AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rien qu'un échange ✵ Ft. Terrence & Leslie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Garagiste et pompier volontaire
▫ Occupation : Réparatrice et mécanicienne
▫ Statut civil : Séparée
▫ Lieu de naissance : Kelowna



▫ Messages : 112
▫ Inscription : 23/02/2017
▫ Crédits : Avatar (P&C) Gif-visage (chrysalis-writes)
▫ Célébrité : Ruth Negga



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Rien qu'un échange ✵ Ft. Terrence & Leslie   16.07.18 13:13

Rien qu’un échange.
Alexis C. Beaumont, @Terrence Byers & @Leslie Byers



Il y a des jours où rien ne se passe comme on l'aurait souhaité et aujourd'hui était une de ces journées. Alexis avait passé la matinée de son temps de surveillance à maintenir la chaudière qui faisait des siennes. Avec l'hiver, il fallait que la maison puisse bénéficier de toute la chaleur disponible et il n'était pas question de se passer de la source première de chaleur. Cependant, cette dernière se montrait particulièrement capricieuse. La mécanicienne avait réussi, mais elle en retirait un goût amer de défaite, comme si le travail accompli n'était pas suffisant. Par ailleurs, elle avait eu une conversation difficile avec son jeune frère, qu'elle comprenait de moins en moins. Il lui semblait bien lointain le temps où ils étaient collés l'un à l'autre, s'entraidant à chaque instant. Aujourd'hui, elle n'avait plus du tout ce genre de relation avec lui. Ils étaient deux étrangers cohabitant ensemble relié par le même sang. Tout cela n'avait pas arrangé son humeur. Les colères d'Alexis étaient assez impressionnantes et il valait mieux l'éviter dans ces moments-là. Malgré que tous le sache, il y avait bien une personne qui ne se laissait pas faire lorsqu'elle était dans cet état-là : c'était son père ! Il s'était levé et avait clopiné jusqu'au garage pour lui demander une faveur, qu'elle ne pouvait pas refuser, mais qu'elle aurait bien voulu refuser quand même. En vérité, Alexis ne pouvait rien refuser à son père. Malgré la distance induite par une longue absence loin de la famille, elle aimait farouchement son père. C'était lui qui lui avait appris la plupart des choses qu'elle connaissait aujourd'hui et il l'avait pratiqué élevé, car sa mère était trop faible pour le faire. Pourtant, cette faveur-là elle aurait bien voulu la refuser.

Pendant qu'elle était occupée à terminer ses réparations, son père avait fait entrer deux personnes chez eux. Cette information irrita énormément la jeune femme. Est-ce que les hommes de la famille avaient tous un problème en ce moment ? D'ordinaire son père était prudent. C'était d'ailleurs sa grande prudence, même avant la contamination qui avait permis au Beaumont et à quelques autres personnes de pouvoir vivre presque en autosuffisance ici. Cependant, il semblait vouloir jeter aux ordures cette prudence pour les deux personnes qu'il avait installés au salon. Alexis avait beau lui rappeler les faits, il lui assura qu'il connaissait les deux personnes et qu'il avait confiance en eux. c'est pourquoi il leur avait permis de rentrer. Confiance... ce mot résonnait drôlement aux oreilles de la mécanicienne. Elle en avait presque oublié le sens. Peut-il y avoir encore de la confiance dans le drôle de monde dans lequel ils vivaient tous désormais ? En période de crise, on en réagit pas comme lorsque tout va bien. Alexis avait vu des gens dignes se transformer en sauvage pour simplement survivre. Elle essaya de convaincre son père de faire partir les gens qu'il avait accueilli en se disant que leurs secrets de survie restaient encore intacts et qu'un tour dans le salon n'était pas une catastrophe bien que toutes les alarmes au fond de sa tête résonnaient à plein tube. Aujourd'hui, Alexis n'avait plus confiance en personne si ce n'est les siens et ils se comptaient sur les doigts de la main. Son père ne se laissa guère intimider et Alexis dut admettre sa défaite. Elle allait devoir faire ce qu'il lui avait demandé, même si elle n'en avait aucune envie. Elle quitta le garage en claquant la porte pour montrer son mécontentement et se dirigea à grand pas vers le salon.

Mieux valait l'éviter quand elle était dans cet état là, c'est d'ailleurs ce que fit le garagiste qui était resté avec les deux invités dans le salon. Un coup d'oeil à la mécanicienne et il se replia sans demander son reste à l'étage. Le père d'Alexis fit comme si de rien n'était et vint s'asseoir péniblement dans son fauteuil, en jetant un regard mi-peiné, mi-amusé à sa fille. Cette dernière n'en avait que faire de son avis. Elle n'était pas contente et elle ne voyait pas pourquoi elle devrait faire semblant. C'était une femme entière qui assumait pleinement ses émotions. Les deux invités de son père consistaient en un homme et une adolescente. Ils détonnaient un peu dans le salon qui avait été décoré par la mère des enfants Beaumont, il y a de cela plusieurs années. Alexis avait toujours l'impression de se retrouver dans un mausolée quand elle était dans cette pièce, car elle était si pleine de la présence de sa mère que cela en était un peu suffocant. Son père adorait cette pièce, mais Alexis et son frère l'évitaient un maximum. Pour la mécanicienne lorsqu'elle se retrouvait de-dans elle avait inexorablement l'image de sa mère fatiguée et malade, allongé dans son lit. Ce n'était pas une vision joyeuse. Elle chassa du mieux qu'elle le pouvait les démons du passé pour se concentrer sur la situation présente. Elle se concentra sur les invités. Si la jeune femme lui était inconnu, elle avait déjà pu croiser l'homme autrefois. Elle comprenait un peu mieux pourquoi son père les avait laissés entrer. Enfin, ce n'était pas parce qu'elle comprenait qu'elle approuvait son choix. Elle croisa les bras, tout en restant debout contre le mur.


« J’ai cru comprendre que l’on allait devoir procéder à un échange. Il paraîtrait que vous avez quelque chose à nous proposer... »

Elle entrait directement dans la conversation sans s'arrêter à quelques politesses et elle comprit au visage fermé de son père qu'il n'était pas très fier d'elle. Tant pis pour lui ! Même si ce n'était pas un total inconnu chez eux, elle n'allait pas laisser tomber son image de dur à cuire. Cela leur avait sauvé la mise plus d'une fois. Ne serait-ce qu'avec son ex compagnon. Alexis avait le coeur plus tendre qu'il n'y paraissait, mais les exactions de cette dernière année et les trahisons lui avaient appris à s'endurcir pour son propre bien.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rien qu'un échange ✵ Ft. Terrence & Leslie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On ne change pas une equipe qui gagne
» DOLLARISATION / À chaque entreprise son taux de change
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: Beyond-
Sauter vers: