AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What a day! feat. Castiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Etudiant en sport-études (gymnastique)
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Osoyoos, Canada

▫ Messages : 23
▫ Inscription : 28/07/2018
▫ Crédits : Vava : Kidd
▫ Célébrité : Tom Holland



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: What a day! feat. Castiel   01.08.18 18:10

J’aimais bien partir en expédition. Le monde extérieur n’était peut-être pas très rassurant, cependant, je ne pouvais pas vivre enfermé et ça avait toujours été. Si je restais trop longtemps au même endroit, j’allais finir par devenir fou. Et je crois que mes camarade de la Lyssa l’avaient bien compris. Sans doute parce que je n’étais pas le seul dans ce cas. D’ailleurs c’était toujours les mêmes qui se portaient volontaire pour aller chercher des ressources à l’extérieur. C’était un peu devenu notre job en fait. Il n’y avait pas franchement de règle précis à notre petit squad, chacun faisait ce qu’il avait à faire, et tout le monde avait pris sa place dans le groupe quoi. Un peu comme dans une classe, même s’il n’y a pas de place désigner, les élèves finissent toujours pas s’asseoir aux mêmes bureaux, par habitude et tout le monde respecte les places des autres.

Nous étions donc parti en ville, évidemment tous armés. Je n’avais pas pris mon skateboard, vu qu’on se déplaçait tous à pied. Puis mine de rien, le skate ça faisait du bruit en roulant aussi et je ne voulais pas nous attirer plus de problèmes que ce qu’on allait déjà en avoir. Jusque là tout se passait bien. Il y avait une bonne ambiance dans notre petite bande. C’était aussi pour ça que j’aimais bien sortir avec eux. On ne se prenait pas trop la tête, on rigolait bien malgré la situation. Bref, on savait que ça allait devenir difficile de trouver des ressources en ville à force de sortir. Et on savait qu’on était pas les seuls survivants à Kelowna. Justement, il fallait faire en sorte d’être discret, les autres survivants étaient parfois bien plus dangereux que les virulents. Raison pour laquelle la Lyssa Squad faisait en sorte de rester loin des autres.

Notre mission du jour était de trouver tout une liste de matériaux un peu étrange pour nos scientifiques et bricoleurs. Evidemment, ce n’était pas sûr qu’on trouve tout ça, mais on allait faire de notre mieux. Nous étions donc partis nous aventurer en centre-ville. C’était l’endroit le plus dangereux de Kelowna, mais le plus riche en ressource, là où on avait le plus de chance de trouver ce qu’on cherchait. Nous nous étions dispersé en petits groupe, histoire d’aller plus vite. Malheureusement, tout ne se passa pas comme prévu et… Et je fouillais dans un ancien magasin d’électroménager avec un de mes camarades, j’entendis un peu de bruit à l’extérieur… Puis… Plus rien. En me retournant, j’étais seul, aucune trace de mon pote.

C’était pas rassurant du tout. Je quittais le magasin. J’aperçu mon groupe au complet un peu plus loin, en train de fuir. Je serais volontiers allé les rejoindre si toute une lignée de virulents ne nous séparaient pas. J’avais comme l’impression que ce n’était pas mon jour. Je gardai mon couteau à proximité. La plupart des virulent étaient à la poursuite de mes camarades, mais sait-on jamais. D’ailleurs j’avais bien eu raison, parce qu’en passant près d’un camion garé en pleine rue, un virulent se jeta sur moi. J’avais aucune idée d’où il sortait. Je lâchais un cri de panique, mais j’étais tout seul alors il allait falloir que je me débrouille.

J’avais mis un peu de distance entre le virulent et moi. Mais il essayait de s’accrocher à mes vêtements, j’essayais de le repousser comme je pouvais et de reculer en même temps. Et c’est pile au moment où je réussi à planter mon couteau dans sa cervelle que je me pris les pieds dans…. Je crois que je veux même pas savoir. Je m’écroulai au sol, sur le dos et bien évidemment, intelligent comme je suis, par réflexe, je m’étais accroché au mort-vivant, mais il était plus mort qu’autre chose, il allait pas tenir debout comme par magie non plus ! Sérieusement, à quoi je pensais.

Ainsi, je me retrouvais comme un imbécile, allongé au sol, écrasé par le cadavre d’un virulent énorme qui devait faire trois fois mon poids. C’était horrible. Déjà parce que j’arrivais à peine à respirer avec ce truc qui m’écrasait la poitrine… et je vous raconte pas l’odeur du bazar en décomposition. J’essayai de le repousser, mais il était bien trop lourd pour moi, surtout qu’avec aussi peu d’air, je n’allais pas arriver à grand chose. Je fini par abandonner d’essayer de le pousser j’étais coincé bêtement, sous un mort obèse. Il y avait vraiment qu’à moi que ce genre de truc pouvait arriver hein ? C’était vraiment comme ça que j’allais mourir ? Parce que pour le moment, j’arrivais encore à respirer, d’ailleurs c’était la chose sur laquelle je me concentrais le plus en ce moment, mais j’allais finir par avoir soif, faim, et je ne préférait même pas songer à d’autre besoin.

- Allez… Ya bien quelqu’un ! Héhoo ! Jsuis làà ! Venez me sauver, please, j’ai pas envie de mourir.. Je suis trop jeune… S’il vous plait…


Toujours personne, je continuais à parler tout seul, je fini même par me mettre à chanter, désespéré. Je vous jure, j’étais au bord des larmes, j’avais vraiment peur qu’on me laisse là, mourir tout seul. C’était bien la pire chose qui pouvait m’arriver.

_________________
« it feels so empty without me »
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Membre d'un gang, principalement dealer.
▫ Statut civil : Célibataire.
▫ Lieu de naissance : Stockholm.



▫ Messages : 14
▫ Inscription : 22/07/2018
▫ Crédits : EXORDIUM
▫ Célébrité : Andy Biersack



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: What a day! feat. Castiel   15.08.18 8:29

Putain, j’vais pouvoir sortir, j’ai pas pu l’faire depuis quelques jours et j’ai vraiment besoin d’me dégourdir les jambes quoi. Ca va me faire un bien fou de me balader un peu. D’me défouler un peu sur ces vieux cadavres déguelasses.. Ouais, j’me vois déjà l’faire, puis essayer d’ramener l’plus de truc possible. Même si bon, j’vais pas partir avec masse de monde, on est parti à quatre dans une voiture et on s’est assez vite séparés, mais pour moi c’est pas grave, j’suis plus efficace seul, ça a toujours été l’cas. Parce que j’sais que ces type c’est des boulets, et c’est surtout pas ce que je veux. Parce que les boulets, s’ils cassent les couilles j’pourrais les jeter au zombies sans l’moindre soucis. Quoi ? J’suis une mauvaise personne c’est ça ? Bah j’vous l’dis, j’préfère voir les autres crever plutôt que d’crever moi même. C’est aussi simple que ça. Dans l’monde ou on vit, vaut mieux être égoïste et voir les chose comme moi si on veut pas y passer.

Enfin bref, j’avais enfilé mes fringues préférées, parce que ouais, même si c’est la fin de l’humanité, j’refuse d’me fringuer comme un sac. Alors, j’ai un jean noir, un débardeur de la même couleur et une veste de camouflage trop grand pour moi. Puis, j’m’habille comme ça presque tout les jours, forcément, on a pas forcément masse fringues, c’est pas c’qu’on fauche en priorité quand on sort. Bref. J’marchais tranquille dans les rues, j’mattais les vitrine pour voir si j’trouvais des choses quand j’ai vu un petit groupe de mort. Ils étaient décidément trop nombreux pour moi. Alors j’me suis débrouiller pour monter sur le toit d’une boutique en faisant pas mal d’escalade. Puis, j’ai maté un petit groupe s’enfuir en courant avant d’regarder ailleurs quand j’entendais un cri. J’ai haussé un sourcil et j’ai regardé vers le type qui avait crié. Ah ouais, j’pense qu’il va pas faire long feu, il a l’air tout petit, et l’zombie à l’air énorme. Pas la peine que j’me bouge, c’est sûrement peine perdue. Puis d’ailleurs, tant que l’fameux mort était occupé avec son casse croûte, j’ai décidé de descendre de la ou j’étais et j’me suis remis à marcher et j’suis entré dans quelques magasins pour chopper quelques trucs qui pouvaient servir. Un peu d’bouffe. C’pas mal. J’suis ressorti, j’étais près à m’casser quand j’ai entendu une voix qui m’a semblée bien trop familière.
Attends j’suis en train d’rêver ? C’est pas possible qu’il soit là.. J’ai senti mon coeur qui s’emballait comme jamais. Putain. C’est possible que Tim soit là..? Je me suis dirigé vers l’endroit d’où venait la voix et.. C’est le mort de tout à l’heure ? Je dois être en train de délirer c’est pas possible. J’ai avancé encore et j’ai vu que.. Il était en dessous..? Comment ?

Enfin, là, ce que je me disais surtout c’est que si c’était vraiment Tim caché là en dessous.. Je l’aurais laissé se faire bouffer et j’me sentais mal. Alors j’avoue que j'espérais que c’était pas lui, parce que sinon j’allais me sentir coupable. Mais au fond, je le savais déjà que c’était, je vois pas comment je pourrais ne pas reconnaître sa voix.. Puis.. le fait qu’il ai oublié de manger de la soupe toute sa vie. Putain, j’suis vraiment un batard. Je me suis approché du rôdeur et.. Comment j’allais pouvoir le déplacer au juste ? Non parce que bon, disons que j’étais pas non plus le gars le plus fort possible. Au contraire, je manquais vraiment de force physique. Mais par chance j’étais quelqu’un d’intelligent, alors, j’allais sûrement trouver. J’ai regardé autour de moi et tout ce que j’ai trouvé, c’était un vieille barre de fer sous le sol. J’allais pouvoir m’en servir pour faire levier j’imagine. Je me suis approché du mort, j’ai passé ma barre entre son corps et celui de Tim en faisant attention à ne pas y aller trop fort ou trop vite pour ne pas lui faire mal. Puis, j’ai commencé à pousser sur la barre pour soulever le cadavre. Je pense que si Tim poussait aussi de son côté on pourrait s’en sortir..

J’imagine qu’il allait être assez malin pour le faire quoi.. Puis assez pour se décaler dès que possible.. Je sais pas pourquoi mais je me sentais incapable de parler, alors forcément, je ne disais rien. Peut être que j’avais envie de rester anonyme pendant encore quelques instant vu la façon dont je l’avais quitté la dernière fois que je l’avais vu..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Etudiant en sport-études (gymnastique)
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Osoyoos, Canada

▫ Messages : 23
▫ Inscription : 28/07/2018
▫ Crédits : Vava : Kidd
▫ Célébrité : Tom Holland



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: What a day! feat. Castiel   16.08.18 11:36

J’étais au bout de ma vie, et on peut dire que je l’étais littéralement pour le coup. Il y avait bien que moi pour me retrouver coincé sous le corps d’un virulent obèse mort hein ? A ce niveau là, j’aurais peut-être mieux fait de le laisser me mordre. J’essayais de relativiser, de me dire que la mort, c’était peut-être pas si terrible que ça. Mais je n’y arrivais pas, je continuais de pleurer et d’appeler au secours, de chanter ce qui me passait par la tête. Je ne voulais pas mourir, j’étais trop jeune pour ça. Puis il y avait Tam, Gabriel qui comptaient sur moi. Je ne pouvais pas les décevoir en mourant bêtement là quand même ! Ouais ! Ils allait venir me chercher, j’en étais sûr, quelqu’un allait venir, il fallait garder espoir.

Et comme si mes prières avaient été entendues, je sentis que quelqu’un essayait de soulever le corps. Avec la lumière du soleil qui m’éblouissait et surtout avec ce truc énorme sur moi, je ne voyais pas grand chose d’autre que des pieds. Qui s’éloignèrent un moment et j’ai cru que le type allait m’abandonner, mais non, il était juste parti chercher de quoi faire levier. Je poussais le gros de toutes mes forces en même temps et dès que j’eus assez d’espace, je me décalais, quitte à râper mon dos contre le béton. Je préférais encore être tout éraflé plutôt que de passer une seconde de plus sous ce cadavre.

Ce n’est qu’une fois debout que je reconnu la personne qui m’avait aidé. En même temps, il n’avait pas dit un seul mot et des chaussures ça m’aidait pas trop à savoir qui s’était. Mon cerveau eu un bug. Castiel ? Non. Impossible. Je devais être en train de rêvé. Ce n’était pas possible, il était… Enfin il devrait être… Mais… Non, il était là et…

- Cas ?

J’étais déjà pas dans un super état de base, je fondis à nouveau en larme et me jetai sur lui. Ok, j’étais plein de sang de virulent, je devais littéralement sentir la mort. Puis j’étais en larme avec la morve qui allait avec et tout. Si Castiel tenait à cette tenue, il allait passer du temps à la ravoir. Mais tant pis. Je pleurais tout ce que je savais en serrant Castiel contre moi, sans arriver à croire que c’était bien lui qui venait de me sauver la vie. Mais qu’est-ce qu’il faisait à Kelowna ? Moi qui pensait qu’il avait quitté le pays… En fait, je ne savais même pas ce qu’il était devenu après notre rupture, on avait même pas échangé un seul message depuis. Ca faisait donc presque deux ans qu’on avait pas échanger le moindre mot. Mais j’étais content qu’il soit là et aussi qu’il m’ait sauvée la vie.

Je fini par me reprendre un peu… Ouais, juste un peu. En fait, je me fis à l’idée que c’était bien lui et me revint alors tout cette histoire de rupture à l’esprit. Je sais, il m’avait fallu un moment, mais pardonnez moi, j’étais sous beaucoup d’émotions fortes là tout de suite. Il y a quelques minutes à peine, j’étais encore en train d’agoniser sous un cadavre. Soudainement, je repoussais Castiel et lui collai une gifle spectaculaire.

- T’es un imbécile Castiel ! Pourquoi tu m’as quitté ? Pourquoi t’es parti ? Je croyais que t’étais mort ! Je me suis fait du soucis pour toi ! Et ne me ressort pas encore que ce n’était pas de ma faute, que c’était toi ! J’ai cru qu’il y avait quelque chose qui clochait avec moi, je me suis détesté pendant des semaines sans savoir pourquoi ! Et là tu réapparais comme une fleur en me sauvant la vie comme un héro de bande dessinée…

Oh bah, s’il y avait des virulents dans le coins, ils allaient tous répliquer vu comment je criais comme un perdu. Mais enfin, je pouvais dire à Castiel tout ce que j’avais sur le coeur et je sentais déjà que ça me faisait un bien fou.

- Et me sort pas que t’as fait ça pour moi. Parce que clairement non ! Si tu avais fait ça pour moi, tu serais rester avec moi parce que m’abandonner c’est la pire chose que tu aie pu faire. Surtout avec cette putain d’apocalypse ! J’aurais tellement eu besoin de toi ! Ou rien que de savoir que tu étais en vie ! Juste un peu d’espoir !


Je pleurais toujours autant, mais je m’en fichais. De toute façon, j’étais déjà plein de bout de cadavre, alors un peu plus, un peu moins de toute façon… J’essuyais quand même mes larmes d’un revers de manche, mais ce fut un peu inutile, vu que mes sanglot l’emportèrent à la seconde d’après. Et pour le coup, je n’arrivais plus à parler, je réussi juste à lancer entre deux sanglots :

- Mais…. Tu m’as.. Tellement manqué…

Tu es pitoyable Tim et tu le sais. Tamara aurait été là, elle m’en aurait sûrement mis une. Après tout, elle avait été là pour me remonter le moral après la rupture avec Castiel et elle, Mila et les triplettes, elles étaient toutes d’accord pour dire que Castiel était un connard et que je méritais mieux que ça. Mais regardez moi, j’avais réussi à me convaincre de cette idée après des mois et des mois et là… il m’avait suffit de quelques minutes à peine, pour craquer.

_________________
« it feels so empty without me »
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Membre d'un gang, principalement dealer.
▫ Statut civil : Célibataire.
▫ Lieu de naissance : Stockholm.



▫ Messages : 14
▫ Inscription : 22/07/2018
▫ Crédits : EXORDIUM
▫ Célébrité : Andy Biersack



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: What a day! feat. Castiel   16.08.18 16:55

Forcément, dès qu’il était plus sous le corps, il m’a directement reconnu, Tim. Quoi de plus normale. Mais j’avoue que j’ai été surpris par sa réaction. Je m’attendais à ce qu’il soit en colère, pas qu’il se mette à pleurer et ne se jette sur moi. Et franchement.. Il était crade, il allait totalement salir ma veste, mais tant pis.. Je l’ai pas repoussé mais j’avoue que j’ai quand même eu du mal à resserer l'étreinte. Parce que bordel il fouette. Il sent la mort, et j’suis pas spécialement fan de cette odeur quoi. J’ai fini par poser l’une de mes mains sur sa tête pour caresser doucement ses cheveux, tout ce que je veux c’est le calmer quoi.

Mais Tim a fini par me repousser, puis il m’a collé une gifle. Honnêtement, en temps normal, un gars m’aurait fait ça, il aurait eu droit à un regard noir, puis je l’aurais limite poignardé. Mais là, c’était Tim, il avait toute les raisons du monde de le faire. Alors je me suis contenté d’encaisser le cou, je me suis crispé légèrement, j’ai pris une inspiration avant de me tourne pour regarder Tim et j’ai croisé les bras quand il s’est mis à parler. « Arrête de gueuler crétin, t’as envie d’attirer les morts ou quoi ? » J’ai commencé par lui répondre assez sèchement, parce que bon, les hordes de zombies, très peu pour moi, quatre ou cinq ue je gère facile, mais plus c’est déjà plus délicat. « Et arrête de me reprocher ce que j’ai fait, parce que c’était la seule solution pour te protéger, c’est pour toi que je l’ai fait ! » Après, forcément, il a pas toute l’histoire, mais je me dis que maintenant que c’est derrière, peut être que je pourrais lui expliquer ce qu’il s’est passé. « Puis, dis le si t’aurais préféré que je réapparaisse pas et que je te laisse sous ce truc. C’est ce que j’aurais fait avec n’importe qui d’autre. » Totalement vrai, j’aurais pas entendu la voix de Tim, je me serais barré sans vraiment chercher plus loin, parce que depuis que les morts reviennent, j’ai appris à être encore plus égoïste. On a pas le choix si on veut rester en vie.

Etrangement, le fait qu’il pleure devant moi, même si ça me fait mal, j’arrive pas à le montrer, je garde ce même air totalement stoïque. Peut être qu’avec ces deux ans de prison et cette apocalypse je me suis trop endurci. J’ai plus l’impression d’avoir la même facilité pour ressentir les choses. « Toi aussi tu m’as manqué. » Je lui ai finalement répondu avant de regarder derrière lui, forcément, il a attiré les morts, j’en vois déjà deux qui arrivent. J’ai poussé un soupir, j’ai poussé doucement pour passer et m'approcher des cadavres ambulants, j’en ai poussé un d’un coup de pieds pour pouvoir m’occuper de l’autre tranquillement en lui plantant ma dague dans l’oeil, puis quand l’autre s’est à nouveau approché, je lui ai éclaté la tête contre le capot de la voiture avant de le pousser par terre en grimaçant, j’ai essuyé ma lame sur ces fringues et je suis revenu vers Tim. « J’ai eu des emmerdes avant de te quitter, j’me suis fait arrêter par les flics quand j’faisais quelque chose de pas beau. J’t’ai quitté parce que j’voulais pas que t’attende que je ressorte, ni même que tu sache que j’allais au taule. » J’avais honte, et je voulais pas que Tim me voit comme la personne horrible que je peux être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

À propos
Sac à dos


MessageSujet: Re: What a day! feat. Castiel   

Revenir en haut Aller en bas
 
What a day! feat. Castiel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» castiel ▬ HURRICANE.
» (D5) here's some advice. (CASTIEL & AMELIA)
» Castiel L. Adenn « This flower repelling clutz won't lie. » [ 100% ]
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: Downtown-
Sauter vers: