui s’imposait dans son esprit comme une évidence : cet endroit était entrain de faire ressortir le pire en elle.

A quoi s’attendait-elle au juste ? A une petite remontrance ? A un passage à une gifle ? Face à des hommes comme ceux présents ici, ce n’était pas la méthode la plus efficace, Tobias n’y avait pas été de main morte mais sans son intervention, si Seth avait découvert ce qui s’était passé, les conséquences auraient été bien plus dramatiques que l'amputation d’un doigt. Alors quoi ? C’était ça la solution ? Accepter l'inacceptable sous prétexte que le pire avait été épargné ? Il n’empêche qu’ils avaient mutilé un homme. C’était peut-être Tobias qui avait agi et pris cette décision mais c’était elle qui l’avait poussé à le faire, en se servant de la présence de sa fille Leela pour toucher sa corde sensible. Elle savait très bien ce qu’elle avait fait, elle n’avait pas agi par hasard, c’était clairement de la manipulation et en cela, elle, ne se reconnaissait pas. Elle avait suggéré à Tobias qu’il n’avertisse pas Seth pour leur épargner à tous un spectacle hautement insoutenable, cruel et violent dont le Leader des protectors était si friand. Elle avait agit pour elle mais pas seulement, pour les gens en général, pour cet homme qui aurait bien perdre la vie en commettant cet acte stupide, mais aussi et peut-être aussi avant tout pour la fille de Tobias, Leela qui méritait mieux que cette violence quotidienne et qui ne souhaitait pas plus qu'elle assister à ça. Mais en agissant comme elle l'avait fait, elle avait poussé un homme à se salir les mains et à commettre un acte qui dans le fond, était similaire à ce que faisait Seth lui-même. Sans oublier ce qu’ils risquaient tous les deux mais également leur entourage pour avoir agi dans le dos du Leader des Protectors. Aurait-elle du laisser cet homme affronter la colère de Seth ? Valait-il la peine que Tobias se salisse une fois de plus les mains ? Tobias n’était pas innocent, loin de là, il avait du sang sur les mains mais ne venait-elle pas de l’enfoncer un peu plus en lui confiant cette sale besogne ? Ne l’estimait-elle pas plus que ça ?

C’était pour ça qu’elle était montée jusqu’ici, pour s’isoler et mettre de l’ordre dans ses idées, pour que sa sœur ne remarque pas son trouble, et aussi pour qu’elle ne sache pas ce qu’elle avait fait. Si elle était parvenue à éviter sa sœur ainée, elle réalisa en entendant des pas s’avancer derrière elle, et en se retournant, qu’elle n’avait pas réussi à lui échapper à lui. Pourtant loin de l’agacer, sa présence rassurante avait quelque chose de réconfortant et elle se sentit sourire tout naturellement en croisant son regard, jusqu'à ce qu'une certaine discussion avec sa soeur au sujet d'une certaine « caisse à outils » ne lui revienne en mémoire, la faisant virer au rouge écarlate. Heureusement pour elle, l'obscurité était son alliée involontaire, du moins... l'espérait-elle.

- On dirait bien que tu m’as trouvé,
fit-elle en s’adressant à lui en tentant de dissimuler son trouble par un petit rire forcé avant de perdre son regard sur l'interminable piste d’atterrissage. Tu prends quel vol ?

Alec était un très bel homme, c'était un fait indéniable du moins au goût d'Esther, mais ce qu'elle aimait le plus c'était son regard dans lequel se reflétait absolument toute sa gentillesse et elle espérait qu'il ne changerait jamais. C'était un homme intelligent, doux, mais aussi prévenant, et tout ceux qui prenaient son rejet de la violence pour de la faiblesse se trompaient sur son compte. Alec avait une personnalité peu commune par rapport aux autres protectors, il était probablement l’un des rares hommes à ne pas s’être laissé corrompre par cet endroit, restant fidèle à ses principes. Lui aussi avait un frère qui s’était mis au service de Seth… Avant aujourd’hui, elle pensait être assez forte pour sortir Victoria de cette perdition dans laquelle Seth et les Protectors étaient entrain de l’entrainer mais aujourd’hui, elle n’en n’était plus aussi certaine. Elle en était même à se demander si cet environnement n'était pas entrain de déteindre également sur elle. Au loin, les râles portés par le silence de la nuit avaient gagné en intensité et attirèrent son regard. D’ici, elle ne pouvait pas les voir pourtant elle avait tellement pris l’habitude d'apercevoir ces créatures attachés aux grilles qui entouraient l'aéroport au cours de la journée, qu’elle pouvait presque les visualiser, chacune d’entre elles

- Victoria dit qu’ils sont là pour nous protéger, pour décourager quiconque souhaiterait s’en prendre à nous… moi je crois… que cela envoi un tout autre message … un message ampli de menaces

Esther n'en dis pas plus, même si elle pouvait entendre résonner dans son esprit la suite de sa phrase, prononcé par la voix si particulière de Seth entre ce mélange d'amusement et de sadisme « Si vous nous résistez, voici ce qui vous attends », c'était ça que disait la présence des virulents enchainés aux grilles. Posant un regard sur ses mains qui étaient jointes devant elle, elle fini par relever ses yeux sur cet homme fort qui se trouvait à ses côtés et qui serait probablement déçu si il venait à découvrir ce qu'elle avait fait aujourd'hui.

- Je pensais que je ne m'y ferais jamais et pourtant, je me suis surprise à réaliser toute à l'heure que je m'étais déjà habituée à leurs râles au point de ne même plus y prêter attention... Quel est ton secret pour ne pas te laisser pervertir et empoisonné par cet endroit ? Parce que tu vois là, j'en aurais bien besoin en ce moment, avoua-t-elle tout en jouant nerveusement avec ses doigts


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vague à l'âme [ft. Alec]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite excarpate [PV: Vague Hirondelle et Cannabis]
» Quand on est au creux de la vague...
» Vague de changements à Chicago
» Résultats: Vague 4 et reste de vague 1
» Etienne Tshisekedi voudrait bien provoquer une vague mais...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: North Kelowna :: International Airport-
Sauter vers: