AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Leave a light on, babygirl.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Tobias Whitemort
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 237
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Leave a light on, babygirl.   14.10.18 18:06

Son épaule est toujours douloureuse, même si on lui a apporté les premiers soins. Heureusement que Tobias avait eu la bonne idée de retirer la balle qui s’y était logée, après que Noah lui ait tiré dessus. Avec tout ce qui s’est passé ces trois dernières semaines, Tobias se demande encore comment il a fait pour sortir de cet enfer. Parce que c’est comme ça qu’il le voit, au final. Il a été kidnappé par la seule personne avec qui il se sentait lui-même. Il a été torturé pour être, simplement, là où il n’aurait pas dû être. Mais personne ne devrait oublier que ce n’est pas lui, qui a voulu se rendre dans ce quartier si bien barricadé. Aujourd’hui, Tobias sait où se trouve le groupe de cette communauté soudée. Il pourrait très bien rentrer et tout balancer au grand chef, mais au fond de lui, quelque chose lui interdit d’ouvrir la bouche. Alors, une fois échappé grâce à l’aide de celle qui l’avait pourtant enfermé dans cette cellule miteuse en premier lieu, Tobias, il n’a voulu qu’une chose : rentrer à la maison, même si cette dernière est finalement bien plus sombre que là où il était enfermé.

Les kilomètres ont été longs, mais au final… Tobias s’est rendu compte qu’il n’y avait pas tant d’espace entre le quartier résidentiel et l’aéroport. Comment n’ont-ils pas découvert plus tôt, l’existence de cette communauté ? Les questions n’ont pas été nombreuses, sur la route. Non, parce que tout ce qu’il voulait faire, s’était retrouver sa fille. Savoir qu’elle était en sécurité et qu’elle n’avait pas pris de lourds coups pour la disparition de son père. Mais après tout, quel être un temps soit peu bien dans sa tête, s’en prendrait à une gamine ? Qui penserait que Tobias puisse abandonner Leela de la sorte ? Il faudrait être complètement débile. Comme il faut être débile pour ne pas l’avoir vu rentrer dans l’aéroport. Parce que Tobias, il n’a croisé personne sur sa route.

D’Highgate, il n’a remporté qu’une seule chose : un sweat à capuche sombre, qui lui a permi de rentrer dans se faire prendre, sans se faire reconnaître. Tobias, il est passé par le trou dans le grillage, où il avait déjà fait sorti Leela par le passé. Pour être honnête, il a eu du mal à se baisser, mais il a réussi quand même. Entre son épaule qu’il commence tout juste à pouvoir bouger, entre ses jambes qui portent son poids il ne sait comment, et toute la faiblesse qu’il a à cause du manque d’eau et de nourriture qu’il a subi lors de ces dernières semaines, Tobias ressemble plus à un zombi qu’à un être vivant en tant que tel. C’est logique qu’il soit allé directement dans ses quartiers, alors, en évitant tout le monde. En se cachant dans des pièces adjacentes, en évitant qu’on le découvre sous cette capuche. Parce que ce que Tobias voulait, c’était simplement la retrouver elle.

“ - Putain, tu vas t’ouvrir, salope!”

Tobias, il tente d’ouvrir une porte. Celle qu’il pense être celle de son logement. Il s’énerve sur cette poignée qui ne veut pas céder, et finit par donner un coup de pied sur le bois. Il laisse une trace de chaussure, bien plus légère que s’il avait eu toute sa force, dans la porte. Elle reste fermée ce qui montre bien que quelqu’un est à l’intérieur. Tobias, il entend des pas derrière, en collant son oreille dessus. Des pas bien trop lourds pour que ce soit ceux de Leela, ou même ceux d’Alicia. Alors, il plisse les yeux. Se recule, et en tournant la tête, voit tout de suite qu’il s’est trompé de porte comme un abrutis. Alors, avant que l’autre ait eu le temps de déverrouiller sa porte et de l’ouvrir, il se dépêche d’avancer vers la sienne. Sans mal, il l’ouvre, se faufile à l’intérieur et referme la porte tout juste à temps pour que personne ne le voit entrer. Son front, il se colle sur la porte quelques secondes. Tobias soupire en sentant toutes ces douleurs le prendre avec plus de vivacité maintenant que son corps sait qu’il ne va pas tarder à reprendre de l’énergie. Puis, Tobias, il enlève sa capuche et finit par se tourner pour regarder dans la pièce en espérant voir sa progéniture, saine et sauve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Leela Whitemort

À propos
Sac à dos
▫ Ancien métier : Écolière
▫ Occupation : Sa place d'enfant
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Une petite ville de campagne près de Montréal



▫ Messages : 55
▫ Inscription : 21/04/2018
▫ Célébrité : Brighton sharbino



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Leave a light on, babygirl.   21.10.18 17:19

Leave a light on, babygirl





  Tobias | Leela

Je suis étendu sur mon lit, gribouillant sur un vieux bout de papier qu'Alicia a réussi à me trouver. Je suis plutôt de mauvaise humeur aujourd'hui. Avec tout ce qui ce passe ces derniers temps à l'aéroport, c'est pas étonnant. J'essais d'éviter le plus possible de passer du temps avec les autres, mais j'en ai marre. Marre que mon père sois absent, marre que tout le monde me demande où il est, comme si je pouvais le savoir. Marre de ce monde de merde... de ce groupe de merde. Marre de tout. Sans lui, je me sens perdu ici. J'aurais envie de partir à sa recherche, mais je ne saurais même pas où aller. Alors je reste là, à me plaindre sans cesse à Alicia. Elle, elle m'écoute sans rien dire. Elle est une vrai amie. Mais de ne rien pouvoir faire, sa me tue. En plus, on dirais que plus personne n'a confiance en moi maintenant. Ils sont méfiant depuis que mon père n'est pas revenu. Comme si nous pourrions comploter quelques choses. C'est ridicule. Il n'y a que sur Alicia et Esther que je peux compter.

Je suis en train de dessiner un type qui explose la tête d'un autre, avec de grosse giclé de sang un peu partout, lorsqu'un bruit sourd attire mon attention. Je m'arrête afin de mieux écouter. Des pas dans le couloir... rien d'inquiétant pour le moment, sauf qu'il s'arrête devant la porte. Je me souviens de la visite de Keith. Faite que ce ne sois pas encore le même genre de situation. Où encore pire, lui qui revienne. Je m'assoie sur le bord du lit, fixant la porte. La poignée tourne. C'est comme un réflexe, J'agrippe mon pistolet, prête à me défendre. Un type entre d'un pas précipité et pose sa tête contre la porte un moment. Moi, je ne prend pas le temps de réfléchir. Je bondis hors de mon lit et je pointe l'arme sur l’intrus. À ma plus grande surprise, l'individu se tourne et enlève son capuchon afin de découvrir son visage. Je n'arrive pas à y croire!

«Papa!?»

La bouche grande ouverte, l'arme toujours levé, je regarde mon père qui me fait face. Je n'en reviens vraiment pas! C'est lui!? Il ne semble pas avoir eu les choses facile... ses yeux son cerné, son visage amaigri, mais oui, c'est bien lui. Des larmes envahisse mes yeux. Je baisse finalement mon pistolet et je me précipite vers lui afin de le serrer dans mes bras. Les questions sorte de ma bouche à une vitesse folle, sans que je puisse les retenir.

«Mais où est-ce que tu était?! J'étais morte d'inquiétude moi! Qu'est-ce qui s'est passé?! Tu va bien?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tobias Whitemort
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 237
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Leave a light on, babygirl.   23.10.18 1:33

L’arme à feu qu’elle tient, le rend fier. Malgré la fatigue, et ses muscles qui menacent de le lâcher à chaque nouvelles secondes qui défilent, Tobias est fier que sa fille soit aussi réactive. Il se sent débile presque, d’avoir eu peur qu’il lui arrive quelque chose. Leela, elle sait se défendre. Elle connaît la vie, la survie, sait que si elle doit tirer, elle ne doit pas chercher à garder la balle dans le canon. C’est certainement la seule gamine qui continuera à grandir dans ce monde. Il s’est contenté de très légèrement sourire, avant de voir les larmes s'immiscer dans les yeux de sa fille. Elle réagit, enfin, à la personne qui vient d’entrer dans la chambre. Le père de famille a tout juste le temps d’écarter les bras pour la réceptionner, lorsqu’elle fond contre lui pour un de ces câlins qui lui a tant manqué.

“ - Mais où est-ce que tu étais ? J’étais morte d’inquiétude, moi !” La simple entente de sa voix, réelle, parce que cette fois-ci il ne l’imagine pas, le pousse à fermer les yeux. Un léger soupire s’échappe des lèvres de Tobias alors que ses bras serrent un peu plus fort Leela contre lui, malgré la douleur qu’il ressent toujours dans son épaule. “ Qu’est-ce qui s’est passé ?! Tu vas bien ?”

Du bout des lèvres, Tobias ne cesse de répéter qu’il va bien. Ses yeux sont toujours fermés et il maintient la gamine contre lui, l’empêchant de partir même si elle en avait eu envie. C’est pour elle qui s’est tant battu depuis le début de l’apocalypse. Pour elle, et Alicia, qu’il est revenu aujourd’hui, pour être honnête. Parce que ça aurait pu être tout aussi facile de disparaître de la circulation. Après tout ce qui s’est passé à Highgate, il n’aurait pas été étonnant pour cet homme que ses neurones pètent et qu’il décide de partir sans ne jamais revenir. Mais avec Leela ici, il aurait été idiot de douter qu’il revienne. Car Tobias, il ne pourrait jamais aller bien loin sans sa petite.

“ - Mais baisse d’un ton…” Souffle-t-il après quelques secondes de silence, lorsqu’enfin, il desserre l’emprise qu’il a sur le corps de la fillette. “ J’veux pas qu’on sache que je suis là. ”

C’est la vérité pure et simple. Le sbire veut seulement quelques heures où il va pouvoir se reposer, reprendre de l’énergie pour pouvoir affronter ce qui va suivre. Parce qu’il le sait, Tobias, l’histoire de cette absence n’est pas terminée. S’il a réussi à partir de Highgate, il n’a pas encore vu la fureur de Seth lui-même. C’est surement sa plus grande des hantises, pour être honnête, maintenant qu’il sait et qu’il a vu que Leela était en vie. Alors, lorsqu’il la laisse reculer, il prend le temps de tourner le verrou de la porte pour qu’ils soient tranquille, tous les deux. Si Alicia veut entrer, elle saura faire comprendre qu’elle se trouve derrière la porte. D’ici là, il a besoin d’être seul avec sa fille.

Il a avancé dans la pièce, et sans répondre à sa fille, s’est contenté d’enlever complètement la veste à capuche pour la jeter au pied de son lit. La chemise qu’il a en dessous est couverte de sang, il l’enlève aussi pour enfiler un débardeur propre qu’il trouve dans un petit meuble. De là, il s’assure que le pansement n’est pas plein de sang ; les soins de Tennessee ont fonctionné même s’ils n’étaient pas les meilleurs du monde. Alors, il se contente d’appuyer légèrement sur le scotch qui tient le pansement pour le recoller comme il doit l’être. Puis, il s'assoit sur le lit, et en allumant une nouvelle clope qui libère ses poumons de toute la pression qu’il avait jusque là, il repose son regard sur elle.

“ - Juste… un truc stupide. C’était de ma faute, rien de grave.” Tobias ment, à moitié. Tout est parti de ses actions, donc il est fautif. Mais la situation était tout sauf anodine. “ Est-ce qu’il s’est passé quelque chose, pendant ce temps ?” Tobias, il se met à tousser. On pourrait croire que c’est la fumée de sa clope qu’il a avalé de travers, mais c’est en réalité ce foutu virus, dont il ne connait toujours rien, qui s’en prend à lui depuis qu’il est arrivé à Highgate. “ Est-ce qu’ils t’ont fait quelque chose ?”

La question peut paraître stupide. Ironique, peut-être. Mais elle montre, au fond, ce que ressent réellement Tobias de cet endroit. Vaut mieux pour tous ceux qui sont ici, que la réponse soit négative. Qu’il ne soit rien arrivé à sa fille, en quel cas, il n’aurait aucune hésitation pour se retourner contre eux. Pour l’instant, tout ce qui l’intéresse, c’est de savoir qu’elle va bien. D’imaginer, ensuite, comment il pourra la faire traverser la ville pour l’amener dans un endroit plus sain pour un enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Leela Whitemort

À propos
Sac à dos
▫ Ancien métier : Écolière
▫ Occupation : Sa place d'enfant
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Une petite ville de campagne près de Montréal



▫ Messages : 55
▫ Inscription : 21/04/2018
▫ Célébrité : Brighton sharbino



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Leave a light on, babygirl.   01.11.18 20:00

Leave a light on, babygirl





  Tobias | Leela

Papa me sert très fort dans ses bras et je fait comme lui. Qu'est-ce qu'il a pu me manquer! J'avais peur qu'il lui soit arrivé quelques chose, mais je savais qu'il reviendrait au fond de moi! Quel soulagement d'enfin le tenir contre moi. Il me répète qu'il va bien, mais je ne sais pas si je dois le croire. Vue son état, je ne suis pas sur. En tout cas, l'important c'est qu'il soit là maintenant et que je puisse prendre soins de lui s'il en a de besoin.

Il me demande de baisser le ton. Avec tout l'énervement, je n'ai pas réfléchi et j'ai pratiquement hurlé de joie en le voyant. Mais papa ne veux pas qu'on sache qu'il est là. Je peux comprendre. À la manière dont on m'a questionné, avec les regards qu'on m'a fait, je crois que papa pourrait très bien avoir des ennuis. Connaissant Seth, il profiterait de n'importe qu'elle situation pour punir un de ses hommes. Je baisse donc le ton avant de continuer.

«Désolé papa. Tu ma tellement manqué.»

Il s'éloigne un peu et lorsqu'il enlève son chandail à capuche, je vois tout le suite le sang qui tache sa chemise. Je le fixe sans rien dire. Est-ce son sang ou celui d'un autre? Je remarque le pansement improvisé sur son épaule. Il a donc été blessé? Mais qu'est-ce qui a donc pu ce passer? Je me souviens des questions de Keith. De Teneesse. À t'elle un rapport la dedans? Il me dit qu'il ne s'est rien passé de grave, mais à voir son état, je n'y crois pas. Ce serais de sa faute? Mais quoi donc? Il m'intrigue de plus en plus.

«Tes sur que c'est rien de grave? Tu devrais me raconter... T'a pas l'air en super forme papa.»

Je vais m'assoir à ses coté sur le lit. Je voudrais bien poser ma tête sur son épaule, mais vue son état, ce n'est pas une bonne idée. Je baisse les yeux. Il veux savoir s'il s'est passé quelques choses et j'ai bien l'intention de lui parler.

«Y a eu ton ami, Keith. Il est venu me voir.»

Je relève la tête afin de voir l'expression de mon père. Sera t'il inquiet ou rassuré?

«Il m'a posé des questions. Il m'a parler de Teneesse. C'est vrai qu'elle vous a attaqué? Que tu les a laissé partir? Il m'a dit qu'il s'inquiétait pour toi, qu'il voulait aller te retrouver. Mais il est tombé malade. Comme plusieurs d'ailleurs. Il y a une quarantaine imposé par Seth. Heureusement, je ne suis pas malade alors j'ai pu rester ici. Les gens semble méfiant depuis que tu n'est plus là. J'ai une mauvaise impression papa. J'ai peur de ce que Seth pourrais te faire s'il juge que tu as fait quelques chose de mal. Tu le connais... Alors dit moi, est-ce que j'ai raison d'être inquiète? Parce que quoi qu'il arrive je serais toujours avec toi. Je ne laisserais pas Seth te faire du mal.»

Je le regarde dans les yeux. Je sais que je ne pourrais pas grand chose contre Seth, mais je ferais tout ce que je peux pour défendre mon père. Ça s'est certain. Même si ça me cause des ennuis à moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tobias Whitemort
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 237
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Leave a light on, babygirl.   25.11.18 10:55

Est-ce qu’il n’y a vraiment rien eu de grave ? Les choses sont différentes aujourd’hui, qu’elles ne l’étaient à l’époque. Il aurait un jour dit que oui. Être kidnappé, affamé, déshydraté, se recevoir une balle, et des soins à peine notables, étaient des choses graves. Mais aujourd’hui, tout ce qui lui importe, c’est d’être revenu à l’aéroport et de voir que sa fille va bien. Il est soulagé, répond silencieusement que tout va bien, aux interrogations de sa princesse, et se contente de fumer pour détendre tous ses muscles qui crient de misère. Lorsqu’elle arrive près de lui, il la regarde faire. Pose des yeux sérieux et pourtant attendris sûr elle, comme s’il savait qu’elle avait quelque chose à dire.

“ - Y a eu ton ami, Keith. Il est venu me voir. ”

L’expression qu’il laisse paraître sûr son visage montre bien qu’il est désarçonné de cette nouvelle. Autant de la visite de Keith, autant qu’il se nomme ami. D’où est-ce que cette histoire sort, sérieusement ? Il a froncé les sourcils en enlevant la cigarette de sa bouche, pour la poser sur le premier meuble à sa portée. Ainsi, il a pu totalement posée sa concentration sur la petite blonde.

Les informations tombent et il ne sait pas quoi en faire. Le prénom de Tennessee sort, et Tobias a l’impression que son coeur a failli sortir de sa poitrine. Ce connard est resté bloqué sûr ce qui s’est passé au magasin… Tobias le savait, il aurait du s’occuper de tout ça avant de… putain, mais il comptait le faire en rentrant de mission, avec que Chiquita, justement, ne l’emmène à sa base ! Puis, il ne peut s’empêcher de se demander d’où Leela tient toutes ces informations sûr ce qui s’est passé au supermarché. Keith, bien entendu ! Le mec à la langue bien pendu, va se retrouver rapidement avec cette dernière coupée. Tobias se le promet, mais une fraction de seconde plus tard, elle prononce les mots gens, et malades, dans la même phrase. Une nouvelle vague d’inquiétude s’empare de lui, qu’est-ce que cela signifie ? Seth, qui impose une quarantaine ? Voilà la raison pour laquelle il n’a croisé presque personne pour arriver jusque là.

Pourtant inquiet, il ne peut s’empêcher d’être soulagé d’apprendre qu’elle n’a rien. Lui-même est un peu touché par le virus, mais les choses ne vont pas empirer. Une légère toux ne peut faire de mal à personne, n’est-ce pas ? Et il parviendra bien à faire passer ça pour l’abus de ses cigarettes.

“ - J’ai une mauvaise impression, papa…”

La réalité que sa fille peint le ramène tout droit dans ses baskets. S’il n’oublie pas toutes ses interrogations, Tobias ne peut pas s’empêcher d’être présent avec sa fille tout de suite. Il la regarde, tente de sourire même si lui aussi s’inquiète de ce qu’il va se passer avec Seth. Tobias, il sait qu’il doit être prêt à tout pour s’en sortir. Pour que Leela continue de vivre une existence à peu près normale.

“ - T’en fais pas pour ça…” Dit-il simplement en venant passer sa main endolorie par la douleur, dans les cheveux blonds de sa princesse. “ T’as raison. On a pas tous le même avis sûr des trucs ici, alors, faut être prêts à toutes les éventualités… ”

Maintenant qu’il voit Leela physiquement, et qu’elle est bien, les inquiétudes sont différentes. Le fait qu’elle, soit si inquiète, après avoir vu tout ce qui se passe à l’aéroport bien mieux qu’il ne l’a fait, n’aide pas Tobias à respirer face à tout ça. Au contraire, les mots de Tennessee lancent un doux écho dans sa mémoire, qui lui font un pincement au coeur sans qu’il ne puisse réellement en déterminer la signification. “ Leela sera toujours la bienvenue ici…SI as un moment tu en as besoin, je veillerai sur elle.” Tobias se demande encore, si Tennessee était sérieuse dans ses propos. Si Highgate serait capable d’accepter l’enfant d’un ennemi en son sein, et d’en prendre soin sans rancunes. Seth, lui, en serait incapable. Comme la plupart des gens qui vivent à l’aéroport d’ailleurs. Tobias finit par soupirer face à toutes ces pensées qui rendent l’échange avec sa fille bien difficile. Il finit alors par soupirer, se lève, et enlève le contact avec la blondeur de sa princesse. C’est à ce moment-là que ses yeux entre en contact avec la console de jeu que Keith a réparée, posée sur un meuble. Tobias, il fronce les sourcils et ne peut s’empêcher de s’insulter pour avoir donné lui-même à Keith les moyens d’utiliser sa fille.

“ - Contentez-vous toutes les deux d’être prêtes à partir… n’importe quand.” Dit-il finalement en lâchant des yeux l’objet pour regarder de nouveau sa fille, plus sérieusement que jamais. “ Avec le strict minimum. Et… ne parlez de ça à personne, compris ?”

Tobias finit par se détourner, grimace en attrapant son bras lorsqu’il tente de s’en servir pour ouvrir un placard en hauteur. Il utilise l’autre, alors, pour attraper une bouteille d’eau qu’il ouvre et dont il boit une longue gorgée. Lorsqu’il revient à sa cigarette, elle s’est éteinte et la cendre est tombée par terre. Il la rallume d’un coup de flamme, et crache la fumée avant de reprendre la parole.

“ - Qu’est-ce que tu as dit à propos de Tennessee, Leela ?” Il voudrait pouvoir remonter le temps pour voir lui-même la scène, et retenir chaque détails qui pourraient être important pour la suite des choses. “ Ca pourrait être très important… il faut que je sache exactement tout ce que tu as dis à Keith. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Leela Whitemort

À propos
Sac à dos
▫ Ancien métier : Écolière
▫ Occupation : Sa place d'enfant
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Une petite ville de campagne près de Montréal



▫ Messages : 55
▫ Inscription : 21/04/2018
▫ Célébrité : Brighton sharbino



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Leave a light on, babygirl.   01.12.18 19:58

Leave a light on, babygirl





  Tobias | Leela

Juste a voir l'expression de papa changer, je comprend que quelques chose ne va pas. Mon père ne veux pas le montrer, mais je vois très bien qu'il est inquiet. Je le connais trop pour qu'il me cache ça. Et ça m'inquiète moi aussi. Si Keith n'est pas réellement l'ami de papa, j'ai peux être fait une bêtise. Mon père me sort de mes pensé en me disant de ne pas m'en faire. Presque comme s'il voyais l'anxiété en moi lui aussi. Il passe une main dans mes cheveux. Autant se geste peut m'énervé parfois, autant je suis contente aujourd'hui qu'il sois là pour le faire. Je lui souris. Même si ce qu'il rajoute ne fait que m'alarmer encore plus.

«Je suis prête à tout papa. Surtout dans le monde d'aujourd'hui.»

Puis, il ajoute qu'il faut être prête à partir. Prête à partir... mon sang se glace. La simple idée de me retrouver à nouveau dans les rues rempli de mort vivant à chercher à manger me fait frémir.

«Tu pense vraiment qu'il faudra peut-être en arriver là?»

J'ai toujours détesté notre groupe. Papa le sais. Mais il y a plusieurs raisons qui nous a poussé à rester. À commencer par la sécurité.

«S'il le faut, je te suivrais papa. Et t'inquiète, Je ne parlerais pas.»

Papa reviens alors sur le sujet qui me traquasse depuis que j'ai vue son expression changer tout à l'heure. Ce que j'ai dit à Keith. Je ne peux m’empêcher de penser que si ce type a choisi de se mettre contre mon père, s'il a choisi d'en parler en mal au chef, j'ai peut-être  fait une grosse erreur. Les images défile dans ma tête. Keith, son insistance... le questionnement sur le fait que papa les ait laissé partir. Tout me saute au yeux. Je fixe mon père honteuse. Je crois que j'ai compris. On veux probablement le punir d'avoir laissé partir un groupe ennemi. Et le fait que Teenesse nous ait aidé avant risque de jouer contre papa. Parce qu'ici, la pitié ou la reconnaissance n'est pas une option.  

«Je, je crois que j'ai fait une bêtise papa. Je... j'étais sur qu'il était ton ami.»

Je baisse les yeux avant de continuer. Papa a raison, il faut que je lui dise tout. Je dois assumer ma connerie.

«Il a beaucoup insisté. Il ma dit qu'il voulais t'aider. Il voulais savoir si je connaissais Teenesse. Je lui ai dit qu'elle nous avait aidé une fois. Que s'était la seule fois qu'on l'avais croisé. Je m'excuse papa. J'ai pas réfléchi. Je voulais seulement qu'on aille à ton secours.»

Sentant la colère grandir en moi, je hausse le ton.

«Quel con ce Keith!»

Je pense à son air moqueur, au parole qu'il à pu dire pour m'amadouer et je me sens encore plus conne de m'être laisser avoir comme cela. Faite qu'on se trompe... mais au fond,
j'ai bien peur qu'on ait raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tobias Whitemort
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 237
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Leave a light on, babygirl.   09.12.18 9:10

Tobias entend les mots de sa fille, et ça lui fait du bien d’en être sur. Mais il n’a jamais douté un seul instant que Leela ne soit pas prête à tout, pas prête à vivre comme ils l’ont fait avant. Il sait, connaissant sa fille, qu’elle est aussi forte d’un adulte peut l’être, lorsqu’il s’agit, presque simplement, de survivre. Mais elle en vient à poser la question qui fâche. Est-ce qu’il faudra vraiment partir ? Alors, Tobias l’a regardé longtemps, sans rien dire. Il s’est contenté de la contempler ne pouvait lui répondre une vérité qu’il pense sincèrement, mais qu’il est incapable de clamer à voix haute. Aujourd’hui, il pense sincèrement dur comme fer qu’il faudra finir par partir de l’aéroport. La punition n’est pas encore tombée, mais ça ne devrait tarder. Pourtant, Tobias s’est fait à l’idée qu’il emmènerait ses filles à Highgate pour leur sécurité, mais que lui, n’y resterait pas. Il sait d’avance qu’il fera demi-tour pour rester auprès de Seth. S’il pense que ce n’est n la place de Leela, ni celle d’Alicia, il a finit par se dire que c’était la sienne. Où autre irait-il ? Tobias, il ne serait jamais accepté à Highgate. Il n’y a qu’avec les sbires et Seth qu’il soit accepté tel qu’il est aujourd’hui. Avec toutes les mauvaises choses qu’il a faites, et celles qu’il devra continuer à faire. Même s’il est craint ici, au moins, on ne le regarde pas comme un monstre. Alors que c’est ce qu’ils font, ceux d’Highgate. C’est ce qui lui prouve, depuis qu’il en a vu certain, que ces gens-là étaient bons. Ces gens là, méritent de montrer à Leela ce que sera la prochaine air. Ce qui constitura le prochain et nouveau monde.

“ - C’est pire, que ce que c’était dans la rue…” Dit-il simplement pour répondre à sa fille. Il est facile de comparer les deux modes de vies, car ils sont tous les deux violents et terrifiants. “ Je laisserais personne poser la main sur toi, alors, il vaut mieux être prêt à toutes les éventualités.”
“ - S'il le faut, je te suivrais papa. Et t'inquiète, je ne parlerais pas.”

Il soupire légèrement. Ferme les yeux en même temps, parce qu’entendre cette réponse lui fait du bien. Il sait à quel point Leela déteste être à l’aéroport. Mais il sait aussi, que tout comme Alicia, elle a comprit ce qui les poussait à rester là. La sécurité, la notion de groupe, et surtout, les vivres qui ne manquent pas -en général, lorsque l’on est proche de Seth. Ce n’est pas la noirceur, et la peur qui hantent ces lieux, qui les ont poussé à rester-là. La nécessité de vivre, et non survivre, était trop tentante. Et puis, il n’y a pas de marche arrière possible, généralement. Il faut être fou pour avoir à l’idée de quitter Seth et ses sbires. Même un plan bien ficelé peut tomber rapidement à l’eau.

Maintenant que quelqu’un a prit connaissance du maigre lien qui unissait les Whitemort, à la communauté de Highgate, la chaise sur lesquelles ils étaient assis sont branlantes. Tout pourrait basculer d’une minute à l’autre, et Tobias sait qu’il doit être prêt à partir à l’instant même. Alors, machinalement, il s’était avancé pour attraper le sweat à capuche de Tennessee, qu’il avait lancé au sol. Il se perd un peu à repenser à sa captivité, sa blessure le lance, mais il ne fait que grimacer. Il se contente ensuite de poser le tissu sûr le lit, comme s’il était soudainement plus important qu’au moment où il l’a jeté à terre. Tobias ne fait que soupirer une nouvelle fois, mais d’une façon bien différente, lorsque Leela se met à insulter Keith. Il a envie de la féliciter mais se retient de justesse de le faire. Ce n’est pas en la contaminant un peu plus avec de la violence, qu’il arrivera à ses fins.

“ - C’est pas ta faute... “ Souffle-t-il en se tournant vers sa princesse. “ T’as fais ce qu’il fallait. J’aurais fais la même chose si tu avais disparue comme ça…” Il s’en veut. Il n’a pas été présent pour la protéger, et même s’il en veut à Tennessee de l’avoir kidnappé comme ça, il se rejette la faute sur lui et ses actions. “ Tout ça a commencé parce que j’ai voulu les laisser partir la première fois. Si on se retrouve en danger, c’est ma faute. ”

Il est sûr que Tennessee aurait aimé entendre cette confession. Mais face à qui d’autre que Leela, aurait-il pu le faire ? Il n’y a que sa fille qui le fait redevenir complètement celui qu’il était à l’époque. Il a du mal à voir son reflet dans les yeux de la petite blonde, parce qu’il voit qu’elle ne le regarde plus de la même manière. Tobias se cache derrière le fait qu’il a fait ce qu’il avait à faire pour survivre.

“ - Je n’aurais jamais du te faire vivre ici…” Avoue-t-il en attrapant la cigarette qu’il rallume, et dont il tire une taffe qui le fait tousser. Sa toux s'amplifie à cause du virus, et il repose la clope en l’écrasant dans un cendrier vide. “ Cet endroit… ces gens… c’est pas le monde dans lequel je veux que tu grandisse.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Leela Whitemort

À propos
Sac à dos
▫ Ancien métier : Écolière
▫ Occupation : Sa place d'enfant
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Une petite ville de campagne près de Montréal



▫ Messages : 55
▫ Inscription : 21/04/2018
▫ Célébrité : Brighton sharbino



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Leave a light on, babygirl.   27.12.18 9:40

Leave a light on, babygirl





  Tobias | Leela

Papa semble songeur. Je peux comprendre. Ce qui c'est passé n'est pas simple. Lorsqu'il affirme que la situation est pire qu'elle l'était à l'extérieur, j'ai envie de rire. Pire et meilleur à la fois...

«Ouais... Tout un choix hein? Souffrir parce qu'on a faim en évitant d'être obligé de faire ce que Seth veux ou manger à notre faim, avoir un lit et un toit mais devoir servir ce con.»

Je marque une pause. Moi et mon père, nous sommes fait fort. Nous pouvons supporter ce qu'il faut. Nous l'avons deja fait.

«Ta raison papa. D'une manière, on était mieux dehors.»

Il soupire, ramasse le chandail par terre. Je vois bien dans ses geste qu'il est anxieux. Il me rassure, me dit que ce n'est pas ma faute, mais ça ne change pas que je regrette cette discussion que j'ai eu avec Keith. Et puis, je ne le crois pas quand il me dit qu'il aurait fait la même chose. Je suis persuadé qu'il aurait été plus brillant. Ce qui m'étonne, c'est cette histoire avec Teenesse. Je connais papa. Qu'il les ait laissé partir, ça me surprend tout de même. Je sais que mon père n'a pas peur de faire ce qui dois être fait. S'il les a laissé partir, il doit bien y avoir une raison. À moins qu'il en ait eu marre de suivre les ordres? Je ne sais pas. Je ne crois pas qu'il aurait risqué de désobéir comme cela. À moins que Keith mes menti la dessus aussi. Plus j'y pense, plus je me dis qu'il a pu ce passer bien des choses. Je ne connais pas Teenesse plus qu'il le faut, mais je connais notre groupe. Je sais de quoi il sont capable.

«Je suis certaine que tu avais une raison de les laisser partir papa... Si tu la fait, c'est surement qu'il n'ont pas été si mauvais que cela. Est-ce que je me trompe?»

Je pose cette question sans aucun sous entendu. Je ne veux pas que papa s'en veule plus que maintenant, mais je ne serrais pas surprise si s'était notre groupe qui avais mal réagi. Peut-être que papa en a eu marre de tout les cons qui parte en ''mission'' avec lui. Peut-être que c'est eux qui les ont attaqué... Je n'ai pas nécessairement envie de savoir tout les détails. Je suis seulement certaine d'une chose, papa fait ce qu'il avait à faire.

«Tu sais papa, quand on est arrivé ici ça nous a semblé la meilleur chose à faire. Mais s'il faut partir maintenant, je suis avec toi. Ne t'en veux pas de m'avoir fait vivre ici. Nous avons fait ce qu'il fallait pour survivre. Il faut juste continuer maintenant. Et le plus important, c'est qu'on sois ensemble.»

Je m'approche afin de le serrez contre moi. Il m'a tellement manqué. Je n'osais pas y penser, mais s'il avait fallu qu'il ne revienne pas... je ne sais pas qu'est-ce que j'aurais fait. En tout cas, maintenant qu'il est là, je le suivrais au bout du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tobias Whitemort
I did what i had to do.

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Aucun.
▫ Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents.
▫ Statut civil : Veuf.
▫ Lieu de naissance : Montréal.



▫ Messages : 237
▫ Inscription : 17/04/2018
▫ Crédits : @Robz, et ExpectoPatronum28.
▫ Célébrité : Austin Amelio



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Leave a light on, babygirl.   20.01.19 10:18

“ - Souffrir parce qu'on a faim en évitant d'être obligé de faire ce que Seth veux ou manger à notre faim, avoir un lit et un toit mais devoir servir ce con.”

Leela résume bien la situation, avec des mots qui n’ont rien de ceux qu’un enfant devrait utiliser. Mais ça n’empêche pas Tobias de sourire, parce qu’il est complètement d’accord avec sa princesse. Même s’il se sent bien plus lié à Seth qu’elle ne pourra jamais l’être elle-même. La promesse qu’il a fait à cet homme, en venant s’installer ici, dépasse bien l’imagination d’une enfant. Tobias, il se rend redevable envers Seth. Non seulement pour sa vie, mais surtout pour celle de Leela et d’Alicia. Il n’arrive pas lui-même à réellement croire tout ce qui se passe dans sa tête depuis quelques temps. Mais tout ce dont il est sûr, Tobias, c’est que la place de sa fille n’est pas dans ce monde miséreux et horrifiant qu’est l’aéroport.

" - Si tu l’as fait, c'est surement qu'ils n'ont pas été si mauvais que cela. Est-ce que je me trompe?”

D’un simple non silencieux, d’un mouvement lent du visage, Tobias a répondu à sa fille que non, elle ne se trompait pas. Si elle a raison sur un point, c’est que le groupe de Tennessee n’as pas été aussi mauvais que le leur. Tobias se rend bien compte qu’à chaque fois qu’ils se sont croisés de prêt ou de loin, Highgate a toujours cherché à se défendre. Que la menace soit juste palpable, ou que les coups de feu soient déjà tirés par les protecteurs. En fait, ils ont toujours cherché à s’en sortir, d’une manière ou d’une autre. Ce jour-là, au grand magasin, Tobias avait simplement ressenti cette douteuse électricité dans l’air. Celle qui lui avait fait ressentir le besoin de faire rentrer Tennessee chez elle, en sécurité. Les choses ne s’étaient pas passées comme prévu, mais il avait réussi jusqu’alors à réellement se convaincre que les choses avaient bien tourné pour eux puisqu’ils étaient repartis vainqueurs.

“ - [...] Et le plus important, c'est qu'on sois ensemble.”

Les mots de Leela sont perturbants par leur maturité, mais aussi parce qu’ils brisent le coeur, littéralement, de son père. Tobias la prend dans ses bras lorsqu’elle approche, la sert contre lui bien moins fort, mais plus longtemps que tout à l’heure. Il n’a pas envie de la laisser partir, et n’a pas envie non plus de lui mentir. Pourtant, il sait bien que s’il devait lui dire qu’il finirait par revenir auprès de Seth, Leela refuserait catégoriquement de quitter l’aéroport. Et comme son but est de la mettre en sécurité, Tobias préfère mentir. Il ferme d’abord les yeux, et se contente de courts mots pour ne pas s’attarder sur son mensonge.

“ - T’as raison…” souffle-t-il du bout des lèvres. “ c’est le plus important.” Alors qu’il pense réellement que le plus important est qu’elle soit en sécurité, réellement. “ Fait ce que je t’ai dis, et tout se passera bien, ok ?”

A la fin de sa phrase, Tobias ne résiste pas et la serre un peu plus fort avant de la relâcher, et d’ouvrir les yeux. Il veut voir son visage, caresser ses cheveux une dernière fois et lui sourire pour montrer à quel point il est heureux d’être de retour. Il n’y a vraiment qu’elle pour le faire revenir à un même endroit, pour le faire appeler “foyer”, ce genre d’endroit.

“ - Tu le verras par toi-même, mais…” Il hésite, comme s’il avait peur d’ouvrir la bouche sûr ce sujet précis, dans cet endroit. “ Ce sont de bonnes personnes. Et ils vivents dans un endroit, vraiment mieux qu’ici.”

Du moins, à ses yeux. Ce quartier, cette petite ville inspire le confort, et le bon vivre, même s’il était hanté par le virus à ce moment-là. En tous les cas, il paraissait beaucoup plus chaleureux même éteint, ce quartier, que l’aéroport quand il n’est pas sous cette quarantaine infernale. Ses nerfs, à Tobias, commencent à le lâcher. Maintenant qu’il est rentré, maintenant que Leela est à ses côtés, il sent qu’il est sûr le point de tomber dans un sommeil réparateur qui lui fera le plus grand bien. Il sait d’avance que ce qui va suivre, son entrevue avec Seth, et sa future visite chez Keith, vont le casser un peu plus.

“ - Pour l’instant, reste tranquille…” Il se détache enfin de sa fille pour s’approcher du matelas qui va l’accueillir pendant plusieurs heures. Il aurait eu envie de se jeter dessus, mais son épaule le fait malheureusement encore souffrir, alors, il s’allonge lentement, avant de soupirer. Ses yeux se ferment mais ça ne l’empêche pas d’adresser des mots à sa fille unique. “ Ferme la porte à clé, si tu sors. Et ne dis à personne que je suis revenu…”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

À propos
Sac à dos


MessageSujet: Re: Leave a light on, babygirl.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leave a light on, babygirl.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» the light of aerendil
» Lucky Light
» 02. You can leave your hat on
» Light Yagami [Pouffy]
» Velouté light aux brocolis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: North Kelowna :: International Airport-
Sauter vers: