AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 je veux apprendre (bianca&malka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : lycéenne
▫ Occupation : s'occupe en cuisine
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Palo de Somiedo, en Espagne



▫ Messages : 114
▫ Inscription : 08/09/2018
▫ Crédits : angel dust (avatar)
▫ Célébrité : Odeya Rush



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: je veux apprendre (bianca&malka)   15.09.18 7:54

Je venais de finir de faire à manger. Les Autres venaient se servir, certains mangeaient en groupe, d’autres étaient tous seuls dans un coin, il y avait des gens qui mangeaient salement, d’autres proprement… J’aimais bien les regarder faire. Comme d’habitude, je restais assise dans un petit coin, à manger mon bout de ration – pas très faim… Je n’étais plus tellement habituée à manger beaucoup. De toute façon j’avais bien la sensation que ça ne servait pas à grand-chose, puisque je ne faisais pas grand-chose. Additionnons tout ça, et ça donnait… une petite portion.

E me disait bien d’y aller un peu « plus fort sur la cuillère », quoi que ça veuille dire, mais entre nous, E pouvait bien parler, je ne l’écoutais pas toujours. Surtout quand je ne comprenais pas trop ce qu’il voulait dire.

En regardant un peu de loin tout le monde, j’avais l’impression de pouvoir les connaître. D’ailleurs, certains avaient accroché mon attention, comme par exemple cette femme, qui ressemblait à ma mamie, mais en plus sale. J’avais l’impression de voir des mouches voler, mais je n’avais pas encore approché assez pour savoir si c’était vrai… Mais j’avais envie de lui proposer de prendre un bain, et même de l’aider, parce qu’elle avait l’air vieille, et je savais que ma mamie, en Espagne, elle avait une infirmière pour l’aider à se laver.

J’aimais bien l’idée d’être infirmière. Et elle pourrait être un bon entraînement !

Il y avait aussi Malka. C’était Enzo qui m’avait dit son prénom, car je n’aimais pas parler aux inconnus, et dès que j’avais les prénoms, ça allait tout de suite un peu mieux. Maman me disait toujours que ce n’était pas assez, mais pour moi, ça l’était. Comment quelqu’un pouvait être un inconnu si on savait son prénom, hum ? Petit problème de choix de mot.

J’avais beaucoup trop envie d’ajouter un « i » à son prénom. Malkia au lieu de Malka. Je ne savais pas pourquoi, mais je trouvais que ce « i » manquait à son prénom. Je n’arrivais pas à me souvenir si j’avais connu une Malkia… Ca expliquerait sûrement pourquoi j’avais cette envie. Puis, je trouvais qu’elle avait un intérêt tout particulier, Malka. Elle savait se battre, à un tel point qu’en mangeant, j’avais l’impression qu’elle cassait la figure de son cassoulet. Pourtant il n’était pas spécialement bon… Je le mangeais vraiment du bout de la fourchette.

J’espérais que personne ne viendrait me dire que ce n’était pas bon, car honnêtement, on n’avait rien fait d’autre qu’ouvrir quelques boîtes, tout mélanger, chauffer et servir. Je préférais vraiment quand on me ramenait un animal, il y avait un peu plus de nourriture, et c’était meilleur. J’aurais bien aimé en chasser aussi, de l’animal. J’avais trouvé un piège, en fuyant de chez le M avec Enzo et j’aimerais bien l’utiliser… Mais Enzo n’était pas trop pour. Il n’aimait pas l’idée qu’une fille qui ne sait pas se battre sorte de la zone sécurisée.

Il m’avait même marqué d’une ligne du pied la frontière à ne pas franchir, là où les portes s’ouvraient sur le dehors.

Du coup, Malka, elle pouvait aider là-dessus. En me permettant d’apprendre à me battre. C’était même la personne qu’il me fallait, après tout, elle apprenait aux autres, ils y arrivaient, pourquoi pas moi ? Je n’étais pas plus bête qu’un autre.

Alors, j’avais juste été déposer mon assiette, sur la pile que je nettoierai tout à l’heure quand tout le monde aura fini, tout en réfléchissant à ce que j’allais dire. Parce que l’anglais… Ce n’était pas toujours ça. J’avais un peu plus appris, depuis que E était avec moi, mais… J’avais peur d’être ridicule, en me trompant. C’était donc en me préparant mes phrases à l’avance que je faisais en sorte d’être compréhensible… Et une fois prête, je m’approchai d’un pas décidé de Malka qui n’avait probablement pas encore fini de manger, et je demandai : « Est-ce que je peux avoir des cors de combat ? » tout en espérant ne pas m’être trompée quelque part, le tout avec un regard peut-être légèrement trop beaucoup suppliant.

Comment ça, je mourrais d’envie de sortir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Agent du Mossad
▫ Occupation : Sécurité et exploration.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Tel-Aviv



▫ Messages : 103
▫ Inscription : 06/08/2018
▫ Crédits : Google et moi-même
▫ Célébrité : Barbara Palvin



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: je veux apprendre (bianca&malka)   16.09.18 5:58

La jeune israélienne venait de sortir d'une matinée d'entraînement au combat. Quand elle n'était pas de sortie pour faire les "courses" ou bien de garde, la jeune femme s'occupait avec d'autre du maintient en forme de la population du Squad. Certain comme Matt ou Caleb s'occupait surtout de la forme physique et l'endurance là ou Malka s'occupait surtout de dispenser les bases du combat au corps-à-corps. Cela pouvait être utile dans le monde actuel de savoir se défendre et pas tant contre les infectés que les vivants. Du point de vue de l'israélienne, l'humanité avait toujours été un prédateur pour elle-même. Même si le contexte avait évolué, la nature humaine n'avait pas changé et s'en était même renforcée. Vaste débat philosophique pour tout vous dire. Quand ce fut l'heure du repas, la jeune femme lâcha ses élève et fila prendre une douche afin de se laver de la transpiration et de la fatigue musculaire accumulées au cours de l'entraînement matinal. Après avoir enfilé ses vêtements, elle se dirigea comme tout le monde vers le self pour manger un morceau. Aujourd'hui apparemment, c'était cassoulet. Un plat typiquement français qui ne devait pas répondre à ses obligation religieuse. Ceci dit, depuis la fin du monde, elle avait mis de côté se genre de considération pour se concentrer sur sa survie. Si la viande n'était pas casher, ce n'était pas si grave après tout, l'essentiel étant de se nourrir correctement pour continuer à vivre.

Sans dire un mot, l'israélienne se plaça dans la file pour récupérer son plat. Elle jetait un oeil à droite, à gauche, un peu pour repérer où se trouvait les gens, les sorties de secours, etc. Déformation professionnelle qui la poussait en permanence à faire attention aux moindres détails insignifiants. A la réception de son assiette, la jeune femme lâcha un petite "Merci" et fila vers le fond de la salle en se plaçant dos à un mur et une vue imprenable sur la porte d'entrée principale. Le plat du jour n'était pas dans son top 5 de ce qu'elle préférait manger, c'était même dans ce qu'elle n'aimait pas tellement. Cependant, son entraînement lui avait appris à manger de tout, à manger même ce qui nous révulsait sans le laisser paraître. C'était surtout la viande qui ne lui plaisait pas à cause de cette trop grand quantité de gras trop sucré. Donc, à chaque fois, on la voyait séparer le gras infâme de la viande avant de commencer à manger son plat. Ce rituel rendait la repas moins désagréable. Alors qu'elle touchait au but: finir son assiette, elle fut interpellée par une voix avec un accent ibérique. L'israélienne tourna légèrement la tête afin de voir son interlocutrice. C'était l'une des préposées à la cuisine qui venait lui demander des "cors de combat" ? Rapidement, elle fit la correction dans son esprit sans rien laisser paraître. Tout comme l'adolescente qui venait lui parler, Malka était une étrangère qui ne maîtrisait pas toujours parfaitement l'anglais, même si ce genre d'erreur lui était rare. La jeune femme répondit à Bianca (du moins, elle l'avait identifiée sous ce prénom là) avec un ton amical de sa voix grave et rauque.

- Malka Avram: Ah ! C'est dommage, tu as loupé les cours du matin et aucun n'est prévu avant deux ou trois jours.

Après quoi, Malka porta à sa bouche la dernière cuillerée de son assiette ne laissant plus que le gras. Prenant le temps de finir sa bouchée, elle regarda de nouveau l'adolescente et lui posa une question sur un ton assez neutre bien que plutôt amical.

- Malka Avram: Pourquoi ?

_________________
Dans la vie, l'audace paye plus que la lâcheté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : lycéenne
▫ Occupation : s'occupe en cuisine
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Palo de Somiedo, en Espagne



▫ Messages : 114
▫ Inscription : 08/09/2018
▫ Crédits : angel dust (avatar)
▫ Célébrité : Odeya Rush



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: je veux apprendre (bianca&malka)   19.09.18 13:57

J’avais demandé à celle qui donnait ces cours de combat si je pouvais en avoir moi aussi. J’avais eu l’espoir qu’elle me dise oui, j’avais croisé mes doigts très fort d’ailleurs, mais il fallait croire que ça n’avait pas marché, puisque… C’était non. Enfin, je supposais. Parce qu’elle n’avait pas dit non expressément. Elle avait juste dit que j’avais raté les cours ce matin, et qu’il n’y en avait pas d’autres prévus avant quelques jours. « Oooooh… » Ca ne m’empêcha pas de lâcher ce petit son déçu. Je savais que je mettais parfois du temps à me décider, à m’intéresser à quelque chose – avant que je décide de m’y intéresser, c’était comme si ça n’existait pas pour moi. Mais un tel timing ? C’était carrément l’univers qui se liguait contre moi pour m’empêcher de sortir.

C’était Enzo qui devait être content, ça. J’eus une petite grimace, un « gngn » passager, parce qu’il allait gagner, et moi je voulais juste prendre l’air, pour une fois, comme les autres. En plus, j’avais un piège à gros animal, Enzo m’avait dit que c’était sûrement pour les ours, que j’avais trouvé pendant qu’on vagabondait, et je n’avais toujours pas eu l’occasion de le tester. Et je voulais voir un ours ! Je n’en avais vu que dans un zoo, et il était tellement vieux que ses poils tombaient. Non, moi je voulais un vrai ours ! Qui rugissait et tout ! Mais pas trop, je n’aimais pas beaucoup le bruit, déjà que je supportais tout juste les gens qui parlaient dans le self…

Mais elle était gentille, Malka. Elle demandait pourquoi je posais la question. Bon, la réponse de base, c’était évidemment « je veux prendre des cours », mais c’était tellement logique que ce n’était probablement pas la peine de le dire. Du coup, elle devait sûrement demander pourquoi je voulais des cours. Là, ça me paraissait plus logique. Je pris tout de même le temps de former les mots dans ma tête.

On savait déjà ce que ça donnait quand je tentais de parler directement en anglais. Mon accent espagnol ressortait encore plus et je me trompais dans les mots, c’était horrible, plus personne ne me comprenait.

Et quand je fus prête : « J’ai envie de sortir. »

Mais cette simple phrase n’était peut-être pas suffisante ? Alors j’ajoutai, avec peut-être un peu trop d’empressement : « Je suis pas sortie depuis mon arrivée. » Il n’y avait probablement que Enzo pour me comprendre sans que je n’aie à tout expliquer. En même temps, nous étions assez souvent fourrés ensemble… Juste, il me manquait un peu à être toujours ailleurs. Et plus avec moi.

Du coup, j’allais faire mes trucs de mon côté. Puisqu’il faisait sa vie, j’allais même faire la mienne ! Du coup j’ajoutai : « Et le combat, ça peut aider. » J’avais vraiment beaucoup parlé là. J’étais peut-être venue parler à Malka trop vite ? J’aurais peut-être dû attendre ? Je perdais un peu confiance en moi là…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Agent du Mossad
▫ Occupation : Sécurité et exploration.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Tel-Aviv



▫ Messages : 103
▫ Inscription : 06/08/2018
▫ Crédits : Google et moi-même
▫ Célébrité : Barbara Palvin



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: je veux apprendre (bianca&malka)   05.10.18 13:56

Il était clair que la gamine était une étrangère peu habituée à parler en anglais. Cela s'entendait à son accent et surtout cela se comprenait quand on comprenait que les longs silences qu'elle observait étaient certainement fait pour formuler au mieux ses phrases. Malka attendit patiemment que la brunette lui réponde. Pendant ce cours laps d'attente, elle fixa son assiette et fit une moue quelque peu désabusée concernant le gras qui gisait là, complètement abandonné. Elle pensa qu'il faudrait tenter de trouver mieux que ça la prochaine et que pour cela, elle devrait peut-être prévoir une sortie sur plusieurs jours afin d'atteindre des régions encore hors de porté de l'hôpital en espérant que personne n'aurait vidé les lieux avant son passage. Finalement, elle fut tirée de ses considération sur les sorties futures à préparer par Bianca qui se lança dans les explications. Des explications quelque peu décousues qui donnaient l'impression que l'adolescente avait de nombreuses idées qu'elle n'arrivait pas à exprimer. Cependant, il était clair qu'elle voulait juste prendre l'air, quitter les lieux pour voir un peu autre chose. Ce n'était pas suffisant pour Malka et ce n'était probablement pas la seule motivation de la brunette à l'accent ibérique. Toujours assise, l'israélienne s'adressa de nouveau à la préposée à la cuisine de sa voix grave au ton neutre.

- Malka Avram: Si tu veux prendre l'air et le soleil, il y a le toit de l'hôpital. Elle marqua une légère pause afin de regarder droit dans les yeux l'adolescente. Donc si tu veux sortir, c'est qu'il y a autre chose. Le regard azure de la jeune femme se fit intense comme si elle cherchait à sonder l'âme de son interlocutrice. Je me demande quelle est cette raison. Pourquoi vouloir sortir pour affronter le danger qui rôde dans le monde extérieur alors qu'il est possible de profiter du soleil et de l'air frais en étant en sécurité ? L'israélienne détourna les yeux et regarda dans le vague et fixait le direction dans l'aquelle se trouvait la sortie principale de l'hôpital. Alors ? De quel crime veux-tu me rendre complice Miss ?

Malka affichait un petit sourire en coin malicieux qui signifiait qu'elle faisait un peu d'humour. Ce n'était pas son point fort et tenter d'en faire dans une langue que l'on ne maîtrise pas avec une personne ayant des difficultés n'était probablement pas la meilleure des idées. Pas grave, la jeune israélienne passa outre ce genre de considération.

Spoiler:
 

_________________
Dans la vie, l'audace paye plus que la lâcheté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : lycéenne
▫ Occupation : s'occupe en cuisine
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Palo de Somiedo, en Espagne



▫ Messages : 114
▫ Inscription : 08/09/2018
▫ Crédits : angel dust (avatar)
▫ Célébrité : Odeya Rush



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: je veux apprendre (bianca&malka)   19.10.18 5:21

Elle n’avait pas l’air de répondre oui ou non tout de suite, Malka… C’était bizarre. Elle voulait creuser, pourquoi. Elle parlait même de crime ! Un crime ? Moi un crime ? Jamais !... Enfin… Une seule fois. Mais c’était pour la bonne cause, et je ne comptais pas en commettre d’autre, parole de licorne ! Mais pour le coup, elle n’avait pas tort… Il y avait le toit. J’aurais pu m’en contenter, accepter de regarder les étoiles de temps en temps avec Eli, me balader un peu avec E… Le toit était génial surtout car il était sécurisé, pas le moindre Zombie en vue, et aussi il était en hauteur, et j’aimais bien les hauteurs.

Mais du coup, si j’avais le toit, pourquoi sortir ? Ah, ça me faisait penser. C’était pas facile de penser. Surtout quand c’était sur un seul sujet à la fois… Je devais m’occuper. Jouer avec ma chaussure tient… Je m’amusai à passer mon ongle sur les côtés des coutures de mes baskets. Il allait me falloir apprendre à repriser des chaussures… Elles s’abimaient, et si je ne les réparais pas, j’allais être bonne pour devoir en trouver d’autres. Celles-ci étaient déjà un peu grandes…

Et j’avais bien fouillé partout, il n’y en avait pas d’autres, ça non.

Bref, revenir à ce que je devais penser. Pourquoi sortir ? En vrai, la réponse devrait se résumer à « j’ai envie », mais si elle voulait en savoir plus… Alors j’avais une autre réponse. « Je n’aime pas qu’on me dise non. » Ce qui était vrai. Je n’aimais pas qu’on me mette des limites. J’aimais qu’on me tienne la main, qu’on m’aide, mais qu’on m’interdise de sortir pour ma propre sécurité… Probablement n’aurai-je pas autant voulu mettre le nez dehors par la grande porte si on ne m’avait pas dit de ne pas le faire. Me dire non… C’était s’assurer que je veuille absolument. « Mais… Ce n’est pas un crime. Si ? » J’espérais vivement qu’elle ne me dise pas que c’était un crime… Parce que même si c’était un crime, je comptais bien le faire quand même. En trouvant une solution. Oui oui.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Agent du Mossad
▫ Occupation : Sécurité et exploration.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Tel-Aviv



▫ Messages : 103
▫ Inscription : 06/08/2018
▫ Crédits : Google et moi-même
▫ Célébrité : Barbara Palvin



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: je veux apprendre (bianca&malka)   31.10.18 9:54

La jeune Bianca était d'une naïveté touchante et particulièrement rafraîchissante dans ce monde délabré et d'une violence inouïe. Gardant son masque, Malka souriait intérieurement devant les hésitations, les recherches des bons mots, des bonnes idées pour la convaincre de donner des cours de combats. Puis, l'adolescente se mit à répondre de manière décousue et plutôt franche. Décidément, cette Bianca était bien une perle rare dans ce monde en décrépitude. Rien que pour cela et le fait que Malka revoyait sa petite sœur dans cette "gamine", la fameuse Bianca aurait probablement des cours particuliers. Cependant, l'israélienne ne ferait pas de "cadeaux". L'entraînement restait l'entraînement et il serait aussi dur pour l'adolescente que pour les autres. Après tout, elle voulait sortir et il fallait être préparer pour cela.

- Malka Avram: Sortir n'est pas un crime, mais .... Elle l'aissa la fin de sa phrase en suspend avant de reprendre sur un ton de conspiratrice et en baissant la voix. Ce que tu seras amenée à faire dehors pour survivre pourrait l'être. Le monde dehors est particulièrement violent.

Bianca avait probablement pensé à ce genre de chose, il n'était donc pas la peine de lui demander si malgré cette mise en garde elle voulait toujours sortir. De toute façon, Malka n'avait pas tant de choses à faire que cela. Puis, donner des cours de combat était aussi un forme d'entretient pour elle. Se calant dans le fond de sa chaise, elle observa l'adolescente qui lui faisait face et croisa les bras sur sa poitrine. L'ancien agent du Mossad prit une profonde inspiration et planta son regard azure dans celui de l'espagnole pour lui dire sur un ton calme, mais plein de détermination.

- Malka Avram: Ok ! Je te donne des cours de sefl-combat, mais tu n'as pas le droit de sortir avant que je t'en donne l'autorisation.

Décroisant ses bras, Malka tendit sa main droite à l'adolescente comme pour sceller un pacte.

_________________
Dans la vie, l'audace paye plus que la lâcheté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : lycéenne
▫ Occupation : s'occupe en cuisine
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Palo de Somiedo, en Espagne



▫ Messages : 114
▫ Inscription : 08/09/2018
▫ Crédits : angel dust (avatar)
▫ Célébrité : Odeya Rush



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: je veux apprendre (bianca&malka)   10.11.18 19:28

Je le savais, que le monde de dehors était violent. Elle ne savait pas que je le savais, Malka, mais je le savais. Parce que le M – le Monstre – il avait fait du mal à Juliette, et j’avais déjà à eu à commettre un crime pour me protéger, pour protéger quelqu’un d’autre, pour tenter d’en protéger une autre. J’avais tué un homme, et ça c’était un crime que je tentais d’oublier, et qui me revenait parfois, tard le soir, quand j’avais trop le temps de penser. Je me consolais en me disait que je n’avais pas le choix, que c’était lui ou nous, et que nous étions clairement ceux qui importaient le plus dans la balance.

Parfois, je me demandais si Dieu m’en voudrait beaucoup. S’Il pouvait me pardonner. Mais il n’y avait pas de Père ici, et je ne pouvais pas lui poser la question. Alors, parfois, je me contentais de prier, en attendant qu’Il veuille bien mettre l’un de ses représentants sur ma route, s’Il le voulait bien. Si je le méritais.

J’étais patiente.

En attendant, sortir était un bon moyen pour non seulement rencontrer l’une de ces personnes, mais aussi pour me sentir plus libre. J’étais entravée ici, et me dire non, tu ne peux pas, c’était le meilleur moyen pour me donner envie de justement le faire. En somme, j’attendais avec impatience le verdict de Malka, silencieusement, priant pour qu’elle dise oui, après cette première mise en garde. C’était qu’elle faisait durer le suspense !

Pour ensuite me dire qu’elle acceptait enfin de me donner des cours, je sautai avant même la fin de sa phrase, les bras levés en un V de la victoire, poussant un cri réjoui qui ne manqua pas d’attirer l’attention. Enfin, je m’en moquais bien, j’étais beaucoup trop contente ! Alors, tandis qu’elle me donna sa condition, je serrai sa main, montrant que j’étais d’accord, peut-être de façon légèrement vigoureuse d’ailleurs. « C’est promis ! » Juré craché même, j’allais l’écouter et bien comme il fallait.

Puis, je sautai presque comme une puce sur ma chaise, demandant : « On commence quand ? » de mon air totalement réjoui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

À propos
Sac à dos


MessageSujet: Re: je veux apprendre (bianca&malka)   

Revenir en haut Aller en bas
 
je veux apprendre (bianca&malka)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je veux apprendre à chasser! [pv]
» Arnaque de merde ( de merde parce que je viens d'apprendre qu'il fallait 10 lettres dans un titre )
» Règles de laboratoire
» Je veux apprendre à me défendre toute seule ! {Jill Mastarno}
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: Downtown :: General Hospital-
Sauter vers: