AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ritorno Da Te - Eliel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Don Juan

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Etudiant en Art
▫ Occupation : Tours de gardes - Expéditions - Ravitaillement - Tout ce qui peut le faire bouger
▫ Statut civil : Celibâtard
▫ Lieu de naissance : Naples (Italie)



▫ Messages : 76
▫ Inscription : 05/07/2018
▫ Célébrité : Nick Robinson



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Ritorno Da Te - Eliel   12.07.18 17:57



Ritorno Da Te "Back to you"
Elijah A. Kinsley

Cette journée était d'un putain d'ennui, c'était la seule chose qui parvenait à traverser l'esprit de l'italien tandis qu'il poussait un profond soupir, une fois de plus. Ça ne servait sans doute pas à grand chose, il n'avait pas de public pour prêter attention à ses plaintes silencieuses, seulement les quatre murs de sa chambre qui lui faisaient étrangement penser à ceux d'une prison. Ses pensées s’égarèrent l'espace d'un instant pendant qu'il contemplait la couleur terne de la pièce. Il devrait redécorer... trouver n'importe quoi à placarder sur ces foutus murs, ou même dessiner dessus, ouais c'était une putain de bonne idée, il lui manquait simplement les ressources nécessaires. Gabriel prit un instant pour réfléchir à cette idée avant de se laisser tomber sur son matelas, tapotant distraitement ses couvertures pour finalement attraper la petite balle avec laquelle il jouait habituellement. Un petit sourire vint étirer ses lèvres avant qu'il ne se mette à lancer l'objet en l'air, la faisant rebondir contre le plafond avant de la rattraper. Ce jeu dura quelques minutes, à peine deux, et quand la balle lui revint en pleine tronche sans qu'il ne puisse la rattraper, il grogna et jura entre ses dents en se frottant le visage.

Ok, c'était la goutte de trop et le brun n'avait pas attendu une seconde de plus pour rouler sur le côté et attraper ses pompes avant quitter sa chambre tout en sautillant pour les enfiler. Si les choses intéressantes ne venaient pas à lui il irait les chercher ou les provoquer, peu importe et comme un signe du destin, une silhouette bien trop familière s'engouffra dans le couloir, se dirigeant vers les escaliers. Si Elijah ne l'avait pas vu, Gabriel lui n'avait pas pu le louper et l'expression tout d'abord surprise de son visage se changea rapidement en interrogation. L'italien n'avait pas manqué le sac que transportait le passionné d'étoiles et ça ne pouvait signifier qu'une chose, Elijah s'apprêtait à faire une grosse connerie.

Il n'avait pas fallu longtemps à Gabriel pour regagner sa chambre et attraper à la hâte son sac à dos et la crosse de hockey posée contre son mur et c'est en trottinant qu'il avait traversé le couloir, hissant le sac sur ses épaule avant de coincer la crosse dans les passants de celui-ci.

Elijah n'avait pas pu aller bien loin et c'est en arrivant dans l'une des pièces abandonnées de l'hôpital, non loin de leur sortie cachée, que ses yeux s'était posés sur le canadien. Ralentissant sa course, le survivant combla les quelques mètres les séparant toujours pour empoigner le bras du jeune homme et le forcer à s'arrêter. Il n'était pas réellement surpris qu'Elijah ne l'ai pas entendu approcher, il arrivait toujours à se déconnecter du monde pour s'évader dans ses pensées, chose que Gabriel avait beaucoup de mal à faire, c'était même impossible. Oui, il allait jurer, dans sa langue natale parce que c'était une sorte de réflexe qu'il n'avait pas réellement perdu et que souvent c'était bien plus simple.

- Cazzo. J'peux savoir ce que tu fais ?!

Cazzo, bite dans sa langue mais qui était employé comme le ''putain" courant et autant dire que le canadien ne connaissait que trop bien ce juron depuis le temps qu'ils se fréquentaient. Gabriel s'était décalé pour se placer face à lui, desserrant la prise qu'il gardait sur son bras sans pour autant le lâcher, fronçant les sourcils en attendant une réponse. Evidemment la réponse était évidente, il s'apprêtait à sortir, maintenant il cherchait simplement à savoir pourquoi. Il avait peut-être était un peu rude ou froid et il pinça un instant les lèvres avant de lâcher son ami, ramenant une main dans ses cheveux pour les rejeter en arrière tout en poussant un petit soupir.

Oui il s'en voulait de réagir comme ça, ce n'était pas vraiment dans sa nature de jouer les rabat-joies ni même de s’inquiéter pour les autres mais évidemment tout était différent quand il s'agissait d'Elijah et au fond il savait très bien pourquoi. L'idée que le canadien puisse s'aventurer seul dehors était loin de l'enchanter et c'était d'ailleurs hors de question, alors Gabriel esquissa un petit sourire, essayant de reprendre son air naturel peu importe la distance qui s'était installée entre eux ces derniers temps.

- J't'ai dit que si tu avais besoin de quelque chose t'avais juste à me demander.

Parce que lui se fichait de risquer sa vie ou plutôt parce qu'il était trop insouciant pour croire qu'il pourrait réellement lui arriver quelque chose de grave, après tout il était toujours en vie, c'était une preuve suffisante pour lui. Mais qu'Elijah puisse risquer la sienne... c'était une autre histoire.

- Même si c'est quelque chose de personnel ou... de gênant et j'espère franchement que c'est la deuxième option, promis ça restera entre nous !

Une main posée sur le cœur, l'autre levée comme ci il s'apprêtait à prêter serment, Gabriel avait offert un petit clin d'oeil à son ami avant de sourire une nouvelle fois mais plus sincèrement. Étrangement c'était beaucoup plus facile qu'il ne le pensait de retrouver ses aises en compagnie de celui qui alimentait ses démons mais après tout, l'italien était devenu un maître en la matière, enfouir tout, passer outre les problèmes sans les régler, en se disant simplement qu'ils finiraient par disparaître.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Head in the stars

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Etudiant en astronomie
▫ Occupation : Fait de tout dans le groupe
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Calgary, Canada



▫ Messages : 168
▫ Inscription : 26/06/2018
▫ Crédits : Avengedinchains & Tumblr
▫ Célébrité : Ezra Miller



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Ritorno Da Te - Eliel   14.07.18 5:57


Ritorno Da Te

C’était une journée comme une autre pour Elijah. Il s’était levé tôt, trop vite abandonné par Morphée, s’était dirigé vers la cuisine pour prendre un petit déjeuner tout en discutant quelques minutes avec Amberle, avait fait un petit tour des lieux pour demander s’il y avait besoin d’aide pour quelque chose, mais avait fini par retourner s’enfermer dans sa chambre. Personne n’avait besoin de son aide aujourd’hui et l’astronome ne le prenait pas pour lui. Il savait que parfois, il n’y avait simplement rien à faire. Il était comme ça Elijah ; les choses lui passaient au-dessus sans qu’il n’y prête une attention particulière. A quoi bon, après tout. Le monde était déjà bien assez pourri sans qu’il ne se créé des problèmes lui-même.

Il s’était placé à son bureau, cette petite table qu’on lui avait installée pour qu’il puisse construire ses objets tranquillement, et s’était vite perdu dans ses pensées. Il était à des années lumières d’ici, Elijah. Parmi les souvenirs de son enfance et de ce qu’était sa vie avant le chaos. Mais la nostalgie vint vite le prendre à la gorge et l’astronome se passa une main dans ses longs cheveux. Il regrettait parfois que tout ait changé ainsi. Il aurait aimé finir ses études et pouvoir exercer son métier. Il aurait aimé devoir chercher sa moitié et fonder une famille. Il aurait simplement voulu vivre normalement.

Mais il chassa ces pensées de sa tête et s’attacha les cheveux. Les regrets n’avaient pas leur place dans cette nouvelle vie. Il contempla alors les objets étalés sur son bureau, s’imaginant ce qu’il pourrait en faire. Aïda, la petite d’Imane lui avait demandé de lui créer quelque chose. Ce ne serait pas la première fois que la petite recevrait un objet de la part de l’astronome, mais cette fois, c’était différent ; c’était elle qui lui avait demandé. Elijah voulait donc lui construire quelque chose de spécial, de différent. Mais avec ce qui se trouvait là, il n’arrivait pas à s’imaginer le moindre objet intéressant. Il lui fallait de nouvelles pièces. Il resta ainsi quelques instants, le regard perdu dans le vide. Devait il sortir chercher son bonheur ? Il savait que l’hôpital n’aurait rien à lui offrir, les autres occupants savaient qu’il reprenait les pièces ou objets inutiles et faisaient l’effort de les lui amener. Non, il devrait sortir, chercher plus loin. Mais Elijah n’était jamais sorti seul et l’extérieur n’était pas son point fort. Il en était conscient. Cependant, l’ennui commençait gentiment à gagner son corps et les autres n’étaient pas disponibles pour l’accompagner. Il pensait spécialement à Rose. Elle serait venue avec plaisir, mais il savait qu’elle était occupée aujourd’hui.

Il soupira longuement avant de se relever de sa chaise. Tant pis, il essayerait d’y aller seul. Il attrapa son sac, sa batte, rangea quelques affaires utiles en cas de problèmes dans le sac puis sortit. Après tout, il avait fait beaucoup de progrès ces derniers temps. Rose lui avait montré comment se débarrasser des infectés, comment se défendre. Et il avait tout de même participé à la prise de cet hôpital. Il saurait se débrouiller. Pourtant, une fois hors de sa chambre, il s’arrêta devant la porte de Gabriel. Il hésita quelques secondes à toquer pour lui demander de l’accompagner. Car l’italien savait se démerder là-dehors. Il participait aux expéditions et son caractère était bien différent de celui du canadien. Mais il lui avait également demandé de prendre ses distances après tout ce qu’il s’était passé entre eux. Elijah respectait sa demande même si bien trop souvent, son corps brûlait de le rejoindre. Il aimait la compagnie de l’italien, la façon dont il le rendait différent, le sortait de sa carapace. Mais Gabriel ne voulait pas et Elijah était lui aussi perdu face à ses sentiments. Alors il tourna les talons et pris le chemin de la sortie.

La porte secrète était proche et comme à son habitude, Elijah s’était isolé dans son monde de rêveries. C’est pourquoi il n’entendit pas l’italien s’approcher. Il sursauta légèrement en sentant sa main attraper son bras et tourna vivement le regard vers lui. La vision de ces iris qu’il ne connaissait que trop bien lui fit remonter tout un tourbillon de sentiments que l’astronome s’empressa de retenir. Gabriel ne voulait rien, Elijah respectait. Il écouta donc l’italien jurer et lui demander ce qu’il faisait. Cette injure qu’il avait entendue plus d’une fois dans des contextes différents. Mais il aimait entendre sa langue chantante. Pourtant, l’astronome ne laissa rien paraître, restant calme face à Gabriel qui continuait de parler. Entre temps, il l’avait lâché, s’était interposé entre lui et la sortie mais le canadien ne réagissait pas. Il le regardait faire, essayant de comprendre ce que voulait l’italien. Il ne voulait rien, mais accourait en voyant Elijah se mettre potentiellement en danger. Il en fut touché d’ailleurs, Elijah. Toutes ces nuits passées ensemble n’avaient jamais été innocentes. Une fois aurait pu être une erreur, mais plusieurs ? Il tenait à Gabriel et la façon dont l’italien venait de réagir prouvait que le sentiment était réciproque. Mais il ne l’embêterait pas avec ça. Il avait mis des limites, à lui aussi de les respecter.

Elijah haussa les épaules malgré les sourires de Gabriel. « Je voulais construire quelque chose pour Aïda, mais il me manque des pièces. » Son regard ne lâcha pas le sien, cherchant à déchiffrer ce que voulait réellement l’italien. « Personne est vraiment disponible pour venir avec moi alors je me suis dit que j’irais seul. » Les yeux se dérobèrent un instant alors que le sujet sensible s’abordait. « Je t’aurais bien demandé, mais je croyais que tu voulais qu’on prenne des distances. » Il soupira, Elijah, prenant le courage de retomber ses yeux dans les iris de Gabriel. « Rien t’empêche de venir. Je vois que t’es déjà prêt de toute façon. » Il montra du regard le sac à dos et la crosse de son ami.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Embrace the chaos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Don Juan

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Etudiant en Art
▫ Occupation : Tours de gardes - Expéditions - Ravitaillement - Tout ce qui peut le faire bouger
▫ Statut civil : Celibâtard
▫ Lieu de naissance : Naples (Italie)



▫ Messages : 76
▫ Inscription : 05/07/2018
▫ Célébrité : Nick Robinson



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Ritorno Da Te - Eliel   19.07.18 17:54



Ritorno Da Te "Back to you"
Elijah A. Kinsley

Le brun avait froncé les sourcils face aux explications du jeune homme et il aurait presque roulé des yeux si il ne savait pas que faire plaisir à cette gamine était si important aux yeux d'Elijah.

- D'accord et tu t'es dis que c'était une bonne idée d'aller risquer ton putain de cul dehors pour ... un jouet ?

Gabriel avait levé les mains en signe de paix sous le regard de son ami à la suite de cette remarque et il roula finalement des yeux face à sa petite réflexion. La suite aurait pu le déstabiliser ou même le mettre sur la défensive mais l'italien savait parfaitement comment détourner les sujets sensibles ou du moins ceux qui le touche personnellement et malgré le petit pincement qui le prit au cœur, il afficha un air faussement outré en posant une main contre son torse.

- Quand je pense que tu te sers de mes propres mots pour les retourner contre moi !

Apparemment tourner tout ça à la dérision n'allait pas arrangé les choses mais il fallait beaucoup plus qu'un regard de chien battu et un soupir d'Elijah pour le décourager. Avec un nouveau petit sourire, Gabriel vint donner un léger coup de poing dans l'épaule du canadien, croisant son regard tout en lui adressant un autre clin d’œil.

- Si tu crois que je vais te laisser t'éclater sans moi... et de toute façon si il t'arrive quelque chose ça finira par me retomber dessus et crois le ou non je pense qu'il y'a déjà quelques personnes qui ne m'apprécient pas trop ici

L'italien afficha ce petit sourire moqueur qu'il abordait la plupart du temps, que ce soit lorsqu'il ne prenait pas les choses au sérieux ou qu'il se foutait délibérément de quelqu'un ou quelque chose et avant que l'amoureux des étoiles ne puisse ajouter quelque chose, il se tourna dos à lui pour se diriger vers la sortie, lui adressant un petit signe de tête pour lui indiquer de le suivre.

- T'avais une destination prévue ou tu comptais improviser en cours de route ?

C'était peut être toujours aussi stupide dans l'esprit du brun mais Elijah n'était pas comme lui, loin de là, il se souciait des autres, essayait de faire plaisir, de se rendre utile et si fabriquer cette stupide babiole pour la gamine lui permettait de retrouver le sourire, ça en valait la peine. Il ne l'avouerait sans doute jamais, comme un tas d'autres choses d'ailleurs, mais le sourire de l'astronome lui manquait, ce foutu sourire qui l'avait fait craquer peut être inconsciemment, ce sourire bien trop précieux qui gonflait son cœur bien plus qu'il ne l'aurait voulu.

La lumière aveuglante de l'extérieur chassa rapidement ses pensées et l'italien plissa les yeux durant quelques secondes pour s'habituer à l'environnement. Avant de pouvoir observer, il avait tendu l'oreille dans l'espoir ou la crainte d'entendre quelque chose et mis à part le léger sifflement du vent rien ne semblait se trouver dans les alentours, ou en tout cas pas dans leur périmètre. Il n'était pas dupe, ils croiseraient forcément quelques une de ces merdes mais ce n'est pas ce qui inquiétait le plus le jeune homme, il préférait sans aucun doute tomber sur un rôdeur plutôt que sur un être humain.

- Preum's sur les Reese's et les Twizzlers si on en trouve ... Sans déconner je serais prêt à tuer quelqu'un pour ça et j'suis presque certain que Jon en cache dans son putain de labo.

Le jeune homme afficha une petite moue songeuse, imaginant comment il pourrait se faufiler discrètement dans le labo sans que Jon ne lui tombe dessus mais il était presque certain que le prof dormait dedans vu la facilité avec laquelle il lui tombait dessus à chaque fois qu'il s'en approchait ... ou il avait tout simplement fini par développer un radar, un genre de spider-sens mais uniquement contre lui.

Un nouveau regard vers l'extérieur le fit se concentrer un peu plus, abandonnant le masque de l'abrutis irresponsable pour se concentrer et se préparer au pire. Il était conscient de ce qu'il risquait d'affronter à chaque fois qu'il franchissait les portes de cet hôpital mais avoir Elijah à ses côtés était bien plus effrayant et il ne pouvait s'empêcher de sentir l'angoisse s'installer en lui. Ses yeux virent chercher la silhouette du canadien et avant qu'ils ne se mettent à avancer, Gabriel avait passé son sac à dos sur le côté pour pouvoir atteindre son contenu. Il en tira un des Talkie-Walkie et le tendit vers l'astronome, haussant vaguement une épaule.

- On sait jamais.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Head in the stars

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Etudiant en astronomie
▫ Occupation : Fait de tout dans le groupe
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Calgary, Canada



▫ Messages : 168
▫ Inscription : 26/06/2018
▫ Crédits : Avengedinchains & Tumblr
▫ Célébrité : Ezra Miller



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Ritorno Da Te - Eliel   24.07.18 15:15


Ritorno Da Te

L'italien roula des yeux face aux remarques d’Elijah, ce qui ne dérida pas le canadien. Gabriel savait pourtant qu’il aimait faire plaisir aux autres, spécialement à Aïda. Cette gamine devait grandir dans cette apocalypse et l’astronome n’arrivait pas à imaginer ce qu’elle pouvait ressentir. La peur, l’incompréhension. Au moins, les adultes pouvaient comprendre ce qu’il se passait, pas l’enfant. « Tu sais très bien que s’il y a un moyen de faire sourire cette gamine, je le ferai. » Il avait pris le temps de remettre une mèche de ses cheveux sortie de son élastique derrière son oreille tout en parlant.

Mais l’italien ne s’arrêta pas en si bon chemin et tenta de paraître outré. Elijah connaissait cette mimique par-cœur. Gabriel l’utilisait fréquemment pour éviter certains sujets et le canadien avait dû apprendre à passer au-dessus de ça. Il ne voulait pas parler de ça ? Et bien tant pis. Son regard se promena un instant dans le vide, ignorant les enfantillages de Gabriel. C’était son caractère et Elijah préférait retenir ses bons côtés. Et il ne fallut que très peu de temps à l’italien pour laisser tomber les accusations et poser de vraies questions. C’est à cet instant que l’astronome replongea son regard dans le sien, enfin prêt à coopérer avec lui. Il le savait que Gabriel utilisait ces stratagèmes pour cacher certains aspects de sa personnalité, spécialement lorsque d’autres personnes étaient avec eux. Mais il savait également qu’une fois le masque tombé, il était un autre homme à la fois touchant et sérieux. « Je pensais aller fouiller en ville, à part ça, j’ai rien pensé. Mais toi qui sors souvent, tu penses qu’on a des chances de trouver des choses intéressantes quelque part ? » Car ce n’était pas la première fois qu’il sortait, lui, Elijah non plus. Mais si l’astronome sortait, c’était uniquement pour de courtes expéditions sans danger. Gabriel n’était pas fait pour rester enfermé. Il avait ce besoin de sortir, de bouger, de se sentir vivant. Elijah avait toujours apprécié cette facette de lui. Ce côté casse-cou qui faisait tant opposition au caractère calme du canadien.

Les deux hommes finirent par se laisser tenter par la lumière de l’extérieur et posèrent enfin le pied dehors. Elijah dû lui aussi plisser les yeux un instant afin de s’habituer à la luminosité, puis respecta un instant de silence pour laisser Gabriel scruter les alentours. Il savait que l’observation était un élément non négligeable de la survie et préférait donc lui laisser cet instant de répit. Ses yeux se promenèrent donc sur la silhouette de son ami, un léger sourire sur le bord des lèvres. C’était décidément ce côté-là du jeune homme qu’il appréciait.

Mais l’attente cessa et Gabriel finit par briser le silence. Elijah ne put retenir un petit rire en l’entendant évoquer Jon. Il était vrai que le scientifique avait le don de sentir quand Gabriel décidait de se faufiler dans son laboratoire. « J’suis sûr qu’il a des réserves qu’on n’imagine même pas là-bas. Ça vaudrait le coup d’aller fouiller une fois. » Le canadien s’autorisa même un clin d’œil complice envers Gabriel. Les habitudes étaient dures à enterrer, malgré les recommandations. Prendre des distances était sincèrement compliqué pour lui, surtout après ces belles années d’amitié.

Le sérieux reprit vite le contrôle et le brun sortit un de ses talkie-walkie de son sac pour le tendre à Elijah. Celui-ci l’attrapa délicatement pour le glisser dans son sac, la peur se glissant gentiment au fond de lui. L’extérieur était dangereux et Elijah en était parfaitement conscient, mais voir Gabriel prendre ses précautions ainsi lui fit se rendre compte des conséquences de ses actes. Il se mettait en danger, mais entraînait également Gabriel dans sa chute. Le canadien ne se pardonnerait jamais s’il lui arrivait quelque chose. Le canadien prit donc la même habitude que le brun et répondit par l’humour. « Tu comptes te débarrasser de moi ? » Il accompagna ses paroles par un air faussement déçu, puis enchaîna. « Parce que je compte pas te lâcher. J’ai fait des progrès, mais à ce qu’il parait je sais pas me débrouiller seul dehors. » Ces paroles ne rassureraient peut-être pas Gabriel qui devait déjà se dire qu’il faisait une grosse erreur à sortir seul avec lui.

Mais il était un peu tard pour revenir en arrière et les deux garçons s’étaient mis en route. Elijah serra plus fort sa batte entre ses doigts, regardant où il mettait les pieds, puis posa son regard sur Gabriel. « On s’est pas beaucoup croisés ces temps, t’étais en sortie ? » Lui avouer qu’il lui avait manqué ? Certainement pas ? Elijah n’allait pas faire le premier pas, tout ça parce que l’italien avait posé ses limites. Peut-être comprendrait-il le message, mais allait-il réellement le relever ? Elijah connaissait bien assez Gabriel pour se douter que ce ne serait pas le cas.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Embrace the chaos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Don Juan

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Etudiant en Art
▫ Occupation : Tours de gardes - Expéditions - Ravitaillement - Tout ce qui peut le faire bouger
▫ Statut civil : Celibâtard
▫ Lieu de naissance : Naples (Italie)



▫ Messages : 76
▫ Inscription : 05/07/2018
▫ Célébrité : Nick Robinson



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Ritorno Da Te - Eliel   30.07.18 5:07



Ritorno Da Te "Back to you"
Elijah A. Kinsley

" On devrait pas avoir du mal à trouver, le centre-ville grouille de partout les survivants préfèrent l'éviter et si on cherche juste des .... gingilli  ? "

Gabriel fronça un instant les sourcils, essayant de se souvenirs de ces mots signifiants babioles ou bricoles mais bien qu'il sache parfaitement s'exprimer en anglais, il restait toujours quelques mots isolés qui lui échappaient. D'un petit geste de la main il balaya l'air comme pour dire à Elijah de laisser tomber et reprit sa phrase.

" Si tu cherches des... Petites choses, on trouvera, c'est pas vraiment la priorité des survivants."

L'Italien le savait, le problème ne serait pas de trouver mais de ramener. Au plus le temps passait au plus les infectés semblaient se rassembler au centre-ville peut-être attirés par leur sembables... Beaucoup de bâtiments et commerces qui auraient pu être fouillés et rapporter des biens intéressant restaient hors de portée et s'aventurer en ville devenait un peu plus un défi à chaque jour qui passe.

A la petite remarque du canadien sur le labo de Jonathan, Gabriel étira un petit sourire amusé, il était donc encore capable d'amener l'astronome dans ses conneries  ?  Évidemment ils en avaient fait durant leur études mais la plupart du temps, rien de bien méchant, pas que l'italien se soit calmé, simplement qu'il préférait garder Elijah loin de tout ce qui pourrait le nuire ou lui attirer des ennuis.

L'atmosphère tendue et lourde de silence sembla se dissiper peu à peu laissant revenir leurs vieilles habitudes à se taquiner et de répondre sans réelle méchanceté et quelque part, c'était agréable, bien plus que le brun ne voudrait l'admettre. Évidemment l'éloignement avait été son choix, sa décision mais il avait du imposer des limites avant de se laisser aller une fois de plus et la fin du monde, la perte de tout repère, de tout ce qu'ils connaissaient, ces nuits d'angoisses à se demander si c'était la dernière qu'ils passeraient... Tout ça les avaient de nouveau rapproché, bien plus que lorsqu'ils n'étaient que de simple étudiants. Il avait flippé et comme à chaque fois lorsqu'une situation devenait trop difficile à supporter, lorsqu'il commençait à s'impliquer réellement et que ça risquait de l'atteindre personnellement, il avait fui.

Un haussement de sourcils amusé répondit à la remarque d'Elijah avant que l'artiste ne passe un bras autour de ses épaules pour le rapprocher légèrement tout en venant ébouriffer ses cheveux sombres difficilement maintenus par son élastique.

" Une chance que je sois tombé sur toi avant alors  ?  T'inquiète je vais veiller sur ce petit cul comme ci c'était le mien  ! "

L'Italien sourit de nouveau avant de pincer la joue de son ami puis il abandonna la prise qu'il avait sur lui. Oui, il n'avait aucun problème à blaguer, à le taquiner voir même à faire des allusions parfois trop osées, c'était certainement le pire quand on savait ce qui s'était déjà passé entre eux et surtout à quel point Gabriel démentait et jouait parfaitement au jeu du "il ne s'est jamais rien passé on est juste deux bon potes." mais c'était une façon pour lui de conserver intact le mensonge dans lequel il s'enfonçait depuis maintenant bien trop longtemps.

Aussi ça lui évitait de penser à ce que venait de lui dire Elijah, pas de débrouiller seul dehors  ?  ... Génial, c'était censé le rassurer ou lui donner confiance  ?  Lui même n'était clairement pas le meilleur des survivants, il comptait uniquement sur sa rapidité et ses réflexes gagnés au fil des années grâce aux sports qu'il avait pratiqués et surtout au parkour mais ça faisait de lui un bon survivant en solo, il pouvait fuir, s'échapper de situation délicate, se faufiler et grimper presque partout où ça lui chante mais pas se battre et protéger quelqu'un.

Son regard vint se poser sur Elijah, profitant du fait que l'attention du canadien n'était pas sur lui pour l'observer durant quelques secondes et rapidement l'angoisse qu'il avait ressenti à chacune de leur sorties, à chaque expéditions pour nettoyer ce fouttu hôpital, cette peur de perdre quelqu'un qui comptait bien plus pour lui que n'importe qui d'autre, quelqu'un qu'il ... Aimait  ?  Tout ça revint au galop, forçant le brun à détourner le regard et à presser un peu plus le pas en serrant les dents.

Le silence s'était de nouveau installé entre eux, Gabriel étant bien trop occupé à surveiller les alentours pour garder son esprit occupé et ne pas laisser Elijah l'envahir, quand la voix de ce dernier s'éleva de nouveau, obligeant l'artiste à lui lancer un nouveau regard avant de reporter son attention sur autre chose, fronçant malgré tout les sourcils à sa remarque.

" Pas vraiment, j'étais juste ... Fatigué."

Gabriel sembla lui même irrigué par sa réponse, comme ci l'avouer à voix haute venait de lui faire réaliser que ces derniers jours il avait passé beaucoup plus de temps enfermé, allongé, mais avant que le sujet ne devienne trop sérieux et qu'ils ne se mettent tous les deux à réfléchir, le brun rebondit avec une connerie, une fois encore.

" Tu sais ce que c'est, les nuits solitaires, tout ça. Tu vois je pensais qu'en temps de fin du monde les gens se laisseraient aller beaucoup plus facilement et finalement je me retrouve avec mes pensées comme seules distraction. Franchement c'était beaucoup plus simple de trouver quelqu'un avec qui passer la nuit quand on était étudiants  !  ... Internet me manque. On devrait essayer de trouver des magazines, comme le faisaient nos vieux, mon imagination commence à faiblir. "


Et voilà, l'abruti de service de retour. Gabriel ne s'en voulait même pas d'être comme ça, avec le temps il n'était même plus certain lui même de savoir si il jouait un rôle ou si il le pensait vriament mais avec un peu de chance il finirait à avoir Elijah à l'usure et ça serait lui qui s'éloignerait, les choses seraient beaucoup plus simples.

Avant qu'il ne puisse ouvrir la bouche une fois encore, son attention fut attirée par un mouvement au détour d'une rue et rapidement ses doutes furent confirmés en apercevant le corps décharné d'un virulant. Sans perdre de temps, l'Italien vint saisir le poignet de l'astronome pour le tirer vers lui et le forcer à se cacher derrière un mur, lui faisant signe de se taire. Sans lâcher Elijah, le brun attendit quelques secondes avant de se pencher pour lancer un regard à la rue, grimaçant en voyant plusieurs de ces horreurs déambuler dans réel but tandis que leur grognements commençaient à se faire entendre.

" ok ... On ferait mieux de les éviter... Tu peux grimper  ? "


Il parlait à voix basse, soutenant un moment le regard de son ami avant de jeter un coup d'oeil autour d'eux. Ils approchaient du centre-ville et lorsque Gabriel était seul il préférait passer par les toits évitant ainsi toute confrontation directe avec ces choses, pour le moment c'était leur meilleure solution, si ils devaient commencer à se battre tout de suite, essayer d'atteindre le centre serait simplement une mission suicide.

" J'serais derrière d'accord  ?  Si t'as besoin de faire une pause tu me le dis et on s'arrête."


Pas la peine de jouer aux héro ou au plus fort. L'Italien offrit un petit sourire à Elijah comme pour le rassurer et l'encourager avant de finalement lâcher son poignet pour lui faire un mouvement de tête en direction de la façade qu'ils devaient escalader.

" Prêt  ? "
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

À propos
Sac à dos


MessageSujet: Re: Ritorno Da Te - Eliel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ritorno Da Te - Eliel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La rose contre les ondes [Eliel]
» [...]Dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Eliel]
» Ariel et Eliel Duval
» Eliel ▬ Tic, Tac.
» Ritorno al passato || PV Arès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: Downtown-
Sauter vers: