AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réunion chez Katherine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Casque Bleu jusqu'à ses trente-deux ans , puis Gardienne de prison lorsqu'elle arrive sur le territoire Canadien.
▫ Occupation : Dirigeante de la HighGate Communauté.
▫ Statut civil : Veuve.
▫ Lieu de naissance : France.

▫ Messages : 32
▫ Inscription : 22/08/2018
▫ Crédits : @Robz
▫ Célébrité : Kim Dickens



MessageSujet: Réunion chez Katherine.   25.11.18 13:27

Les temps sont durs. Les malades sont en train de tomber encore plus vite que des mouches. Si certains voient leur cas empirer, des chanceux comme Katherine, passent à travers le virus et ressortent de tout ça après une longue et difficile période enfermée dans son lit. Les tisanes de Noah, et de sa fille ont peut-être fait effet, après tout. Mais Kate n’y croit pas trop. Elle se demande pourquoi elle se sent mieux, pourquoi elle peut sortir de son lit pour voir ce qui se passe dehors. Aujourd’hui, elle est capable de marcher, de bouger, d’agir comme elle l’a toujours fait. Sa légère fièvre, et ses petites quintes de toux ne pourront pas la maintenir enfermée, vu ce qu’elle a subi quelques jours plus tôt. Non, aujourd’hui, Kate doit agir. Elle doit parler aux habitants de la communauté. Parce qu’il faut comprendre, agir, réagir avant que tout ne soit perdu.

“ - J’ai besoin de toi pour contrôler les gens…” Dit-elle entre deux mouvements de nervosité, en se tournant vers Noah. “ Je doute qu’ils comprennent tous que nous soyons obligés d’en venir-là…”

Le stress est présent, en vu de la situation. Les vivres, l’eau, les médicaments, tout est un problème en ce moment. Ne parlons pas, en plus, des tensions plus que tendues avec le groupe découvert près du supermarché. Son regard pensif se détourne de Noah, peu importe ce qu’il a à répondre. Kate regarde successivement par la fenêtre, et la porte d’entrée de sa maison comme si elle attendait qu’on y entre à tout instant Nerveusement, elle mord l’intérieur de sa joue en pensant à ce qu’elle compte faire. Si Katherine prône la paix, elle n’est pourtant pas le genre de femme prête à mettre toute sa communauté en péril pour rien. Elle désire rencontrer l’autorité suprême, le chef de cet autre groupe avec qui les choses ont failli mal tourner. Le virus doit les toucher tout autant que la communauté, ils doivent avec les mêmes problèmes qu’eux. Alors, un cessez le feu temporaire pour pouvoir passer ensemble cette dure période doit pouvoir être mis en place.

“ - Est-ce que tu te souviens, de cet homme que vous avez tenu enfermé dans la prison pendant des semaines ? ” La question est rhétorique, le sujet n’a pas souvent été relevé entre eux. Alors, elle se tourne pour voir la réaction de ce dernier. “ Tu penses qu’il pourrait me faire rencontrer ce… Seth, ou peu importe comment ils l’appellent ? ”

_____________________________________________

Kate, elle a demandé à tous ceux qui seraient en état de venir, de se rendre à une réunion au sein du grand salon de sa maison. Beaucoup de gens sont malades, elle s’attend à ce que peu de personne se présentent. Mais elle espère qu’il y ai assez de personne pour avoir une discussion ronde et complète au sujet de ce qu’ils doivent faire pour continuer à vivre. Si personne n’agit, il n’y aura bientôt plu ni nourriture, ni eau. Sans ces ressources vitales, il n’y aura plus aucune vie à l’intérieur des murs protecteurs. Si Kate a déjà un plan en tête, elle compte l’exposer à tout le monde pour que tous soit au courant de ce qui va suivre. Kate a bien compris que les groupes allaient devoir s’entraider pour survivre à ce virus. Si la hache de guerre ne peut être complètement enterrée, il faut que les choses s'apaisent entre tous, ne serait-ce que pendant un moment. Tout le monde va devoir y mettre du sien, et lancer la discussion autour de ça permettra aux gens de se sentir à l’aise d’exposer leur idée. Ecouter les habitants de sa communauté est important pour Kate. Si le Conseil aura le mot final sûr ce qui se déroulera, Kate est pourtant prête à tout pour que les choses basculent de son côté. Elle veut que tout le monde se mette d’accord sur la manière à suivre.

Hors rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos
Un quoi ?

▫ Ancien métier : Policière
▫ Occupation : Seconde/Bras droit du responsable de l’armurerie et participations ponctuelles aux missions de sécurité et expéditions.
▫ Statut civil : Célibataire
▫ Lieu de naissance : Dublin

Ah ça !

▫ Messages : 43
▫ Inscription : 21/11/2018
▫ Crédits : Lilie & Jakouille
▫ Célébrité : Phoebe Tonkin



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Réunion chez Katherine.   26.11.18 12:37

On avait souvent l'impression que Cathleen était en colère. Aussi, la plupart des gens assumait que c’était son expression naturelle et qu’elle avait l’air fermée de nature. Que peu importait ce qu’elle pensait, elle gardait cet air renfrogné. Une resting bitch face. Ceux qui la connaissaient pourtant, savaient pertinemment que Cathleen était un livre ouvert et que si elle avait l’air de faire souvent la gueule, ou du moins d’être concentrée, sérieuse et en colère, c’était parce qu’elle l’était. Souvent du moins. Souvent avec les autres, souvent en dehors de l’enceinte, souvent en mission, souvent en patrouille. Bref. Au contraire, quand elle se détendait, quand elle dessinait, qu’elle dormait ou qu’elle jouait, seule, avec Rocky, elle avait l’air apaisée et presque douce. Presque. En l’occurrence ces derniers-temps, elle était surchargée de travail mais aussi de pensées qui la mettaient en rogne. Son frère qui fuguait, cette deuxième épidémie, le gang de l’aéroport, Whitemort.

Elle avait en plus de ça des problèmes de sommeil. Ça la rendait irritable et encore plus stressée, ce qui se traduisait par des TOCs beaucoup trop présents, des réflexes littéralement à fleur de peau et une dureté blessante. Sauf qu’elle n’avait pas à faire subir aux autres ses problèmes personnels. Et surtout, elle n’était pas malade, ce qui voulait dire qu’elle assumait une double charge de travail. Qu’elle acceptait sans broncher.

Cathleen s’était donc rendue au domicile de Katherine Rosebury, la grande cheffe. Elle était en avance, comme souvent. Elle ne savait pas très bien ce que la boss avait dans la tête même si elle se doutait des sujets. La récent fuite du prisonnier de l’autre groupe, le camp sous tension… elle sentait que ça n’allait pas lui plaire. Du tout. Mais Katherine était quelqu’un de bien, de confiance. Son leadership était impressionnant et Cat la respectait et lui obéissait sans faille. Même quand elle ne partageait pas son avis.

Rocky se tenait à ses pieds, droit, sans laisse (réservée aux sorties). Cat attendait patiemment dehors en attendant la bonne heure. Elle se remémora son arrivée à Highgate. Ils avaient parcouru du chemin depuis. Mais ils vivaient une crise, elle le savait. Elle se souvenait de son envie de faire bonne impression, de prouver ce qu’elle savait faire, de son poste en tant que seconde à l’armurerie, de son soin pour remplir les inventaires, puis des expéditions en groupe, des patrouilles, de sa rencontre avec Tennessee puis Noah. Des attentats, de la mort du leader, des combats, du ravitaillement. Tout n’était pas rose et elle pouvait certainement mieux s’intégrer mais Highgate était sa maison dorénavant, ou ce qui s’en rapprochait le plus. Et elle aimait vivre en communauté, même si ça ne se voyait pas. Elle aimait ce sentiment d’être utile.

On lui faisait confiance, même si certains un peu moins à cause de la fuite de James et de son caractère intimidant. Elle avait prouvé sa valeur et son efficacité, à de multiples reprises. Elle n’était pas un des grands leaders du groupe mais elle n’aurait pas aimé ça et elle aurait été une foutue mauvaise leader. Heureusement qu’il existait des gens comme Katherine pour diriger tout un groupe et prendre les décisions.

Elle regarda la montre de son père qui fonctionnait toujours, malgré les années, puis estima qu’il était temps et entra. Son expression était préoccupée et fermée comme d’habitude. Rocky la suivait silencieusement, collé à sa jambe. Elle se dirigea vers Katherine et la salua d’un hochement de tête.

« Bonjour Madame Rosebury. »

Elle avait du mal à la voir en égale et se comportait comme si c’était son supérieur hiérarchique. Cat vouvoyait toujours Rosebury alors que la cheffe l’appelait par son prénom (beaucoup l’appelait Walsh). Katherine avait toujours un mot pour chacun, ce qui mettait Cat encore plus mal à l’aise, par pudeur et timidité, même si elle notait et elle appréciait cette attention. D’ailleurs par cette même réserve, elle resta debout et se mit dans un coin de la pièce, les bras croisés en attendant que le salon se remplisse. Son regard observateur scrutait. Elle ne comptait pas parler mais bien prendre en compte les nouvelles opérations et décisions du camp. C'était une exécutante après tout, pas une tête pensante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos
▫ Ancien métier : Docteur en médecine, directrice et doyenne d'hôpital
▫ Statut civil : Mariée
▫ Lieu de naissance : Vancouver

▫ Messages : 36
▫ Inscription : 10/10/2018
▫ Crédits : Avatar par Datura
▫ Célébrité : Dita Von Teese



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Réunion chez Katherine.   01.12.18 7:41

Madison avait été surprise d’apprendre qu’une réunion se tenait. Comme beaucoup sinon tous les autres, elle avait apprit ce petit meet-up en quelque sorte via le bouche à oreille. Pas d’invitation formelle ou en tout cas d’appel en grande pompe… Rien qui semble vraiment planifié d’avance pour qu’on prévienne tout le monde sans oublier qui que ce soit dans un coin… Ça avait fait craindre à Madison une urgence certaine, quelque chose de vraiment très immédiat qui ne pouvait pas attendre de faire les choses dans les règles de l’art. Presque si elle s’était attendu à arriver à la maison des Rosebury pour y trouver une sorte d’apocalypse à l’échelle de la Highgate.

Pourtant, lorsque Madison arrive, il n’y a rien de différent de l’ordinaire. Certes la tension est relativement palpable mais pas vraiment différente de celle à laquelle ils s’étaient d’une certaine manière habitué. Catleen était là, son chien à ses pieds et Madison s’était contenté d’un sourire poli dans sa direction. Elles se connaissaient encore mal mais elle en avait entendu beaucoup de bien. Par contre, au hasard des quelques éléments présents, Madison est très surprise de constater que derrière Katherine il n’y avait que Noah.

De lui aussi on lui avait dit beaucoup de bien et c’était un membre de la communauté qui avait su se rendre indispensable à sa façon. On disait parfois que Katherine se tenait proche de ce jeune homme comme si elle avait cherché un substitut au manque que son fils avait laissé chez elle. C’était une souffrance à laquelle Madison se faisait solidaire… Empathe… Peut-être plus maintenant que jamais du fait de sa grossesse en cours. Récemment Andreas avait été le premier à s’en rendre compte et il faudrait bien que tôt ou tard elle se décide sur ce qu’il convenait de faire.

Quoi qu’il en soit, parlant d’Andreas, Madison était particulièrement surprise de ne pas le voir, pas plus qu’un autre membre du conseil d’ailleurs. Ses sourcils se froncent tandis qu’elle pose un regard plus critique cette fois sur celle qui s’était imposée comme le leader de leur communauté. Ainsi donc Katherine avait décidée de cette réunion toute seule et elle n’avait pas convier les membres du conseil pour en discuter au préalable. Pire : s’ils n’avaient pas le message comme elle l’avait elle-même eu, presque par hasard, ils ne viendraient peut être même pas. A quoi jouait-elle donc… ?

Bien du monde avait eu la tête qui leur était tourné lorsqu’on leur avait laissé un peu de pouvoir… Et Madison, de part certaines décisions qu’elle n’approuvait pas complètement (sans forcément les désapprouver, disons que c’était plus compliqué que cela), commençait à se demander sérieusement si Katherine avait été un choix judicieux dans leur décision parlementaire de la laisser à la tête de la communauté. Elle faisait les choses seules, dans le dos de ceux qui était censé lui servir de ceinture de sécurité et seul Noah semblait avoir la primeur de cette réunion et le respect nécessaire pour avoir été convié immédiatement. Il avait prit du galon… Mais le respect était mort visiblement et qu’on dise qu’elle est vieux jeu si on veut mais Madison n’aimait vraiment pas cette façon de faire.

« Bonjour... »

N’ayant jamais été dans l’affrontement direct, Madison se contente de garder les lèvres un brin pincées, constatant sobrement :

« Étrange façon de convier une assemblée. »

Plus qu’étrange, Madison la trouvait mauvaise. Ce n’était pas de cette manière là que les choses avaient été décidé dans leur communauté. Se posant près d’une fenêtre, elle vient simplement en pousser du bout des doigts un pan de rideau, pour voir au dehors ceux qui pouvait encore arriver. Pour le moment ils n’étaient guère nombreux et Madison craignait un peu que ça reste ainsi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

À propos
Sac à dos


▫ Ancien métier : Pilote de ligne
▫ Occupation : Conseiller à Highgate et il met la main à la tâche dès qu'il le peut
▫ Statut civil : Veuf
▫ Lieu de naissance : Innsbruck, Autriche



▫ Messages : 30
▫ Inscription : 09/10/2018
▫ Crédits : @Baclava @Tumblr @Anaphore
▫ Célébrité : Christoph Waltz



Sac à dos
Possession:

MessageSujet: Re: Réunion chez Katherine.   03.12.18 23:41


Une dispute avait éclaté au sein du domicile habituellement si calme des von Ravenheim. Draven, l’impétueux adolescent, voulait aller à la réunion convoquée par Katherine. Son père avait fermement refusé. C’en était suivit une dispute où le ton avait monté et des paroles qu’ils regrettaient probablement déjà tous deux avaient été dites. Mais Draven était resté à la maison. Ça n’avait rien à voir avec une quelconque envie de l’éloigner des réunions importantes de la communauté. Seulement, entre la participation de son fils et sa vie, Andreas choisissait le second choix sans même avoir à y penser. Diabétique de sa condition, Draven risquait plus que n’importe qui s’il attrapait ce fichu virus qui courait et qu’ils ne semblaient pouvoir endiguer. Alors l’enfermer dans la maison semblait encore être la meilleure des options qu’il restait à Andreas et il n’en démordait pas. Il espérait que son enfant ne profiterait pas de son absence pour quitter en catimini… Draven était habituellement sage, mais il avait parfois des impulsions qui rappelaient à Andreas ses jeunes années, à son plus grand damne.

Lorsque l’homme entre dans la maison de Katherine, après s’être annoncé de quelques lents coups de son poing fermé contre la porte, c’est pour trouver un comité très restreint dans la demeure. Il s’attendait quand même à un peu plus et cette vision le fait doucement soupirer. Néanmoins, il retire son chapeau, galant et poli comme à son habitude, sans en devenir mielleux pour autant. Il incline légèrement la tête vers leur cheffe d’abord.

« Bonjour, Katherine. J’espère ne pas être en retard. », déclare simplement l’homme, la voix comme toujours teintée de cet accent germanophone qui ne le quittera de toute évidence jamais. Il savait qu’il ne l’était pas, vu le peu de gens encore présents. Il s’agissait de simple politesse. Puis, son regard se pose sur l’ex policière qui semblait toujours avoir ce petit air renfrogné qui lui allait pourtant si bien. Il a un sourire pour elle. « Bonjour, miss Cathleen. Rocky se porte-t-il bien aujourd’hui ? »

Finalement, il s’arrête près de Madison, non sans un petit clin d’œil pour Noah. Il pose une main dans le dos de la femme, ni trop haut, ni trop bas. Juste pour la ramener à de meilleurs sentiments si possible. Il la connaissait assez bien pour savoir que cette réunion improvisée n’était pas à son goût.

« Pourquoi ne pas nous assoir en attendant nos compagnons ? », propose soudainement Andreas dans le seul but que Madison se pose. Elle en avait besoin, avec sa toute récente grossesse. Mais pas question de la trahir à ce sujet non plus. Il avait promis de garder le secret et c’est ce qu’il s’évertuait à faire. Ce n’était là rien qui mettait la communauté en danger. Au contraire, si le mot courrait, c’est Madison qui pourrait avoir maille à partir avec son bon à rien de mari… « Vous excuserez l’absence de mon fils. Je préfère qu’il reste encore à la maison, puisque de toute évidence, le nouveau mal qui nous ronge n’est pas encore passé. Tu as bien meilleure mine toutefois, Katherine. Ça nous donne tous espoir, j’en suis sûr. »

Il espérait surtout qu’elle n’était pas en train de se surmener pour le bien de Highgate. Elle pouvait aussi déléguer si nécessaire, elle le savait. Mais elle était de ces femmes fortes et déterminées qui ne lâchaient jamais le morceau. Pour ça, Andreas pouvait l’admirer. Il avait toujours eu un faible pour les femmes de tête, bien qu’il ait épousé une femme de cœur, pour sa part.


Hors Jeu:
 

_________________
 
you started a fire
'Cause I could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home, and no matter how far and wide I roam.

(c) anaphore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

À propos
Sac à dos


MessageSujet: Re: Réunion chez Katherine.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réunion chez Katherine.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réunion chez le Procureur [PV LE PROC, John Black, Paul Williams, Et tous les flics, homme justicier]
» Une petite Réunion chez les Carlton [A toute la famille]
» Réunion Chez Newman Entreprises [Libre]
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» visite chez le gynéco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: North Kelowna :: Highgate-
Sauter vers: