AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The doc is down - ft libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Neurochirurgien
▫ Occupation : Médecin
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Londres



▫ Messages : 338
▫ Inscription : 11/04/2018
▫ Crédits : PresleyCash
▫ Célébrité : Martin Freeman



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: The doc is down - ft libre   01.08.18 7:16

The doc is down
    Libre & Eddie

   



Il semblerait que la capacité d’adaptation des hommes surpasse probablement celle de la mémoire. Depuis combien de temps vivaient-ils tous aux abois de cette terrible maladie qui faisaient de vous un Zombie ? Qui vous transformait en mort-vivant capable de tuer vos amis et votre famille ? Peu à peu, les survivants avaient appris à vivre avec cette menace constante au-dessus de leurs épaules. Le doc d’Highgate avait même imaginé étudier le cerveau des morts-vivants. L’humain est capable de s’habituer à tout. Mais pour ça, il lui faut une mémoire défaillante. L’histoire se répète continuellement et si on se souvenait de ça, il ne serait plus possible de s’adapter. C’est ce que se disait Eddie en examinant les premiers contaminés de ce qu’il avait appelé “virus numéro deux”. Il avait classé les symptômes en deux catégories, n’imaginant pas que la plupart des membres de sa communauté vivait déjà avec de nombreux cas de fausses grippes   : urgence absolue et urgence relative, reprenant les termes de triage qu’il avait déjà eu l’occasion d’utiliser dans sa vie d’avant. La fièvre et les étourdissements étaient préoccupants mais pas réellement graves. Ce qui l’était, c’était la vitesse à laquelle le virus s’était propagé dans leur communauté… et la variante inconnue de l’épilogue. Est-ce que les malades allaient se transformer, à leur tour, en virulents?  
Les cas d’urgence absolue - à Highgate, il y avait son ami, Max et également Jacob - donnaient aux patients une forte fièvre et des hallucinations. Ed ne savait plus trop où donner de la tête. Sa maison était remplie, il circulait difficilement chez lui et avait demandé que Violet dorme chez Kathy. Le problème était que Kathy était également victime d’une certaine fièvre. Elle, Adam et Elena étaient ceux qui le préoccupait le plus après Max et Jacob. Eddie sentait le danger mais était complètement dépassé. Depuis quelques jours, lui aussi ressentait un certain mal de tête et s’était subitement mis à saigner du nez. Il avait caché ses symptômes et sa faiblesse du mieux qu’il pouvait, passant de patient à patient, et tentant de les soulager comme il se devait.
Ce matin là, Ed se sentait particulièrement fatigué. Sa température grimpait et il était à peu près certain d’appercevoir les traits d’Emily, son ex femme, remplacer ceux de Kate. Mais était-ce seulement Kathy qui se trouvait chez lui ? Les visites à domiciles se mélangeaient dangereusement avec les personnes venant rechercher son aide directement chez lui.
Epuisé et transpirant, il se dit qu’il pourrait se sentir mieux en prenant une petite pause à l’extérieur de sa maison. L’air frais et le vent, voilà ce dont il avait besoin !
Il pourrait ensuite revenir revigoré et apte à aider ceux qui avaient besoin de lui.
Adossé à la façade, il respira un grand coup. Un deuxième. Un troisième. Rien n’y faisait. Son mal de crâne perdurait et même, il avait l’impression désagréable que ses grandes inspirations lui faisaient plus de mal que du bien.
Bientôt, il sentit ses jambes fléchirent et il tomba sans qu’il n’en ait véritablement conscience. La douleur était arrivée brusquement et l’empêchait sournoisement de se relever. Où se trouvait Violet ?
Il avait besoin d’aide.
Highgate avait besoin d’aide.
   
   

_________________
In the end, everything is a gag
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Infirmière
▫ Occupation : Travaille à l'infirmerie de Highgate, mais aide également dès qu'elle le peut ailleurs.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco



▫ Messages : 313
▫ Inscription : 18/05/2018
▫ Célébrité : Caitlin Stasey



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: The doc is down - ft libre   30.08.18 17:13

Comme tous les matins, c’était le même rituel. Je descendais à la cuisine, je parlais quelques minutes avec mon grand frère devant une tasse de café ou un thé quand on avait de la chance d’en avoir. Puis je partais me laver pour aller ensuite bosser là où on avait besoin de moi. Souvent à l’infirmerie, mais quelques fois dans les serres où on cultivait les légumes ou dans les vergers. Enfin soit, tout aurait pu être tout à fait normal, si je n’avais pas cet horrible mal de crâne qui me tiraillait. Je sentais une légère fièvre, mais rien de bien inquiétant non plus. Je suis infirmière, je sais que je ne dois pas m’inquiéter d’un petit état grippal. Mon frère semblait pas non plus dans son état normal, mais je sais très bien qu’il ne me laissera pas prendre soin de lui, sauf si il serait au lit sans savoir y bouger. Et même là, il serait capable de ronchonner. Alors j’attends qu’il m’en parle si ça empire.

Je m’habillais comme bien souvent, un pantalon légèrement trop grand pour moi, qui ne tenait qu’avec une ceinture que j’avais réussi à piquer sur un virulent, il y a peu de temps.Sur le dessus, j’ai un débardeur lui aussi un peu trop grand, mais je m’y sens à mon aise alors c’est le plus important. Surtout quand on est pas bien, avoir des vêtements qui nous collent au corps fait pire. Je vois bien en promenant dans les rues que de plus en plus de monde ressentent les symptômes de cette pseudo grippe. Certains me font peur même. Genre, j’ai appris que Jacob était au plus mal. Je m’inquiète pour lui, mais je ne veux pas le déranger. Il sait où me trouver jour et nuit, si il a besoin de moi, il n’a qu’à se présenter à l’infirmerie ou même chez moi. En attendant, je vais vers cette même infirmerie dont je parlais pour aller aider le Doc. Mais en passant devant chez lui, je le vis là, adossé au mur de sa maison. Je m’avançais alors vers lui, étonnée qu’il ne se soit pas encore préparer pour aller à l’infirmerie lorsque je le vois s’écrouler.

Je me mets à courir en sa direction. Une fois accroupie à ses côtés, le mettant sur le côté au cas où. Je lui demande « Eddie, tu m’entends ? » Voir si il réagissait encore normalement. Voir si il avait encore une notion de l’endroit où il se trouvait et de ce qui venait de se dérouler. Je posais ma main sur son front et je sentais immédiatement qu’il avait une très forte fièvre. Merde pas le doc. Heureusement que j’avais déjà vécue des situations bien pire quand j’étais en Afrique. Je savais comment m’y prendre. Enfin pour ça. Si ça s’aggrave, je pourrais très vite avoir besoin de quelqu’un pour m’aider. Et là, le doc n’est plus en état.  Il va falloir que je l’aide à se relever et que je trouve une solution. Le mettre dans son lit ? L’aider à aller à l’infirmerie ? Je dois réfléchir vite, trouver une solution et surtout, je dois reprendre ce qu’il faisait au par avant, traiter les gens qui vivaient dans cette communauté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Neurochirurgien
▫ Occupation : Médecin
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Londres



▫ Messages : 338
▫ Inscription : 11/04/2018
▫ Crédits : PresleyCash
▫ Célébrité : Martin Freeman



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: The doc is down - ft libre   31.08.18 4:04

The doc is down
    Libre & Eddie

   


Eddie tourne la clé dans la serrure et pousse sa porte d'entrée de la maison londonienne des McEwan. Ce soir, Ed est particulièrement exténué mais c'est une bonne fatigue, de celle qui vous rend heureux. Il avait en effet passé sa journée au bloc pour sauver la vie d'un jeune homme de vingt ans. La longue opération avait été un franc succès.
Le hall d'entrée est face à l'escalier mais pour quelques secondes encore, il reste sombre. Il est presque deux heure du matin et le neurochirurgien est persuadé que son épouse est profondément endormie dans leur chambre et il ne veut pas la réveiller, elle si sensible à la lumière. Doucement, il enlève ses chaussures et relève enfin la tête. Une forme se dessine dans l'obscurité. Une forme qui se balance légèrement, attachée à la barrière du palier de l'étage. Son coeur fait un bond dans sa poitrine et il allume la lampe par réflexe. Il n'hurle pas et se contente de rester sur le seuil de sa porte, fixant, incrédule, le corps raide de son épouse pendue. Élongation brutale de la moelle épinière cervicale + lésions bulbaires + lésions osseuses rachidiennes. Le médecin sait qu'il n'y a pas d'espoir. Et pourtant, après son moment de paralysie, il court vers elle, l'appelle, relève la tête pour observer son visage cachée par ses cheveux, essaye de soulever son poids mais finit par vaciller et tomber sur le sol.
Emily est morte et lui, à terre. Et pourtant... pourtant, du point de vue du sol, il aperçoit la main de son épouse bouger. Il cligne des yeux mais il ne rêve pas : des mouvements commencent à secouer son corps mort et bientôt, des râles sortent de sa bouche...
Ed cligne des yeux, Emily a à présent relevé la tête mais ce n'est plus Emily. Elle s'est transformée et tient à bout de bras, une enfant. Violet. Elle l'étrangle et approche le corps de la fillette qui se débat vers sa bouche...
Les murs de sa maison tombent, ils sont tous les trois à l'extérieur, en plein jour. Sauf qu'Emily et Violet ont maintenant disparues.
 
 

Une voix. La lumière du soleil écrasante sous ses paupières. Ed est à terre que depuis quelques secondes à peine et quelqu'un l'appelle.
Emily ? S'il l'entend ? Bien sûr. Il rouvre les yeux mais les referme aussitôt, aveuglé par la douleur amplifiée lorsque ses pupilles sont en contact avec la lumière.

-Oui, grogne-t-il.

Il se saisit du bras de la personne en face de lui et fait face à la douleur de la lumière et à son mal de crâne pour fixer les yeux de son interlocutrice.

- Violet... protégez Violet. Attention à Emily, elle veut la tuer. Mais il ne faut pas en vouloir à Emily, ne pas lui en vouloir... Moi je peux, elle m'a laissé. Mais faites attention, elle veut tuer Violet. Où est-elle ?

Ed cligne plusieurs fois des yeux. Il transpire et réalise soudain que c'est la jeune Abby qui se tient près de lui.

-Abby. Ecoute moi...Il faut faire attention. Tu vas devoir... m'attacher, d'accord ? Prudence... Et tous ceux qui... commencent à avoir les mêmes symptômes. Tu nous attaches...je ne sais pas ce qu'on va...si jamais...

L'éventualité le terrifie. Mais c'est important. Très important. Il ne peut accepter l'idée qu'il puisse se transformer à l'intérieur de leur communauté, mettant en danger les survivants d'Highgate. Ce virus numéro deux, il ne sait pas ce que c'est.

-Tu nous attaches... Répète-t-il, les yeux vagues, tentant malgré tout de s'accrocher au regard de la jeune femme.    

_________________
In the end, everything is a gag
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Infirmière
▫ Occupation : Travaille à l'infirmerie de Highgate, mais aide également dès qu'elle le peut ailleurs.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco



▫ Messages : 313
▫ Inscription : 18/05/2018
▫ Célébrité : Caitlin Stasey



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: The doc is down - ft libre   20.09.18 4:23

Je mis un moment avant de pouvoir réveiller Eddie. Personne aux alentours et je n’avais pas la force de le soulever toute seule pour aller le mettre dans un divan, un lit n’importe quoi où il pourrait être correctement placé. Mais quand il ouvre enfin les yeux, quand les premières paroles sortent de sa bouche, c’est pour délirer totalement. Il me parle d’une Emily, mais je n’ai jamais entendu parler d’une jeune femme avec ce prénom dans la communauté… Mais bon, je ne suis pas ici depuis bien longtemps et puis que se passe-t-il ? « Calme toi Eddie ! Je ne sais pas où est Violet, on va aller chercher après elle ! » Je regarde autour de moi, il n’y a pas de traces de la fillette, je ne sais pas du tout où elle se trouve. Je soupire, j’ai les mains qui deviennent moites de stress. Qu’est-ce que je dois faire ? Et là, il semble reprendre conscience, déjà il m’appelle par mon prénom, mais il me demande de l’attacher. Il semble avoir peur. Je regarde un peu tout son corps dans un simple regard, je cherche, je ne sais pas moi, une trace, une morsure, une raison pour laquelle il me parle de l’attacher mais rien. Ca ne s’attrape pas ainsi … « On va aller chez toi, on en reparle à l’intérieur ok ? Tu pourrais te redresser au moins ? » Je lui donne ma main pour tenter de le redresser déjà, pour qu’il puisse s’aider de celle ci pour au moins s'asseoir. Que j’ai une chance d’avoir une plus grande emprise sur son corps et pour l’aider à se lever. On ne doit pas rester ici, devant chez lui, il faut que je comprenne ce qui arrive, que je l’aide, que je trouve une solution. Il semble être un véritable poids mort, je ne sais même pas comment, on va faire pour avancer , pour qu’on puisse rentrer tous les deux et toujours personne aux alentours ! Je prends une grande respiration et tirant sur sa main, j’arrive à le faire s’asseoir, mais je viens directement me mettre derrière lui pour l’aider à tenir. Puis je lui redemande « Tu vas pouvoir m’aider Eddie ? Il faut que tu me suives ! »

Mais attacher ? Ses paroles me tournent dans la tête. Il est hors de question pour moi que je l’attache sans un vrai gros soucis qui pourrait mettre la communauté ou lui en danger. Pour l’instant, il semble juste avoir un virus, comme beaucoup de monde ici. Une fois que j’aurai réussi à l’aider à rentrer, que j’aurai trouvé un moyen de le calmer, j’irai chercher des médicaments et je vais aussi lui ramener des bouteilles d’eau de la réserve. Il a beaucoup de fièvre, il ne doit surtout pas se déshydrater. Et puis, il le mérite vu tout ce qu’il fait pour les autres. Il mérite que quelqu’un prenne soin de lui, le soigne et le tienne en vie malgré les ressources qui manquent et le matériel assez précaire que nous avons pour les soins. Cette maladie est assez virulente, violente même aux vues de l’état du doc. Mais qu’est-ce que c’est ? Au départ, j’aurais pensé à une grippe, mais je suis certaine que Eddie pour les premiers patients atteind de ce virus a du tenter de leur donner des médocs pour les calmer et que rien n’a fait. Je reprends mon attention sur l’homme que je soutiens toujours, regardant si il reprend enfin un peu de couleur, je lui dis « Je vais t’aider, mais là, on doit se lever ok ? » Je n’attends pas son approbation que je fais tout pour l’aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Neurochirurgien
▫ Occupation : Médecin
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Londres



▫ Messages : 338
▫ Inscription : 11/04/2018
▫ Crédits : PresleyCash
▫ Célébrité : Martin Freeman



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: The doc is down - ft libre   23.09.18 4:36

The doc is down
    Libre & Eddie

   


Eddie délire.
Mais non d'un délire agréable. Entre deux images du réel, il aperçoit son épouse enterrée depuis longtemps, se transformer et menacer Violet. Ce cauchemar lui semble si vrai qu'il a du mal à distinguer la réalité des hallucinations. Parce qu'il n'est plus seul sur le trottoir à présent. Abby est là. A-t-elle Violet dans ses bras ?
Il cligne des yeux. Non... la fillette n'est pas là. Il doit avoir prononcer son nom car la jeune femme tente de le rassurer en lui affirmant qu'ils vont aller la chercher.
Le chirurgien a beau se concentrer, il ne parvient pas à se souvenir où se trouve Violet. Il a trop mal au crâne pour ça. Tant qu'elle n'est pas dans les bras du cadavre d'Emily, tout va bien.
Où est Emily d'ailleurs ?
Eddie referme les paupières. Les rouvre brusquement malgré la douleur. Violet, Emily, les virulents, et ce virus qui vient  de le jeter violemment à terre.
Vite, très vite, alors qu'il a encore un semblant de conscience, il ordonne à la jeune femme qu'il faut l'attacher.
Un nouveau brouillard. Le corps pendu se débat dans des rauques effroyables. Il entend des pleurs d'enfants. Une main l'aide à se redresser.
Abby est toujours là. Il ne distingue pas vraiment les traits de son visage mais reconnait sa voix. Elle semble paniquée. Une voix stressée qui lui demande, le prie, de se lever. A-t-il seulement encore le contrôle de ses jambes? Eddie s'appuie sur elle, sans un mot, et parvient à se redresser.
Mais il a besoin de toute son aide pour faire les quelques pas le séparant de sa maison.
Enfin, il présuppose que c'est la sienne. Ou est-celle qu'il occupait à Londres ? La douleur l'écrase littéralement, il a une nausée et un haut-le coeur si violent qui le reconnecte à la réalité. Ils sont à présent à l'intérieur.
Une pensée l'obsède. Il faut qu'on les attache. Mais pour quelles raisons encore ?
Il ne réalise pas qu'il a réussi à monter les escaliers et il tombe subitement sur un coussin. Son lit ? Le chirurgien transpire et gigote. Il ne sait même plus s'il a les yeux ouverts. Mais quelle importance ? Ah, oui ! L'attacher !

Difficilement, il retire sa ceinture de sa taille et la tend d'un mouvement las à la jeune femme. C'est toujours Abby.

-Attache moi. Je suis...sérieux. Je ne sais pas ce que c'est. Ce... virus. Il faut m'attacher... S'il te plait. Et dis à Emily que je suis...désolé. Dis lui. Et trouve Violet.

Son bras retombe. Il n'a plus beaucoup de force. Son cerveau réfléchit à toute vitesse et tente de se frayer un chemin entre passé, présent, douleur et cauchemar.

-...Max. Et Jacob.

Eddie sert les dents, si fort qu'il pense les entendre grincer. Mentionner son ami est difficile, mais c'est important. Même si, peut-être, en prononçant son nom, il le condamne, lui comme Jacob.

-...sont les cas les...plus graves. Tu...dois les attacher aussi. Tu les attaches. Tu...nous attaches. Je...ne sais pas.

La réalité revient au galop lorsqu'il réalise qu'il est dans le salon. Malgré sa petite taille, Abby n'a pas pu le transporter jusqu'à l'étage, c'est évident.
Il se trouve sur son divan. Derrière le visage flou de la jeune femme, il voit un corps qui se balance à une corde. Il referme les yeux, tremblant. Son état le terrifie.

-Abby. Il faut... Jacob. Max. Moi. Je...pense qu'on...est les plus atteints.  Alors...attache-nous.
Je ne sais pas...ce que c'est...ce que ce virus peut nous faire. Tu... comprends ?


C'est très important. Vitale même. La communauté ne doit courir aucun risque. Mais il a besoin de son aide. Ne serait-ce que pour qu'elle ligote son corps.

   

_________________
In the end, everything is a gag
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Infirmière
▫ Occupation : Travaille à l'infirmerie de Highgate, mais aide également dès qu'elle le peut ailleurs.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco



▫ Messages : 313
▫ Inscription : 18/05/2018
▫ Célébrité : Caitlin Stasey



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: The doc is down - ft libre   05.10.18 3:11

Le docteur est complètement délirant. Il parle d’une femme dont je ne connais pas le prénom. Je me demande si ça serait quelqu’un de la communauté que je ne connais pas encore ou un fantôme du passé. C’est en tout cas ce que je commence à douter. Son regard est quelques fois suppliant et à d’autres effrayant. Il regarde dans le vide, il balbutie quelques fois des mots impossible à déchiffrer, il a du mal à faire un seul pas et moi je grimace en le tenant. Lui, si petit est une sorte de poids mort que je dois trainer à ma seule petite force, mais je prends sur moi. Je le tire, je le force à faire encore un pas et puis un autre. Je le fais avancer, je tente vraiment de pouvoir l’amener à l’intérieur, mais j’ai mal au dos, mes jambes ont du mal à nous porter tous les deux, surtout quand on doit monter les quelques marches nous séparant de l’entrée de la maison. « Je vais trouver Violet, dès que tu seras installé chez toi ! » Je tente de garder ma voix la plus calme possible, alors que je panique totalement. En temps normal, j’aurais gardé mon calme, j’aurais pensé médecine et logique. Mais là, avec les morts qui reviennent à la vie à cause d’une infection encore inconnue maintenant, oui, je l’avoue, je n’ai plus aucune conviction et c’est bien ça qui me fait peur. Ce foutu virus qui nous fous tous sur le cul, il vient d’où ? C’est ça qu’on doit trouver, il vient d’où et pourquoi certains sont plus touchés que d’autres ? Noah tombait jamais malade enfant, il n’attrapait que très rarement mes microbes et là, lui aussi est malade.

Alors qu’il enlève sa ceinture, il reparle encore de Violet et d’une femme se prénommant Emily. Je n’ose pas lui demander qui est cette fameuse Emily, je me concentre sur ce que je sais, sur qui je connais et surtout sur lui et son état. Je prends sa ceinture et pour la première fois, je songe à le faire, à l’attacher. Autant pour lui faire plaisir, pour qu’il se calme et qu’il ne perde pas ses dernières forces que pour combattre cette foutue maladie. Mais voilà que lorsque je prends son poignet pour trouver un endroit où l’attacher qu’il me parle de Max et Jacob ! Je respire difficilement pendant quelques secondes, me rappelant de notre dernier “rendez-vous” avec Jacob. De cette nuit ! Mais je reviens le plus vite possible à mon ami « Ok, je vais trouver comment t’attacher et je vais aller trouver Max et Jacob pour en faire de même ! » Dire son prénom à haute voix fait que je m’inquiète encore plus pour lui. Jacob est, à part Noah, dans cette communauté, le plus proche ami que j’ai. Enfin ami, si je peux l’appeler comme ça. J ‘ai du mal à me dire que… Enfin soit, je pense à autre chose et reviens à la situation actuelle qui est beaucoup plus importante.

Je regarde et je vois un radiateur juste à côté du divan où je viens d’installer l’homme. Je l’aide à se bouger vers ce dit radiateur, comme je le veux, car il semble ailleurs, dans un autre monde. Il n’y a qu’une chose de cohérent dans son histoire, c’est le fait de l’attacher. Il le répète tout le temps, mais là, je vais le faire parler d’autre chose « Violet ? Elle a des symptômes ? » Je voulais savoir si il aurait pu la mettre chez quelqu’un d’autre pour la préserver du virus qui le touche ou si elle pourrait être en train de dormir dans sa chambre en haut. Non parce que vu son état tout est possible, mais je suis sûre que le faire se rappeler de quelque chose de récent pourrait lui faire dire où se trouve la petite puce. Et si jamais, elle va bien mais est en haut, je dois trouver une des seules personnes ici n’ayant aucun symptômes. D’ailleurs, en même temps que je commence à attacher un de ses poignets au radiateur, j’écoute les bruits dans la maison qui semble tellement silencieuse. Où est Violet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Neurochirurgien
▫ Occupation : Médecin
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Londres



▫ Messages : 338
▫ Inscription : 11/04/2018
▫ Crédits : PresleyCash
▫ Célébrité : Martin Freeman



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: The doc is down - ft libre   11.10.18 3:58

The doc is down
    Libre & Eddie

   


Le doc de la communauté n'a pas encore complètement perdu la bataille contre la fièvre et les hallucinations. Sa lucidité vacillante peut refaire surface et, avec elle, une obsession : attacher les cas les plus graves. Elle est telle, cette obsession, qu'elle reste ancrée en lui durant des moments plus flous, même si, dans ces instants, il oublie les raisons qui le pousse à faire cette requête.
Abby est près de lui, elle l'écoute mais il ne parvient pas à distinguer correctement les expressions de son visage. Il faut absolument la convaincre du danger. Parce qu'Emily pourrait revenir. Elle pourrait revenir puisque ces la norme ces jours-ci : les morts qui reviennent pour tuer les vivants.
Lui qui avait toujours tenté de ne pas trop pensé à son épouse depuis le début de la propagation - et même, depuis son suicide en fait - sera forcé de reconnaître qu'il est toujours traumatisé par son geste insensé. Elle est partout dans ses hallucinations.
Mais peut-être ne s'en souviendrait-il pas.

Eddie est en position couchée. Il y a toujours Abby a côté de lui et il ne parvient pas à savoir depuis combien de temps elle est là. Il a défait sa ceinture et lui tend dans un dernier effort, il a oublié pourquoi mais il sait que c'est important.
Oui, qu'elle prenne cette foutue ceinture, faute de mieux. Il se souvient que c'est pour l'attacher grâce à la jeune femme qui lui affirme qu'elle va trouver un moyen de l'attacher, lui comme Max et Jacob. Quand Ed ouvre les yeux - où est-ce qu'il les ferme ? Il ne sait plus trop la différence à présent - Emily est revenue et il se laisse faire. A-t-il peur de son fantôme ? Pas vraiment, non. Mais il est effrayé de ce qu'elle pourrait lui dire, quatre petits mots lui affirmant que "C'est de ta faute". Mais elle ne parle pas, se contente de le regarder. Est-elle en colère contre lui ? Parce qu'il n'a rien vu ? Parce que c'est vraiment de sa faute ? Veut-elle se venger en allant chercher Violet ? Violet !
Son nom résonne dans son cerveau, il cligne des yeux et Emily disparaît à nouveau pour se transformer en une jeune femme. Abby. C'est Abby qui parle de la petite fille dont il a la charge. A-t-elle des symptômes ? C'est ça ?
Le doc se concentre et tente d'analyser son anxiété par rapport à l'enfant. Pourquoi est-il si inquiet pour elle ? Ah, oui ! Emily qui tente de la tuer. Mais ça n'a rien à voir avec les symptômes. A moins qu'elle ne traque que ceux qui tombent malades ? Comment savoir ? Sa douleur au crâne l'empêche de rationaliser.

-Non. Non, elle allait bien. Il faut juste... la protéger. La retrouver. Fais attention à ce qu'on la tue.

Le visage de la petite danse devant ses yeux. Où est-elle? Il aimerait l'avoir près de lui, sentir son odeur et entendre ses petits gazouillements transformés peu à peu en premiers mots mais il sait que ce serait trop dangereux. Il ne peut prendre le risque qu'il la contamine. C'est pour ça qu'il faut l'attacher ! Il faut l'attacher pour qu'il ne puisse contaminer les autres ! Si jamais...
Est-ce que ça veut dire qu'il ne reverra plus la fillette ? Son coeur se brise. Ne devrait-on pas l'abattre sur le champ ? Est-il attaché à présent ?
Katherine est-elle contaminée également ? Il ne sait plus. Mais pourquoi pense-t-il à leur dirigeante ? Violet.

-Je crois...que je l'ai confié à Kathy. Violet.

Eddie comprend à quel point sa fièvre est importante quand sa peau brûlante touche le métal froid du radiateur. On est en train de l'attacher ! Enfin ! Au fond, une angoisse s'apaise en lui. Il faut écarter la menace.

-Merci. Trouve... les autres. Fais...ce qu'il faut.

Sa position est très inconfortable mais ses membres tremblants et douloureux le sont encore plus. Abby est toujours près de lui.

-...je ne sais pas...ce que c'est. Tu dois...être prête à... tuer Emily. Et nous. Si... si jamais on se transforme. Tu nous éloignes de la communauté. Tu nous...attaches. C'est important. Les autres... tu les protèges.

La marche à suivre dans son esprit est bien plus clair que ce qu'il ne parvient à transmettre. Ses instructions sont bien vagues pour la pauvre jeune femme face à lui. Mais il ne parvient pas à faire mieux.

-Tu...promets ?

Il faut qu'elle aille attacher les dangers. Les attacher, c'est important. Il faut lui transmettre cette obsession parce que c'est la seule chose qu'il est encore capable de faire. Attacher les plus menaçants.
   

_________________
In the end, everything is a gag
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Infirmière
▫ Occupation : Travaille à l'infirmerie de Highgate, mais aide également dès qu'elle le peut ailleurs.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : San Francisco



▫ Messages : 313
▫ Inscription : 18/05/2018
▫ Célébrité : Caitlin Stasey



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: The doc is down - ft libre   13.10.18 15:58

Je sais gérer les symptômes, les douleurs, mais pas les hallucinations et les personnes autant agitées comme l’est le doc pour le moment. Je ne sais plus ce que je dois croire, faire ou surtout ne pas faire. Je ne sais plus si il réagit correctement à tout ce que je lui dis. Est-ce qu’il répond à mes questions ou à quelqu’un d’autre ? Je tente de garder une respiration calme, le plus de lucidité possible. Je tente de garder l’esprit clair et je tente vainement que le stress ne monte pas malgré ses paroles incohérentes. je crois que quand il parle de Violet et finit par les mot “ Fais attention à ce qu’on la tue !” je m’arrête net dans mes gestes et je le regarde dans les yeux. je tente de capter son attention. Pourquoi il parle ainsi de la petite ? Ais je mal entendu dans la précipitation ?  Je déglutis difficilement et je reprends une respiration plus ou moins normale quand il dit croire qu’elle se trouve chez Kathy ! Ok enfin une parole plus ou moins censée qui sort de sa bouche. Je crois que c’est ce qu’il aura du faire. Le doc est quelqu’un, quand il n’est pas en plein délire comme maintenant, de très intelligent. « Ok, chez Kathy ! J’irai vérifier juste après et je viendrai te donner de ses nouvelles ! » Je lui dis cela alors que je l’attaches comme je le peux à son vieux radiateur. J’espère que j’ai assez serré  même si je ne comprends pas bien la raison de sa demande.

Mais alors que je viens de finir, il me parle encore de cette fameuse Emily. Et là, il se remet à mélanger notre monde et je ne sais pas lequel autre. Je le regarde, sa température monte de plus en plus. Je vais devoir aller chercher de quoi faire descendre ça. Mais avant, je courais à la cuisine alors qu’il me demande de promettre d’attacher, de tuer, ou je ne sais pas tout quoi les autres. Les autres quoi ? Malades ? Délirants ? Morts ? Je ne sais pas. J’arrive dans sa cuisine, je trouve une ancienne bouteille, je la rince et je lui mets de l’eau dedans. Puis je reviens à lui d'un pas très rapide et je m’accroupis à ses côtés. « Voilà de l’eau, c’est important de boire beaucoup ! Il faut s'hydrater ! Ok ? » Puis toujours en tentant de capter, la partie de son esprit encore totalement là, je lui dis « Je te promets de faire tout ce que je dois faire ! Et toi, tu me promets de boire et je reviens au plus vite avec de quoi faire baisser ta fièvre. » Je ne sais même pas si il comprend ce que je lui dis, mais au cas où, ce n’est pas le cas. J’ouvre la bouteille et le force à en boire un peu. C’est important avant que je ne parte d’ici et que je ne trouve quelqu’un pour m’aider, pour retrouver Violet et préparer l’infirmerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

À propos
Sac à dos


MessageSujet: Re: The doc is down - ft libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
The doc is down - ft libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: North Kelowna :: Highgate-
Sauter vers: