AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nouveau départ [Kyle, Kate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
North Hospital



Ancien métier : Biologiste dans la branche du biomédicale
Occupation : Etudie les Wendigo; médecin
Statut civil : Marié
Lieu de naissance : Henderson (Nevada)
Messages : 109
Date d'inscription : 23/09/2016
Crédits : PresleyCash
Célébrité : Josh Holloway




MessageSujet: Nouveau départ [Kyle, Kate]   18.01.17 16:59


 

Pour le meilleur et surtout le pire




Il y avait quelque chose de surréaliste et de complètement absurde dans cette situation. Les premiers jours, David ouvrait les yeux en espérant se retrouver dans un lieu familier ou dans la chambre d'un motel quelconque, peu lui importait dès l'instant où il ne s'agissait pas de cette foutue chambre d'hôpital, mais il avait fini par être obligé de reconnaître que tout ceci n'était pas un stupide cauchemar issu de son imagination et des centaines de films catastrophes ou d'horreur qu'il avait pu ingurgiter dans sa vie. Cette situation, qui leur échappait complètement était bel et bien réelle, il s'agissait désormais de leur réalité.
Contrairement à sa femme, David n'avait pas pour habitude de suivre l'actualité et c'était encore plus vrai depuis qu'ils étaient séparés. Comme tout le monde, il voyait les gros titres qui s'étalaient à la une de la presse en passant devant le distributeur de journaux, ou tombait sur les articles les plus en vogues ou choc du moment au détour d'un clic en surfant sur internet, mais ça n'allait pas au-delà. S'il avait fait plus attention, s'il s'était intéressé à ce qui se passait dans le coin, ils ne seraient sûrement pas coincés dans ce trou paumé ! Ou peut-être bien que si… Comme tout le monde, David avait entendu parler de ces soi-disant monstres qui sévissaient dans la région, mais il était bien trop terre à terre pour gober ce genre d’imbécilités. Il était un scientifique, et comme tous les esprits scientifiques, il avait besoin de faits rationnels et logiques effectuées sur des données d'observation fiables pour croire ou prendre en considération ce genre de balivernes. Tous les énoncés qu'il pouvait déclarer ou dont il tenait compte étaient automatiquement vérifiables, vérifiés, et non réfutables. Ils n’étaient en tout cas certainement pas influencés par des croyances populaires, des influences quelconques, ses envies ou ses peurs les plus profondes. Aussi loin qu’il se souvienne il lui avait toujours fallut obtenir du concret pour concevoir certaines réalités tenus pour évidentes par la plupart des gens. Mais aujourd’hui son scepticisme et peut-être un peu son inconscience également, lui avait joué un bien vilain tour. S’il avait tenu compte des diverses mises en gardes, il serait peut-être resté en Californie aux côtés de Brooke, et ce même, s’il pouvait l’entendre lui dire qu'elle n'avait pas besoin de lui pour se débrouiller, mais au moins cela rassurait Kyle, et lui aussi.… Qu’en était-il d’ailleurs là-bas ? Etaient-ils à l’abri ? Étaient-ils parvenus à endiguer ce fléaux à ce territoire seul ou est-ce que les choses étaient les mêmes partout en Amérique du Nord ?

Il n’en n’avait pas la moindre idée mais les derniers événements et surtout l’absence d’arrivée des secours n’étaient guère encourageants. Les moyens de communications étaient morts depuis quelques temps déjà, les chaînes de télévisions et les radios locales avaient cessé d'émettre tour à tour. Cela faisait déjà un moment que les ondes tournaient en boucle le sempiternel même message sur les ondes qu’il connaissait par cœur à force de l’avoir entendu :
« Restez chez vous, et barricadez-vous en attendant l’arrivée des secours. D’ici là, n'allumez pas la lumière et ne faites aucun bruit dès la nuit tombée. Le gouvernement à la situation bien en main et est entrain de régler la situation… » et blablabla. Il ne s’agissait que d’un amas de conneries récités à volonté pour rassurer la population !

Quelques jours ! Lui et son fils n'étaient partis que quelques jours pour camper et explorer des grottes, coupés du monde extérieur. En quelques jours à peine le monde qu’ils avaient toujours connu avait complètement disparu !
Leur sac sur le dos, ils pensaient regagner leur voiture avant la tombée de la nuit pour se réchauffer dans une bonne vieille auberge locale en se régalant des spécialité du coin tout en consultant leurs messageries et échangeant leurs récents souvenirs de cette sortie père-fils qui leur était si cher. Alors que David avançait d’un bon pas tout énonçant leur programme de la soirée, un hurlement de terreur déchira le calme ambiant de la forêt, stoppant net leur ascension. Après un échange de regard mêlé d’inquiétude, David suivit de Kyle avait foncé en direction des hurlements tout en s'imaginant que l'homme qui était entrain de pousser ces cris, devait probablement se retrouver confronté à un ours ou à une autre de ces bêtes sauvages qui peuplait cette magnifique forêt canadienne. Mais rien, absolument rien n'aurait pu les préparer à ça. De loin, David avait d'abord cru qu'il s'agissait d'une silhouette humaine mais lorsque la créature qui terrorisait sa victime s'était retournée dans leur direction il avait pu constater qu'elle n'avait strictement rien d'humain. Les yeux exorbités de surprises, David était resté interdit devant cette apparition qui se tenait à quelques mètres de lui à peine. Son cerveau refusait d’admettre la vision qui lui faisait face, une vision sorti tout droit de ses pires cauchemars. D’aspect squelettique, son corps était étrangement vouté et chacun des membres de cette créature était exagérément allongés. La pâleur de la lune donnait un aspect spectral et blanchâtre à sa peau striée. Son visage, s’il on pouvait désignait cela sous ce terme n’avait rien d’humain. Chauve, le regard assassin, les dents aussi pointues et acérées que ceux d’un requin. Son cri, qui ressemblait bien plus à un feulement qu’à autre chose le pétrifia sur place.
De sa vie, il n'avait jamais rien vu de tel. Et bien qu’il commençait à douter sérieusement de sa propre perception, persuadé de faire un rêve éveillé, son premier réflexe fut de tendre le bras devant Kyle dans un geste protecteur pour l'obliger à rester derrière lui. Dans les faits, David avait parfaitement conscience de l'inutilité et du ridicule de son geste puisque si la créature décidait de se jeter sur eux, il ne pourrait certainement rien y faire pour l'en empêcher. Comme il fallait s'y attendre le monstre qui s'était retourné dans leur direction en les attendant arriver, avait craché en feulant la gueule grande ouverte. Les pattes griffues suffisamment acérées pour les déchiqueter d’un seul coup de griffes tendues en avant, elle avait de toute évidence jetée son dévolu sur eux, délaissant le pauvre bougre qui avait été sa première proie à leur profit.
La créature avait fait un bond impressionnant dans leur direction, elle se déplaçait vite, bien trop rapidement pour qu'ils puissent espérer lui échapper.

C’est alors que le coup de feu était parti. Il ne s’agissait pas d’une arme normal mais de leur fusée de détresse que Kyle avait eu la présence d’esprit de retirer de son sac dès l’instant où la forêt s’était fait l’écho des hurlements de celui qu’ils étaient venus secourir. Logée dans le corps de la créature qui prenait feu de l’intérieur, la fusée de détresse consuma cette dernière qui se tortillait dans tous les sens dans un hurlement effroyable. Reprenant vite ses esprits, David attrapa Kyle par le bras et l’entraîna à sa suite en se dirigeant vers l'homme dont ils étaient parvenus jusqu’à présent à sauver la mise. David ignorait s'il existait d'autres créatures comme celle-ci, mais il n'avait aucunement l'attention d'attendre que ses cris attirent ses joyeux compagnons, car à n’en pas douter, comme n’importe quel autre animal, aucun spécimen quel qu’il soit, ne vivait seul. Soutenu par Kyle et lui-même, ils aidèrent cet inconnu a avancer. Leur objectif était de quitter la foret au plus vite pour regagner la sécurité de la ville la plus proche du nom de Fort Lairge pour déposer cet homme qui souffrait de quelques blessures causées par la créature à l’hôpital. Comme si le diable était à leur trousse, ce qui était un peu le cas, jamais ils n’avaient couru aussi vite, qui plus est chargé d’un tel poids. C’est avec un soulagement certain que David aperçu sa Jeep, garé exactement là où il l’avait laissé quelques jours plus tôt. Accélérant son pas de course, les trois hommes la regagnèrent et s’y engouffrèrent. Ils eurent à peine attaché leur ceinture que David démarra en trombe alors que Kyle cherchait dans sa trousse de premier secours de quoi apporter les premiers soins au blessé. L’homme se présenta sous le nom de Brody et leur fit un récit qui aurait sûrement était suivit d’un rire sarcastique si David n’avait pas été confronté à ce monstre. Bien que cela ne le faisait pas rire, et qu’il avait vu la créature de ses propres yeux, il ne pouvait accepter de croire en l’existence de ces créatures tout droit issus du folklore amérindien. Bien sur, il était incapable d'expliquer et de rationaliser l'apparition de cette créature mais de là à évoquer une attaque de Wendigo, y avait des limites qu'il ne franchirait pas. Et pourquoi pas une horde de zombie tant qu'il y était ?! Pourtant le spectacle qui s'étalèrent sous leurs yeux lorsqu'ils pénétrèrent enfin dans la ville, le laissa pour la première fois depuis longtemps, sans voix.

Si le spectacle des voitures abandonnées précipitamment qui jonchait la nationale les avaient estomaqués, ce n'était rien comparé à ce qui les attendait dans le ville de Fort Lairge. Contraint de faire demi-tour pour trouver un autre chemin qui ne les obligeraient pas à faire le reste du trajet à pieds, ils finirent par pénétrer dans la ville grâce à une route détournée. Ce qu'il restait de Fort Lairge était à peine croyable, ville de taille moyenne, cette dernière était complètement déserté, il n'y avait plus que les traces fantomatique d'activités humaines. Lentement, la voiture roula silencieusement à travers les rues abandonnées desquels les gens semblaient s'être enfuis précipitamment. Silencieusement, et l'estomac retourné, incapables de décrocher leurs yeux du spectacle qui s'étalaient sous leurs yeux, David avait finalement arrêté leur voiture devant l'hôpital, décrétant que même s'il n'y avait plus de médecin, ils trouveraient tout ce qu'ils leur faudrait pour soigner les plaies de Brody. C'est en pénétrant à l'intérieur du bâtiment qu'il firent la rencontre de quelques survivants qui y avaient trouvé refuge. Tout d'abord méfiant à leur égard, ils leur avaient finalement apporté leur aide en réalisant qu'il y avait un blessé parmi eux.

Son premier réflexe avait été de laisser Brody à leurs bons soins et de repartir avec Kyle directement pour la Californie, mais en réalisant que certains des survivants voulait le tuer de peur qu'il ne se transforme à son tour en l'une de ces créatures, David avait voulu savoir d'où leur venait cette idée aussi idiote qu'inquiétante. Constatant que les croyances populaires avaient la vie dure et face au regard désespéré de Brody, David leur expliqua qu'il était biologiste et qu'en tant que tel, il pouvait leur certifier qu'aucune morsures ou griffures animale ne vous transformait en monstre. Bien sur, il s'avançait un peu vite car en réalité, il n'avait aucune idée de ce ces choses étaient capables ou non de faire puisqu'en temps normal, ces créatures ne devraient même pas exister, mais laisser un homme se faire tuer bêtement alors qu'en réalité il n'était peut-être pas porteur de ce virus si virus il y avait, n'était pas quelque chose qu'il pouvait tolérer. Ses dires et ses qualités de biologistes avaient fini par apaiser certaines craintes mais cela n'avait pas pour autant endormis certaines méfiances. Il fut convenu qu'une fois soigné, Brody serait mis en quarantaine pendant quelques jours pour s'assurer qu'il ne se transformerait pas et qu'il ne contaminerait personne. Ce dernier estimant que ce compromis était tout à son avantage accepta. Au moins comme ça tout le monde serait fixé... N'ayant rien à redire à ce sujet qui ne le concernait de toute manière en aucun point, David n'émit aucun commentaire. Alors qu'il s'apprêtait à reprendre la route avec son fils, il constata avec une certaine ironie lorsque l'on réalisait dans quel lieu ils se trouvaient, qu'il n'y avait aucun véritable médecin parmi toutes ces personnes pour s'occuper des points de sutures de Brody, David décida de s'en charger lui-même, tout en écoutant les personnes présentes leur raconter leur récit. Il soupçonnait certains d'entre eux de fabuler ou d'exagérer un peu leurs mésaventures, mais la teneur général restait la même. L'attaque meurtrière de toute un groupe de wendigos surgit de nulle part et le massacre que cela avait engendré, l'attente des secours qui ne venaient pas,... Plus il en entendait et moins son esprit cartésien admettait cette réalité qu'il ne pouvait concevoir. Lorsqu'il eut terminé d'apporter les premiers soins à Brody, David estima qu'il n'avait plus rien à faire en ces lieux mais on chercha à les dissuader de reprendre la route, lui et son fils sous prétexte que tous les réseaux étaient coupés et que seuls sur les routes face au danger, ils ne survivraient pas une semaine. David doutait sincèrement de leur inquiétude à leurs égards, il était clairement évident de son point de vu qu'ils cherchaient plutôt à garder à leur coté un semblant de médecin, mais là ils se fourraient le doigt dans l'oeil. Il n'avait qu'une hâte, sortir de cet enfer, regagner la Californie et retrouver Brooke.

Bien qu'il ne fut cependant guère convaincu par leur plaidoyer et qu'il était bien décidé à s'en aller, David avait néanmoins accepté de se reposer pour la nuit avant de repartir le lendemain. Avec agacement, il avait essayer de joindre Brooke mais en vain. Soit le réseau passait très mal dans le coin, soit, et ça c'était plus inquiétant encore, il n'y avait plus de réseau du tout. Alors qu'ils se dirigeaient vers leur chambre pour essayer de dormir un peu, des hurlements se mirent à résonner dans le couloir les faisant se retourner juste à temps pour voir deux hommes les dépasser armes à la main en direction des cris. Au bout du couloir David reconnu l'une de ces créatures, le Wendigo, traînant derrière elle, le corps inanimée d'un malchanceux. Face à cette vision d'horreur, la plupart des gens se précipitèrent dans tous les sens en hurlant et en pleurant pour s'enfermer dans les premières chambres qui se trouvaient à proximité d'eux. David ne fit pas exception à la panique générale et poussa Kyle dans la première chambre qui se trouvait à coté d'eux. Il referma la porte derrière lui et la bloqua à l'aide d'une chaise que lui apporta son fils, puis par la petite vitre observa la scène. Deux hommes armes aux poings affrontèrent la créature. Cette dernière était doté d'une incroyable agilité, elle était rapide et avait visiblement beaucoup de force dans les cuisses à en juger par les bonds impressionnant qu'elle faisait. La créature ne fut pas vaincue mais cette dernière préféra battre en retraite avec sa proie, lorsque les flammes d'un chalumeau vinrent la chatouiller d'un peu trop prêt.

Le lendemain, malgré les vives protestations de ceux qui leur avaient offert l'hospitalité, David avait reprit la route avec Kyle prêt à rentrer en Californie. Leur voyage avait duré 10 jours avant qu'ils ne soient contraint de rebrousser chemin et de retourner dans le seul camp de survivants qu'ils connaissaient et qui à ses yeux pouvaient devenir un endroit sur pour Kyle, du moins beaucoup plus sur que sur la route : l'hôpital de Fort Lairge
Une évidence lui avait toutefois sauté aux yeux, ils ne pouvaient pas s'en sortir seuls, le nombre ferait la différence et les aiderait à affronter la menace.

Ces gens avec lesquels ils cohabitaient désormais étaient de parfaits inconnus mais certaines personnalités ressortaient du lot alors que d'autres au contraire, étaient plus effacés. Certains étaient plus facile à cerner que d'autres comme cette lunatique et explosive blondinette du nom de Victoria. L'un de ses passe temps préférés était d'ailleurs de la provoquer car il n'y avait rien de plus facile que de la voir exploser et démarrer au quart de tour. Par moment, elle lui prenait sérieusement la tête mais par d'autre, le plus souvent d'ailleurs à son détriment, elle l'amusait. Heureusement pour elle il avait d'autres activités tout aussi plaisante comme bouquiner les livres qui se trouvaient dans la bibliothèque de l'hôpital. Cependant à force de tourner en rond, d'entendre les jérémiades des uns et des autres ou de contester l'autorité de ceux qui voulaient jouer aux petits chefs, il allait devenir fou, c'est pourquoi il avait décidé de mettre ses compétences à contribution non pas pour aider ces clampins mais pour en apprendre plus sur ce qu'était réellement ces créatures que l'on appelait les Wendigos et la manière de les renvoyer définitivement en enfer.

C'était la raison pour laquelle il se trouvait dehors alors que le jour commençait à tomber. Il avait fini de préparer quelques expériences pour attirer ces monstres observer leur réaction et leur comportement, et dans le meilleur des cas réussir à piéger un spécimen pour lui prélever du sang et faire des analyses plus poussé. Il avait exactement tout ce dont il fallait dans ce qui, il n'y a pas si longtemps que ça avait été le laboratoire de l'hôpital. A quoi ces créatures étaient-elles sensibles ? A l'odorat, à l'ouïe, à la vue, au touché ? Au quatre ? Ces créatures étaient des êtres diurnes, ils devaient donc avoir une excellents vision de nuit, à moins qu'ils ne s'orientent comme les chauve-souris à l'aide de l'écholocation ?
Pour le moment, il allait commencer par observer et étudier leurs comportements, c'est pourquoi les pièges avaient été dressé à quelques rues de l'hôpital. Suffisamment éloigné d'eux pour rester à l'abri mais également suffisamment proche pour lui permettre de les observer depuis le dernier étage de l'hôpital sans risquer sa vie. C'était dans ce genre de moment que la présence de Brooke lui manquait, nul doute que ses observations auraient été des plus profitables. Alors que la mise en place du dernier piège lié à la vue venait d'être installé, David attrapa son sac à dos et se tourna vers son fils qui était venu l'aider et sans qui tout n'aurait jamais pu être installé à temps.

- Prêt ? Allez viens, on traîne pas, la nuit va bientôt tomber.


Laissant son fils passer devant lui, il contrôla une dernière fois la pièce et le piège tendu pour s'assurer que tout était parfaitement en place, puis, il sorti à son tour en laissant délibérément la lumière derrière lui avant de refermer la porte. Dévalant les escaliers de secours à la suite de son fils, ils se retrouvèrent bien vite à quitter l'immeuble qu'ils avaient investit. Le crépuscule tombait doucement, teintant le ciel de ses couleurs violacées. Levant le nez au ciel, David observa les deux immeubles qui les encadraient de part et d'autres de la rue. Toutes les lumières étaient éteintes sauf dans deux pièces qui se trouvaient au même étage l'une en face de l'autre. Dans celui de gauche se trouvait une lumière statique qui illuminait la pièce. De l'extérieur on ne voyait qu'elle. En face, dans le bâtiment qui se trouvait à sa gauche, David avait place une lampe de poche sur un train électrique qui fonctionnait avec des piles et qu'il avait posé en hauteur sur une table. La lumière était beaucoup plus discrète et moins voyante que celle qui lui faisait face, mais elle éclairait la pièce par intermittence un peu comme le faisait la lumière d'un phare dans la nuit. Il ne restait plus qu'à espérer que tout fonctionne correctement et maintenant ils devaient s'en aller avant l'arrivée des Wendigo


 
fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
North Hospital



Ancien métier : Biologiste dans la branche du biomédicale
Occupation : Etudie les Wendigo; médecin
Statut civil : Marié
Lieu de naissance : Henderson (Nevada)
Messages : 109
Date d'inscription : 23/09/2016
Crédits : PresleyCash
Célébrité : Josh Holloway




MessageSujet: Re: Nouveau départ [Kyle, Kate]   18.01.17 17:02

Lancé de totem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Pnj



Messages : 118
Date d'inscription : 19/08/2016
Crédits : p&c
Célébrité : Himself




MessageSujet: Re: Nouveau départ [Kyle, Kate]   18.01.17 17:02

Le membre 'David M. Roberts' a effectué l'action suivante : Les dés


'Totems' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://what-lies-ahead.frbb.net

avatar
North Hospital





Ancien métier : Etudiant
Occupation : Aide un peu partout là où on a besoin de petites mains
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Etats-Unis
Messages : 170
Date d'inscription : 24/11/2016
Crédits : Avatar (P&C) Gif Visage (its-anselelgort)
Célébrité : Ansel Elgort




MessageSujet: Re: Nouveau départ [Kyle, Kate]   07.03.17 7:54

Daniel ∞ Kyle ∞ Kath
S i on avait raconté les événements qui allaient arrivé à Kyle, il se serait bien marré. Comme de nombreux adolescents de son âge, il aimait regarder des films d'horreur et de fin du monde, tout en ce félicitant d'avoir une vie bien tranquille. Selon lui, rien de ce qu'il pouvait voir dans ces films ne pourrait se réaliser. C'était juste un moment à partager avec quelques amis, tout en s'enfilant une tonne de pop-corn et en buvant des litres de soda. Pourtant, un scénario presque aussi catastrophique s'était produit et cette fois-ci c'était loin d'être une œuvre de fiction. Parfois, il se réveillait brusquement dans la nuit, pensant qu'il avait rêvé tout cela. Seulement, il lui suffisait de regarder autour de lui pour se rendre compte que c'était la triste réalité et non pas une chimère onirique. Ce qui devait simplement être une sorte et un moment privilégié entre son père, s'était transformé en un cauchemar de fin du monde. Les choses ne s'étaient présentées avec presque autant de drame que dans un film de Michael Bay. Kyle s'en souvenait mal, parce que les souvenirs se mêlaient à la surprise, la terreur et l'incrédulité de ce qu'il avait vu. Ce dont il se souvenait le mieux, c'était ce cri qui avait déchiré la nuit. Parfois, il entendait encore ce cri en rêve. L'adolescent n'avait pas bien vu la chose, mais il savait que ce n'était pas une créature humaine, car il n'existait pas d'homme qui puisse lui être semblable. Sans son père, Kyle serait resté tétanisé de peur, parce que c'était bien l'épouvante glaciale qui s'était emparé de son corps et qui l'empêchait de faire le moindre mouvement, pas même celui de fuir. Il n'était qu'un gamin et rien dans sa courte vie ne l'avait pas préparé à cet instant. C'est le geste protecteur de son père qui permit à Kyle de reprendre le contrôle de son corps. Il ne se souvenait plus comment les choses s'étaient passé. Tout était flou dans sa mémoire, mais il se rappelait bien la créature se consumant dans un spectacle horrifique. L'homme qui avait été attaqué par cette créature inconnue, ils l'avaient tous deux prit et ils étaient tous partis, car il valait mieux ne pas s'attarder.

C'est ce qui les avait menés à Fort Lairge. Pour Kyle, qui avait grandi dans des villes plutôt importantes, Fort Larige n'était pas plus grand qu'un village. Il ne restait pas grand-chose dans la ville. C'était un spectacle de fin du monde qui s'était dévoilé devant leurs yeux avec son lot de voitures abandonnées et de rues désertes. A croire qu'il n'y avait pas âme qui vivent dans cet endroit. Son père avait arrêté la jeep à l'hôpital pour qu'on puisse offrir de l'aide au rescapé qui se trouvait avec eux. Kyle avait bien mis à profit ses quelques notions de secours, mais il n'était pas médecin et ce n'était pas suffisant. A leur grande surprise, Fort Lairge n'était pas si abandonnée que cela. Quelques personnes s'étaient installés dans l'hôpital situé au Nord de la ville. La méfiance était de mise, mais ils finirent tout de même par leur apporter de l'aide. C'est à l'hôpital qu'ils en apprirent un peu plus sur ce qui se passait. Kyle se souvenait d'avoir été plutôt silencieux et d'être resté dans son coin en écoutant les adultes parler. Si son père avait du mal à accepter les idées et dires des survivants, l'adolescent ayant grandi avec des films d'horreur et des romans de fantastiques était tout disposé à envisager certaines de leurs paroles comme une réalité. Il n'avait pas bien gardé en mémoire le monstre, mais il était certain que rien de vivant jusqu'à présent ne lui ressemblait. On tenta de les dissuader de partir, mais les Roberts étaient tout décidés, à rentrer en Californie. Ils restèrent une nuit pour se reposer avant de se remettre en route. Ce n'est que le lendemain que l'horreur se reproduisit. Kyle avait enfin pu voir véritablement le visage de la créature que les survivants appelaient Wendigo. Ce ne fut qu'un instant bref avant que son père ne le pousse dans une des chambres de l'hôpital et ne referme la porte. La peur l'avait à nouveau submergé, mais il n'était pas aussi tétanisé que la première fois, car il trouva la présence d'esprit nécessaire de donner une chaise à son père pour bloquer la porte. Kyle ne sut pas comment tout ce passa, car il n'avait pas osé regarder par la vitre de la porte et s'était réfugié contre le mur de la chambre préférant laisser cette place à son père.

Malgré cet événement, il était toujours question de rejoindre la Californie, mais ils ne parvinrent jamais à destination et durent rebrousser chemin au bout de dix jours. Ils retournèrent à l'hôpital, car son père pensait que c'était l'endroit le plus sûr. Les murs autrefois blancs du bâtiment avaient connus des jours meilleurs. Pour Kyle, ils étaient oppressants et l'atmosphère qui s'en dégageait était pesant. Au début, il avait été trop abattu pour penser clairement. C'était, bien sûr, compréhensible au vu de la situation à laquelle il devait faire face. Pourtant, d'ordinaire c'était un jeune homme plein d'entrain et d'optimisme. Ces premières pensées furent pour sa mère. Il se demandait s'il ne la reverrais jamais. Il n'osait d'ailleurs pas aborder le sujet avec son père. C'était peut-être un réflexe de fou, mais il préférait ne pas le dire à voix haute pour que cela ne devienne pas une réalité. Ils étaient coincés à Fort Lairge et sa mère se trouvait à des kilomètres de là. Le téléphone ne fonctionnait pas, pas plus que la télévision ou l'internet. Tous ces appareils étaient inutilisables et cela lui donnait l'impression qu'il était coupé du monde. Il avait aussi eu une pensée pour ses amis et sa copine qui ne devaient pas savoir ce qui lui était arrivé. Toutes ses pensées sombres lui dévoraient l'esprit jusqu'à ce qu'il en eu assez de se laisser dicter sa conduite par elles. Il n'en pouvait plus de se morfondre et cela ne lui ressemblait guère. Il avait décidé de faire face à ses peurs et de les affronter. C'était déjà beaucoup pour un jeune adolescent. Kyle avait donc choisi de se rendre utile pou ne pas re-sombrer dans ses sombres pensées. Il n'était qu'un étudiant, et il n'avait pas d'aptitude dans un domaine d'étude particulier. Après le lycée, il avait envisagé de se tourner vers l'architecture. Il était quelqu'un de plutôt manuel. Déjà enfant, il construisait tout un tas de bricoles, du château en lego en allant jusqu'à la construction d'une cabane en bois. A l'hôpital, il aidait quiconque avait besoin d'une petite main, bien qu'il restait toujours près de son père.

Son père n'était pas homme à baisser les bras. Il avait choisi de faire une chose pour vivre : comprendre les créatures qui les empêchaient de vivre comme autrefois. Kyle n'était pas certain d'avoir très envie de se retrouver à nouveau nez à nez avec ceux que les gens de Fort Lairge et de ses alentours appelaient Wendigos. Cependant, il avait une confiance absolu dans les capacités de son père et il était prêt à l'aider du mieux qu'il le pouvait. La première étape consistait à les observer et étudier leurs comportements avant d'effectuer les expériences que son père avait en tête. Pour cela, les hommes de la famille Roberts avait dressé des pièges à des endroits stratégiques qui leur permettraient de les observer sans risques. Construire des pièges c'était une chose que Kyle savait faire Dès qu'il s'agissait de faire usage de ses mains, il était plutôt bon. Il avait enfin terminé le dernier piège quand son père lui demanda s'il était prêt et qu'il était temps de rejoindre leur abri, car la nuit commençait à tomber.

« Tout est bon, j'espère que ça tiendra, il y a toujours une part d'incertitude. » Répondit le jeune homme avant de se lever.

Il passa devant son père et descendit rapidement les escaliers de l'immeuble dans lequel ils avaient installé ce piège. La nuit faisait doucement son apparition. Autrefois Kyle adorait ses moments -là. Il se souvient d'avoir emmené Gwen en voiture jusqu'à la butte et d'avoir regardé le ciel avec elle. L'adolescent pouvait lui donner le nom de toutes les constellations. Aujourd'hui, quand il voyait le ciel s'assombrir, il avait des pensées moins romantiques. Il ne faisait pas bon de traîner dehors, le soir. On ne savait jamais quand on risquait de tomber nez à nez avec les créatures de l'enfer. Son père avait laissé la lumière allumée dans les endroits où ils avaient placé les pièges afin d'attirer les Wendigos. Cependant, il valait mieux fuir l'endroit avant qu'un d'entre eux ne leur tombe dessus. Ce n'était pas tellement leurs aspects repoussants qui effrayait Kyle (pourtant ils étaient d'une laideur atroce dans son souvenir, mais pas plus que la pire des créatures dans un bon film d'horreur), mais c'était leurs cris qui lui glaçaient le sang. Il se souvenait avec clarté de la fois où ils avaient rencontré Brody et où le Wendigo qui l'avait attaqué avait poussé son cri. Ça lui filait la chair de poule rien que d'y repenser. Kyle aurait bien aimé que ça ne soit qu'un cauchemar, mais les choses étaient différentes et il valait mieux s'adapter que de se laisser dévorer mentalement par l'horreur de la situation. Kyle regarda derrière lui, une dernière fois. Son père le suivait de très près et les lumières étaient tout de même bien visibles, même celle où il n'y avait qu'une simple lampe de poche pour produire un éclat.

« Tu penses vraiment que ça va marcher ? »
Demanda Kyle à son père.

Il espérait que ça ne serait pas un total fiasco. Il était très difficile de comprendre ses créatures. Il comprenait le besoin de son père d'assouvir sa curiosité à leur sujet. En effet, mieux valait connaître son ennemie pour survivre. Enfin c'est ce qui se passait toujours dans les films où les hommes devaient affronter une entité étrange et agressive.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Pnj



Messages : 118
Date d'inscription : 19/08/2016
Crédits : p&c
Célébrité : Himself




MessageSujet: Re: Nouveau départ [Kyle, Kate]   07.03.17 7:54

Le membre 'Kyle A. Roberts' a effectué l'action suivante : Les dés


'Totems' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://what-lies-ahead.frbb.net

avatar
Abandoned Warehouse - Staff





Ancien métier : Coiffeuse
Occupation : Impliquée dans divers projets dont ceux d'infiltration,
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Prince Rupert
Messages : 46
Date d'inscription : 24/11/2016
Crédits : P&C
Célébrité : Haley Bennett




MessageSujet: Re: Nouveau départ [Kyle, Kate]   19.03.17 9:59

Play time
David, Kyle & Katherine

Installée au dernier étage de l'entrepôt abandonné, Katherine profitait de la vue qu'ils avaient sur la majorité de la ville. Le soleil se préparait déjà a entamé sa décente, mais contrairement a bien des gens elle ne craignait pas particulièrement la nuit. Le monde tel qu'ils le connaissaient avait beau s'être écroulé autour d'eux lors des dernières années, pour sa part elle voyait cette situation comme une renaissance qu'elle était bien décidé à saisir. Une nouvelle vie dans laquelle elle mordait déjà à pleine dent. Le calme de cet instant se vit perturbé par une sensation d'être observée, par une présence qu'elle sentait se rapprocher dans son dos. La jeune femme n'osait pas réagir pour le moment, incertaine de savoir si cette démarche subtile appartenait à son père ou a Isaac. Ce n'est qu'en sentant sa main contre son dos qu'elle sut et un sourire tendre se dessinait contre ses lèvres lorsqu'elle tournait son regard vers son père.

« Je vais sortir... je ne serai peut-être pas de retour cette nuit. Je crois qu'il est temps d'établir un premier contact. »

Le silence de son père voulait tout dire et le léger signe de tête qu'il lui faisait confirmait son impression. Katherine ne pouvait s'empêcher d'avoir des étoiles dans les yeux en le regardant. Elle se sentait redevenir une enfant en sa présence. Elle devait lui montrer ce dont elle était capable, elle voulait le rendre fier et bien qu'elle ne se considérait pas encore à la hauteur de ses talents, elle espérait qu'il verrait à quel point elle s'améliorait de jour en jour. Il lui faisait déjà confiance pour certaines choses, mais elle souhaitait la voir augmenter encore et toujours.

Doucement, elle levait sa main et pointait ses doigts en direction des rues un peu plus loin d'où ils se trouvaient. L'angle dans laquelle ils étaient situés leur permettait d'appercevoir une lueur provenant de la fenêtre de l'un des immeubles.

« Ça fait un moment que j’observe particulièrement les deux hommes que je devine derrière ça. Je ne sais pas ce qu'ils cherchent à faire, mais je crois qu'ils seraient une intéressante porte d'entrée parmi les trop nombreux survivants de l’hôpital. Je crois même qu'ils pourraient être utiles... Je te tiendrai au courant des développements.  »

Se levant sur la pointe des pieds, elle venait embrasser sa joue puis quittait le toit afin d'aller chercher quelques affaires dans sa chambre. Se préparant à partir de l'entrepôt, elle tomba face à face avec Isaac puis après un rapide regard circulaire autour pour vérifier s'ils étaient seuls, elle s'approcha de lui.

« Salut. N'attends pas mon retour, je vais mettre en place la première partie de mon infiltration. Abraham est avisé. »

Ce n'était pas ses mots qu'elle ne voulait pas voir atteindre des oreilles indiscrète, mais bien le regard qu'elle lui faisait à cet instant qu'elle craignait d'être aperçu. Peut-être sans faisait-elle pour rien, peut-être qu'elle pouvait assumer son attraction et ses sentiments pour celui en qui son père mettait sa confiance, mais vu comment elle ignorait à quelle réaction s'attendre si son père le découvrait elle n'était pas prête à courir le moindre risque. De s'éloigner un peu l'aiderait d'ailleurs à résister, parce que dès qu'elle se retrouvait seule avec Isaac, cela devenait de plus en plus dangereux. S'arrachant finalement à son regard dans lequel elle avait plongé, elle lui adressait un dernier sourire avant de partir.

Katherine avait imaginé milles et une situation possible pour son entré. L'une de ses favorites avait d'ailleurs été de jouer les demoiselles en détresse, mais le risque que cela entrainait était beaucoup trop grand sachant qu'elle ne pouvait pas miser sur la capacité à la sauver de ses proies. Non, si elle voulait se rapproche d'eux, elle devait les entrainer avec elle dans un bourbier impossible et les aider à en sortir. Un sourire à la fois amusé et cruel aux lèvres, elle savait parfaitement ce qu'elle ferait. Les deux hommes s'étaient après tout faufilés exactement là où elle préparait sa petite entrée fracassante depuis des semaines. Elle avait envie d'agir maintenant après tout, elle n'aurait peut-être pas une meilleure occasion. Ils étaient toujours dans l'un des bâtiments lorsqu'elle était arrivée à leur hauteur, se cachant dans une rue, elle avait attendu patiemment qu'ils en ressortent. La nuit était presque tombée et le moindre retard ferait d'eux des proies possibles pour les créatures voraces qu'étaient les wendigos et ce dispositifs qu'ils avaient mis en place allaient d'ailleurs les attirés ici très rapidement. Les voyant arrivés directement là où elle souhaitait les voir aller, elle s'avança rapidement afin d'être en position quand enfin la légère explosion d'une partie de l'un des bâtiments retentit blessant l'un d'eux alors qu'elle, habillées avec un large chandail dont la capuche lui recouvrait presque entièrement le visage, arrivait comme par hasard sur les lieux de l'accident les bras rempli de vivre et l'air effaré.

« Mon dieu... Vous allez bien ? Je peux faire quelque chose ?  »

Retirant la capuchon et dévoilant son visage d'ange souillé comme si elle avait passée des jours entiers dans la dangereuse et enneigée forêts, ses yeux étaient emplis de larmes et elle semblait cruellement au prise entre l'envie de les aider et la peur de voir son pire cauchemar surgir d'une minute à l'autre.

« Ils m'ont retrouvés... cette attaque... elle m'était destinée.. je suis désolée il faut partir et aller vous soigner un peu plus loin. J'ai quelques bases, si ça peut aider. »



_________________
Yeah you can start over you can run free You can find other fish in the sea You can pretend it's meant to be But you can't stay away from me So if I run it's not enough  You're still in my head forever stuck So you can do what you wanna do
Like a drug that's killing me
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Pnj



Messages : 118
Date d'inscription : 19/08/2016
Crédits : p&c
Célébrité : Himself




MessageSujet: Re: Nouveau départ [Kyle, Kate]   19.03.17 9:59

Le membre 'Katherine L. Johnson' a effectué l'action suivante : Les dés


'Totems' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://what-lies-ahead.frbb.net

avatar
North Hospital



Ancien métier : Biologiste dans la branche du biomédicale
Occupation : Etudie les Wendigo; médecin
Statut civil : Marié
Lieu de naissance : Henderson (Nevada)
Messages : 109
Date d'inscription : 23/09/2016
Crédits : PresleyCash
Célébrité : Josh Holloway




MessageSujet: Re: Nouveau départ [Kyle, Kate]   14.04.17 6:12


 

Pour le meilleur et surtout le pire




Kyle avait toujours été la plus grande fierté de David. Dès l’instant où il avait vu le jour, il avait su qu’il serait toute sa vie. Si Kyle était arrivé par accident, il n’en fut pas moins aimé et chéri comme un trésor. Décidés à prendre leur temps et à se concentrer égoïstement sur leur couple, leur travail et leur fils avant de songer à agrandir leur famille, Brooke et lui avaient su profiter pleinement de tous les avantages que leur offrait cette vie à trois qu’ils menaient ensemble, rien n’aurait pu être plus parfait. Au final, les années étaient passés sans qu’ils n’en prennent réellement conscience et la vie les avait finalement éloigné l’un de l’autre, laissant Kyle fils unique.
Brooke et lui avaient beau être séparé et en désaccord pratiquement sur tout ces derniers temps, ils étaient au moins d’accord sur une chose : ne pas mêler leur fils à leur conflit, ce qui n’était pas toujours une franche réussite, il fallait bien le reconnaître mais ils faisaient du mieux qu’ils pouvaient.
Kyle était un adolescent facile à vivre, gentil, intelligent, débrouillard et responsable aucun parent n'aurait pu être plus fier qu'ils ne l'étaient de lui. David avait toujours eut une relation privilégié avec son fils avec qui il partageait pas mal de point commun et d’activités. Il n’était pas sans savoir que Kyle lui faisait confiance mais la réciproque était de mise. En ces jours sombres, et bien qu’il le regrettait, Kyle ne pouvait plus se contenter d’être un simple adolescent, et c’est pourquoi il avait pris le parti de l’impliquer dans ses recherches sur les wendigos. Plus ils en sauraient sur ces maudites créatures et plus ils auraient d’armes pour se défendre et les vaincre. Il n’était pas question que son fils perde inutilement son temps à déménager les médicaments pour les regrouper dans une même pièce ou qu’il aide encore à faire la lessive ou la popote. Ça c’était bien pour ceux qui ne savaient pas quoi faire de leurs dix doigts et qui se raccrochaient comme ils le pouvaient à un mode de vie qui n’était plus réellement d’actualité. David était persuadé que si Brooke s’était retrouvée avec eux elle aurait probablement eut un tout autre avis sur la question mais à vrai dire, il aurait malgré tout préféré se prendre la tête avec elle à ce sujet que de rester sans nouvelle d'elle et dans l’ignorance de ce qui lui était arrivée. Ne pas savoir où elle était ni comment elle allait, était probablement ce qu’il y avait de pire car lorsqu’il n’avait rien à faire il se mettait à cogiter sur leur situation actuelle et ça finissait très vite par le rendre dingue.

Faire des recherches tout en se plongeant dans son domaine de prédilection et en occupant Kyle intelligemment lui permettait de lui sortir de l’esprit, celle qui était encore pour le moment toujours sa femme. Avec l’aide de son fils et de Brody, ils avaient réfléchis aux différents pièges qu’ils pourraient confectionner pour attraper ces créatures. Kyle était très réactif et à l'écoute de tout ce qu'il lui disait, avec lui aucun besoin de répéter, il lui suffisait d'expliquer ce qu'il recherchait à obtenir comme résultat et Kyle s'élançait sur la piste tel un sprinter de haut niveau. Le jeune adolescent l'avait aidé à confectionner ses pièges en leur offrant quelques nettes améliorations qui devrait faire ses preuves sous peu. David afficha un sourire confiant alors que Kyle, avec sa modestie habituelle, lui faisait par de ses réserves en lui rappelant qu'il existait toujours une part d'incertitude. Quand il l'entendait parler de la sorte, il avait toujours l'impression de se trouver face à Brooke

- Je n'ai aucun doute là-dessus, c'est mon fils qui m'a aidé à construire ces pièges et j'ai toute confiance en ses capacités, lui confia-t-il en posant une main rassurante sur son épaule. Allez, ne trainons pas, décida-t-il dans un signe de tête, on aura tout le temps de s'auto congratuler devant un....  Devant ce qu'on trouvera

Mu par un terrible pressentiment le chercheur estima qu'ils n'avaient déjà que trop tardé, la nuit tombait dangereusement et les wendigos n'allaient plus tarder à prendre possession de tout le territoire durant quelques heures. Brody devait déjà les attendre sur le point d'observation et devait être aussi impatient qu'angoissé de ne toujours pas les voir rentrer. Son sac à dos sur les épaules, il s'engagea dans la rue principale qui menait vers l'hôpital en ouvrant la marche lorsqu'une terrible explosion se mit à retentir derrière eux les propulsant avant même qu'ils n'aient eut le temps de réagir à ce qui se passait. Couché sur le sol de béton couvert de gravats et de pierres, David, encore sonné, se mit à tousser la gorge irrité par la poussière qu'il avait respiré. Bon sang mais qu'est-ce qui s'était passé ?!! Il avait les oreilles qui bourdonnaient, alors que sa vision encore flou aperçut une silhouette qui avançait maladroitement parmi les décombres. Prenant appui sur ses mains, il se mit à genoux, tout en appelant son fils en recrachant la poussière qu'il avait avalé

- Kyle... Kyle !

N'obtenant pas de réponse, David se retourna précipitamment avec angoisse et aperçut la silhouette de son fils allongé sur le sol à quelques mètres derrière lui.

- KYLE !!!
Hurla-t-il fou d'inquiétude

Se relevant d'un bond un peu maladroitement, il se précipita sur son fils toujours immobile, qui après une première inspection et à en juger par la blessure qu'il s'était fait à la tête, était la cause de son évanouissement. Quelques gravats de pierres, du aux projections causé par l'explosion recouvraient un peu ses jambes. Alors qu'il lui faisait reprendre conscience, la silhouette qu'il avait vu s'avancer dans leur direction avec quelques difficultés, était parvenue à le rejoindre. La voix qu'il entendit était féminine et chevrotante et à vrai dire, il ne lui jeta même pas un regard trop inquiet par l'état de Kyle pour lui prêter la moindre attention

- Aides-moi à le dégager, ordonna-t-il sans plus de cérémonie

Alors que de ses frêles petites mains, elle l'aidait à retirer les gravats de pierres des jambes de son fils, son aide leur permit de gagner un peu de temps, et une fois qu'il fut enfin dégagé, il aida Kyle à se relever

- Comment tu te sens ? S'enquit-il en l'auscultant rapidement pour observer la gravité de sa blessure à la tête qui fort heureusement ne paraissait pas très grave, un ou deux points de suture et ça devrait aller. Tiens-toi à moi.

La jeune femme qui leur était venue en aide se mit à lui parler de manière décousue mais tout ce qu'il retint de ce qu'elle venait de lui dire c'est que Kyle avait été blessé par sa faute. Se tournant vers elle en lui jetant un regard noir, il aperçut pour la première fois le visage de celle qui les avait rejoint. Elle avait un visage de poupon marqué néanmoins par plusieurs jours d'errance, des cheveux d'un blond vénitien, et de grand yeux clairs larmoyants dans lequel se reflétait la peur.

- Qui vous a attaqué ?!

Qui était assez fou pour provoquer une explosion dans le seul et unique but de s'en prendre à cette fille ? Et pour qu'elle raison ? Ce ne fut qu'après s'être posé cette question qu'il aperçu le sachet de ravitaillement qu'elle avait déposé à ses pieds. Une voleuse ? Non, on n'en venait pas à de telles extrémités pour quelques vivres... quoi que à bien y réfléchir, cela n'était peut-être pas si invraisemblable... il y avait déjà tellement de cinglés en tant normal ce n'était pas cette situation qui allait améliorer les choses.

- Aides-moi, fit-il en l'enjoignant à prendre l'autre bras de Kyle pour l'aider à avancer plus vite. On va aller jusqu'à l'hôpital, là-bas nous seront à l'abri, on pourra le soigner et ensuite nous parlerons.

Sans un mot de plus, les trois survivants se dépêchèrent de traverser l'allée principale, forcés de zigzaguer entre les différents obstacles laissés sur leur chemin et qui ralentissaient indéniablement leurs courses et donnait la sensation à David que plus ils essayaient de regagner l'hôpital plus ce dernier s'éloignait d'eux. Etait-ce tout simplement l'état de Kyle et la venue de la nuit qui n'allait pas tarder à recouvrir la ville de son manteau d'encre emmenant avec elle ces maudites créatures vomit des entrailles de la terre qui donnait à David ce mauvais pressentiment qu'ils n'arriveraient jamais à atteindre leur foutu refuge ?

Alors qu'ils étaient entrain d'avancer le long de ces vitrines complétement défoncés, une silhouette menaçante et rachitique, aux membres anormalement grand se tenait au bout de la rue, dos à eux. S'arrêtant net, aucun d'eux n'osa ni parler, ni faire le moindre bruit ou le moindre geste. David observa son fils qui était épuisé, il faisait de son mieux pour tenir le rythme qu'ils lui imposaient afin de ne pas les ralentir mais si les Wendigos étaient déjà sur place, dans son état, ils ne parviendraient jamais à atteindre l'hôpital. Prenant conscience qu'ils n'avaient pas d'autres choix que celui de se trouver un autre refuge, il jeta un regard sur la blondinette qui les accompagnait et lui fit un signe du menton pour lui faire comprendre qu'ils devaient se reculer lentement et atteindre la petite ruelle qui se trouvait à leur gauche. Sans précipitation et silencieusement, ils reculèrent doucement en évitant tant que possible de longer les murs. L'ombre de ces derniers les aurait incontestablement dissimulé à ces créatures mais avec toutes ces vitrines brises, ils marcheraient forcément sur les éclats de verres qui jonchaient le trottoir, signalant par-là même leur position et leur arrêt de mort. Retenant sa respiration, il sentit des gouttes de sueurs froides perler le long de son front et de son cou. David ne quittait pas la créature du regard priant silencieusement pour qu'elle n'ai pas la bonne idée de se tourner dans leur direction avant qu'ils n'aient atteint l'autre ruelle.
Dès qu'ils atteignent la petite ruelle, un léger coup d'oeil par-dessus de son épaule lui permet de réaliser que la voie est libre. Soulagé, ils se retournèrent et dépassèrent deux bennes à ordures tout en recherchant vainement une porte ou une fenêtre qui leur permettrait d'entrer dans le bâtiment alors que le feulement de la créature se mit à déchirer le silence de la nuit, lui glaçant les sang. Continuant d'avancer à tâtons dans l'obscurité, ils aperçurent enfin une porte, persuadé qu'elle serait verrouillé, il referma sa main sur la poignée sans y croire une seule minute et pourtant, à sa plus grande surprise, cette dernière s'ouvrit, et tous se précipitèrent à l'intérieur pour y trouver refuge.  


 
fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
North Hospital





Ancien métier : Etudiant
Occupation : Aide un peu partout là où on a besoin de petites mains
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Etats-Unis
Messages : 170
Date d'inscription : 24/11/2016
Crédits : Avatar (P&C) Gif Visage (its-anselelgort)
Célébrité : Ansel Elgort




MessageSujet: Re: Nouveau départ [Kyle, Kate]   04.05.17 17:11

Daniel ∞ Kyle ∞ Kath
Personne n'est prêt pour une vie consacrée à la survie… Personne et encore moins un adolescent. Même si Kyle restait le jeune homme optimiste qu'il avait toujours été, les récents événements l'avaient pas mal ébranlé. Une toute nouvelle vie, avec un nouveau rythme s'était mise en place. Kyle se souvenait que comme tous les enfants d'un très jeune âge, il avait eu peur du noir et des monstres sous le lit, pendant un instant. Il avait fallu les efforts combinés de ses parents pour lui faire comprendre que ce n'était que le fruit de son imagination. Aucun monstre ne se cachait sous son lit et ces chimères ne pouvaient pas l'attaquer. Par la suite, ce n'était plus resté qu'une anecdote qu'on racontait à table pour en rire et Kyle le faisait bien volontiers. C'était un passage que de nombreux enfants passaient. Pourtant, aujourd'hui, les monstres de la nuit s'étaient révélés bien réels et ils étaient plus terrifiants que ce que son imagination avait envisagé. Enfant, les montres de sous le lit avaient simplement pour objectif de vous mordiller les pieds qui n'étaient pas bien protégés par la couverture… Ceux de la réalité, avaient aussi pour objectif de vous mordiller, mais la conclusion s'était plutôt que l'on finissait en casse-croûte et que l'on ne revoyait pas le jour se lever, lorsque le soleil faisait à nouveau son apparition. Les journées étaient devenues beaucoup plus courtes, depuis que la tombée de la nuit était la limite à laquelle il ne fallait plus franchir les portes de son abri et les nuits n'étaient plus aussi calmes. Kyle avait toujours eu un excellent sommeil, une fois les terreurs de l'enfance passées. Une fois la tête posée sur son oreiller, il s'endormait avec une rapidité surprenante. En soirée, il buvait peu parce que cela lui donnait envie de dormir et avec sa rapidité à s'endormir, il finissait par manquer l'essentiel de la fête. Pourtant, depuis que son père et lui avait fini par atterrir à l'hôpital du Nord, il ne trouvait plus le sommeil comme avant et les moindres bruits l'inquiétait. Ce n'était pas qu'il était d'une nature peureuse, mais plutôt qu'il ne savait pas vraiment comment affronter la situation.

Heureusement, son père n'était pas du genre à laisser les Wendigos les empêcher de vivre. Il semblait persuadé que les comprendre et les analyser permettrait de mettre fin à la situation dans laquelle ils étaient. Avec Brody, l'homme qu'ils avaient sauvé de justesse, ils avaient tous ensemble beaucoup discuté, de ce qu'ils allaient mettre en place comme piège pour attraper une de ses créatures et pouvoir s'en approcher d'assez prêt sans qu'elle ne fasse de ravages. Ça n'allait pas être une expérience facile, mais il fallait espérer que cela ne terminerait pas en problème. Pendant, toute la période de réflexion, Kyle avait eu l'esprit occupé et cela lui permettait de ne pas penser à ce qu'il avait perdu et ce qui aujourd'hui l'effrayait. Lorsque ses mains étaient occupées à préparer ce qui serait nécessaire pour les futurs pièges, il ne pensait plus à autre chose que ce qu'il devait accomplir. S'il y avait bien en domaine dans lequel il était vraiment bon, c'était dans les projets manuels. Le meilleur moyen de ne pas se laisser noyer par ses sombres pensées, c'était de s'occuper. Son père trouvait juste que de l'inclure était plus utile que de laisser faire les petites mains à l'hôpital. Il n'avait peut-être pas tord. Cependant, Kyle était loin d'être très confiant. Pas en ce qui concernait son talent, mais plutôt dans la fiabilité des pièges face aux Wendigos. Ses créatures avaient prouvé qu'elles étaient étonnantes et beaucoup plus fortes qu'elles ne le paraissaient. Ils ignoraient encore la résistance et la force complète qui était la leur. Tout l'intérêt de cette sortie et des pièges étaient de tester justement les théories que son père et Brody avaient élaborés. Il fallait maintenant des évidences pour être certain de ce qu'ils avançaient. Si cela s'était passé dans une autre situation, Kyle aurait plutôt été ravi qu'on le considère comme un presque adulte fiable et capable d'effectuer un travail pareil. Contrairement à ses parents qui s'étaient tournés vers des domaines des sciences, l'adolescent préférait le manuel et la construction, mais cela ne voulait pas dire que les deux domaines ne pouvaient pas se compléter.

Une fois terminée le dernier piège, il affirma à son père qu'il avait fait ce qu'il fallait, mais qu'en connaissance de leur quasi ignorance sur les Wandigos, on ne pouvait être sûr de rien. Son père semblait plutôt content de lui et ce n'était pas une faiblesse que d'avouer qu'il était toujours heureux d'être complimenté par lui. Il y avait une certaine fierté à faire ce qu'il fallait et être reconnu pour l'avoir fait. Pourtant, il ne fallait pas perdre plus de temps. Il devenait nécessaire de s'écarter et son père affirma qu'ils pourraient toujours s'auto-congratuler quand on verrait ce que les pièges captureraient. Il faut dire que la nuit tombait et c'était devenu dangereux de traîner trop longtemps. Une fois sortie de l'immeuble, Kyle n'avait pas pu s'empêcher de douter un instant de leur entreprise. Il demanda à son père s'il pensait que ça allait marcher. Il avait vu Brody et son père ne parler pendant des heures, mais même la meilleure préparation ne peut forcément faire face à la réalité. Il n'eut cependant pas le temps de voir son père lui répondre, car une terrible explosion retentit, les propulsa au sol. Kyle se cogna la tête contre une pierre et perdit connaissance. Il resta dans le noir pendant un long moment. Durant cet instant aucune pensée ne traversa son esprit. Il était dans le noir complet. Il ne vit pas son père se relever des gravats et hurler son nom, pas plus qu'il ne vit la silhouette vacillante d'une jeune femme, comme le laissait présager sa voix. Son père ne perdit pas de temps à essayer de le rétablir. Kyle se sentit comme s'il était coincé dans un aquarium, où les sons de l'explosion résonnaient encore avec beaucoup d'intensité. Sa tête lui faisait mal, surtout à l'endroit où il s'était cogné. Heureusement, c'était une blessure superficielle qui semblait faire plus mal visuellement. Ses jambes avaient été pris dans les gravats, mais il sentait moins de douleur de ce côté-là. Il mit du temps à comprendre ce que son père lui disait. Ce n'était qu'en se concentrant sur ses lèvres qu'il comprit qu'il lui demandait comment il allait. Ce ne fut que d'une voix chevrotante qu'il répondit :

« Je vais bien… Je suis juste encore sonné. Qu'est-ce qu'il s'est passé ? »

Il arriva à se relever seulement avec l'aide de son père et continua à se tenir à lui, jusqu'à ce qu'il se sente capable de le faire par lui-même. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'il remarqua avant la nouvelle venue. Elle ressemblait à une adolescente qui avait grandi trop vite. Ses vêtements semblaient bien trop grands pour elle. Il ne comprit pas trop de quoi il était question, mais apparemment elle aurait été attaqué. Kyle écouta d'une oreille distraite, mais il apprit que s'il avait perdu conscience c'était à cause de l'explosion qui aurait été destiné à la jeune femme. Tout ce qu'il retient c'était qu'il avait mal et qu'il voulait se poser. Ses jambes ne le portaient pas très bien, à cause du choc probablement. Son père demanda l'aide de la jeune femme pour qu'il puisse se déplacer plus vite. Il fallait encore rejoindre l'hôpital, car la nuit elle ne s'arrêtait pas avec les accidents. Il serait moins dangereux de parler là-bas. Ils se dépêchèrent donc de traverser l'allée principale, ce qui n'était pas une mince affaire avec les obstacles abandonnés sur la route. Pour Kyle s'était d'autant plus difficile qu'il semblait épuisé en essayant de tenir le rythme de la jeune femme et de son père. Il était encore mal et ses jambes le tenaient à peine. Il ne rêvait que d'une chose : se poser ! Un autre problème vient se dresser devant eux, bien plus redoutable que les obstacles de la route ou les blessures de Kyle. Dos à eux, la redoutable silhouette d'une des créatures de cauchemars se dressait comme une ombre chinoise dans la nuit. Cela les fit s'arrêter d'un coup et Kyle n'osait même plus respirer. Il priait pour que la créature ne se mette pas à pousser son cri glaçant qui le plongeait toujours dans une sorte d'immobilisme. Il allait être difficile de rejoindre l'hôpital. C'est probablement ce qu'en conclua son père puisqu'il fit un geste à la nouvelle venue et ils reculèrent tous les trois en essayant de ne pas attirer l'attention sur eu. Ce ne fut pas aisé avec les verres des vitrines environnantes et son incapacité à affirmer son autorité sur ses jambes. Pourtant, ils y parvinrent et Kyle eut presque envie de pousser un soupir de soulagement. Il se retient et c'est là qu'il entendit le fameux cri qui hantait à présent ses nuits. Il se figea soudain glacé de l'intérieur. Pourtant, il put avancer grâce au soutien de la jeune femme et de son père et ils trouvèrent refuge dans un bâtiment qui aurait dû être fermé. C'était une chance inattendue !

« Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? » Chuchota Kyle qui n'en pouvait plus et fini par s'écrouler sur un mur qui lui servait d'appui. « Est-ce qu'il va nous trouver ici ? »

Il avait mal aux jambes et il était fatigué. Ca ne devait pas se passer comme ça, ça n'aurait pas dû ! Ils avaient tout bien calculé et sans l'explosion, ils auraient pu rentrer se mettre à l'abri. Est-ce que Brody avait tout vu de son perchoir ? Personne n'allait venir les sauver ici. C'était bien trop dangereux. Il regarda la jeune femme et se dit qu'elle n'avait pas choisi pire moment pour échapper à on ne savait qui. Mû par la curiosité, il s'adressa à elle dans un murmure.

« Vous êtes qui ? Pourquoi est-ce qu'il y a eu cette explosion… C'est de la folie. »

code by Silver Lungs

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Abandoned Warehouse - Staff





Ancien métier : Coiffeuse
Occupation : Impliquée dans divers projets dont ceux d'infiltration,
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Prince Rupert
Messages : 46
Date d'inscription : 24/11/2016
Crédits : P&C
Célébrité : Haley Bennett




MessageSujet: Re: Nouveau départ [Kyle, Kate]   28.06.17 18:33

Play time
David, Kyle & Katherine

Entièrement dans son personnage, Katherine n'avait pas attendu une seule seconde avant d'écouter le plus vieux des deux hommes et d'aider à dégager le corps du plus jeune. Se concentrant sur les plus petits gravats qu'elle pouvait déplacer sans trop de difficulté puis resta près d'eux tout en continuant de s'excuser pour un drame dont elle s'annonçait responsable... bien qu'ils ne savaient pas à quel point elle pouvait l'être. Le regard que lui lançait le plus âgé aurait pu l'inquiéter sur l'efficacité de sa technique, mais en l'entendant entrer dans son histoire elle était heureuse de ne pas avoir craqué.

« Mon ancien groupe de survivants... Ne me demandez pas de détails sur eux, je ne veux pas vous mettre en danger...»

Allait-elle donner trop de détails ? Non. Mais elle comptait bien mettre son mutisme sur le dos d'une peur atroce qui la tenaillait. En silence, elle hochait positivement la tête alors qu'il l'encourageait à l'aider et elle se sentit intérieurement sourire en l'entendant l'informer qu'il l'amenait à l'hôpital. Elle ne s'était pas attendu à ce que ce soit aussi facile d'y entrer, mais elle était fière de son plan qui le lui permettait. Se relevant, elle aidait à soulever le jeune homme durement touché par l'explosion et ce mettait à avancer. Elle aurait peut-être dû ressentir une certaine culpabilité à mettre un jeune homme innocent dans un tel état uniquement pour créer un premier contact, mais elle n'en avait aucune. C'était ce qui devait être fait, point final. Si de jouer ainsi avec les vivants ne lui causait aucun problème, le faire avec les créatures hivernales était bien différent. Les yeux ronds, elle regardait autour d'elle afin de repérer un endroit où aller se réfugier dès l'instant où elle aperçut cette silhouette. Écoutant les instructions que lui donnait le plus âgés des deux, Katherine recula prudemment tout en tenant de ne pas faire le moindre bruit. Prête à s'immobiliser à tout moment afin de devenir invisible pour ces horreurs à moitié aveugles, ils parvinrent à se sauver du danger et à atteindre une ruelle qui bien qu'elle était libre, n'était pas pour autant sans risque. La chance continuant de lui sourire, ils atteignirent rapidement un refuge qui s'ouvraient à eux sans difficulté, leur évitant ainsi de faire le moindre bruit en tenant d'entrer de force. Kate aurait grandement préféré se retrouver à l'hôpital, mais c'était le moment parfait pour elle pour se forger des liens qui lui seraient utilises dans cette quête. Regardant autour d'elle, Kate fouilla pour trouver des draps avec lesquels recouvrir au moins partiellement les fenêtres.

« Nous allons devoir être le plus immobile et silencieux possible... c'est la seul moyen que je connaisse, à moins que vous soyez lourdement armés ? »

Question aussi utile pour la survie du soir qu'à long terme car Katherine n'avait aucune idée à quel point les gens habitant l'hôpital étaient bien préparés en cas de groupe venant les assaillir. Ils semblaient pourtant habillés de façon assez légère et elle avait l'impression qu'ils devaient véritablement miser sur la subtilité pour sortir de cette nuit vivant. Trop bouger ne ferait qu'attirer leur attention et faire du bruit serait encore pire. L'un d'eux allait devoir faire le tour de cette bâtisse pour voir si une pièce correspondrait d'avantage à leur besoin. Terminant d'installer délicatement un rideau, elle retournait près d'eux lorsque le plus jeune s'adressa à elle.

«  Je m'appelle Kate.. Cette explosion a eu lieu là où je me cachais depuis quelques semaines, elle était destinée à me tuer.... Je suis si désolée que vous ayez été blessés par ma faute. » Elle avait murmuré sa réponse tout en s'approchant.  «  Je répondrai à vos questions... c'est la moindre des choses... mais avant je dois voir si une pièce ne serait pas mieux adaptée. »

Marchant les genou légèrement fléchis, Katherine commença à visite les minuscules couloirs de cette bâtisse abandonnée depuis un moment déjà. Elle savait que le moindre déplacement était risqué, mais la pièce principale dans laquelle ils avaient trouvés refuge pour le moment était beaucoup trop dangereuse car les issus y étaient trop nombreuses. Ils devaient se trouver un espace fermé pour se réfugier.

**** Papillon jaune : chance ******

Silencieuse, guettant chaque bruit pouvant indiquer la présence de quelqu'un d'autre dans cette bâtisse, Katherine avançait sur la pointe des pieds après avoir retiré ses chaussures pour faire le moins de bruit possible. Ouvrant à moitié les portes qu'elle croisait, elle serrait les dents lorsque ce mouvement entrainait un bruit même infime. Si les premières s'avéraient décevantes, elle sentit un immense poids tomber de ses épaules en découvrant ce qui devait servir de rangement ou d'immense garde mangé. La porte la surprenait tant elle était lourde et bien qu'ils devraient être légèrement serrés les uns sur les autres, nul doute qu'ici ils seraient d'avantage en sécurité. Revenant près des deux hommes, elle indiqua le couloirs de ses doigts sans dire un mot pour s'avança encore plus vers eux afin d'aider à déplacer le fils.

« Ça doit faire mal je suis désolée, mais quelques pas seulement et on sera bien plus en sécurité. »


_________________
Yeah you can start over you can run free You can find other fish in the sea You can pretend it's meant to be But you can't stay away from me So if I run it's not enough  You're still in my head forever stuck So you can do what you wanna do
Like a drug that's killing me
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Nouveau départ [Kyle, Kate]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau départ [Kyle, Kate]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» le Club du Nouveau Départ
» Une lettre, une envie..un nouveau départ?
» Un nouveau départ pour le RP?
» Warhammer V8 à la Case Départ
» Ville 7 - départ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead ::  :: North district-
Sauter vers: