AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 One smile from heaven | Leslie+Sasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

À propos
Sac à dos
▫ Ancien métier : étudiant en histoire et en politique.
▫ Occupation : il est en quelques sortes un conseiller auprès des siens, ou une aide stratégique pour leurs déplacements. Mais Sasha passe plus de temps à rapporter les histoires des survivants pour les transmettre aux futures générations.
▫ Statut civil : Célibataire.
▫ Lieu de naissance : USA - Texas.

▫ Messages : 11
▫ Inscription : 22/07/2018
▫ Crédits : @Robz
▫ Célébrité : Chandler Riggs



MessageSujet: One smile from heaven | Leslie+Sasha   29.07.18 13:26

One smile from heaven
   Leslie & Sasha

   



Être à l’extérieur n’est pas une de ses choses favorites. Sasha préfère de loin rester enfermé à l’intérieur de l’hôpital, occupé à ses différentes affaires. Mais en ce jour ensoleillé de juillet, l’équipe a eu besoin de lui à l’extérieur. Alors, il est sorti parce qu’on a eu besoin de sa subtilité et de ses talents en stratégie. Le chemin était tout tracé sûr une carte de la ville, jusqu’à un point bien précis. Mais en milieu de route, une chose leur promet des problèmes : ils ne savent pas quel chemin prendre pour être le plus en sécurité. Trois chemins s’offrent à eux, mais lequel sera le plus facile d’accès ? Cette partie de la ville n’a pas été exploré par les jeunes, alors, ils ont besoin de Sasha.

Bien qu’ils ne servent qu’à donner des indications et des conseils, il ne prend jamais de véritable décisions. Parce que Sasha préfère raconter l’histoire que la vivre. Il veut écrire l’histoire des survivants, ainsi que la sienne, tout en évitant le plus possible d’être à la tête de quoi que ce soit. Fanatique d’histoire, il est mieux placé en recul qu’au front.

“ - T’es sûr de toi?”
“ - Ouai.” Répondit-il simplement en regardant chacune des trois routes de l’intersection où ils sont placés. “ La seule fois où on est allé là-bas, y avait un taré avec la masse de munition.”
“ - Ca a pourtant l’air d’être clair comme rue.” Reprend un autre gars qui a l’habitude d’être dehors.
“ - Trop clair pour que ce soit normal.” Sasha regarde la rue, puis barre la route sur la carte pour signaler qu’il ne faut pas y passer. “ T’as déjà vu une rue sans virulents toi?”

Les hommes qu’il essaye de convaincre sont durs de l’oreille. Mais le chef de cette petite équipe semble prendre les mots de Sasha pour de l’or. Alors, il laisse seulement partir un homme, dans cette rue. Les autres attendent pendant que lui avance. Dans l’autre rue, c’est une petite horde de virulents qui s’y trouvent. Ils semblent attirés là par une mélodie aiguë qui les tient tous en haleine. Le troisième semble la plus sûre, avec quelques virulents, des voitures accidentées, mais un passage qui peut se faire facilement. Dans tous les cas, l’homme a avancé, seul. Son arme en main, prêt à tirer sûr le premier truc qui se mettrait à bouger dans le coin. Mais il n’a pas le temps d’agir. Son pied tire sur une ficelle presque invisible qui fait exploser une poubelle sûr le côté.

L’homme explose, le bruit fait sursauter tout le reste du groupe. Même Sasha qui s’attendait à ce que quelque chose du genre se passe. Mais ils sont tous bouche bée, jusqu’à ce qu’ils comprennent que les virulents des deux autres rues bougent pour arriver dans leur direction.

Le petit groupe de Lyssa Squad n’a pas d’autre choix que de se mettre à courir. Comme d’habitude, c’est chacun pour sa peau. Bien qu’ils courent tous dans la ruelle où des voitures accidentées sont, ils se débrouillent chacun de leurs côtés. Enzo fait tomber trois virulents, portant au total six coups de poignard à ses ennemis. Il a finit par parcourir la ruelle, et en ressortir en un seul morceau. Enfin, le groupe se retrouve et contemple l’endroit par lequel ils doivent passer pour atteindre le centre d’aide aux Sans-Domicile-Fixe où ils espèrent trouver des choses intéressantes. Un immense parc plein de verdure se dresse face à eux : ils doivent le traverser, et déboucher sur la sortie Est pour atteindre l’endroit. Ils se sont séparés en petits groupes pour trouver le plus rapidement possible un panneau de signalisation qui leur permettrait de se retrouver dans le parc : Sasha n’a pas de carte de cet endroit. Il se retrouve donc seul à arpenter les buissons, les arbres, et les chemins de terre du parc.

“ - Juste ici..” Souffle-t-il en posant son doigt sur le centre de SDF qu’il recherche, en découvrant la carte de signalisation du parc. Aussi, il voit l’endroit où se trouve. “ J’en ai un,” Dit-il en parlant au talkie-walkie pour prévenir les autres. “ Faut prendre la sortie Nelson Mandela, à l’Est.”

Le contact se termine après que tout le monde ait retenu le nom de la sortie. Sasha, alors, avait commencé à suivre le chemin indiqué par la carte, sans trouver un virulent sûr sa route. Les seuls qu’il a vu étaient bloqué dans un bassin d’eau duquel ils ne pouvaient pas sortir.
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Lycéenne
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Houston, Texas



▫ Messages : 210
▫ Inscription : 15/04/2018
▫ Crédits : Ava by Me ! Gif ( Terry & Leslie ) by Noah
▫ Célébrité : Katelyn Nacon



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: One smile from heaven | Leslie+Sasha   04.08.18 6:34



One smile from heaven


Une explosion !?! Voilà le bruit qui m’a tirée de mes songes. Je suis dans un parc depuis deux jours, je me suis fait une sorte de petit campement. Je me méfie des gens qui gravitent autour de ce parc, dans les rues avoisinantes. Ils sont violents et ne font que dépouiller pour avoir ce qu’ils souhaitent, donnant la mort sans aucun remord. Et puis, il y a des tonnes de virulents toujours appelé par le bruit des balles, des explosions, des cris, des rires. Moi, je me suis trouvée un arbre bien feuillu, qui abrite en son centre une sorte de plateforme qui devait servir aux amateurs de faune et de flore de tout observer sans être ennuyé. C’est là que je m’endors la nuit, que je me cache aussi au moindre bruit suspect. Je sais que je ne pourrai pas rester ici bien longtemps, que je vais devoir bouger, mais j’ai besoin de quelques heures, peut être quelques jours pour reprendre des forces après toute la marche au hasard que j’ai déjà faite. Et puis, je me fabrique des flèches tel que mon père me l’a appris au début de l’infection et de ce nouveau monde. Donc je prends le temps pour repartir dans les meilleures conditions et ne rien risquer d'insensé.

Dès que j’ai entendu l’explosion, ce bruit sourd que je reconnaîtrais maintenant entre mille, je me suis cachée dans l’arbre, comme à mon habitude et j’ai observé les mouvements aux alentours. Ma respiration est lente, calme, mon père serait fier de moi de voir à quel point, je me suis trouvé un rythme, une manière de survivre bien à moi, aidé de mes capacités. Mon arbalète est prête, une flèche pourrait partir dès que je le souhaite, la corde est déjà bandée, prête à lâcher. J’ai mon couteau à la ceinture, au cas où, je devrais redescendre de l’arbre et me défendre au corps à corps. Mais cela ne sera qu’en cas d’extrême urgence. Hors de question de prendre des risques pour un de ces enfoirés de la rue adjacente au parc. Heureusement c’est rare qu’ils passent par ici.

« Juste ici ! » Cette voix m’est inconnu, je l’observe du haut de l’arbre. Je le regarde faire. Son talkie walkie, ses gestes, sa manière de faire. Il ne semble pas du tout être avec les autres pillards. Il semble moins confiant peut être ! Oui, c’est ça que je pourrais dire sur ce jeune homme, il est confiant et arrogant dans ses gestes que les autres gars. Et puis, eux n’auraient pas cherché leur chemin. Je le regarde trouver un centre pour sans-abris que j’ai déjà visité hier soir. Il n’y a plus grand chose d’intéressant, enfin à mes yeux. Je ne bouge pas, tant que je ne risque rien, je ne fais pas de folie. Je le suis, mon arme toujours en train de le viser. Un oeil fermé, l’autre qui le suit dans son déplacement. Mais je ne sais pas si il le voit, il y a un virulent, sans jambes, qui se traine à côté de lui. Il n’entend peut être pas son agonie toujours présente ou bien, il est bien trop caché par le bruit du vent dans les feuilles, les armes et les buissons. Je me mordille la lèvre. Que faire ? Je crois que je ne me le pardonnerai jamais si il se fait mordre alors que j’aurais pu l’en empêcher et en même temps, je ne veux pas qu’il me voit et je ne veux rien risquer parce que j’aurais donné mon emplacement au premier venu dans le parc. Je prends une grande respiration, je suis la situation et ma respiration se bloque, ma flèche s’en va, venant se planter dans le crâne du virulent dans un sifflement audible si on se retrouve assez proche. Mais je crois que ce qui va le plus attiré l’attention du jeune homme, c’est le bruit du corps qui finit de s’écrouler au sol. Un poid mort n’est pas léger. Je sens ma respiration se saccader légèrement, mais je prends sur moi. Il ne peut pas me voir si facilement.Je reprends toujours une autre flèche, je prends mon temps et je m’applique à la place sur mon arbalète, au cas où il chercherait je ne sais quoi ou sortirait une arme à feu. Je crois que si je risque quoi que ce soit, lui aussi se reçoit une flèche. Je commencerais par la main pour ne pas tuer. Je n’ai jamais tué un humain et j’espère ne jamais avoir besoin de le faire. Une fois l’arme parée pour un prochain lancé, je le vise et j’attends sa réaction.

© SWIRLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos
▫ Ancien métier : étudiant en histoire et en politique.
▫ Occupation : il est en quelques sortes un conseiller auprès des siens, ou une aide stratégique pour leurs déplacements. Mais Sasha passe plus de temps à rapporter les histoires des survivants pour les transmettre aux futures générations.
▫ Statut civil : Célibataire.
▫ Lieu de naissance : USA - Texas.

▫ Messages : 11
▫ Inscription : 22/07/2018
▫ Crédits : @Robz
▫ Célébrité : Chandler Riggs



MessageSujet: Re: One smile from heaven | Leslie+Sasha   12.08.18 8:48

One smile from heaven
   Leslie & Sasha

   


Le corps sans vie qui s’écroule à terre, bien qu’il n’est pas de jambe pour le faire tomber de bien haut, provoque un bruit lourd qui a tout de suite fait tourner la tête de Sasha vers lui. Ses pas se sont arrêtés à l’instant où il a vu la flèche qui a donné la miséricorde à ce virulent. Ses yeux se sont écarquillés, comme ses lèvres se sont entrouvertes. Sasha, il a l’impression d’être tombé dans une embuscade dans l’avoir vu venir. Son coeur ralentit, reprend une course folle, puis retombe au ralenti et ne cesse de faire le même circuit à mesure qu’il se met à réfléchir.

Son arme s’est levée, immédiatement, lorsqu’il s’est retourné à toutes vitesses. Sasha, il aurait cru que le tireur serait là, pas très loin, de façon visible. Pourtant, il ne voit rien ni personne qui aurait pu faire penser à la présence de quelqu’un de vivant. Si ce n’était pas cette flèche, faisant couler un sang chaud et gluant, le long de la tête de ce virulent, Sasha aurait pu penser avoir complètement inventé ce qu’il vient de voir. Le canon de son arme est tremblante, parce qu’il ne sait pas s’en servir à la perfection. Oui, il sait tirer. Viser. Il sait s’en servir de façon mécanique, mais il n’a absolument pas la dextérité d’un garçon qui s’en sert tous les jours. Moins il tient ce morceau de ferraille entre ses doigts, mieux il se sent sûr du long terme.

Les secondes paraissent des minutes, alors qu’il ne bouge pas. Seul le vent fait bouger ses cheveux autour de son visage. C’est à l’intérieur de sa tête que les choses se déroulent plus rapidement. Comme si ses neurones essayaient de se connecter entre eux plus vite pour trouver une solution à ce problème. Sasha, il n’a pas envie de se prendre une flèche et de crever comme ça pour avoir tenté de rejoindre un point stratégique. Puis, il finit par se dire que si la personne ayant tiré cette flèche, voulait vraiment lui faire du mal, elle l’aurait déjà fait. Elle n’aurait pas tenté d’abattre un virulent, elle lui aurait juste tiré une flèche en pleine tête sans lui laisser la possibilité de réagir.

“ - Je sais que vous êtes là!” S’écrit-il comme si ça pouvait lui servir à quelque chose. “ Montrez-vous ! Je veux faire de mal à personne, moi!”

Parce que Sasha n’est pas quelqu’un de mauvais, et qu’il tient beaucoup plus à sa vie, qu’à ce qu’ils peuvent trouver dans le centre d’aide aux sans abris, il finit par baisser son arme. Elle tremble toujours, mais elle finit par être posée au sol pour qu’il l’éloigne d’un coup de pied. Cette stratégie pourrait lui coûter la vie, mais Sasha préfère parier sur le fait qu’il serait déjà mort si c’est ce que le tireur voulait réellement. Ses mains se sont levées pour montrer qu’il n’est pas autrement armée, et qu’il ne compte pas bouger. Tout ce qu’il veut, c’est qu’on le laisse repartir.

Pour autant, Sasha n’est pas stupide. Lorsqu’il avait récupérée son arme dans son étuis, il avait coincé le talkie-walkie dans son jean. La pression appuyant sur le bouton de la communication, tout ce qui se dit dans cette partie du parc sera entendu par le reste de son équipe. De son côté, Sasha sera incapable d’entendre ce qu’ils peuvent tenter de lui dire puisque la communication est active de son côté. Les mains levées, il attend comme si les secondes n’étaient pas longues, pour voir la réaction du tireur. Sasha, c’est un garçon patient. Alors l’attente se fait avec plus de facilité.

Sasha, il aurait presque envie de reculer pour se mettre à courir. Mais c’est le meilleur moyen pour qu’on lui tire dans le dos. Alors, il décide de garder les mains levées jusqu’à ce que je tireur ait décidé de ce qu’il voudrait faire. Mais plus les secondes passent, plus il se demande si l’intrus n’est pas déjà partis. Alors, lentement, ses mains ont commencés à se baisser comme s’il avait comprit qu’il n’aurait rien en retour. Sasha pourrait vouloir récupérer son arme et commencer à faire demi-tour, mais la conscience à l’intérieur de sa tête lui interdit de faire le moindre geste. Il attend, regarde tout ce qui se trouve dans son champ de vision comme s’il cherchait à déceler l’erreur qui trahirait le tireur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

À propos
Sac à dos


MessageSujet: Re: One smile from heaven | Leslie+Sasha   

Revenir en haut Aller en bas
 
One smile from heaven | Leslie+Sasha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Leslie Manigat rejette l’appel à l’unité du président Préval
» Dirty Little Sasha. [Done.]
» HIGHWAY TO HEAVEN ♥ welcome in New Heaven
» Stairway to Heaven

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: Downtown-
Sauter vers: