AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Our god is everywhere at the same time.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Sage-Femme.
▫ Occupation : Line soigne les malades, et les blessés, au Temple.
▫ Statut civil : Célibataire.
▫ Lieu de naissance : Jérusalem.

▫ Messages : 70
▫ Inscription : 04/06/2018
▫ Crédits : littlewildling
▫ Célébrité : Lucy Hale



MessageSujet: Our god is everywhere at the same time.   05.08.18 16:02

Revenir dans ces murs a été difficile pour elle. Mais Line ? Elle est bien plus forte qu’elle ne l’aurait pensé. Comme ses amis avaient pu le lui dire, elle parvient à se sortir de situation déchirante, interminable. Elle parvient à redresser la tête même lorsqu’il n’y a rien de naturel, de bon, autour d’elle. Alors, dans cet endroit qu’elle a tant aimé et manqué, il ne lui a pas été difficile de reprendre ses habitudes. Le bon Révérend lui a accordé une seconde chance, comme il l’offre à tous ceux qui hantent le Temple d’Ezekiel. Madeline, elle n’avait pas prévu de quitter cet endroit. Elle avait prévu d’y grandir, d’y trouver un mari et de procréer pour mettre au monde la prochaine génération. Madeline, elle voulait dédier toute son existence à ce que le Révérend avait construit.

Si les choses sont différentes aujourd’hui, c’est uniquement parce que les personnes à qui elle tient le plus au monde sont à l’extérieur de ces murs. Elle n’est en rien contre ce qu’il se passe à l’intérieur du Temple. Elle a reprit sa vie comme si les choses n’avaient pas changé depuis son départ. Elle a repris sa place de bonne petite femme. Madeline, elle est redevenue ce qu’elle était s’en rien pouvoir y faire.

“ - Votre visage nous avait réellement manqué…”

La voix de cette vieille femme fait sourire Line. Elle continue de lui apporter les soins dont elle a besoin continuellement pour vivre. Des soins médicaux qui n’ont rien à voir avec ce qu’elle devait faire à l’extérieur. Line, elle se contente de masser cette femme aux endroits qui la rendent en détresse. L’aidant ainsi avec ses muscles, ses tendons et tout ce qui forme son corps, à supporter un peu plus longtemps les tâches qui sont les siennes. Madeline, elle a toujours été appréciée dans le Temple. Sa tendresse et sa main tendue vers les autres ont toujours fait d’elle quelqu’un apportant la paix, et la tranquillité au peuple religieux. Sa journée se poursuit de la même façon que les précédentes. Madeline travaille à l’infirmerie précaire, le temps qu’il faut. Puis, elle part aider en cuisine pour s’empêcher de perdre du temps. Ses mains doivent être occupées pour que son esprit soit tranquille. Alors, elle donne plus du sien qu’elle n’en recevrait de ces gens.

“ - Où est-ce que tu vas, Madeline ?” Sa mère, regardant le dernier de ses enfants qu’elle pense encore en vie, sourit. Mais derrière ce sourire, Line voit l’inquiétude qu’elle ressent.
“ - A l’église, maman…”

Utilise ce mot semble si faux dans ses lèvres. Line sent qu’elle n’y met plus autant d’amour et de passion qu’avant de quitter le Temple. Elle n’arrive plus à se plonger complètement dans ceux qui ont besoin d’elle ici. Parce qu’elle pense tout le temps à Noah, à Abby, et à Théophile, elle est capable de savoir que ce qu’elle ressent pour eux est bien plus important que ce qu’elle ressent pour ses parents. Alors, Line n’a pas de mal de la quitter pour marcher dans le camp. La nuit tombe peu à peu, et comme depuis qu’elle est revenue, Line a repris une de ses plus anciennes habitudes : se rendre à l’église pour prodiguer sa dernière prière du soir.

A l’extérieur, la jeune femme n’a pas abandonné ses croyances. Sa foi est tout ce qu’il y a de plus important à ses yeux. Line, elle serait capable de retourner vivre dehors, parce qu’elle sait qu’elle est capable de poursuivre sa foi à n’importe quel endroit de ce monde extérieur qu’elle ne connaît pas. Mais l’endroit où elle se sent le mieux au monde, sera toujours le même : cette église qui l’a vu être baptisée, cette église où une messe a été prononcée en l’honneur de sa défunte soeur Angeline lorsque l’épidémie a commencé. L’endroit où elle rêve de se marier, un jour. Parce que si aujourd’hui Line est capable de se rendre compte que tout ce qu’on croit ici, à propos de la vie à l’extérieur, est faux, elle est incapable de changer complètement de voie. Son envie est toujours la même ; aimer, et être aimée en retour. Alors, Line, elle a passé le pas de l’église vide pour s’approcher au plus près de l’endroit où le Révérend prononce ses sermons. De là, elle s’est assise pour fermer les yeux et joindre ses doigts pour parler à son Dieu.

Le plus grand désir de Line, est porté dans ses prières. Elle veut les retrouver. Line, elle prie pour qu’un jour, Noah passe les portes du Temple pour la retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Révérend du Temple d'Ezekiel

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Révérend
▫ Occupation : Révérend et leader du Temple d'Ezekiel
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Kelowna, BC, CAN



▫ Messages : 24
▫ Inscription : 01/08/2018
▫ Crédits : @exordium @hallows
▫ Célébrité : Dominic Cooper



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Our god is everywhere at the same time.   09.08.18 23:03

Le Révérend Blumhardt était un homme d’habitudes. Il lui semblait avoir déjà concédé ce point sans vraiment s’en défendre. Les hommes d’église étaient tous faits ainsi, il fallait s’y attendre puisque la religion en elle-même était une routine inlassable. Une de ces habitudes, c’était de se rendre à l’église alors que le soleil léchait les montagnes, menaçant à tout moment de se cacher derrière celles-ci pour ne réapparaître que le lendemain matin. Il n’y avait pas d’heure précise, donc. Aussitôt que la pénombre prochaine s’annonçait par cet éclat rougeâtre qui rendait toute chose terrestre irréelle, Ezra sortait de sa petite maison, l’heure précise variant selon la saison. Tout de noir vêtu à l’exception faite de son col romain d’un blanc impeccable qu’on ne voyait plus souvent depuis l’apocalypse, Ezra quitte sa propriété. Il salut d’un signe de tête un groupe de fidèles qui revenaient tardivement des champs. Ils n’essaient pas de lui parler, même s’ils ont peut-être des questions ou des annonces à faire. Ils savaient que ce n’était pas le moment de l’arrêter dans sa petite routine habituelle. Plus tard, il serait tout à eux. Demain, plus probablement.

Ce sont des pas lents qui le mènent à l’église. Au Temple. Il en pousse les deux portes, lesquelles grincent lugubrement d’abord alors qu’il entre, puis finalement sur son passage, se refermant en un claquement sec qui résonne bien dans la grande pièce au haut plafond. C’était une petite chapelle, en vrai. Mais elle était vraiment belle. Son père n’avait pas fait les choses à moitié pour cet endroit. Pour sa foi. Pour ses agneaux. Ezra suivait ses pas, quoique parfois à sa façon. Il traverse la nef pour rejoindre le transept. Il y reste un instant, se promenant du côté des petits cierges que les fidèles pouvaient encore allumer puisqu’ils avaient le luxe de faire leurs propres chandelles, ici. Il note devoir en remplacer trois et prends les petits bouts qu’il reste de ceux-ci pour les mettre dans la boîte que les femmes récupéraient une fois par semaine. Rien ne se perdait, au Temple d’Ezekiel. Surtout pas en ces temps difficiles. Quoiqu’ils auraient clairement pu être plus difficiles… mais pour le moment, les choses se passaient plutôt bien, de leur côté, en vrai.

Rejoignant le chœur, Ezra remet un peu d’ordre sur l’autel. Au moment de disparaitre dans une petite salle privative à l’arrière, il entend les portes de l’église s’ouvrir, mais ne relève pas. Cet endroit était accessible à tous les fidèles peu importe l’heure, s’ils avaient besoin de se sentir plus près de Dieu. L’homme va donc préparer tout le nécessaire à la messe du lendemain matin, comme il le faisait à tous les soirs. Cette préparation dure une bonne vingtaine de minutes pendant lesquelles Ezra est aussi silencieux que possible. C’est probablement la raison pour laquelle quand il revient dans le chœur, il a l’impression de surprendre celle qui était maintenant occupée à prier. Leurs regards se croise… C’était un âme égarée qui avait quémandé une seconde chance et à laquelle il l’avait donnée. Certains disaient qu’il n’y avait rien de bon à tirer des gens qui avaient besoin d’une seconde chance. Ezra n’était pas d’accord. Mais, il n’allait certainement pas se faire prendre pour un imbécile et en donner dix non plus… Une seule, c’était bien suffisant.

Le révérend en profite d’avoir croisé le regard de la menue jeune femme pour lui faire un signe de tête qui ne laisse pas place à l’interprétation. Et ce, en direction du confessionnal. Sans même attendre de voir ce que la jeune femme aurait à y répondre, Ezra entre dans la niche lui étant consacrée. Silencieux, il attend. Ce n’était pas une suggestion. La confession était toute désignée pour Madeline, qui avait assurément certains péchés à expier vu ses récents choix de vie… Et le révérend n’entendait pas à rire à ce sujet. Il pouvait rapidement devenir psychorigide quant à la religion et en général, au Temple d’Ezekiel, tous trouvaient cela assez normal…

_________________

SAVIOR OF THE BROKENBEATEN & DAMNED

EXORDIUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Our god is everywhere at the same time.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» All Time Low

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: South Kelowna :: Ezekiel Temple Farm-
Sauter vers: